🔍
Bouton_Accueil

Magia sexualis🔗 cataloguesEntrée Data.Bnf absente Rechercher sur Sudoc Rechercher sur Openlibrary Rechercher sur Worldcat


AuteursDatesTypeLieuThèmesStatut
Randolph Paschal1869Littérature (tech.)États-UnisOccultisme

Premier ouvrage occidental parlant ouvertement de sexualité dans le cadre magique et introduisant les notions de polarité, il inquiétera l’auteur, lui vaudra une réputation sulfureuse et les velléités de Blavatsky.

🕮 Dorbon-Aîné, ref.3885. […] Ce Randolph, mulâtre né en 1825 aux Etats-Unis, fut une des plus curieuses figures de l’Occultisme au XIXe siècle. Lié avec le Dr Jennings, l’historiographe de la Rose-Croix, il fonda, en 1852, aux Etats-Unis, une loge rosicrucienne, puis ensuite la Suprême loge rosicrucienne, puis ensuite la Suprême Loge du Temple d’Eulis. Il eut avec Mme Blavatsky de violentes querelles, celle-ci lui rapprochant d’avoir révélé la clef du Mystère réservée aux seuls initiés. — Extrait de la table : Introduction dans les mystères. La Foi d’Eulis. La Polarisation des sexes. La Chaîne magique et les divinités. — Les Principes : Volancie, Décrétisme, Posisme, Tirauclairisme. — La Magie : Astrologie. Parfums. Couleurs. Sons. Les opérations magiques sexuelles. La correction des sens et des facultés. Le sexe de l’enfant. Les condensateurs fluidiques individuels. — Miroirs magiques : Le sable excitant. Les différents modèles de miroir magiques. Les miroirs magiques spéciaux. LEs tableaux vivants. Les statues vivantes. Note finale.


Illustrations : én. de Magia sexualis, 1869. | bs. (via Herr Hermit IX) Lien vers l’œuvre sur Internet Archive

Afin d’obtenir plus de détails, on consultera deux articles : La Magia Sexualis, de Randolph à Naglowska (Lien vers l’œuvre 2001, Spartakus FreeMann), plus descriptif et La Magia Sexualis de Pascal B. Randolph (Lien vers l’œuvre 2009, Melmothia), plus engagé.

séparateur





Version: 2.0
Maj : 07/06/2024