🔍
Bouton_Accueil

Jiddu Krishnamurti
Alcyone

Données générales

PériodeLieu
GénéralXXInde
États-Unis d’Amérique
Naissance11 Mai 1895, 12h23 Madanapalle, Inde
Décès17 Février 1986 (90 ans)Ojai, États-Unis d’Amérique
Cause
Inhumation
Cancer du pancréasCendres dispersées en Inde, en Angleterre et aux États-Unis d’Amérique

DomaineCourantOrdre
Philosophie
Psychologie
Mysticisme
Néo-advaitaSociété théosophique 🎓
Ordre de l’étoile 🎓

RelationsNom
Entourage
AdoptionAnnie Besant (Mère)
Influence
AmiAldous Huxley
David Bohm
MaîtreAnnie Besant
Charles Webster Leadbeater
RencontreIgor Stravinsky
Greta Garbo
Ramana Maharshi
Tenzin Gyatso
Mâ Ananda Moyî
SurBucura Dumbravă

Repères biographiques

► Huitième enfant de modestes parents brahmanes de l’Andhra Pradesh, il était d’une santé relativement fragile. Son père travaillait à l’administration coloniale et adhérait à la Société théosophique. L’organisation, alors dirigée par Besant, était au faîte de son influence et recherchait le messie de l’hindouisme (Kalki) et du bouddhisme (Maitreya). C’est après sa rencontre avec Charles Leadbeater qui, clairvoyant, aurait perçu une "aura exceptionnelle", que l’éducation de son frère et lui furent pris en charge par Annie Besant et les cadres de la Société théosophique. Elle voyait en lui l’instructeur divin annoncé et le jeune Krishnamurti sembla se conformer aveuglément à cette réalité. L’Ordre de l’étoile fut crée afin de servir d’organe à l’action du messie.

► Mais Krishnamurti la dissout en 1929, réfutant être l’incarnation divine. C’est en 1922 qu’il fit selon ses dires, l’expérience d’un éveil spirituel. C’est suite à cela, à la mort de son frère puis de celle d’Annie Besant qu’il pris ses distances avec la Société Théosophique et les considérations occultistes initiées par Blavatsky, quoique l’organisation aida toujours discrètement l’action du philosophe. Dès lors, il voyage beaucoup, donne des milliers de conférences, jusqu’à l’O.N.U où en 1985 il prononça un discours. Il ouvre en outre, des écoles dans plusieurs pays.

◆ Il mit un point d’honneur à se définir comme dégagé de tout groupe ou de tout courant de pensée, son enseignement se veut universel, ouvert à la culture contemporaine et l’hindouisme s’y fait discret. Il préconisait de trouver son propre maître intérieur et de fuir les gourous et médiateurs, les dogmes et les religions et finalement toute forme de contraintes et entraves à l’autonomie et à la liberté de conscience, seule permettant l’accès à une sincérité par laquelle puisse filtrer la vérité. Afin de pouvoir trouver ce guide intérieur, un anéantissement de l’égo est nécessaire : il passe par l’acceptation puis par la compréhension voir l’expérience de cet égo et simultanément par la culture du détachement vis à vis de lui afin d’établir un rapport d’indifférence.

𝕍 Vie et Mort de Krishnamurti, Mary Lutyens, 1990. Il s’agit d’un résumé de cette spécialiste de Krishnamurti portant une trilogie historique plus détaillée encore.

Œuvres choisies

  • Aux Pieds du Maître, 1909.
  • Le Chant de la Vie, 1928.
  • De l’Éducation, 1953.
  • Commentaires sur la vie, 1957 (Trois tomes).
  • Se libérer du connu, 1970.
  • L’éveil de l’intelligence, 1975.
  • La flamme de l’attention, 1987. ⚱️

Citations

Un homme vraiment intelligent n’a pas le choix ; son esprit ne pouvant voir que le vrai il ne peut choisir que la voie de la vérité. Un tel esprit n’a tout simplement pas le choix. Seul un esprit inintelligent possède le libre-arbitre.
Plus mes paroles sont claires, moins on les comprend : j’entend être un vague dessin ; je pourrais parfaitement être explicite, mais telle n’est pas mon intention. Car dès l’instant qu’une chose est définie, elle est sans vie.
C’est une grande satisfaction de se décerner des titres, des noms, de s’isoler du monde et de s’estimer différent des autres ! Mais si tout ce que vous dites est vrai, avez-vous sauvé un seul de vos semblables du malheur et de la souffrance ?
Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade.
Ce qui n’est pas pleinement compris se répète.
Les artistes devraient tendre à l’anonymat, se détacher de leurs créations.
Les relations sont sûrement le miroir dans lequel on se découvre soi-même.
Ne laissez pas les mots penser à votre place. Ayez une parole habitée.
Il est bon de naître dans une religion mais pas d’y mourir.
Aucune réforme sociale ne peut apporter de réponse au problème de la misère de l’homme. Les réformes n’agissent qu’en surface, et seul un changement radical de la nature de l’homme peut transformer sa vie sociale.
Vous tous, vous vous intéressez passionnément aux Maîtres, vous vous demandez s’ils existent ou non, et quelle est mon opinion à leur égard. Je vais vous la dire. Pour moi, peu importe en vérité qu’ils existent ou non, car quand vous devez vous rendre à la gare, par exemple, il y a des gens devant vous, des gens qui se trouvent plus près de la gare, des gens qui sont partis plus tôt. Qu’est-ce qui compte le plus : d’arriver à la gare ou bien de vous asseoir et d’adorer l’homme qui est devant vous ?
La vérité est un pays sans chemin. L’homme ne peut venir à elle par aucune organisation, par aucune foi, par aucun dogme, prêtre ou rituel, ni par aucune connaissance philosophique ou technique psychologique. Il doit la trouver à travers le miroir de la relation, par la compréhension du contenu de son propre esprit, par l’observation, et non par l’analyse intellectuelle ou la dissection introspective. L’homme a construit en lui-même des images pour améliorer son sentiment de sécurité - religieuse, politique, personnelle. Celles-ci se manifestent comme symboles, idées, croyances. Leur fardeau domine la pensée de l’homme, ses relations et sa vie quotidienne. Ce sont les causes de nos problèmes car ils séparent l’homme de l’homme dans toutes les relations.
Déclaration de dissolution de l’Ordre de l’Étoile