🔍
Bouton_Accueil

Lac de la Maix

👁 👁 👁

Historique

Antiquité : Probable lieu religieux.

VII : Le lac est annexé au monastère de Senones.

XI : Fondation d’un ermitage.

1508 : Construction de la Chapelle de la Mer instaurant un pèlerinage qui fut supprimé en 1758 en même temps que la chapelle.

1865 : On édifie une nouvelle chapelle près de l’ancienne crypte de la chapelle précédente et on rétablit le pèlerinage.

► Dans les années 50, on fit un canular consistant à répandre la rumeur qu’un monstre similaire au Nessie aurait élu domicile dans le lac. Il s’avéra n’être qu’un subterfuge à visée publicitaire que plusieurs mois après.

Spatialité

■ Lac naturel d’origine glaciaire | Vexaincourt (Vosges)



Altitude du lacProfondeur maximaleSuperficie totale
978 13 500

► La couleur verte de l’eau vient de fait que les lacs d’origine glaciaire ont une forte concentration de particules minérales favorisant la présence d’algues.

► A coté de la chapelle, on trouve un sarcophage mérovingien, la crypte de l’ancienne chapelle est toujours visitable.

◆ Non loin, à plus de sept cent mètres de hauteur, on trouve des roches à cupules. Le Club Vosgien à laissé une plaque indiquant : Probablement un lieu de soins celte. Sorte d’hôpital préhistorique. Taux vibratoire de 8000 Bovis confirme la thérapie des soins. Plus près de la chapelle, l’oratoire du Haut du Bon Dieu serait aussi un lieu intéressant au niveau des croisements cosmo-telluriques.

EnlumGRInformations complémentairesEnlumDR

◆ Avant de se nommer "Maix" un peu avant le V, on appelait le lieu "Lac de la mer".

On associe de nombreuses légendes à ce site situé dans le Donon

➧ D’une manière générale, on dit que jadis, un trou béant était là. Lorsque Dieu vint s’installer, le Diable du plier bagages.

➧ On dit qu’a la nuit tombée on entend une musique provenir des profondeurs du lac. Certains pensent que ce sont des villageois condamnés à danser au son d’un violoniste diabolique qui les a maudit jusqu’au Jugement Dernier. En effet les villageois furent envoûtés par le violon et ne purent se rendre à temps à la messe. Dieu pour les punir les engloutit dans ce qui est maintenant le lac de la Maix.

➧ D’autres racontent qu’il s’agit de la complainte d’un seigneur blessé. On dit encore qu’au moyen-âge, un noble cruel habitait les terres du lac. Vertueux dans sa jeunesse, il avait été rendu à cet état car il avait été trahi par la femme du seigneur qu’il avait juré de servir. Séduit par cette dernière, jeté en prison lorsque elle en eut assez de lui, il s’évada et la poignarda dans son sommeil. Puis il revint sur ses terres et les dirigea d’une façon brutale. Une nuit il demanda à réunir les villageois de son domaine et leur fit jouer de la musique pour lui. La musique fut si triste qu’il se souvint des jours où il fut un homme meilleur mais ce fut trop tard : une tempête dévasta son château qui fut également attaqué par des animaux sauvages. L’édifice s’engloutit alors dans ce qui est aujourd’hui le lac.

➧ On raconte qu’une pierre sacrée existe sur les terres du lac. Elle aurait le pouvoir de guérir quiconque viendrait s’y asseoir. La roche porterait la trace d’une main féminine, femme non identifiée mais vierge, belle et sage, d’origine divine et féerique. Cette pierre, le "Rocher du Banc de la Vierge" est identifié comme étant celui non loin de la chapelle.

➧ On dit encore qu’on peut la nuit, apercevoir un esprit follet volant sur le lac. De forme humanoïde, il s’escrime à pêcher dans le lac. On dit que croiser son regard donne une fièvre qui emporte en moins d’une année.

➧ On raconte qu’en faisant sept fois le tour du lac sans émettre un son de sa bouche permet de se marier dans l’année.

séparateur

◆ Selon des chroniques du XII rédigées par Richer, moine de l’abbaye de Senones, le premier des ermites sur place fut un homme du nom de Régnier.

◆ La première chapelle fut démolie car on disait que la Vierge noire de la chapelle d’alors avait le pouvoir de rendre la vie aux enfants mort-nés un instant, instant suffisant pour pouvoir les baptiser. Ou a tout le moins, qu’un ange venait la nuit pour baptiser ceux qu’on enterrait là durant la nuit en question. Le clergé intervint donc et dut mettre fin au pèlerinage. La Vierge noire est désormais gardée à l’église de la commune de Luvigny non loin de là.

Plan topographique et données archéologiques Lien vers l’œuvre du site rapportées par l’association GRAAL (Groupement de Recherches Archéologiques Aquatiques Lorrain).

EnlumGVPhotographies additionnellesEnlumDV

👁