🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Raffaello Santi
Raffaello da Urbino, Raffaello Sanzio, Raphaël, Raphaël Urbinas

👁

Données générales

PériodeLieu
GénéralXVIIItalie
Naissance6 avril 1483, 21h30 Urbino, Italie
Décès6 avril 1520 (37 ans)Rome, Italie
Cause
Inhumation
FièvrePanthéon (Rome, Italie)

DomaineCourantOrdre
Peinture
Architecture
Renaissance classique

RelationsNom
Entourage
CollaborateurTimoteo della Vite
MécèneMaison de Médicis
CommanditairePape Jules II
Pape Léon X
Maison de Médicis
Influence
MaîtreLe Pérugin
Timoteo della Vite
DiscipleGiulio Romano
Giovan Francesco Penni
ParMichel-Ange 👁
Léonard de Vinci 👁
Fra Bartolomeo

Repères biographiques

► Raphaël jouit de la double influence de son père, peintre et poète officiel de la cour du Duc d’Urbino et d’Urbino elle-même, sa ville natale, alors vif foyer artistique. Orphelin à l’âge de 11 ans, il continue son apprentissage avant de rejoindre à 17 ans l’atelier du Pérugin à Pérouse comme compagnon. Il réalise diverses œuvres pour des édifices religieux et est même nommé « magister ». À 21 ans, il part pour Florence où il continue d’achever sa maîtrise de la peinture en s’inspirant de Michel-Ange 👁, Léonard de Vinci 👁, à qui il emprunte le « sfumato », et des maîtres florentins. Il étudie également le style de l’art antique.

■ On opposa souvent Raphaël à Michel-Ange 👁 qui travaillaient tout deux pour le Vatican, leur attribuant parfois une certaine rivalité qui n’est pas avérée.

► Introduit par Bramante, il se rend alors au Vatican à 25 ans et sera jusqu’à sa mort, l’un des artistes plébiscités par les Papes :

  • Le pape Jules II lui confie la décoration de ses appartements : les Chambres de Raphaël. C’est un grand honneur puisque Jules II le choisit au détriment de quatre autres peintres renommés tels que Sodoma et Lorenzo Lotto.
  • Il réalise également les plans de multiples édifices religieux à Rome et à Florence. Le pape Léon X lui confie le chantier de la Basilique Saint-Pierre où il succède à Bramante. Il est également nommé "Surintendant des édifices antiques" et "Conservateur des antiquité romaines", il supervise donc les fouilles d’antiquité à Rome.
  • Il réalisera même les cartons pour les dix tapisseries des Actes des Apôtres.

► Certaines de ses œuvres, comme la Sainte Famille, seront même offertes en présent au roi François Ier. Parallèlement à ses œuvres pour le Vatican, il décore la Villa Farnésine. Il réalise également des portraits ou des tableaux d’autel pour ses mécènes italiens. À Rome, il rencontre Margherita Luti dont il s’éprend. Elle est plus connue sous le surnom la Fornarina, titre du portrait qu’il fera d’elle et qui l’immortalisera. On raconte que Raphaël, passionné et jaloux n’hésitait pas à délaisser ses œuvres pour aller la retrouver. Sa dernière œuvre qu’il n’eut pas le temps d’achever est la Transfiguration. À sa mort, de grandes funérailles sont organisées. Ses élèves achèvent les fresques de la Chambre de Constantin. Il laissera derrière lui de multiples chantiers.

■ Raphaël nous aurait légué près de 248 peintures. Les sujets abordés dans ses œuvres sont majoritairement religieux ou inspirés du monde antique. À ce titre Le songe du Chevalier, au thème profane est une œuvre originale dans l’ensemble de sa production. La diversité de ses œuvres est impressionnante : retables, madones, tableaux d’autel, portraits représentant le plus souvent ses mécènes, plans d’édifice religieux, de palais, de villa, dont il supervise la construction. Une des caractéristiques de Raphaël est qu’il avait l’habitude de travailler en étroite collaboration avec ses élèves. Ce que certains lui ont parfois reproché. Ce type de fonctionnement inspirera les académies de peinture.

◆ Le style de Raphaël se caractérise par une étude intensive et une recherche intense de la perfection des corps et de leur mouvement comme en témoignent ses dessins et ses carnets de croquis. Il attache une importance égale à la précision du trait et à l’utilisation des couleurs pour représenter la beauté et l’harmonie. Raphaël, emprunte également à ses différents prédécesseurs et ses contemporains des techniques qu’il s’approprie et adapte à son propre style en opérant une harmonieuse synthèse.

◆ Peintre extrêmement célèbre de la haute renaissance connu mondialement des non spécialistes, Raphaël est un artiste adulée de son vivant et après sa mort. Il reste une véritable légende, considéré par certains comme le plus grand peintre. Il a influencé nombre d’artistes au fil des siècles qui le vénéraient à l’instar de Delacroix ou Ingres. Raphaël est cité comme l’archétype du type solaire par Oswald Wirth dans le Symbolisme Astrologique.

On peut consulter une biographique de la vie du peintre dans Les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes de Giorgio Vasari.

Œuvres choisies

Fresques

Huiles sur bois et sur panneaux et sur toiles

Portraits

  • Autoportrait, 1504 1506.
  • Portrait du Pérugin, 1504.
  • Portrait d’Agnolo Doni, 1506.
  • Portrait du Pape Jules II, 1511 1512.
  • Portrait de Bindo Altoviti, 1512 1515.
  • Portrait de Baldassare Castiglione, 1514 1515.
  • La donna velata, 1514 1515.
  • Autoportrait avec un ami, 1518 1519.
  • La Fornarina, 1518 1519.
  • Portrait de Lorenzo de Medici, duc d’Urbino, 1492 1519.

Architecture

  • Église Sant’Eligio degli Orefici, 1509 - 1575
    (Projet initial de Raphaël, terminé par Baldassarre Peruzzi et Aristotele da Sangallo).
  • Les plans de la Basilique Saint Pierre, 1515 1520
    (Projet initial de Bramante, continué par Sangallo, Raphaël,
    puis Peuzzi, Sangallo le jeune et Michel-Ange).
  • attr. Plan du palais Pandolfini, Information inconnue.
  • attr. Plan de la villa Madama, Information inconnue.
  • Galerie des Loges, 1517 1519 (Projet initial de Bramante).
  • Palazzo Branconio dell’Aquila, 1520 [Œuvre perdue] (dessiné par Raphaël).

Autres

  • Les sept cartons de Raphaël pour les tapisseries de la Chapelle Sixtine (1515 1516) :
    • La Pêche miraculeuse
    • Le Christ donne les clefs à saint Pierre
    • La guérison du boiteux
    • La mort d’Ananias
    • La conversion du proconsul
    • Le Sacrifice de Lystre
    • Prédication de Paul à Athènes
  • La Création du monde, 1516 [Mosaïque] (Cartons dessinés par Raphaël)