🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

George Ripley
Isaac le Hollandais

Portrait inexistant

Données générales

PériodeLieu
GénéralXVAngleterre
Naissance1415 Angleterre
Décès1490 ( 75 ans) Angleterre
Cause
Inhumation

DomaineCourantOrdre
AlchimieAlchimie (Hybride)Augustinisme 🎓

RelationsNom
Influence
Maître? Thomas Norton
ParGuido de Montanor
Raymond Lulle
SurCarl Jung
Eyrénée Philalethe
Georg von Welling
John Dee

Repères biographiques

On ne sait guère sur lui, si ce n’est qu’il est issu de noble extraction et que sa famille était riche. Qu’il a fait ses études à Louvain, Rome puis Rhodes où il aurait été accueilli par les chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean et devient leur "faiseur d’or". Qu’il est encore devenu chanoine régulier au prieuré des augustins à Bridlington après avoir étudié vingt ans en Italie où il serait devenu un favori du Pape Innocent VIII. On sait encore qu’il a quitté son monastère ainsi que l’Angleterre même par le biais d’une dispense papale durant sept années afin d’étudier la théologie. Suite à des relations avec les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui l’encouragèrent dans ses travaux, il s’attela à l’alchimie dans le couvent de Bridlington et on raconte qu’il fit un don en or alchimique aux croisés. Il finit ses jours chez les Carmes.

◆ C’est un auteur jouissant d’une bonne réputation, qui a été commenté et cité à de nombreuses reprises surtout au XVI et au XVII, notamment par Eyrénée Philalethe. Certains commentateurs estiment qu’il s’agit du plus grand alchimiste anglais. Il s’attache particulièrement au symbolisme chromatique dans l’œuvre dans ses Douze portes qu’il dédie à Édouard IV, il y présente en effet par des images suggestives les différentes phases du processus l’œuvre. Il poursuit le parallèle entre la pierre et le Christ dans son Cantilena Riplaei, une des premières œuvres poétiques traitant d’alchimie.

■ Il n’y a aucune preuve qu’il soit l’auteur des fameux Parchemins de Ripley (dont on compte actuellement 23 exemplaires différents), bien que l’on sache qu’il savait fort bien dessiner étant donné les illustrations sur ses manuscrits.

Œuvres choisies

  • Le livre des douze portes {Liber duodecim portarum}, 1470 1471. Lien vers l’œuvre
  • Medulla alchimiae, or the Marrows of Alchemy, 1476.
  • Parchemins de Ripley, XV.
  • Cantilena Riplaei, XV.
  • Tout le travail de la composition de la Pierre Philosophale et du Grand Elixir et la première solution des corps grossiers {Liber secretissimus}, XV. Lien vers l’œuvre
  • Traité du mercure et de la pierre des philosophes, XV. Lien vers l’œuvre
  • Vision {Visio}, XV.

Citations

Or il doit en être ainsi en notre Magistère, car il a sa source en une seule chose ; aussi les Philosophes l’appellent-ils petit monde, un et triple, Magnésie, Soufre et Mercure, proportionnés par Nature.
Il est plus que certain, que le feu extérieur est pour nous un grand ami, et sa nature est telle, qu’il ne peut endurer aucune impureté en toute chose, par conséquent au jour du Jugement, le feu Élémentaire purifiera, nettoiera et brûlera toute la terre impure sur laquelle nous marchons, et la purgera de toutes ses crasses et immondices.
Liber secretissimus
Remarquez donc que notre airain est le commencement de notre œuvre, notre or et notre olive, d’autant qu’il est la première matière des métaux, de même que l’homme est l’origine de l’homme et de la femme.
Traité du mercure et de la pierre des philosophes
Continue à tenir ton Verre au Feu en multipliant de plus en plus, car les Sages disent que réserve n’apporte point de dommage. […] si tu comprends la Théorie et la pratique, les figures et les couleurs. Alors tu pourras te dire Savant.