🔍
Bouton_Accueil

Abbaye Saint-Ouen de Rouen

👁 👁

Historique

553 : Présence d’une basilique funéraire dédiée à saint Pierre où fut enterré saint Ouen en 684.

750 : Création de l’abbaye bénédictine.

841 : L’abbaye subit les raids Vikings, les moines qui s’enfuient avec les reliques ne reviendront qu’en 911 alors que le duché de Normandie est nouvellement créé.

1062 1126 : L’abée Nicolas de Normandie fait reconstruire l’église en roman. On étend ensuite le corps de bâtiments monastiques à l’aide des donations des ducs de Normandie.

25 Mai 1318 1339 : Deux incendies fragilisent l’édifice et après l’effondrement du chevet, on débute la reconstruction de l’église. L’abbaye entame alors sa période d’apogée faisant d’elle l’un des monastères les plus riches et puissants de Normandie. Les travaux sont dirigés par l’Abbé Jean Roussel dit Marc d’Argent. L’architecte dont l’identité demeure incertaine, réalisa le chœur, les chapelles latérales et ses vitraux ainsi qu’une grande partie du transept durant ce laps de temps.

1422 1464 : On achève le croisillon transept et on édifie les premières travées de la nef.

1537 1550 : On finit la nef et ses verrières, on pose la rose du portail nord et on réalise également la tour centrale couronnée flamboyante.

1562 : Les huguenots pillent le mobilier, interrompant les travaux alors que la façade occidentale demeure à l’état d’ébauche. Les mauristes reprennent l’édifice et l’aident à avoir un rayonnement culturel sans néanmoins reprendre de chantier.

1790 : Les rigueurs de la Révolution font du bâtiment une forge pour fournir du matériel à l’armée. Du reste, ces évènements signent le glas de la fréquentation religieuse de l’édifice.

1803 : L’abbatiale est rendue au culte en 1801 mais la ville de Rouen fait installer son hôtel de ville dans le dortoir de l’abbaye. On démolit le logis abbatial renaissance du d.XVI en 1816.

1837 1852 : Construction de la façade occidentale et de ses deux tours 🗎⮵. Cette construction fera polémique, jugeant les portails trop grossiers et les tours trop élevées. On restaure également ses fameuses verrières.

Spatialité

■ Abbaye Bénédictine gothique rayonnant | Rouen (Seine-Maritime)

◆ De par ses dimensions, l’abbatiale peut aisément être comparée à ses sœurs ayant atteint le statut de cathédrales.



Largeur intérieureLargeur extérieureLongueur intérieureLongueur extérieureHauteur intérieureHauteur extérieure
42 137 82

► Témoins du passé de l’édifice, il ne reste plus de l’abbaye qu’une aile de son cloître 🗎⮵ et de l’église romane que la Tour aux Clercs.

EnlumGRInformations complémentairesEnlumDR

◆ L’abbatiale est célèbre pour ses vitraux du XIV, mais aussi pour le grand orgue qui est le dernier de cette catégorie réalisé par Cavaillé-Coll et en fait l’un des instruments les plus enregistrés au monde. Il est en outre le second plus grand Cavaillé-Coll de province derrière son grand frère situé à la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Annonciation de Nancy.

EnlumGVPhotographies additionnellesEnlumDV

Intérieur

👁 👁 👁

Extérieur

👁 👁 👁 👁