🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Abbaye Saint-Michel de Saint-Mihiel

👁 👁 👁

Historique

709 : Fondation probable de l’abbaye par le comte Wulfoalde et sa femme Adalsinde afin d’honorer les reliques que le combat amena d’Italie.

820 : L’abbé Smaragde fait déplacer l’abbaye près de Godinécourt (ex Saint-Mihiel).

1044 1050 : Reconstruction de l’abbaye au pied de la précédente avec adjonction d’un clocher roman.

1050 1076 : Construction de la tour-porche ottonienne de l’abbatiale. Elle est consacrée en 1068 1069 par l’archevêque de Trèves, l’autel est consacré en 1080.

m.XII : Reconstruction du reste de l’abbaye.

XIV XVII : Construction des chapelles latérales. Au XVI, comme sa flèche s’écroule en 1550, on reconstruit l’étage supérieur de la tour-porche et de l’intégralité de la nef dans le style bénédictin de l’époque.

1635 : Modifications d’une partie de la nef et des bas-côtés du à de lourds dégâts à l’artillerie.

1698 1716 : Reconstruction de la nef, du chœur et des parties hautes des tours orientales. Suppression de la crypte, pose des contreforts et de la balustrade de la tour.

1775 : Les bâtiments attenant à l’abbatiale sont reconstruits, on y ajoute deux larges édifices pour contenir la bibliothèque.

1790 : L’abbaye est dissoute et les bâtiments réaffectés au palais de justice et à la prison. La bibliothèque n’est néanmoins pas dispersée, fait rare.

Spatialité

■ Abbatiale bénédictine gothique classique | Saint-Mihiel, place Jean Bérain



Largeur intérieureLargeur extérieureLongueur intérieureLongueur extérieureHauteur intérieureHauteur extérieure
12 50

EnlumGRInformations complémentairesEnlumDR

◆ La légende de sa fondation raconte que le lieu fut décidé au pied d’un arbre (parfois un noyer) miraculeux. En effet, on ne parvenait pas à récupérer le chapelet qu’un moine déposa sur ses branches la veille, les branches semblant s’écarter des mains tentant de l’attraper.

Centre d’étude important, la bibliothèque bénédictine possède presque 9000 ouvrages, 86 incunables et 77 manuscrits du IX XVI et qui couvrent de vastes domaines allant des sciences naturelle, à la poliorcétique jusqu’à bien sur, la théologie.

𝕍 ce document, comportant une brève présentation et une traduction de la Chronique de Saint-Mihiel du XI rapportant en détail l’histoire de l’abbaye. Lien vers l’œuvre sur Hyper articles en ligne

Pour consulter les archives numérisées de la Bibliothèque bénédictine, veuillez vous rendre sur le site des Archives départementales de la Meuse.

EnlumGVPhotographies additionnellesEnlumDV

Intérieur

👁 👁 👁 👁 👁 👁 👁

Mobilier

👁 👁