🔍
Bouton_Accueil

Église Notre-Dame-la-Grande de Poitiers

👁

Historique

924 : On fait mention mention d’une paroisse-collégiale nommée Sainte-Marie-Majeure qui fut construite sur un temple gaulois.

1035 1086 : On reconstruit l’intégralité de l’édifice et l’église est consacrée par Eudes de Châtillon (Urbain II un mois après) en 1086.

pq.XII : Agrandissement de la nef avec l’ajout de deux travées vers l’ouest et construction de la façade en 1115 1130.

1421-XVI : Ajout de chapelles renaissance et flamboyante par les notables poitevins.

1562 : Saccage par les huguenots.

m.XIX : Restaurations en romano-byzantin et aménagements urbains mettant en valeur l’édifice, destruction du cloître en 1859.

Spatialité

■ Église paroissiale catholique roman | Poitiers, Place Charles de Gaulle



Largeur intérieureLargeur extérieureLongueur intérieureLongueur extérieureHauteur intérieureHauteur extérieure
13 57

► La nef et les collatéraux n’ont qu’une seule et haute élévation et l’édifice est dépourvu de transept ce qui donne l’impression d’une église-halle, ce type d’architecture est répandu dans le Poitou. Comme l’église est romane, elle à peu d’ouvertures ainsi malgré ce large espace, elle demeure sombre.

EnlumGRInformations complémentairesEnlumDR

◆ La statue du chœur, Notre-Dame-des-Clefs, commémore le miracle rapporté dans les Annales d’Aquitaine : lors du siège de Poitiers par les anglais en 1202, le maire leur promit au jour de pâques, de leur remettre les clefs de la ville en échange d’une forte somme d’argent. Mais les clefs disparaissent et on les retrouve dans les mains de la statue de la Vierge. Les anglais quant à eux, effrayés par des apparitions de la Vierge, Saint-Hilaire et Sainte-Radegonde, s’entre-tuent puis lèvent le siège. Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France

EnlumGVPhotographies additionnellesEnlumDV

Intérieur

👁

Extérieur

👁 👁 👁 👁