🔍
Bouton_Accueil

Mémentos - Bibliothèques remarquables

▶ Voici à titre indicatif les bibliothèques sources les plus présentes ou les plus notables dans l’encyclopédie accompagnées d’une description sommaire.

▶ Cette note à été élaborée au tout début de l'encyclopédie pour nous servir de point de repère et était originellement placée, après mise en forme, dans la notice de l'archivage chapitre mouseîons. Nous l'avons ensuite déplacée dans cette section pour plus de clarté.

▶ Nous remercions chaleureusement les différents bibliothécaires et conservateurs qui ont pris le temps de numériser, d’annoter et de classer un nombre considérable d’œuvres et de les rendre ainsi disponible à l’humanité de manière gratuite et pertinente.

● Nous vous invitons à aller consulter leur base de donnée afin d’effectuer vos recherches concernant les sujets évoqués dans cette l’encyclopédie.

separateur

France

▶ En France, la Bibliothèque interuniversitaire de santé contient notamment une bibliothèque numérique et on y trouve outre des images, des manuscrits sur l’histoire, un peu d’alchimie et de la phytothérapie.

● La Bibliothèque municipale de Lyon possède un important fond maçonnique et occultiste, néanmoins presque aucune pièce n’est présente en ligne.

● La Bibliothèque Nationale de France contient une très importante somme documentaire exhaustive et unique de divers ouvrages et manuscrits sur l’alchimie, l’astrologie ou l’occultisme. Elle s’exprimant dans Gallica, site numérique de la Bibliothèque nationale de France dont la base de données prend en compte plusieurs bibliothèque françaises avec lesquelles elle est partenaire. Soulignons la présence notable de la Bibliothèque de l’Arsenal, seconde bibliothèque la plus importante de Paris, qui elle, possède un certain nombre de manuscrits intéressant. Cependant, la plupart ne sont pas en ligne ou en qualité médiocre. 𝕍 le Catalogue général de la BNF et le Catalogue des manuscrits et des fonds de la BNF pour plus d’informations.

Allemagne

▶ Les bibliothèques allemandes sont remarquables au niveau de la richesse de leur contenu : la Bibliothèque d’État de Bavière est l’une des plus importantes bibliothèques d’Europe et possède un fond numérique exhaustif, notamment au niveau alchimique.

● De même, la Bibliothèque d’état et universitaire Saxonne de Dresde et la Bibliothèque universitaire de Heidelberg sont dépositaires de fonds très intéressant notamment au niveau théosophique.

● D’une manière générale, les bibliothèques allemandes contiennent la plupart du temps un fond surtout à base d’alchimie mais elles contiennent aussi quelques manuscrits et ouvrages notables tant par leurs éditions que par leur rareté. Le logiciel utilisé par ces bibliothèque est de plus assez performant.

Royaume-Uni

▶ Les fonds des bibliothèques anglaises comme celles de la Bibliothèque Britannique ou de la Bibliothèque de l’Université de Glasgow sont imposantes, proposant du matériel intéressant et abondant sur tout les sujets notamment au niveau des manuscrits du moyen-âge.

● L’Institut Warburg qui fait parti de l’université de Londres possède une bonne base de donnée, notamment iconographique, principalement axé sur l’histoire et touchant à beaucoup de pays européens.

● Enfin, la Bibliothèque Wellcome est dépositaire d’un grand nombre de pièces très intéressantes et d’une qualité de numérisation admirable.

Suisse

▶ En Suisse, la Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zurich est notable à bien des égards : cette importante bibliothèque fédérale possède entre autre, un fond alchimique remarquable notamment par l’intermédiaire de la Fondation des œuvres C.G Jung rendant disponible l’ancienne bibliothèque de Jung.

● De plus elle héberge le réseau très performant tant sur le fond que sur la forme des Bibliothèques numériques Suisses, organisation coordonnant les ressources des principaux fonds de la Confédération helvétique : on y trouve entre autre, les fonds de Zurich, Genève, Bâle et Berne. Chaque site est spécialisé dans un type de matériel. Si ce n’est la qualité de la numérisation parfois discutable, c’est assurément un exemple à suivre !

Amérique du nord

▶ Les bibliothèques américaines et canadiennes tant d’état qu’universitaires, se démarquent volontiers par des numérisations aux résolutions élevées et par une documentation variée touchant à tous les pays du vieux continent.

● Nous vous conseillons à des fins d’ergonomie de passer par leur comptes respectifs sur les Archives d’Internet, sauf éventuellement pour la Bibliothèque du Congrès qui, en tant que bibliothèque nationale des États-Unis, possède quelques documents notables qui sont en partie numérisés sur leurs serveurs.

● La Bibliothèque Beinecke de livres rares et manuscrits, site de la bibliothèque de l’Université Yale propose de la documentation de tout types avec comme son nom le laisse penser, beaucoup de manuscrits rares.

● L’Institut de Recherche Getty n’est pas en reste et possède une collection impressionnante et d’excellente qualité.

Europe

▶ Pour finir ce tour d’horizon très rapide des bibliothèques numériques principales, 𝕍 aussi la Bibliothèque Marcienne en Italie, la Bibliothèque nationale d’Espagne et dans les pays d’Europe de l’est, la Bibliothèque nationale Autrichienne, la Bibliothèque de Wielkopolska en Pologne et la Bibliothèque nationale de la République tchèque. Ces bibliothèques recèlent un certain nombre de pièces intéressantes et singulières.