🔍
Bouton_Accueil

Traité de Chymie très ancien
Uraltes chymisches Werk


AuteursDatesTypeLieuThèmes
Abraham Éleazar
Samuel Baruch
Julius Gervasius
publ. 1735Littératurepubl. Erfurt (Allemagne)Alchimie

■ Nous avons comparé quatre éditions, deux à la Bibliothèque d’État Universitaire de Dresde l’une de 1735 et l’autre de 1760, celle de la Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zurich ainsi qu’une autre de 1760 dont nous ignorons la provenance. Les gravures sont quasi-identiques nous avons alors reproduit les deux éditions de Dresde. Celle de 1760 car elle est de meilleure qualité et celle de 1735 car elle possède des figures que la précédente n’a pas. De plus, cette version est plus ancienne et plus longue, nous avons donc pris son organisation en référence car toutes les éditions proposent les figures dans des ordres différents.

► La seconde partie de cet ouvrage que l’on trouve dans l’édition de 1735, Donum Dei est de Samuel Baruch, dont Éleazar à dit avoir trouvé les écrits sur un support en cuivre et recopié ceux-ci sur de l’écorce ce qui n’est pas sans rappeler les propos de Flamel. Julius Gervasius à quant à lui publié et ajouté les illustrations au livre d’Éleazar mais comme à l’accoutumée, certains le suspectent d’être le véritable auteur du traité.

► On comparera l’ouvrage avec le Livre d’Habraham le Juif de Nicolas Flamel qui est antérieur et où certaines gravures sont identiques. On comparera encore à la Clef de l’art et à la Chaîne d’Or d’Homère publiées un peu plus tôt.

Illustrations : én. de Traité de Chymie très ancien, 1735. | bs. Bibliothèque d’état et universitaire Saxonne de Dresde (Dresde, Allemagne). Lien vers l’œuvre

Illustrations : én. de Traité de Chymie très ancien, 1760. | bs. Bibliothèque d’état et universitaire Saxonne de Dresde (Dresde, Allemagne). Lien vers l’œuvre

séparateur