🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Le Pays de Cornouaille (Bretagne)

► La Cornouaille est la région traditionnelle occupant le sud-ouest du pays breton allant de la pointe du raz jusqu’au-delà des Montagnes Noires. Elle constituait à la fois un comté et un évêché dont le siège reposait à la ville de Quimper et qui dura du Haut Moyen-Age (VI) jusqu’à la mise en place des territoires modernes en 1790.

► La légende raconte que le roi de Cornouaille et de Bretagne Gradlon un jour de chasse se perdit dans la forêt du Menez-Hom. Complètement affamé et épuisé à force de retrouver son chemin, il finit par atteindre l’ermitage de Plomodiern. Un poisson merveilleux qui a la capacité de se régénérer continuellement après qu’on l’eut amputé était la seul nourriture quotidienne de l’ermite du nom de Corentin. Celui-ci partagea le bout quotidien avec Gradlon qui récupéra progressivement sa pleine vigueur. C’est en remerciement que le roi fit de saint Corentin le premier évêque de Cornouaille.

C’est le long de ses côtes qu’a perduré la légende de la ville engloutie d’Ys transmise au fil des siècle dans les contes oraux. La région est imprégnée de culture celtique encore visible via les sculptures des mobiliers et des murs des paroisses mais aussi par l’importance accordée encore aujourd’hui aux sources sacrées antiques et aux sommets des mont d’Arées.

séparateur

Cathédrale Saint-Corentin

Quimper (Place de la Cathédrale) in Finistère (29), 1424 f.XIV, église catholique gothique

► La Cathédrale Saint Corentin fait l’objet d’une page attitrée.

séparateur

Chapelle Notre-Dame de Tréminou [PA00090187]

Plomeur (Route de la Villeneuve) in Finistère (29), f.XIII, chapelle catholique gothique

► Cette chapelle de la f.XIII à été construite en un lieu ou un culte initialement païen était pratiqué et ou la source située au sud était considérée comme hautement sacrée.

séparateur

Chapelle Notre-Dame de Tronoën [PA00090420]

Saint-Jean-de-Trolimon (Tronoan), Finistère (29), m.XV, chapelle catholique gothique

► Le calvaire de la chapelle Notre-Dame de Tronoën est exceptionnel par sa taille et par son ouvrage. On estime entre 1450 et 1470 sa date de réalisation, ce qui en fait de loin le grand calvaire breton le plus ancien. Contrairement à la plupart des calvaires sculptés dans le granite de kersanton, très résistant à l’érosion, le calvaire de Tronën est sculpté dans un granite de Scaër qui n’a su que partiellement résister au temps. Il était originellement peint.

séparateur

Chapelle Sainte-Barbe du Faouët [PA00091189]

Le Faouët (Au Roh-an-March-Bran) in Morbihan (56), 1489 1512, église catholique gothique flamboyant

👁

► La Chapelle Sainte Barbe du Faouët a l’originalité d’être bâtie à flanc d’un mont rocheux appelé le Roh-an-March-Bran. Malgré le terrain accidenté, les bâtisseurs se sont efforcés de respecter l’orientation traditionnelle avec le chœur à l’est. En conséquence l’édifice est dépourvu de nef et son chœur réduit à une absidiole. Ainsi la chapelle du haut du mont reçoit sur toute la largeur de son transept la lumière de l’aurore.

► Un chemin escarpé amène le pèlerin à la fontaine situé à quelques pas de la rivière de l’Ellé.

𝕍 la page dédiée sur le site de Painton Cowen.

séparateur

Chapelle Saint-Fiacre [PA00091190]

Le Faouët (place de l’église) in Morbihan (56), 1450 1485, chapelle catholique gothique style Beaumanoir

👁 👁

► La Chapelle Saint-Fiacre de la deuxième moitié du XV abrite un jubé d’une qualité et d’un état de conservation exceptionnel. Celui-ci fût exécuté en 1480 par un certain Olivier Le Loergan. En plus de l’iconographie chrétienne classique, certaines sculpture s’inspire d’œuvre littéraire de l’époque ou symbolise des expressions et des actes de la vie profane. On peut y voir notamment :

● Un épisode du Roman du Renard, le Diable se déguisant en moine pour tromper le clergé est débusqué dès son introduction dans la cour.
● Un paysan cueillant des pommes
● Un homme vomissant un renard (l’expression "écorcher le renard" était synonyme de vomir après un excès d’alcool)
● Un couple d’amoureux
● Un joueur de biniou

► Au chevet est inscrit la devise des ducs de Bretagne Plutôt la mort que la souillure, accompagnée de leur bannière frappée d’hermines. Ceci appui le fait que la chapelle jouissait d’une protection ducale particulière.

séparateur

Château de Kériolet [PA00089890]

Concarneau (Tronoan) in Finistère (29), m.XIX, château néogothique

👁

► Le château, d’un style néogothique exécuté sous la direction de l’architecte Joseph Bigot, prend place sur un domaine plus ancien ou existait un modeste manoir du XIII de la famille des Kériollet. L’architecte s’inspira du Château de Blois (statue équestre en bas-relief de Louis XII), du château voisin de Rustephan, ou la Chapelle de la Trinité de Melgven. Des statues de Velléda, de Vercingétorix, d’Anne de Bretagne et de Charles VIII reposent dans le parc. La tourelle sur la droite du portail donnant sur la cour d’honneur est surmonté de l’Ange Gabriel sonnant la trompette. L’œuvre architecturale est très représentative de la démarche éclectique des architectes conservatistes de l’époque, mélangeant néo-gothique, néo-renaissance, le tout dans un aspect extravagant rappelant la vague romantique.

séparateur

Collégiale Notre-Dame de Roscudon [PA00090294]

Pont-Croix (Place de l’église) in Finistère (29), m.XIII, collégiale catholique romane et gothique

👁

► L’église jouit de l’appellation de collégiale bien que l’existence d’un chapitre ne soit pas totalement certain. Elle est fondée autour de 1250 mais beaucoup de ses attributs sont postérieurs, comme la Chapelle du Rosaire de la f.XIII, la flèche et le porche méridional du m.XV ou encore la sacristie du XVIII.

► L’intérieur avec ses arcades et l’ornementation de ses chapiteau est un exemple majeur du style ogival propre à la région apparu au XIII qu’on qualifie d’École de pont-croix, un style apparu au XIII qui rayonnera sur tout l’évêché de Cornouaille. Le style consiste à reprendre des éléments roman comme les arcades en plein cintre mais montés sur un chapiteau à tendance cubique reposant sur des piliers aux proportions affinées, le tout en gardant une modénature gothique.

séparateur

Église Notre-Dame de Confort

Confort-Meilars (Place de l’église) in Finistère (29), 1528 1544, église catholique gothique et renaissance

👁

► L’église abrite une des rares authentiques roues à carillons datant du XVI, elle est pourvue de douze clochettes à la taille et au son différents. On la tourne lors des messes ainsi que les baptêmes et les mariage. Ses propriétés sonores on dit-on, le pouvoir de faire retrouver la voix aux enfants muets. Ces roues sont témoins d’un rituel remontant à l’Armorique pré-chrétienne.

► Le Calvaire de Notre-Dame de Confort est de taille et de stature remarquable. Du XVI, il a été restauré par le sculpteur Yann Larc’hantec de Plougonven suite au vandalisme révolutionnaire.

séparateur

Église Saint-Herbot [PA00090202]

Plonevez-du-Faou (Lieu-dit Saint Herbot) in Finistère (29), d.XVI, église gothique

L’église Saint-Herbot abrite un jubé du XVI en bois et de style renaissance. Avec le chancel il clôture le chœur qui abrite actuellement le gisant de saint Herbot.

► Le calvaire Saint-Herbot daté de 1575 est particulièrement détaillé.

► Saint Herbot est un saint protecteur du bétail non reconnu par l’église mais réputé parmi les bas-bretons. L’enclos était le lieu d’un pardon de trois jours ou chacun y amenait ses bêtes pour leurs bénédictions. Le rite consistait à y faire l’offrande de divers parties venant d’une bête comme des cornes bénis, une queue, une motte de beurre ou plus particulièrement d’une mèche de crin de cheval que l’ont nouait sur les barreaux du jubé. On dit que si le paysan négligeait le pardon, ses bêtes s’y rendaient tout de même.

Le Menez Kronan | Braspart, Finistère (29), Colline.

► Le Menez Kronan, ou Mont-Saint-Michel est une des collines sacrées les plus hautes des monts d’Arées (les montagnes d’Arès selon les dits de Jacques de Cambry) dominant le Yeun Ellez, le marais connu pour cacher les portes de l’enfer situé dans les profondeurs du Youdig, le marais sans fonds accueillant les âmes damnées. On n’ose arpenter le mont de nuit car on dit que des démons sont enchaînés dans un cercle magique en haut du menez et que celui qui mettrait un pied dans ce cercle courra toute la nuit sans pouvoir s’arrêter.

► Il est admis qu’initialement, un temple celte prenait place à la chapelle, on y vénérait le dieu Belenos, comme au sommet de beaucoup d’autres collines et montagnes, par exemple au Mont-Dol ou Tombelaine en Normandie.

séparateur

Les Roches du Diable [IA29001951]

Guilligomarc’h (rivière de l’Ellé) in Finistère (29), Chaos Rocheux



► La rivière de l’Ellé descend le long d’un gouffre sur six kilomètres avant d’affronter le chaos rocheux provoquant torrents et tourbillons sur une longueur de 300 mètres.

► On dit que le chaos de roches est le témoignage d’un duel entre saint Guénolé et le Diable, mécontent que son ennemi lui soustrait les âmes qu’il estimait à sa merci. Un jour où le saint se promenait le long de la rivière il fut surpris par le Diable qui tenta de l’écraser en lui lançant d’énormes rochers, mais Guénolé put sans difficultés repousser ou dévier les blocs par un large signe de croix. Les tentatives du diable furent nombreuses mais tous les projectiles manquèrent la cible pour s’accumuler dans la rivière, jusqu’à pratiquement combler le flux tandis que l’agresseur fut entraîné par le courant et s’enfonça au plus profond de la rivière. Le diable aurait ainsi foré une cavité à proximité roches dans l’Ellé au profondeurs abyssales : le Trou du Diable.

séparateur

Statue de Morvarc’h

Argol (Place de l’église) in Finistère (29), Statue équestre en pierre

► Consultez sa fiche dans la partie Médias.

séparateur

Lieux divers