🔍
Bouton_Accueil

Corbeau🔗 taxonomiesEntrée GBIF Entrée INPN Entrée ITIS
Corvus

Données générales

TaxinomieFamilleRégimeRépartitionOrigineEntitésVertusAstralité
Animal (Oiseau)CorvidaeOmnivore
Carnivore
+ Afrique (- Sahara)
+ Europe (- Toundra)
+ Amérique du nord
+Asie (- Centre)
- Péninsule arabique
+ Australie
États-Unis (Côte ouest)
Hémisphère nord
Apollon
Bran Vendigeit
Bodb
Odin
Morrígan
Savoir
Destin
Transmutation
Putréfaction
Saturne
Soleil

Symbolisme général

► Aujourd’hui considéré en occident comme une figure de mauvais augure, le corbeau ne semble avoir été associé à cette signification que de façon récente, contrastant avec ce qu’il symbolise dans l’ensemble des autres traditions.

► Il est associé aussi à l’isolement volontaire de celui qui a décidé de vivre à un plan supérieur. C’est un animal connecté aux mondes célestes et qui apparaît souvent comme un héros solaire, parfois démiurge ou messager. Sa capacité à parcourir et percer le secret des ténèbres sans se dérouter lui octroie les fonctions de psychopompe. Sa fonction de messager de la mort, commune en Europe, se retrouve également en Inde dans le Mahâbhârata où l’eau souillée par des corbeaux est impropre aux aspersions rituelles.

Occurrences mythiques

Asie

1. Shintoïsme

► Au Japon et en Chine le corbeau est un symbole de gratitude filiale. Il est un messager divin, annonciateur des triomphes. Les Tcheou arboraient un corbeau rouge, comme symbole solaire.

► Depuis le mûrier du levant s’envolèrent dix corbeaux pour apporter la lumière au monde, avant que neuf d’entre eux furent abattus par l’archer Yi-le Bon afin d’éviter que le monde ne soit brûlé.

Le corbeau à trois pattes est un des symboles des empereurs chinois. On le retrouve sur des anciennes pierres sculptées du temps des Han. Il représente le principe animateur du soleil ponctué par ses trois positions : lever, zénith et crépuscule, dont chacune correspond à une des trois pattes.

Europe

1. Alchimie

► En alchimie, le corbeau est associé à la phase de putréfaction de la matière, l’Œuvre au noir, appelée parfois tête de corbeau.

2. Christianisme

► Le corbeau est l’oiseau qui sera envoyé par Noé depuis son arche pour explorer les alentours et repérer les terres qui, après le déluge, recommencent à émerger.

3. Folklore occidental

Depuis l’époque romantique, le corbeau est globalement perçu négativement. Figure de mauvais augure, il est celui qui vient se repaître de la chair des vaincus sur les champs de bataille. Sa présence inspire la crainte du malheur.

4. Polythéisme celtique

► Le corbeau est une figure très récurrente du polythéisme celtique. Il est un animal sacré chez les Gaulois.

► La Morrigan, déesse irlandaise de la guerre, était identifiée, par ses capacité de métamorphoses, par la présence de trois corbeau. Mais le corbeau, ou parfois la corneille, était associé d’abord à la déesse Bodb dont les noms est directement tirée du nom de l’animal: Badb.

► Dans le récit gallois intitulé Breudwyt Ronabwy {Le Songe de Ronabwy}, les corbeau d’Owein, après avoir été massacrés par les hommes d’Arthur, reviennent décimer à leur tour l’armée du roi.

5. Polythéisme grec

► Chez les grecs, le corbeau est un oiseau solaire, directement lié à Apollon. Ils étaient vêtus d’un plumage originellement blanc et étaient les compagnons d’Apollon. Celui-ci envoya un jour l’un d’entre eux surveiller la belle Coronis. Mais au bout d’un certain temps le corbeau manqua de vigilance et Coronis se laissa séduire par un mortel. Assailli par la colère, le dieu voulu tuer sa protégée avant d’apprendre qu’elle attendait un enfant de lui et en conséquence, l’épargna. Mais sa fureur se détourna vers son corbeau, qui était le premier fautif, et il le revêtit d’un plumage noir.

6. Polythéisme scandinave

► Dans la tradition scandinave le corbeau est d’abord l’animal compagnon d’Odin, animal représenté par la présence familière d’Huginn {Esprit} et Muninn {Mémoire}. Ces derniers sont envoyés explorer le monde par leur maître pour y rapporter chaque soir ce qui s’y passe dans le royaume des hommes. Ils participent de la quasi-omniscience d’Odin, qui craint qu’un jour ses deux chers compagnons ne reviennent pas de leur voyage. Ils incarnent la part immortelle de l’homme et le principe de création.





Version: 1.5
Maj : 25/05/2024