🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Les Grands Calvaires Bretons

► Certains des calvaires bretons sont remarquables par leur taille majestueuse qui laisse place à une profusion de détails racontant sous des traits variés la vie du Christ, son chemin de croix, ou d’autres scènes chrétiennes. Ils datent, pour les plus fameux, de la f.XV au d.XVII. Ces calvaires sont un très riche témoignage de la perception qu’avait la population bretonne et ses imagiers du christianisme à l’époque et la façon dont ils l’ont assimilé à leur culture celtique. En témoigne l’apparition récurrente des trois Marie en pietà qu’on dit être une référence à la représentation trine de la déesse-mère celte, Brigit.

► Sept calvaires bretons pris en charge par l’Association des 7 Calvaires qui organise des spectacles sons et lumières en période estivale et qui présentent une mise en couleur de chaque calvaires tels qu’ils paraissaient à l’origine. Sont présentés ici quatre calvaires dont l’association a la charge : Plougonven, Tronoën, Plougastel-Daoulas, Guimilliau.

séparateur

Calvaire de Plougonven   Accéder au planisphère Accéder à la frise chronologique

Plougonven (rue du Centre) in Finistère (29), 1554

👁 👁 👁

► Le calvaire de Plougonven à été sculpté en 1554 par les frères Bastien et Henry Prigent.

Les frises racontent au premier niveau la vie du Christ :
- L’Annonciation
- La Visitation et la Nativité
- L’Adoration des Mages
- Le recouvrement de Jésus au Temple {Inventio in Templo}
- Le Baptême
- La Tentation du Christ
- L’Arrestation de Jésus
- Saint Yves

Au deuxième niveau est raconté la Passion du Christ :
- La Flagellation
- Le Couronnement
- Jésus devant Pilate
- Véronique tendant son voile
- Jésus portant la croix
- La mise au tombeau
- La délivrance des justes aux enfers
- La Résurrection du Christ

► Au sommet du calvaire est représenté Jésus crucifié avec Marie et Saint-Jean, suivi en dessous de deux cavaliers.

► Ce calvaire fait partit de l’Enclos Paroissial Saint-Yves.

séparateur

Calvaire de Tronoën   Accéder au planisphère Accéder à la frise chronologique

Saint Jean de Trolimon (Lieu-dit Tronoën) in Finistère (29), 1450 1470

👁 👁 👁 👁

► Le calvaire de Tronoën est le plus ancien parmi les plus monumentaux qui nous soit parvenu (1450 1470). Il serait issu des ateliers de Scaër à une soixantaine de kilomètres à l’est si on en juge par la nature granitique de la roche (exceptés la Visitation, la Nativité et l’Adoration des Mages qui sont en granite de Kersanton et par conséquent moins érodés.)

Scènes de la frise inférieure :
- L’Annonciation
- La Visitation
- La Nativité
- Les trois Rois Mages
- Joseph devant le Temple
- Le Baptême
- Jésus discutant avec des sages
- Le Jugement Dernier
- La Cène
- Le Lavement des pieds
- Jésus dans le Jardin des oliviers
Scènes de la frise supérieure :
- Marie et saint Jean
- La Flagellation
- Pilate se lavant les mains
- Jésus entre deux soldats
- Jésus portant la croix
- La Résurrection du Christ
- La délivrance des justes aux enfers
- Apparition à Marie Madeleine
- Le Christ outragé

► A la base du sommet du calvaire est représenté au nord Véronique tendant son voile, une pietà et un pèlerin.

► Ce calvaire fait partie de la Chapelle de Tronoën.

Pour plus d’informations, 𝕍 la page dédiée sur le site NosMonuments.

séparateur

Calvaire de Notre-Dame   Accéder au planisphère Accéder à la frise chronologique

Saint Thegonnec (Place de léglise) in Finistère (29), 1554

► Le calvaire de Saint Thégonnec à été édifié en 1610 et signé "La Maïtre", hormis le Christ aux Outrage et ses bourreaux (dont celui de gauche emprunterait les traits du visage du roi de France Henry IV) qui sont signés Roland Oré. Sur son côté ouest est installée une table d’offrande surveillée par une statue de saint Thégonnec. Comme la plupart des calvaire de l’époque, celui-ci était peint.

► Les scènes représentent la Passion du Christ et sa Résurrection.

► Ce calvaire fait partie de l’Enclos paroissial de Saint-Thégonnec.

séparateur

Calvaire de Plougastel-Daoulas   Accéder au planisphère Accéder à la frise chronologique

Plougastel-Daoulas (Place de l’église saint Pierre) ib. Finistère (29), 1602 1604

Les quatre flancs du calvaire
👁
A l’Est (Ensevelissement et Naissance) :
- Le Baptême
- La Mise au tombeau
- La présentation de Jésus au grand prêtre
- L’Annonciation
- La Visitation
- Le mariage de la Vierge
- La Nativité
- La Circoncision
- La Fuite en Égypte
- L’Ange de l’Annonciation
👁
Au Sud (Passions) :
- Véronique tendant son voile
- Jean et la Vierge
- Le portement de la Croix
- Tambour, Soldats et Cavaliers
- La Cène
- Le Lavement des pieds


👁
Au Nord (Pénitence) :
- La Flagellation
- Le Couronnement d’épines
- Jésus de Pilate
- Le Jardin des Oliviers
- Pierre et Jacques endormis
- Pierre et un garde
- L’Arrestation
- Présentation de Jésus à Caïphe
👁
À l’Ouest (Mort et Résurrection) :
- Le Christ aux Outrages
- Tentation de Jésus devant Pilate
- La Résurrection
- Jésus et les Docteurs
- Retour des Limbes
- La Gueule de l’Enfer (avec une représentation du rite du Kastell Gollet, Catherine la Perdue)
- L’entrée à Jérusalem
- Saint Pierre
- Saint Sébastien
- Saint Roch
- L’Adoration des Mages
Sommet du calvaire
Les quatre contreforts habillés des quatre évangélistes

► Le calvaire de Plougastel-Daoulas à été inspiré de celui de Guimiliau situé plus à l’est dans les terres du Léon. Une inscription nous renseigne sur son âge et ses constructeurs : Ce mace fut achevé a lan 1602 Fabriques lors M. A. Corr. F. Periou. I. Baod. Curé. Le calvaire fut érigé à la suite d’une épidémie de peste en remerciement de la fin du supplice.

► Il raconte sur sa frise la vie du Christ et sur sa plateforme le chemin de croix, avec, à chaque extrémités, un des quatre évangélistes. Une niche à l’ouest contient les statue de Saint Pierre, Saint Sébastien et Saint Roch. Il apparaît que les scènes sont ordonnées en fonction de la symbolique en rapport avec le point cardinal correspondant.

► Au sommet du calvaire est représenté Jésus crucifié avec les deux cavaliers, Longin et Stéphaton, et les trois Marie (Marie la Vierge, Marie Jacobé, Marie-Madeleine) et Marie suivie en dessous de deux cavalier qu’on dit être une référence à la représentation trine de la déesse-mère celte, BrigitBrigit. Elles sont en paire avec Saint Jean, le Christ Ressucité, et saint Pierre. Deux anges recueillent le sang du Christ à ses pieds.

Pour plus d’informations, 𝕍 la page dédiée sur le site NosMonuments.

séparateur

Calvaire de Saint-Herbot   Accéder au planisphère Accéder à la frise chronologique

Plounevez-le-Faou (Lieu-Dit Saint-Herbot) in Finistère (29), 1575

► Ce calvaire, sculpté en 1575, est particulier de par sa richesse iconographique. La console est ornée d’un ange et d’un démon, de Véronique et son voile à l’Est avec les instruments de la passion à ses côtés et à l’ouest est présent le Christ Supplicié accompagné des élus. En bas de la croix deux anges recueillent le sang versé du Christ dans une coupe reposant sur la tête du Nouvel Adam au coté de Sainte Marie et Saint Jean. De l’autre côté une pietà avec au dessus Saint-Herbot protecteur du bétail.

► Ce calvaire fait partie de l’Enclos paroissial de Saint-Herbot.

séparateur

Calvaire de l’enclos Saint-Miliau   Accéder au planisphère Accéder à la frise chronologique

Guimiliau (Place de l’Eglise) in Finistère (29), 1581 1586

Les quatre côtés du calvaire
👁 👁 👁 👁
Les quatre contreforts habillés des quatre évangélistes
Hauteurs du calvaire
Autres éléments

► Ce calvaire à été érigée dans les années 1571 1588, il à été taillé dans un granite bleu. Une inscription en partie détruite sur l’architrave de la niche occidentale pourrait apporter une précision sur l’auteur de cette œuvre magistrale débordante de vie : AD GLORIAM DOMINI 1581 CRUX : CNO : FACTA : FUI (T). La croix fut faite à la gloire du Seigneur par Stefan.

À l’Est (Ensevelissement et Naissance) :
- Pilate sur son trône
- L’ensevelissement dans le tombeau
- Fuite en Égypte
- La Nativité
- Le Mages

Au Sud (Passions) :
- Visitation
- Lavement des pieds
- L’Annonciation
- Le Baptême
- Le portement de la Croix
- Tambour, Soldats et Cavaliers

À l’Ouest (Mort et Résurrection) :
- Entrée à Jérusalem
- La Cène
- L’Agneau Pascal
- Piéta
- La résurrection du Christ
- Le Katel-Gollet

Au Nord (Pénitence) :
- Saint Pierre coupe l’oreille de Malchus
- Arrestation de Jésus
- Présentation de Jésus au Temple
- Flagellation
- Le Christ aux liens

► On peut voir une représentation de l’histoire de Katel Kolletsur le flanc ouest, une femme au mœurs dissolues se retrouvant aspirée par les portes de l’enfer après une danse endiablée.

► Ce calvaire fait partit de l’Enclos Paroissial Saint-Miliau.

séparateur

Calvaire de Notre-Dame   Accéder au planisphère Accéder à la frise chronologique

Confort-Meilars (Place de l’Eglise) in Finistère (29), XVI

👁

► Le calvaire de Notre-Dame de Confort est de taille et de stature remarquable. Du XVI, il a été restauré par Yann Larc’hantec de Plougonven au XIX suite au vandalisme révolutionnaire. Le sculpteur à redonné au calvaire de nouvelles statues plus hautes et dans un style plus classique.

► Les anciennes statues qui occupaient le calvaire avant la révolution ont été mutilées, ensevelies puis retrouvées en 1849 où elles ont par la suite été placées sur les niches de la façade ouest de l’église et qu’on peut toujours contempler aujourd’hui.