🔍
Bouton_Accueil

La nouvelle perle précieuse
Pretiosa margarita novella


AuteursDatesTypeLieuThèmes
Petrus Bonusecr. 1330
publ. 1546
Littératurepubl. ? Ferrare (Italie)Alchimie

► Dorbon-Aîné, ref.2421 : Ouvrage d’alchimie excessivement rare avec de très curieuses figures sur bois et la marque des Aldes au titre et à la dernière page. […]

■ Il s’agit d’un recueil de textes de l’auteur dont il ne subsiste de nos jours que six exemplaires complets. Le texte fut d’abord imprimé dans une version raccourcie en 1546, il sera réimprimé dans le Théâtre Chimique (éd. 1622) puis la Méthodique bibliothèque chimique (1702), puis au XIX où il connaîtra le succès auprès des occultistes anglais.

► Ce texte, qui s’appuie sur Aristote, les alchimistes arabes et Ovide, se démarque par la position de l’auteur, qui, plutôt que de faire acte de dogmatisme ou de conteur, reconnaît que bien que les secrets de la transmutation soient à la portée de tous, il n’a jamais pu obtenir aucun résultat déterminant en la matière. Dans le but de démontrer le bien-fondé de la science alchimique, Petrus Bonus expose dans son texte les arguments favorables et défavorables en faveur de la transmutation ainsi que les difficultés et facteurs inconnus qui jalonnent la quête de l’alchimiste, maïeuticien de la nature. Il affirme finalement la possibilité de la transmutation des métaux, que l’alchimiste opère en rectifiant l’excès soufre. Afin d’obtenir la connaissance nécessaire, l’opérant doit utiliser tant sa raison que sa foi, qui sont deux façons de pénétrer les secrets de la nature ; raison et foi correspondant à deux façons de pratiquer l’alchimie : une artificielle (par les opérations chimiques) et l’autre naturelle (par la connaissance des éléments et des métaux). Il précise et élabore en outre dans cet ouvrage, la notion de ferment : Ce ferment, répétons-le, est la substance puissante qui rend tout conforme à sa nature. La substance de notre ferment est celle-là même de l’or ; l’or est de vif-argent et le dessin qui est le nôtre est de produire de l’or.

► Comme nous n’avons plus le manuscrit original, il est impossible de dire si les illustrations sont d’origine. Du reste, le second groupe des dites illustrations ont par ailleurs eu un impact sur l’évolution du symbolisme alchimique : le sujet de la mort et de la résurrection du roi devenant par la suite proéminent. Comme pour la plupart des illustrations premières, ces dernières sont plus brutes, naïves et viscérales que ce qui a été développé par la suite.

Illustrations : én. de La nouvelle perle précieuse, 1546. | bs. Institut de Recherche Getty (Los Angeles, États-Unis d’Amerique). Lien vers l’œuvre sur Internet Archive

Illustrations : én. de La nouvelle perle précieuse in Latin 7171, 1501. | bs. Bibliothèque Nationale de France (Paris, France). Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France

séparateur

0

séparateur

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

21

22

23