🔍
Bouton_Accueil

Cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier

Historique

VI : Tugdual fonde un monastère au Val-Trégor.

IX : Le monastère devient centre d’un évêché, l’édifice est dédié à l’apôtre saint André.

970 : Reconstruction après saccage de la ville par les normands.

f.XI : Un nouvel édifice pré-roman est construit.

1339 : On décide de transformer la cathédrale dans le style gothique, la tour nord dite tour Hasting restera le seul élément préroman.

1432 : L’élévation de la cathédrale s’achève avec l’élévation du clocher.

1450 : Aménagement d’un cloître accolé au nord de l’édifice sous la direction de Rolland le Besque.

1470’ : Restauration du porche et ajout des statues sculptées par Hervé Colombe.

1515 : Ajout de contreforts et arcs-boutants du chevet, en pierre de Pluzunet.

1772 1785 : Remplacement de l’ancienne flèche sud en bois par une nouvelle en pierre.

1793 1794 : Un bataillon républicain pille la cathédrale. Exceptés quelques éléments mineur, tous les mobiliers sont détruits, dont les tombeaux originels de saint-Yves et de Jean V.

m.XIX : La cathédrale est progressivement restaurée par la réalisation des nouveaux gisants et autels néogothiques ainsi que l’apport de pièces anciennes originaires d’autres lieux.

► Le bataillon républicain eu raison d’une très grande partie des anciens mobiliers qui habillaient la cathédrale, le tombeau de Saint-Yves ne fait pas exception et aurait été jeté dans le Guindy s’écoulant à quelques pas. Avant sa restauration la cathédrale serra rhabillée d’éléments venant d’autres paroisse. Notamment le buffet d’orgue provenant de l’abbaye de Bégard, un Christ du XIII provenant de Trémel, un retable flamand du XVI, un autel du XVIII ou encore plusieurs anciennes statues de saint Yves.

Spatialité

■ Cathédrale catholique gothique classique | Tréguier (Bretagne)



Largeur intérieureLargeur extérieureLongueur intérieureLongueur extérieureHauteur intérieureHauteur extérieure
40 m (transept) 75 18 m. (clefs)

► La cathédrale a la particularité de disposer d’un cloître accolé aux contreforts nord qui fut consacré en 1468.

► L’extension sur le bas-coté nord de la nef fut initié par Jean V en vue d’y réserver l’endroit pour sa sépulture aux côtés de celle de saint Yves. On l’appel le Chœur du Duc et contient aujourd’hui les deux gisants reconstruit du XIX.

EnlumGRInformations complémentairesEnlumDR

◆ Les stalles installées au chœur sont des rares restes du mobilier antérieur au saccage révolutionnaire. Datées de 1508, elles sont de la main de Gérard Dru et Tugdual Kergus. Un remaniement en 1648 en a endommagé une partie.

► L’ensemble de la voûte qui recouvre le chœur et le croisillon central du transept est peinte d’anges aux banderoles énonçant divers devises religieuses et prières.

EnlumGVPhotographies additionnellesEnlumDV

Intérieur

Cénotaphe de saint Yves

Mobiliers

Enfeus et chapiteaux

Extérieur

👁