🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Abbaye de la Trinité de Fécamp
La porte du ciel

👁 👁

Historique

Antiquité : Présence d’une église dédiée à la Trinité, construite au dessus d’un tronc de figuier qui dit-on, aurait transporté par la mer le précieux sang miraculeusement échoué sur une plage de Fécamp.

658-665 : Saint Waneng fonde un monastère de moniales suivant la règle de saint Benoît, autour de la relique du précieux sang. L’abbatiale est dédicacée en 665.

Mai 841 : L’abbaye est saccagée par les Vikings.

990 : Guillaume Ier de Normandie fait construire un palais ducal près des ruines du monastère et son fils, Richard Ier, fait édifier une église face à ce même palais, elle est consacrée en 990.

1001 : Richard II, fils du précédent, fait appel au réformateur Guillaume de Volpiano, ancien moine de Cluny et abbé de Saint-Bénigne de Dijon pour rétablir la vie conventuelle et fait transformer la collégiale en abbaye bénédictine dont le rayonnement intellectuel sera fort.

1087 1106 : L’abbé Guillaume de Rots fait agrandir l’édifice en roman afin de pouvoir contenir l’affluence de pèlerins. Il s’agit de l’une des premières églises à déambulatoire. Elle prend feu en 1168 et il n’en reste de nos jours que les deux chapelles nord.

1168 1210 : Suite à un incendie, l’abbé Henri de Sully et son successeur Raoul d’Argences dirigent la construction d’un édifice gothique, construction durant laquelle on retrouve la relique intacte.

1250 : Ajout de la tour-lanterne.

1420 1504 : Reconstruction de la chapelle axiale en gothique flamboyant. Construction du jubé qui sera par la suite détruit en 1803.

1748 1751 : Des moristes s’installent et font reconstruire le chœur ainsi que le portail occidental en classique, l’ancien était alors en mauvais état.

1789 : Les évènements de la révolution font partir les moines, l’abbaye est saccagée.

Spatialité

■ Abbaye bénédictine gothique | Fécamp (Seine-Maritime)



Largeur intérieureLargeur extérieureLongueur intérieureLongueur extérieureHauteur intérieureHauteur extérieure
127 65

► L’édifice possède une longueur exceptionnelle.

EnlumGRInformations complémentairesEnlumDR

◆ L’une des légendes de la fondation de l’abbaye raconte que saint Anségise de Fontenelle (770-833), chassant un cerf blanc dans les terres de Fécamp, découvrit l’église primitive et décida de l’agrandir. L’emplacement lui aurait été donné par le cerf qui après lui avoir indiqué précisément les lieux, disparût aussitôt.

Histoire de l’abbaye de Fécamp et de ses abbés, Henri Gourdon de Genouillac, 1875. | bs. Bibliothèque Nationale de France. Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France

Histoire du précieux sang de N. S. J. C., conservé en l’abbaye de la Sainte Trinité de Fécamp : légende normande, publ. André Pottier, 1838. | bs. Bibliothèque Nationale de France. Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France

Pour plus d’informations sur le Palais Bénédictine, 𝕍 la page dédiée sur le site NosMonuments.

EnlumGVPhotographies additionnellesEnlumDV

Intérieur

👁 👁 👁

Chapelles

👁 👁 👁 👁

Extérieur

👁 👁

Lieux annexes

👁