🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Ortie
Urtica dioica Grande ortie Fouet des sorciers

Données générales

TaxinomieFamilleIndigénéitéPropriétésVertusAstralité
Végétal (Magnoliophyte)UrticaceaeCosmopoliteIntérieur
AntidiarrhéiqueF 🌿
AntidiabétiqueFZ 🌿
Suite ⇩Fermer la liste ⇪
DépurativeF 🌿
AnthelminthiqueFZ 🌱
DiurétiqueFZ 🌿 🌱
DrastiquesF 🌱
EmménagogueFZ 🌿 🌱
FébrifugeFZ 🌱
HémostatiqueFZ 🌿
LactogogueF 🌿
NutritiveF 🌿
PurgativeFZ 🌱
ReconstituanteF 🌿

Extérieur
AstringeanteFZ 🌿
DétersiveFZ 🌿
Suite ⇩Fermer la liste ⇪
RésolutiveFZ 🌿
RévulsiveF 🌿
Fertilité
Puissance
Mars
VénusSC

Présentation

Lat. urere {brûler}.

Occurrences mythiques

Folklore

► Le folklore en fait une arme contre les sorciers, ainsi, mise sur soi ou au pied du lit, elle banni les forces maléfiques.

► Une ortie séchée placée dans tissu cousu en phylactère de fil rouge est une amulette qui donne de l’énergie, du courage et de l’initiative.

► Si on la déracine en répétant le nom d’un malade et de ses parents, elle fait tomber la fièvre.

► En Angleterre elle est tenue pour plus puissante si elle pousse à l’ombre.

► Du reste, depuis l’antiquité on se flagellait de l’ortie pour parer aux rhumatismes et on la tenait comme efficace contre la paralysie.

Polythéisme germain

► La plante est pour les germains, consacrée à Thor.

► Elle permet aussi, si elle est cueillie avant le lever du soleil, de chasser les mauvais esprits et de se protéger des maléfices et de la foudre.

► La graine est aphrodisiaque et facilite l’accouchement raison pour laquelle elle est devenue un symbole de luxure.

Occultisme

► Albert écrit que tenue avec l’achillea millefolium, elle rend insensible aux fantômes.

↪ Si son suc est mêlé à celui de la potentilla reptans et si on s’en frotte les mains et qu’on disperse le reste dans la rivière, elle permet de prendre des poissons à la main.

► Sédir, l’estime chaude et sèche, et . Se cueille en ou .

● L’espèce qui n’est pas nauséabonde guérit la goutte, l’asthme et ramollit les tumeurs, à cueillir quand à l’orient est ou .

● Portée sur soi, elle donne le courage.

● L’ortie déposée dans l’urine fraîche d’un malade, indiquera si elle est desséchée, qu’il mourra.

Bonne pour les poumons, stoppe la gangrène et les empoisonnements.

Phytothérapie

► L’ortie est une plante fondamentale en phytothérapie, elle est estimée par certains praticiens comme la plante adaptogène de l’Europe.

● Simple à cultiver, elle est particulièrement envahissante grâce à sa racine rampante et à ses nombreux rejets, on la trouve dans tout les lieux incultes, les ruines, le long des chemins.

● Elle supporte tout les sols (mais préfère ceux humides et riches en azote), vivace, elle se multiplie seule et fournit trois coupes par an.

● Les pieds issus du rhizome portent alternativement des fleurs mâles ou femelles.

● Cultivée près des autres plantes médicinales, elle en augmente la teneur en huiles essentielle.

● Sèche, elle ne pique plus. Elle ne pique pas non plus dans l’eau.

● elle est meilleur lorsque son vert est foncé et ne comporte aucun risque de toxicité même en cas de surdosage.

cultivée depuis l’âge de pierre, l’ortie fut mangée jusqu’au XVI. Ses vertus nutritives, en particulier celle des jeunes pousses, sont comparables à l’épinard.

● Les feuilles sont par ailleurs fort positive pour l’alimentation des bovidés et les graines pour celle des gallinacées.

● On peut enfin faire du tissu d’ortie avec les tiges fibreuses même si techniquement, il ne vaut pas le coton et également un shampoing qui s’avérera efficace contre la chute de cheveux.

► Dioscoride estime ses graines aphrodisiaques et expectorantes.

● Les feuilles sont diurétiques, laxative et emménagogue, broyées elles favorisent la cicatrisation.

► Pour Hildegarde, urtica est tout à fait chaude.

● L’ortie jeune mangée cuite, purifie l’estomac.

● Le suc d’ortie en lotion frotté sur la poitrine et les tempes, stimule la mémoire.

► Floridus recommande aussi l’ortie comme aphrodisiaque.

► Culpeper notre son action positive sur le cœur et les voies respiratoires.