🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Gestes et démarches zodiacaux
Hans Stein

L’article qui suit n’est que quelques pages d’un livre nouveau intitulé Charakter-Typen et qui vient d’être publié (Charakter-Typen, Eine Einführung in die astrologisch-physiognomische Betrachtungweise, von HANS STEIN. Mit 23 Bildtafeln, 3 Ubersichts-Tabellen une einer Textabbildung. — Carl Marhold, Verlagsbuchhandlung. Halle — S. Germany.). Il contient un grand, nombre d’illustrations de types astrologiques et physiologiques. Nous le présentons afin d’attirer l’attention de nos lecteurs sur les œuvres de Mr. Stein qui contiennent beaucoup d’idées nouvelles.

Dans le développement des questions de mouvements physiques, les gestes, le maintien et même le visage, illustrés sur la page suivante, pourront intéresser le lecteur. Les études de mouvements et de maintien qui sont présentées sous forme de principes, ont été faites par moi, elles sont basées sur l’étude d’un grand nombre de personnes ayant les principes correspondants fortement marqués dans leurs horoscopes. Ces principes ne peuvent être considérés que comme symbole pouvant être déduit de la connaissance du caractère mental de différents types, ils doivent être pris comme observations de caractère définitivement statistique. Les formes de mouvements et de gestes indiqués ici sont le résultat d’un groupement de cette étude statistique.

Tout d’abord, les dessins peuvent sembler grotesques et caricaturales à cause de l’accentuation qui porte sur la forme essentielle considérée dans l’abstrait plutôt que dans la vie pratique, mais si le lecteur a fait quelque étude de typologie astrologique et physiologique, il trouvera, sans difficultés, parmi ses connaissances, plusieurs types apparentés à ces principes de mouvements et de geste.

Sur le côté gauche de la carte se trouve la présentation de forme, sur le côté droit cette forme est réduite à un principe abstrait afin d’attirer l’attention sur l’essentiel. On peut pour ainsi dire le regarder comme le facteur squelétique de la force qui se manifeste dans le geste ou le port. Il est intéressant de remarquer que ces principes concordent avec les présentations symboliques de types zodiacaux traités ailleurs en détail, auxquels j’ai uni les différents facteurs concernant l’âme. J’ai montré non seulement le squelette de la tête, du cou, du nez, des mâchoires, de la bouche, les yeux et leur expression, les oreilles, et les mains; le port en général, la chevelure, la voix, la manière de parler qui appartient à chaque type zodiacal, mais j’ai aussi donné les impulsions philosophiques, religieuses et politiques de chaque signe, le caractère en rapport avec les occupations ou la profession et les relations que possèdent tous les signes avec la bio-genèse et le système d’évolution.

En ce qui concerne la marche, les gestes, le maintien, j’ai trouvé le symbole spécialement marqué dans les complexes suivants : Gémeaux et Sagittaire; Lion et Verseau; Taureau et Scorpion; Cancer et Capricorne; il y a aussi similarité dans le Bélier et la Balance, la Vierge et les Poissons.

Si le lecteur veut bien se souvenir que les dessins qui accompagnent cet article représentent simplement le principe, et qu’ils ont été exagérés de manière à faire ressortir ce principe, il obtiendra une base qui lui permettra alors d’établir des comparaisons.

L’homme du Bélier (fig. 1). L’homme du Bélier porte la tête en arrière, la poitrine en avant, il se tient très droit, la jambe avancée. Cette position d’escrime indique l’assurance d’un homme dont l’énergie vitale est dirigée vers un seul but. Le principe donné sur le diagramme à droite avec les quatre flèches, accentue cette activité de direction qui est le caractère dominant de ce type.

L’homme du Taureau (fig. 2). L’homme du Taureau est très différent. II a les deux pieds fermement posés sur terre, non seulement dans le sens de métaphore, mais aussi dans le sens physique : « Me voici, semble-t-il dire, et je voudrais bien voir que quelqu’un osât me déloger ! » Le sac qui est auprès de lui indique ses intérêts matériels, et la fleur à sa boutonnière son sens de l’esthétique, très typique du Taureau. Le diagramme de droite montre ce même principe : Arriver à son but, mais de façon courtoise. « Voyons, il vous déplairait de rester assis » dira-t-il en frappant amicalement sur l’épaule de l’homme dont il désire prendre la place, mais le poussant au même temps.

L’homme des Gémeaux (fig. 3). L’attitude de l’Homme des Gémeaux est celle du messager, de l’étudiant, du reporter, courant à son collège, à son bureau, la serviette sous le bras. Il y a de l’acuité et de 1’intellectualité dans son regard. Le corps est généralement mince, finement modelé. Il est vif, ses gestes se ressentent d’une certaine agitation.

L’homme du Cancer (fig. 4). Dans son port l’homme du Cancer montre une tendance à la sentimentalité, et au spiritualisme, et sa façon de tenir les mains dans ses poches est caractéristique. Dans l’organisme physique, le Cancer domine l’estomac et l’esquisse donnée montre bien la prédominance de cette partie du corps. C’est le type caractéristique de l’aubergiste et de l’hôtelier. La représentation sur le diagramme droit indique la réclusion et une tendance spirituelle qui s’exprime dans les exercices religieux, la méditation et la prière.

L’homme du Lion (fig. 5). Ici les gestes et le port sont en accord pour indiquer la vigueur et une conduite abrupte et fougueuse. Les petits enfants qui ont le Lion fort dans leur horoscope, trépignent quand ils sont en colère. L’orateur sous le signe du Lion parle au public les bras levés et étant par nature très concentré il insiste toujours beaucoup : « Il faut que… » « C’est nécessaire… » « Vous ne pouvez faire différemment… », etc. On peut citer Mussolini, dont l’horoscope montre le Soleil dans le Lion, et dont la façon de parler au Parlement Italien ne manque ni de force ni de geste. Le veston déboutonné ne doit pas être négligé car il indique le principe centrifuge, alors que l’homme de Capricorne dans une réunion, restera boutonné jusqu’au cou. Au point de vue social, le Lion donne l’humour et la gaîté. C’est le père qui tend les bras à son petit enfant qui vient à lui pour l’embrasser. La représentation du principe est en rapport avec le symbole du principe cosmique auquel j’ai donné beaucoup d’attention. Je le prends au moment qui détermine la naissance du soleil et l’établissement des planètes sur leurs orbites.

La Femme de la Vierge (fig. 6). — La Femme placée sous le signe de la Vierge a des mouvements simples, quelquefois raffinés et très souvent une grande activité domestique. Le principe de droite nous montre bien cette douceur et cette simplicité un peu dénuée d’intérêt personnel mais quelquefois très raffinés. Le principe hivernal du signe opposé indique une certaine similarité qui nous porte à attirer l’attention du lecteur sur les opposants, car bien souvent l’hiver indique la répétition d’un rythme de l’été sur un plan mental.

La Femme de la Balance (fig. 7). — Il y a de la vanité dans l’attitude de cette femme. L’impulsivité que l’on trouve dans les gestes du Bélier, mais plus de douceur, de féminité. Il peut y avoir des dispositions artistiques et religieuses.


Parmi tous les signes, la Balance est le plus épris des bijoux et des ornements; les fleurs ont plus de signification que dans le principe du Taureau. On peut même dire que les personnes nées sous la Balance ont une préférence marquée pour les fleurs de jardin, celles nées sous le Taureau une préférence pour les fleurs des champs. La représentation du diagramme indique les mouvements souples et dansants caractéristiques de ce signe.

L’homme du Scorpion (fig. 8). — La position des jambes écartées de l’homme du Scorpion se trouve aussi dans le signe opposé du Taureau. Cette manière martiale n’implique pas l’enracinement, mais le lutteur. Ces hommes sont des guerriers toujours armés, prêts à transpercer. Si on observe en temps de guerre les soldats du Scorpion, on voit qu’ils portent le fusil avec plaisir et que leurs poches sont pleines de cartouches, alors que les soldats nés sous d’autres signes sont souvent fort aisés de déposer leur arme. L’homme du Scorpion est doué pour les recherches occultes, le travail analytique ; il a le pouvoir de comprendre ce qui est nouveau. La représentation de principe que nous donnons répète ce principe de nature belliqueuse.

L’homme du Sagittaire (fig. 9). — Les mouvements de l’homme du Sagittaire sont plus larges et plus libres que ceux du signe opposé les Gémeaux. C’est le grand voyageur, l’homme qui marche toujours avec une canne; celui qui désire tout savoir et tout faire. La forme de son corps est moins délicate et moins raffinée que celle de l’homme des Gémeaux. De même façon la nature de son intelligence est de base plus large, il regarde l’ensemble sans pouvoir s’arrêter aux détails.

L’homme du Capricorne (fig. 10). — L’attitude de l’homme du Capricorne est réservée, grave, bien considérée. Il n’y a pas de négligence dans les apparences. II est vêtu suivant les usages sociaux en correspondance avec son caractère. La représentation du principe du côté gauche indique la restriction. La forme est généralement droite, correcte et simple. Au point de vue spirituel on trouve un peu les mêmes tendances que dans le Cancer mais en lignes plus droites.

L’homme du Verseau (fig. 11). — Les mouvements de l’homme du Verseau indiquent une grande vivacité, de la fantaisie. Les manières sont gaies, capricieuses, parfois grotesques. Il est très intéressé par les jeux et les sports, versatile dans les arts. Le principe correspondant à l’expression centrifuge vue dans le Lion se reproduit ici mais suivant le rythme de l’hiver.

La femme des Poissons (fig. 12). — Les mouvements de la Femme des Poissons sont faibles. Ce signe est le plus tranquille de tous les signes. Le corps est mou et plastique, les membres courts et gras. La main a souvent le geste de bénédiction. La représentation du principe de droite fait penser à la forme d’un poisson, il y a quelque chose de fluide. Le signe des poissons domine les pieds, mais ceci n’a rien à faire avec les mouvements du corps. Si on pense aux nageoirs du phoque ou autre mammifère aquatique, on a une base d’idées sur la physiognomonie d’ensemble.

séparateur

Notes

Hans Stein, extrait de Charakter-Typen,publ. in L’Astrosophie, 4 4 (Décembre 1930), pp. 153-157.

■ Nous avons incorporé la note donnant la référence de l’ouvrage directement dans le texte. Nous avons ôté la note des droits d’auteurs en fin d’article puisqu’ils n’ont plus cours. Nous avons placé le tableau à la fin de l’article.