🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Empédocle

Données générales

PériodeLieu
Général-VItalie
Naissance -490 Agrigente, Sicile (ajd. Italie)
Décès -430 ( 60 ans)? Mont Etna, Sicile (ajd. Italie)
Cause
Inhumation
? Suicide

DomaineCourantOrdre
PhilosophieÉcole Pluraliste

RelationsNom
Influence
ParArchytas de Tarente
Parménide
Pythagore
SurAristote
Friedrich Nietzsche
Platon

Repères biographiques

► Empédocle est issu d’une riche famille d’Agrigente, ville dans laquelle il a passé une bonne partie de sa vie, il aura néanmoins beaucoup voyagé afin de diffuser son enseignement. Laërce signale que l’époque lui accordait des pouvoirs thaumaturgiques. Son œuvre étant perdue, il ne subsiste que des fragments où on croit percevoir une influence de Parménide et notablement ses Purifications où l’on décèle une influence pythagoricienne.

◆ Empédocle se questionne sur le problème de l’un et du multiple et pour le résoudre, il se propose d’appréhender Dieu par ses formes naturelles. Il en élabore une pensée cosmogonique dont l’articulation tourne autour des quatre éléments et de deux puissances, qui ne peuvent être appréhendées que par la spiritualité : amour, force d’unification harmonisante et haine, force de dissociation engendrant le devenir. Ces forces, primitives et éternelles sont à l’origine de toute existence corporelle.

↳ Ces forces sont issues de sphairos, point d’unité pré-cosmique présidant à la manifestation et dont les caractéristiques sont la joie et l’harmonie. Mais son équilibre, alors dominé par Aphrodite se rompt et les forces de haine le poussent à se manifestent en cycles, de plus en plus dégradés. Cette unité se retrouve partiellement dans la création qui est composée d’une multitude de sphairos microcosmiques car la création tends toujours à l’unité originelle bien que haine en repousse indéfiniment l’accomplissement définitif.

↳ Afin de participer à l’harmonie universelle et de régler l’Homme sur le divin, l’Homme se doit d’instaurer en lui une vie harmonieuse et se purifier intellectuellement afin d’atteindre à la sainteté religieuse. Une croissance stable et durable d’harmonie, favorise amour, permet à la création de se conformer à la loi cosmique et mène finalement à une apothéose résorbatrice en sphairos, abolissant la dualité. Si Empédocle reprends la dramaturgie des mystères, il n’en utilise pas les règles et oppose au secret initiatique un discours transformateur de la société Humaine.

Citations

Je te dirai encore autre chose : Il n’y a pas de naissance pour aucune des choses mortelles ; il n’y a pas de fin par la mort funeste ; il y a seulement mélange et dissociation des composants du mélange. Naissance n’est qu’un nom donné à ce fait par les hommes.
De la nature
Car ce qui le mérite, il faut le répéter au moins deux fois.
De la nature
Aphrodite, unissant ceux-ci avec les rivets de l’amour. […] Une seule vision est produite par les deux yeux. Les deux yeux ne donnent qu’une seule vue.
De la nature
Car c’est avec la terre que nous voyons la terre, et avec l’eau que nous voyons l’eau ; par l’air, nous voyons l’air brillant, par le feu le feu dévorant. C’est par l’amour que nous voyons l’Amour, et par la funeste haine que nous voyons la Haine.
De la nature
Dans la mesure où ils (les hommes) deviennent différents, des pensées différentes se présentent toujours à leurs esprits (en songe).
De la nature