🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Porc
Sus scrofa domesticus

Données générales

Règne (Classe)FamilleRégimeRépartitionOrigineEntitésVertusAstralité
Animal (Mammifère)SuidaeOmnivore+ Afrique (Centre, Sud)
+ Amérique du nord
+ Amérique du sud
+ Asie (Est)
+ Europe
+ Inde
AnatolieDiable
Kamapua’a
Débauche
Fertilité
Venus
Lune

Symbolisme général

► Le porc, se roulant dans la fange et le fumier, capable d’engloutir n’importe quoi en grande quantité, est le symbole du plaisir outrancier, de la débauche sexuelle et de l’obscénité. Il est pourtant antérieurement porteur de significations chtoniennes en rapport avec la fécondité.

Symbole d’opulence, il est un porte bonheur dans l’Allemagne prémoderne où l’on trouve la pratique consistant fabriquer des cochons en pain-d’épice agrémentés du nom de la personne à qui l’on souhaite l’offrir. Dressé, il est fouisseur et chercheur de truffes.

Occurrences mythiques

Europe

Christianisme

► Dans la Bible, il représente l’homme non-initié auquel il ne faut pas dévoiler les secrets : Ne donnez pas aux chiens ce qui est saint, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, et que, se tournant contre vous, ils ne vous déchirent.. En outre, son pied fourchu évoque celui du Diable.

► À partir de la f.XIV, on représente saint Antoine le Grand accompagné d’un cochon, en allusion aux porcs de l’Ordre hospitalier de Saint-Antoine qui, affublés d’une clochette, pouvaient vaquer librement dans les rues. Il est devenu le symbole des antonins.

Polythéisme grec

► Le porc, comme le sanglier, est un sacrifice à Déméter et dans les rites d’Eleusis. L’animal est aussi appelé "delphas", la bête-utérus. C’est le pendant terrestre du dauphin.

► Dans les mythes, Koré est une jeune fille engloutie avec ses porcs aux tréfonds de la terre. Il existe une coutume consistant à jeter des porcs dans les ravins et autres ouvertures naturelles ou non de la terre afin que leur fécondité se communique à la terre et aide les semences à prospérer. Les restes des animaux sacrifiés étaient eux aussi répandus dans les champ après avoir pourri sur l’autel.

Polythéisme scandinave

► Outre son chariot félin, Hildisvíni est la monture de Freyja.

Afrique

Polythéisme égyptien

► C’est un animal immonde et impur dont le contact est répugnant. Les gardiens de porcs sont interdits de l’entrée des temples d’Egypte, ils peinent à trouver épouse ou mari et finissent par se marier entre eux.

► Animal lunaire, il était sacrifié à la pleine lune et il était mangé au repas ce seul jour. Les plus pauvres "sacrifiaient" ce jour des effigies de porc en pâte.

Moyen-Orient

► C’est un tabou alimentaire chez plusieurs peuples. Pour le judaïsme (Lévitique 11 et Deutéronome 14) et l’islam (Coran, La table), l’animal est impur et sale.

Océanie

► Kamapua’a, l’esprit de fertilité chez les hawaïens est un Homme-cochon.

Orient

Shenisme

► Dans le shenisme, le porc est un symbole de pureté.

Taoïsme

► Dans le zhānxīngshù, le Porc pronostique un individu chevaleresque, galant, serviable et scrupuleux. Aime le Chat mais craint le Serpent et la Chèvre.

separateur

Sanglier
Sus

Données générales

Règne (Classe)FamilleRégimeRépartitionOrigineEntitésVertusAstralité
Animal (Mammifère)SuidaeOmnivore+ Asie
- Chine (Centre)
+ Europe
+ Moyen-Orient
+ Océanie (Nord)
- Péninsule arabique
IndonésieLugÉpreuves
Sagesse
Mars
Saturne

Symbolisme général

► Le sanglier dispose d’une signification symbolique pour le monde indo-européen dans son ensemble. C’est une force obscure, primitive et ténébreuse, elle émerge des fourrés et de la bauge où elle se cache pour venir s’opposer aux héros solaires.

► Beaucoup de symboles et de traditions attribués au sanglier, le sont en fait plutôt au porc sauvage, domestiqué mais laissé libre par les peuples anciens dans un état de semi-liberté. Cette distinction disparaît dans la tradition chrétienne, qui attribue à l’un comme à l’autre les mêmes valeurs de luxure et de goinfrerie.

Occurrences mythiques

Europe

Polythéisme celtique

Attribut de Lug.

► C’est un esprit du fond des forêts, se nourrissant des fruits de l’arbre d’immortalité, le chêne.

↳ C’est un fort emblème de spiritualité, dont la chasse représente le combat de l’horizontal sur le vertical. Le motif du porcher et son bâton vertical qui s’abat sur le groin est l’image de l’exploration du monde horizontal à la recherche de trésors du ciel.

► C’est la nourriture de la fête de Samain.

Polythéisme germanique

Attribut de Wotan.

► Une chasse éternelle au sanglier est offerte aux bienheureux du paradis.

Polythéisme grec

Attribut d’Apollon. Ce dernier se changea en sanglier pour se venger d’Adonis qui, ayant été surpris par le fils d’Apollon lors d’un ébat avec Aphrodite, frappa son enfant de cécité.

► Comme le porc, il est associé aux rites de Déméter.

Favori d’Artémis, le sanglier aime la compagnie et la protection de la déesse.

► Lorsque Œnée, roi Calydon oublie de sacrifier à la déesse lors de la fête des Thalysies, elle se vengea en envoyant un sanglier monstrueux dévaster son pays. C’est Méléagre, le fils du roi, qui mit fin à cette sauvagerie. Le trophée de la chasse à été disputé violemment parmi les compagnons de chasse.

► Lors de l’un de ses travaux, Heraclès doit vaincre le sanglier d’Errymanthe. Il poussa l’obscure bête jusque dans la neige pure et lumineuse pour l’amener sur un terrain inhabituel et éprouvant pour l’animal. Il la guida ensuite jusqu’à une gorge où il pût le mettre à terre. C’est le combat de l’intellect et de la nature bestiale.

Orient

Tradition hyperboréenne

► Le sanglier figure l’autorité spirituelle, il est opposé à l’ours, dépositaire du pouvoir temporel. Il évoque la retraite du brahmane dans l’obscurité de l’ermitage comme le sanglier se cache dans la bauge.

Védisme

Désigne la foudre, qu’Indra va vaincre et dominer jusqu’à domestiquer le feu divin.