🔍
Bouton_Accueil

Moïse ben Shem Tov de León

Données générales

PériodeLieu
GénéralXIII XIVEspagne
Naissance1240Guadalajara, Espagne
Décès1305 ( 65 ans)Arévalo, Espagne
Cause
Inhumation
MaladieXIII XIV

DomaineCourantOrdre
KabbaleJudaïsme

RelationsNom
Entourage
AmiJoseph ibn Giqatilia
RencontreIsaac ben Samuel
Influence
ParÉcole kabbalistique de Gérone
Juda Halevi
Moïse Maïmonide
Salomon ibn Gabirol

Repères biographiques

► Son surnom lui viendrait de son père Shem-Tov de Leon. Il a vécu 30 ans à Guadalajara avant de voyager puis de s’établir à Avila. D’abord intéressé par la philosophie via Maïmonide, il se penche ensuite sur la kabbale et le mysticisme des lettres hébraïques. Puis, convaincu qu’il faut contrecarrer le rationalisme aristotélicien de ses pairs espagnols, il écrit sur la kabbale ; d’abord des traités pseudépigraphiques avant de les signer de son propre nom. Il meurt peu après avoir rencontré Isaac ben Samuel à Valladolid, en rentrant chez lui, à Avila.

■ On suppose que c’est l’auteur historique du Zohar, du moins d’au moins une partie, œuvre qui est traditionnellement attribuée à Shimon bar Yohaï. Son œuvre peut être considérée comme des exégèses de ce texte.

Œuvres choisies

  • Le Midrash mystique {Midrash ha-Neelam}, 1270 et 1300.
  • Le Sicle du sanctuaire {Shekel ha-Qodesh}, 1292
  • Les Chemins de la vie {Orhot Hayyim}, XIII
  • L’Âme intelligente {Ha Nefesh ha-Hakomah}, XIII
  • attr. Le Zohar {Sefer Ha Zohar}, Information inconnue.

Citations

En effet, tu trouveras que toujours le souffle en son secret tourne continuellement au milieu du ciel et il est accroché à deux éléments et à ces éléments il s’attache. l’un du côté de la poussière, l’autre du côté de l’eau. La poussière se situe au-dessous de l’eau afin que l’eau engendre la poussière et la fasse germer- Ainsi les éléments se tiennent l’un l’autre et sont mélangés et intriqués l’un en l’autre, tu trouveras en effet que l’élément feu est chaud et sec, que l’élément souffle est chaud et humide, que l’élément eau est froid et humide et que l’élément terre est sec et froid. Et en réalité, quand ces quatre éléments se conjuguent, toutes les choses et toutes les essences émergent de leur sein. Chaque élément est agglutiné à l’autre et adhère à lui, chaque élément donne existence à un autre élément : de la procession de l’existence de son essence advient l’autre.
Le Sicle du sanctuaire
Le secret est tel que nous l’avons exposé et c’est : "Un fleuve sortait de l’Éden pour arroser le jardin et de là il se séparait pour former quatre bras".
Le Sicle du sanctuaire
Lorsque tu contemples la sagesse, tu découvres, depuis la tête de la Pensée primordiale jusqu’au terme de la Pensée qui est la Parole, que tout est un et qu’ il n’y a là strictement aucune séparation : car c’est elle, elle, la Pensée dont nous avons traité, et c’est elle, oui elle, et tu ne trouveras rien d’autre qui soit hormis par son extension et sa procession jusqu’au terme de la Pensée, et tout est un. Cette allusion te suffira pour savoir qu’Il est un en son unité sans aucune séparation d’aucune sorte. Tout est exact pour celui qui comprend et YHVH nous agréera et nous montrera ses sentiers de rectitude.
Le Sicle du sanctuaire
Mais de Toi nul ne sait rien, et hors de Toi les êtres supérieurs et inférieurs n’ont pas d’unité, Tu te fais connaître comme leur Seigneur. Chaque sefira possède un nom en propre, les anges les invoquent grâce à lui, mais Toi Tu ne possèdes aucun nom propre car Tu remplis tous les noms et Tu es leur plénitude.
Le Zohar