🔍
Bouton_Accueil

Armes du Christ

Données générales

Date de stabilisationLieu de la stabilisationLieu d’utilisation principalÉquivalents approximatifsÉléments d’ensemble
326 (Culte de la Vraie Croix)OccidentOccident= Ashtamangala
= Attributs des Entités
Croix de la passion
Saint Calice
Sainte Lance

Descriptions

Significations

► Les outils du martyr sont l’ensemble des instruments ayant été impliqués dans l’épisode de la Passion du Christ, ils sont en conséquence, chargés d’une signification symbolique qui a engendré leur figuration dans l’architecture et divers objets religieux à partir du IX.

↳ Ils furent particulièrement populaires au bas moyen-âge et au début de la renaissance où ils ont été utilisés comme image dévotionnelle dans le but d’extirper le pêché et les racines du mal par l’entremise de la contemplation.

► Polémologie mystique, ils symbolisent à la fois le blason héraldique du fils de Dieu, mais aussi les objets de pouvoirs, vertus dont il s’est servi pour vaincre Satan.

↳ Cette métaphore guerrière, saint Paul se l’approprie déjà afin de décrire l’armement du chrétien qui donnera l’opportunité à certains développements symboliques et théologiques : l’armure de justice, la ceinture de vérité, les chaussures de zèle, le bouclier de la foi, le casque du salut et le glaive de l’esprit.

↳ Dans un contexte plus mystique, notamment théurgique, les armes représentent des opérations spirituelles qu’il faut mener à bien afin de parvenir à la résurrection ou encore, une description de l’état actuel de l’Homme qu’il faut intégrer pour la dépasser et laisser le champ libre à l’Homme nouveau. Le cas du titulus acronymique est à cet égard le plus significatif puisqu’on trouve un grand nombre de possibilités de traductions, 𝕍 plus bas.

Histoire

► Le premier élément de l’ensemble autour duquel se sont agglutinés les autres est la Vraie croix dont le culte s’est développé à partir de 326 sous l’impulsion de sainte Hélène, mère de Constantin Ier. De nombreux cultes des reliques suivirent et notamment celles liées à la Passion.

Stricto sensu, ne sont concerné que les objets intervenant entre l’arrestation et la crucifixion, néanmoins l’iconographie s’est étendue de l’entrée de Jérusalem jusqu’à la mise au tombeau, certains ensembles ajoutant même un décor d’étable autour des instruments afin de rappeler la naissance du Christ.

► Si les armes sont d’abord mises en scène par le graphisme, on trouve également des figurations artisanales de la Croix de la Passion à partir de la contre-réforme, par exemple à l’état miniature et attachés aux crucifix ou aux rosaires ou bien en grandeur nature soit sur les croix croix processionnelles ou monumentales. Les croix reliquaires contenant un fragment de la Vraie croix ou les bouteilles de la Passion toutes deux populaires entre le m.XVIII et le d.XX en sont également un bon exemple.

► Les différentes armes, qui sont selon l’œuvre varient en nombre, n’ont pas d’ordre établi et c’est fréquemment les nécessités du support qui dictent leur disposition. De plus certains symboles, tirés d’interprétations, ont été ajoutés à la liste alors qu’ils ne figurent pas explicitement dans le texte d’origine. Pour une présentation exhaustive de quelques armes, 𝕍 Mémoire sur les instruments de la Passion de N.-S. J.-C, Charles Rohault de Fleury, 1870. Lien vers l’œuvre sur Internet Archive

Liste des principales armes dans leur ordre d’intervention (en gras les armes majeures)

Entrée à Jérusalem et podonipsie

Rameau
Bassin
Serviette

Cène

Table
Nappe
Sagro catino
Pain
Calice
Couteau
Patène

Arrestation

Lanterne (Des gardes)
Torches (Des gardes)
Garçon nu
Coq (de saint-Pierre)
Glaive (De saint Pierre)
Oreille (De Malchus)
Liens
Bandeau
Bourse (pour Judas)
Trente deniers (pour Judas)
Corde (de Judas)

Procès

Scala Santa
Aiguière (De Pilate)
Encrier et plume (De Pilate)
Moquerie
Crachat
Chaînes

Flagellation

Colonne de la flagellation
Verges pointues
Main (de Caïphe)
Couronne d’épine
Chlamyde
Sceptre de roseau

Montée et Crucifixion

Voie douloureuse
Véronique
Golgotha
Crâne et tibia d’Adam
(et parfois d’Eve avec des tronçons de l’arbre de connaissance)
Serpent de la Tentation
Colombe du Saint-Esprit
Croix (du Christ)
Croix (des deux larrons)
Titulus (INRI)
Marteau
Saints clous

Vêtements du Christ tirés au sort

Tunique inconsutile
Dés (Des soldats)
Sainte tunique
Ceinture
Sandales
Subligaculum

Mort du Christ

Lance (de Longin)
Éponge vinaigrée sur branche d’hysope
Calice de l’agonie
Blessures du Christ (Mains, pieds, cœur)
Sang du Christ
Eclipse (Soleil et lune)
Heure (15 heures)
Main gauche (de l’homme reconnaissant la divinité de Jésus)
Femmes à l’écart

Déposition et mise au tombeau

Tenailles
Échelle
Vase de myrrhe
Saint Sépulcre
Pierre roulée
Linceul
Deux anges soutenant le Christ

Interprétations du titulus INRI :

► Outre la sentence Iesvs Nazarenvs, Rex Ivdæorvm {Jésus le Nazaréen, roi des Juifs} des Évangiles en général et de Jean en particulier (qui indique qu’elle était rédigée en latin, grec et hébreu), un nombre conséquent d’interprétations ont été formulées. La liste qui suit est tirée de Histoire et doctrine des Rose-Croix, Sédir, 1933. Lien vers l’œuvre sur Persée, mais des traductions différentes de celles présentées et d’autres interprétations de l’acronyme sont possibles.

Judée Nazareth Raphael Juda {(De) Judée (Par) Nazareth (Par) Raphaël (De) Juda}
Justicia Nunc Reget Imperia {Maintenant la justice régira les empires}
Justum Necare Reges Impios {Il est conforme à la justice de mettre à mort les rois impies} (Jésuitique)
Ignatii Nationum Regumque Inimici {Les disciples d’Ignace (sont) les ennemis des nations et des rois} (Antijésuitique)
Insignia Natures Ratio Illustrat {La raison dévoile les merveilles de la Nature}
Indefesso Nisu Repellamus Ignorantiam {Que par l’effort infatigable nous repoussions l’ignorance}
Infinitas Natura Ratioque Immortalitas {La Nature (révèle) l’immensité et la raison l’immortalité}
Intra Nobis Regnum Jehovah {Au dedans de nous (est) le règne de Jéhovah} (Psychologique)
Igne Natura Renovatur Integra {La nature est renouvelée entièrement par le feu} {La totalité de la nature est régénérée par le feu} (Mystique)
Igne Nitrium Roris Invenitur {Par le feu se découvre le Nitre de la Rosée} (Hermétique)
Jamaïm, Nor, Rouach, Jabashah {Eau, Feu, Air, Terre} (Hébraïque)
Inefflabile Nomen Rerum Initium {Le Nom ineffable est le commencement des choses} (Théologique)