🔍
Bouton_Accueil

Écriture alphabétique - Hébreu

Données générales

Date de stabilisationLieu de la stabilisationLieu d’utilisation principalÉquivalents approximatifsÉléments d’ensemble
VII (Fin de l’alphabet araméen)IsraëlIsraël Écriture logographique - Égyptien Nombres

Descriptions

Présentation

Alphabet sacré possédant une signification ésotérique dont la connaissance doit aboutir à la saisie de l’universel, c’est avec les 22 othioth que Dieu créa le monde, notablement avec ב qui en est la charpente et La preuve de tout cela, le témoignage fidèle, c’est l’univers, l’année et l’homme. Il les érigea en témoins et les sculpta par trois, sept et douze. Douze signes et chefs dans le Dragon céleste, le Zodiaque et le Coeur. Trois, le feu, l’eau et l’air. Le feu au-dessus, l’eau au-dessous et l’air au milieu. Cela signifie que l’air participe des deux. (Sepher Yetsirah, VII, 3). Dérivé du proto-cananéen et évoluant en paléo-hébreu au -IX, la langue hébraïque chemine vers l’hébreu carré et se codifie par la Massora au -IV.

Situation

► Ordonnées et analogisées dans le chapitre trois du Sepher Yetsirah, ces consonnes sont séparées en trois groupes comme il sied aux systèmes universels : immoth {mères}, kafouloth {doubles} et pasoutoth {simples}. Mais c’est avec le Sefer HaBahir {Livre de la clarté} qu’elles acquièrent une description individualisée.

► En outre, on trouve notablement d’autres considérations symboliques dans le Sefer HaZohar {Livre des splendeurs} (𝕍 ntm. en I, 2b : l’histoire de Rab Hammenouna in Pauly, 1906, pp. 12-17), l’Alphabet de Rabbi Akiva et le Sefer HaTemunah {Livre de figures} mais aussi dans la Kabbala Denudata {La Kabbale dévoilée} (𝕍 donc cette traduction de Knorr de Rosenroth : Le symbolisme de l’alphabet hébreu d’après les "lieux communs kabbalistiques" in Études traditionnelles (N°324, 326, 328, 329, 331, 333), 1955-6, Yves Millet) et La langue hébraïque restituée.

► Ces lettres enfin, qui sont utilisées en herméneutique sont le cœur de la kabbale avec l’arbre de vie kabbalistique, comme en témoignent les travaux d’Aboulafia, Louria et Baal Shem Tov. Elles subissent ainsi dans les mots et les textes divers combinaisons et permutations afin de révéler des sens et vertus cachés, d’activer dans la conscience leurs forces sous-jacentes : gematria, temourah et notariqon sont ainsi basés respectivement sur la numération, la substitution et l’acronymie.

Individuellement

■ Aussi, nous avons retranscrit dans les sections concernant chaque lettre les passages concernés du Bahir, tout en laissant de coté les passages mixtes combinant d’autres sujets à celui des lettres ou d’autres lettres : charge au lecteur de lire l’intégralité du texte d’autant que comme tout système symbolique, prendre isolément l’un des ses constituant leur fait perdre significativement en profondeur.

■ Excluant la version de Gottfarstein, on trouve facilement PSI deux traductions françaises : l’une de Gilen (plus aboutie) et l’autre de Gabaon. Cette dernière nous semblant la plus dépourvue de droit d’auteurs, nous la retranscrivons ici mais nous vous encourageons à les comparer. Nous ajoutons enfin une liste de mots clefs à chaque lettre tirée de la synthèse des sources sus-mentionnées.

א (Aleph) - Bœuf

17. Rabbi Amoraï s’assit et questionna : Pourquoi Aleph se trouve-t-il en tête ?
Parce qu’il a précédé tout, et même la Thorah.

70. Et pourquoi dit-il : « J’ai été pris de crainte » (Habacuq 3, 2) ?
Parce que l’oreille est à la ressemblance de la lettre Aleph et Aleph est la tête de toutes les lettres.
Et non seulement cela, mais encore Aleph donne leur subsistance à toutes les lettres et Aleph ressemble au cerveau.
Qu’est-ce que Aleph ?
Quand tu t’en souviens, tu ouvres la bouche.
Ainsi de la Pensée, quand tu penses à l’Infini et à la Perfection.
Et de l’Aleph sont sorties toutes les lettres.
Or, ne vois-tu pas qu’il est à leur commencement et qu’il est dit : « Et YHVH est à leur tête » (Michée 2, 13) ?
C’est parce que nous savons que tout Nom qui s’écrit avec Yod Hé Vav Hé est propre au Saint, béni soit-Il, et est sanctifié dans le Saint.
Et que signifie « dans le Saint » ?
Dans le saint Heykhal.
Et où se trouve le Saint Heykhal ?
On dit qu’il est dans la Pensée et c’est là Aleph.
C’est ce que veut dire le verset : « YHVH, j’ai entendu ce que Tu as donné à entendre et j’ai été pris de crainte » (Habacuq 3, 2).

◆ Unité ◆ Universalité ◆ Vérité ◆ Equilibre ◆ Stabilité ◆ Equanimité ◆ Continuité ◆ Puissance ◆ Intermédiaire ◆ Immatérialité ◆ Abstraction

ב (Beth) - Maison, temple

3. Et pourquoi la Thorah commence-t-elle par la lettre Beth, b ?
C’est parce qu’elle commence comme bénédiction.
Et d’où savons-nous que la Thorah est appelée Bénédiction ?
De ce qu’il est dit : « Et comblé de la bénédiction de YHVH, il héritera de la mer et du Midi (Deutéronome 33, 23). Et la mer n’est rien que la Thorah, ainsi qu’il est dit : « Et elle est plus large que la mer » (Job 11, 9).
Que signifie « comblé de la bénédiction de YHVH ?
En fait, en tout lieu où est dite la lettre Beth, b, celle-ci est langue de bénédiction, comme lorsque nous disons : « Bereschith », « Au commencement » (Genèse 1, 1).
Et il n’y a aucun commencement, hormis Sagesse, ainsi qu’il est dit : « Le commencement de la Sagesse, c’est la crainte de YHVH » (Psaumes 111, 10).
Et il n’y a aucune Sagesse, hormis la Bénédiction, ainsi qu’il est dit : Et Elohim bénit Salomon, et il est écrit : « Et YHVH donna la Sagesse à Salomon » (I Rois 5, 26).

14. Pourquoi Beth, b, est-elle fermée de tous côtés et ouverte devant ?
Pour t’enseigner qu’elle est la Maison du Monde.
Cela signifie que le Saint, béni soit-Il, est le Lieu du Monde, mais que le Monde n’est pas Son lieu.
Et ne lis « Beth », mais « baïth, maison » puisqu’il est écrit ceci : « Par la Sagesse se construit la maison, par l’Intelligence elle se consolide » (Proverbes 24, 3).

15. Et à quoi la lettre Beth, b, est-elle ressemblante ?
A l’Homme qui a été formé par la Sagesse, parce qu’il est fermé de tous côtés et ouvert sur son devant.
Et Aleph est ouvert sur l’arrière, pour dire : Voici la queue du Beth qui est ouvert à l’arrière.
Car sans cela, l’Homme ne subsisterait pas.
Et sans le Beth dans la queue de Aleph le Monde ne subsisterait pas.

18. Et pourquoi Beth est-il près de lui ? [de l’aleph]
Parce qu’il était ce qui vient d’abord.
Et pourquoi a-t-il une queue ?
Pour montrer de quel lieu il est venu et il y en a qui disent que c’est à partir de là que le monde subsiste.

55. Et qu’est-ce que ce Beth ?
Ainsi qu’il est écrit à la fin : « Par la Sagesse se construira la maison » (Proverbes 24, 3).
Il n’est pas dit : « se construit », mais : « se construira ».
C’est dans l’avenir que le Saint, béni soit-Il, la construira.
Et Il la parera deux mille fois plus qu’elle ne l’était.
Aussi disons-nous : Pourquoi la Thorah commence-t-elle par Beth ?
Ainsi qu’il est écrit : « Et j’étais à Son côté comme Son maître d’œuvre, et je faisais Ses délices jour après jour » (Proverbes 8, 30), deux mille ans qui sont le Commencement.
Deux ? Mais l’Ecriture dit : sept, ainsi qu’il est écrit : « Et la lumière de la lune sera comme la lumière du soleil et la lumière du soleil deviendra sept fois plus vive » (Isaïe 30, 26)… et ainsi nous disons : de même que le soleil sept fois, de même la lune sept fois.
Moi, je dis : deux mille.

◆ Interne ◆ Contenir ◆ Forme ◆ Gnose ◆ Contemplation ◆ Doctrine ◆ Action ◆ Virilité ◆ Lumière

ג (Gimel) - Chameau

19. Et pourquoi Guimel est-il troisième ?
Parce qu’il est troisième et aussi pour faire connaître qu’il comble de bienfaits.
Mais, de son côté, Rabbi Aqiba dit :
Pourquoi Guimel est-il troisième ? Parce qu’il est sevré et grandit et subsiste, ainsi qu’il advient qu’on dise : « Et l’enfant grandit et on le sevra. » (Genèse 21, 8). Il leur dit : Ce sont là mes paroles, car il grandit et comble de bienfaits celui qui se tient présent avec lui et qui est son confident à son côté.

20. Et pour quelle raison Guimel a-t-il une queue en bas ?
Il leur dit : Guimel a une tête en haut et elle ressemble à un canal.
De même que ce canal puise en haut et se vide vers le bas, de même Guimel puise par la tête et se vide par la queue.
Et voilà Guimel.

◆ Bénévolence ◆ Conduit ◆ Canal ◆ Creux ◆ Profondeur ◆ Continuité ◆ Matrice

ד (Daleth) - Porte

27. Ses disciples l’interrogèrent : Que signifie Daleth ?
Il leur dit : La chose se compare à dix rois qui étaient dans un lieu unique.
Et ils étaient tous riches.
Or, l’un d’entre eux était riche, mais non pas comme chacun d’eux.
Bien que sa richesse fût grande, il fut appelé pauvre par comparaison avec ces riches.

36. Ses disciples l’interrogèrent et dirent : Pourquoi la lettre Daleth s’épaissit-elle à partir du côté ?
Il leur dit : Parce que le sègol est avec une petite ouverture, ainsi qu’il est dit : « les portes du Monde » (Psaumes 24, 7).
Alors, Il plaça Patakh en haut et sègol en bas. Et elle devint épaisse.

◆ Matérialité ◆ Création ◆ Incarnation ◆ Organisation ◆ Ouverture ◆ Nourricier ◆ Abondance

ה (He) - Louange, souffle

28. Ils lui dirent : Que signifie Hé ?
Il se fâcha et leur dit : Ne vous ai-je pas dit de ne pas m’interroger d’abord sur la dernière chose et ensuite sur la première ?
Ils lui dirent : Mais Hé est écrit en dernier.
Il leur dit : Il fallait écrire ceci : Guimel Hé.
Mais alors pour quelle raison est-il écrit : Guimel Daleth ?
Parce qu’il fallait écrire : Daleth Hé.
Et c’est pourquoi on a écrit : Guimel Daleth ?
Il leur dit : Ils changent de position. Le Guimel - au lieu de Daleth - avec sa tête dans le lieu de Hé, le Daleth avec sa queue, lieu de Hé.

29. Que signifie Hé ?
Il dit : Le hé inférieur et le Hé supérieur.

◆ Être ◆ Vie ◆ Limpidité ◆ Clarté ◆ Spiritualité ◆ Abstraction ◆ Aether

ו (Vav) - Clou, crochet

30. Ils lui dirent : Que signifie Vav ?
Il leur dit : Le Monde fut scellé dans six extrémités.
Ils lui dirent : Mais Vav n’est-il pas unique ?
Il leur dit : Et n’est-il pas écrit : « Il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau » (Psaumes 104, 2) ?

◆ Noeud ◆ Lien ◆ Convertible ◆ Unification ◆ Mystère ◆ Affect ◆ Phallus ◆ Fécondation

ז (Zayin) - Arme

53. Et pourquoi s’appelle-t-il de son nom or ?
Parce que en lui sont englobés trois principes :
Mâle, et c’est le Zaïn.
L’Ame et c’est le Hé, et cinq noms sont à l’Ame : le souffle, l’âme vivante, l’âme une, l’âme végétative, l’âme supérieure.
Quelle est sa fonction dans Hé ?
Et elle est un trône pour Zaïn, ainsi qu’il est dit : « Car un supérieur veille audessus d’un supérieur » (Ecclésiaste 5, 7).
Et le Beth, lui, assure leur permanence, ainsi qu’il est dit : « Au commencement créa » (Genèse 1, 1).

79. […] Et que signifie le Zaïn dans l’oreille ? Pour quelle raison ?
Parce que l’oreille ressemble à la lettre Aleph et parce que Aleph enferme les essences des dix Commandements.
C’est pour cela que « l’oreille ne se rassasie pas d’entendre ».

80. Et que signifie le Zaïn qui est écrit dans « oreille » ?
Nous disons ceci : Tout ce qu’a mis le Saint, béni soit-Il, dans son monde a un nom qui vient de ses travaux, ainsi qu’il est écrit : « Et telle toute âme vivante serait nommée par Adam, tel serait son nom » (Genèse 2, 19).
C’est-à-dire : c’est son corps qui était ainsi.
Et d’où savons-nous que le nom, c’est son corps ?
De ce qu’il est écrit : « La mémoire du juste est destiné à la bénédiction, et le nom des méchants tombera en pourriture » (Proverbes 10, 7).
Est-ce son nom qui tombe en pourriture ? En fait, n’est-ce pas son corps ?
En l’occurrence, son corps également.

81. […] Zaïn, quel est le sens de sa fonction ?
Il représente autant que de jours de la semaine pour t’enseigner que chaque Jour a sa force propre.
Mais quel est le sens de sa fonction ici ? Il est destiné à t’enseigner les racines.
De même qu’il y a une grande Sagesse dans l’oreille et qui va au Sans Limite, de même il y a une force dans tous les membres.

◆ Volonté ◆ Force ◆ Diriger ◆ Dominer ◆ Frapper ◆ Pointer

ח (Het) - Barrière, haie

34. Ils lui demandèrent : Pourquoi la lettre Kheth a-t-elle la forme d’une porte et est-elle vocalisée avec la petite ouverture ?
Il leur dit : Parce que toutes les directions sont voilées, sauf du côté Nord qui est ouvert au bien et au mal.
Ils lui dirent : Au bien? Pourtant, n’est-il pas écrit : « Voici qu’un vent de tempête venait du Nord, un grand nuage, un feu tourbillonnant » (Ezéchiel, 1, 4) ?
Et il n’y a pas d’autre feu que l’ardeur de la colère, ainsi qu’il est écrit : « Et un feu sortit de devant YHVH et les dévora et ils moururent » (Lévitique 10, 2).
Il leur dit : Il n’y a pas de difficulté. C’est selon qu’il s’agit du temps où Israël accomplit la Volonté du Lieu, ou de celui où Israël n’accomplit pas la Volonté.
Lorsque Israël n’accomplit pas la Volonté, le feu est proche.
Et lorsqu’il accomplit la Volonté, l’attribut de Miséricorde se tourne vers lui et l’entoure, comme il est dit : « Toi qui pardonnes l’iniquité et passes sur la transgression » (Michée 7, 18).

◆ Retour ◆ Resurrection ◆ Equilibrant ◆ Effort ◆ Mouvement ◆ Aspiration ◆ Réservoir ◆ Elément

ט (Tet) - Bouclier, serpent

124. […] Et parmi elles se trouvent toutes les 22 lettres, excepté le Teth.
Pour quelle raison ?
Pour t’enseigner que Teth, c’est le ventre et il n’est pas contenu dans les Séphiroth.

◆ Protection ◆ Résistance ◆ Refuge ◆ Toit ◆ Féminité ◆ Végétatisme ◆ Récompense

י (Yod) - Main

118. Yod, les dix Paroles par lesquelles fut créé le monde.
Et que signifient celles-ci ?
C’est la Torah de Vérité qui englobe tous les mondes.
Et Schin, que signifie-t-il ?
Il lui dit : La racine de l’arbre parce que Schin est comme la racine de l’arbre.

◆ Puissance ◆ Activité ◆ Manifestation ◆ Individualité ◆ Assimilation ◆ Production ◆ Existence

ך כ (Kaph) - Paume, rocher

187.

Et la crainte de YHVH, c’est elle qui est en haut.
Elle est dans la paume du Saint, béni soit-Il.
Elle est aussi Sa puissance.
Cette paume s’appelle « le plateau du mérite » parce qu’elle fait pencher le monde vers le plateau du mérite, et c’est ce que signifie ce qui est écrit : « Et il est animé par la crainte de YHVH. Il ne jugera pas sur ce qui apparaîtra à ses yeux et ne tranchera pas sur ce que ses oreilles auront entendu » (Isaïe 11, 3), mais il fait pencher le monde entier vers le plateau du mérite.
Et c’est de là que provient le Conseil et c’est de là que provient la Santé du monde et de là le « Pasteur, la Pierre d’Israël » (Genèse 49, 24)
Et c’est le lieu appelé là, dont il est dit : « Et là est le lieu secret de Sa puissance » (Habacuq 3, 4).

◆ Assimilation ◆ Accumulation ◆ Creux ◆ Attraper ◆ Tenir ◆ Mouler ◆ Emaner ◆ Dompter

ל (Lamed) - Bâton, aiguillon, tuteur

98. […] Et qu’en est-il de Lamed Beth ?
Ce sont les trente-deux sentiers merveilleux de la Sagesse.
En lui comme en chacun de ses sentiers une forme garde, ainsi qu’il est écrit : « …pour garder le chemin de l’Arbre de vie » (Genèse 3, 24).

◆ Etendre ◆ Elever ◆ Déployer ◆ Emprise ◆ Décharger ◆ Objectiver

ם מ (Mem) - Eaux

37. Que signifie patakh ?
Il a ouvert.
Et que signifie : Il a ouvert ?
C’est la direction du Nord, qu’Il a ouverte pour le monde entier. Par le portail par lequel sort le Mal, sort le Bien.
Quel Bien ?
Il se moqua d’eux : Ne vous ai-je pas dit que c’est un patakh qatan, une petite ouverture ?
Ils lui dirent : Nous l’avons oublié, répète-le nous.
Il répéta, leur disant : La chose pourrait se comparer, à un roi à qui appartenait un trône. Parfois il le prenait dans son bras, parfois sur sa tête.
Ils lui dirent : Pourquoi cela ?
Parce qu’il était beau et qu’il y a honte à s’asseoir dessus.
Ils lui dirent : Et où l’a-t-il mis sur la tête ?
Il leur dit : dans le Mem ouvert, ainsi qu’il est dit : « La Vérité germera à partir de la terre et la Justice se réfléchira à partir des cieux » (Psaumes 85, 12).

84. Mem ouvert : que signifie le Mem ouvert ?
Il englobe le mâle et la femelle.
Le mem fermé, que signifie-il ?
Il est fait sur le modèle du ventre depuis le haut
Mais Rabbi Rekhoumaï dit que le ventre est sur le modèle du Teth.
Lorsqu’il dit, lui : sur le modèle du Teth, c’est de l’intérieur ; lorsque je dis, moi : sur le modèle du Mem, c’est de l’extérieur.

85. Et que signifie Mem ?
Ne lis pas Mem, mais eaux.
De même que les eaux sont humides, de même le ventre est toujours humide.
Et pour quelle raison le Mem ouvert englobe-t-il le mâle et la femelle alors que le fermé est mâle ?
C’est pour t’enseigner que la quintessence du Mem, c’est le mâle et que s’ajoute à l’ouverture de celui-ci la femelle.
De même que ce mâle n’engendre que par l’ouverture, de même le mem fermé n’engendre que par l’ouverture.
Et de même que la femelle n’engendre que par ouverture et fermeture, de même fait le Mem, fermé, puis ouvert.

86. Mais qu’avais-tu en vue en magnifiant le Mem au regard de l’ouvert et du fermé ?
C’était pour ce que nous avons dit : Ne lis pas : mem, mais eaux.
Et la femme est froide et pour cela doit être réchauffée par le mâle.
Et qu’avais-tu en vue en magnifiant le Noun au regard du courbé et de l’allongé ?
Ainsi qu’il est écrit : « Devant le soleil, que fleurisse Son nom » (Psaumes 72, 17), fait des deux noun, le noun courbé et l’allongé.
Et cela doit s’accomplir par le mâle et la femelle.

◆ Mère ◆ Mer ◆ Origine ◆ Femme ◆ Fécondité ◆ Formation ◆ Collectivité ◆ Plasticité ◆ Illusion ◆ Mort

ן נ (Nun) - Serpent, accroissement

83. Et que signifie Noun ?
Il est destiné à t’enseigner que le cerveau est la quintessence de ce filet qu’est la colonne vertébrale et que c’est de là qu’elle aspire sans cesse.
N’était le filet de la colonne vertébrale, le cerveau ne subsisterait pas.
Et sans cerveau, le tronc ne subsisterait pas car tout le tronc est ordonné aux besoins du cerveau.
Et si le tronc ne subsiste pas, le cerveau ne subsiste pas.
Pour cela, le filet de la colonne vertébrale se vide dans tout le tronc à partir du cerveau.
C’est là le Noun courbé.
Mais c’est le Noun, allongé.
Le Noun allongé est toujours destiné à la fin du mot pour t’enseigner que le Noun allongé englobe le courbé et l’allongé.
Cependant, le courbé est fondement.
C’est pour t’enseigner que le Noun allongé, englobe le mâle et la femelle.

◆ Âme ◆ Produit ◆ Spécifié ◆ Création ◆ Mixion ◆ Changement ◆ Réversibilité ◆ Harmonie

ס (Samech) - Appui, arêtes

◆ Circularité ◆ Destin ◆ Vitalité ◆ Fluide ◆ Sifflement ◆ Instinct ◆ Impulsion ◆ Maléfique

ע (Ayin) - Oeil, source

◆ Vide ◆ Vision ◆ Révolte ◆ Destruction ◆ Confusion ◆ Fausseté ◆ Erreur

ף פ (Pe) - Bouche

◆ Parole ◆ Primalité ◆ Intériorité ◆ Nature ◆ Pénétration

ץ צ (Tsade) - Hameçon, harpon

61. Ils lui demandèrent : Que signifie Tsadé ?
Il leur dit : C’est avec Noun et Yod qu’est fait Tsadé.
De même, chacune de ses deux moitiés est faite de Noun et de Yod.
C’est ce que dit le verset : « Et le Juste est le fondement du Monde » (Proverbes 10, 25)

◆ Vertu ◆ Objectif ◆ Finalité ◆ Concrétisation ◆ Espoir ◆ Refuge

ק (Qof) - Nuque, chas d’aiguille

◆ Unir ◆ Désunir ◆ Agglomérer ◆ Trancher ◆ Discerner ◆ Disperser ◆ Luminosité ◆ Illuminer ◆ Sauver

ר (Resh) - Tête, pauvreté

81. […] Mais en ce qui concerne resch ?
Tout arbre est courbe. […]

◆ Mouvement ◆ Renouvellement ◆ Totalité

ש (Shin) - Dent

26. Il lui dit : Jusqu’à quand poursuivras-tu tes paroles voilées ?
Il lui dit : Mon fils, Aleph, c’est la tête ; Yod le suit en second ; Schin englobe le Monde tout entier.
Et pourquoi Schin englobe-t-il le Monde tout entier ?
Parce qu’il est écrit dans le mot Repentir.

81. Dis-nous par un exemple ce que cela signifie.
Par exemple racine où Schin ressemble à la racine de l’arbre. […]
Mais le second Schin, quel est le sens de sa fonction ?
Il est destiné à t’enseigner que si tu prends une branche et que tu la plantes, elle redevient racine. […]

118. Et Schin, que signifie-t-il ?
Il lui dit : La racine de l’arbre parce que Schin est comme la racine de l’arbre.

◆ Feu ◆ Dynamisme ◆ Expansion ◆ Mouvement ◆ Conjonction ◆ Vivification

ת (Tav) - Signe, marque

◆ Absolu ◆ Perfection ◆ Répartition ◆ Réciprocité ◆ Révélation