🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Er Li Boyang / Lao Dan
Lao Tseu, Le seigneur suprême, Pur du faîte suprême, Vieux Seigneur de la Hauteur Suprême

Données générales

PériodeLieu
Général-VI -VEgypte
Naissance-VI -V? Khio-jin ou Huhsien, Chine
Décès-VI -V ( 32 ans)
Cause
Inhumation

DomaineCourantOrdre
Philosophie
Mysticisme
Taoïsme 🎓

RelationsNom
Entourage
Rencontre? Confucius
Yin Xi
Influence
SurÉsotérisme chinois
Mysticisme chinois
Occultisme chinois
Tchouang-tseu
Zhang Daoling

Repères biographiques

► Personnage parfois suspecté comme étant plus légendaire qu’historique, il serait né dans le royaume de la Dynastie Zhou orientale. La tradition lui octroie une naissance miraculeuse : sa mère lui aurait donné naissance sous un prunier après avoir vu un dragon. Il serait né avec les cheveux blancs d’un vieillard. On trouve sa biographie dans le 史記 (Shiji) {Mémoires Historiques}, elle indique qu’il aurait passé son existence comme archiviste à la bibliothèque royale des Zhou. À la fin de sa vie, lassé de la vie politique, il aurait entrepris un voyage vers l’occident monté sur un bœuf. Un garde frontière, Guanling Yin Xi, lui aurait alors réclamé de consigner son savoir pour lui et de là est né le Livre de la Voie et de la Vertu. Il véhicule l’archétype du 方士 (fangshi) {maîtres des méthodes}.

◆ Les taoïstes lui vouent un culte comme étant le fondateur du taoïsme religieux et la personnification du jing universel, ils le révèrent parmi les trois purs. Certaines écoles taoïstes mentionnent que Lao Tseu est l’inspirateur du bouddhisme, que Bouddha est le disciple de Lao-tseu voir, une de ses réincarnations, on retrouve cette idée dans le 化胡經 (Huahujing) {Le classique sur la conversion des barbares} ou le bouddhisme est perçu comme une forme dérivée et abâtardie du taoïsme.

◆ Toujours est-il que le Livre de la Voie et de la Vertu est volontiers reconnu comme un des plus grands chef-d’œuvre du mysticisme oriental. Si le 參同契 (Cantongqi) {De l’unité triple} est le premier ouvrage expressément alchimique de la chine, on estime Lao Tseu (plus en l’occurrence, que le Livre des mutations), comme étant la prime origine de l’alchimie chinoise. Sa figure inspirera Zhang Daoling dans la création de l’École des cinq boisseaux de riz au II, première structuration sociale du taoïsme.

■ Comme pour beaucoup de personnages célèbres, un grand nombre de citations lui sont faussement attribuées. Nous avons répertorié les plus communes.

Œuvres choisies

Citations

Trente rais se réunissent autour d’un moyeu. C’est de son vide que dépend l’usage du char.
Je suis un homme d’un esprit borné, je suis dépourvu de connaissances. Les hommes de la multitude sont remplis de lumières ; moi seul je suis comme plongé dans les ténèbres. Les hommes du monde sont doués de pénétration ; moi seul j’ai l’esprit trouble et confus. Je suis vague comme la mer ; je flotte comme si je ne savais où m’arrêter.
Quand les lettrés supérieurs ont entendu parler du Tao, ils le pratiquent avec zèle. Quand les lettrés du second ordre ont entendu parler du Tao, tantôt ils le conservent, tantôt ils le perdent. Quand les lettrés inférieurs ont entendu parler du Tao, ils le tournent en dérision. S’ils ne le tournaient pas en dérision, il ne mériterait pas le nom de Tao.
Il n’y a pas de plus grand crime que de se livrer à ses désirs. Il n’y a pas de plus grand malheur que de ne pas savoir se suffire. Il n’y a pas de plus grande calamité que le désir d’acquérir.
Celui qui excelle à commander une armée, n’a pas une ardeur belliqueuse. Celui qui excelle à combattre ne se laisse pas aller à la colère. Celui qui excelle à vaincre ne lutte pas. Celui qui excelle à employer les hommes se met au-dessous d’eux.
Le Saint n’accumule pas (les richesses). Plus il emploie (sa vertu) dans l’intérêt des hommes, et plus elle augmente. Plus il donne aux hommes et plus il s’enrichit.
Confucius] Ceux dont tu parles, même leurs ossements sont tombés en poussière, il ne reste d’eux que leurs propos. De plus, lorsque l’honnête homme vit à l’épique favorable, il se hâte vers la cour en hcar ; quand il vit à une époque défavorable, il erre à l’aventure. J’ai entendu dire que le bon marchand cache ses richesses et semble démuni ; s’il a une plénitude de vertu intérieure, l’homme supérieur a l’apparence extérieure d’un sot. Élimine ton humeur arrogante, et tous ces désirs, cet air suffisant et ce zèle débordant : tout cela n’est d’aucun profit pour personne. C’est tout ce que je puis te dire.
Rapporté in Les Mémoires historiques de Sima Qian
Ceux qui savent ne parlent pas, ceux qui parlent ne savent pas. Le sage enseigne par ses actes, non par ses paroles.
attr. (Culture taoïste, tiré du Livre de la Voie et de la Vertu (56) ?)
Donne un poisson à un homme, tu le nourris pour un jour. Apprends lui à pêcher, il se nourrira toute sa vie.
attr. (Culture chinoise, adapté de la parabole des graines du Guanzi, citation confucéenne ?)
Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre. Mais s’il est encore en vie, sors-le de l’eau et aide-le !
attr. (Culture hindoue ?)
Un mot prononcé avec bienveillance engendre la confiance. Une pensée exprimée avec bienveillance engendre la profondeur. Un bienfait accordé avec bienveillance engendre l’amour.
attr. (Douglas Jerrold ?)
Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres.
attr. (Anna Strong ?)