🔍
Bouton_Accueil

Département Pays de la Loire

Sarthe (72)

Maison d’Adam et Ève du Mans (La) [PA00109831]

Le Mans (71 Grande-Rue), 1520 1528, maison renaissance

👁 👁

► Médecin et astrologue de Marguerite de Navarre, Jean de L’Espine fit construire cette maison entre 1520 et 1528. C’est son linteau sculpté qui fait sa célébrité.

► On peut voir représenté sur ce linteau différents personnages incarnés par les deux protagonistes se faisant face. Tout d’abord biblique, on peut y voir la figuration de la scène au paradis où Ève offre à Adam le fruit de l’Arbre de la connaissance, ce qui a valut son nom à l’édifice. A l’appui des putti latéraux portant des thyrses et accentuant le coté bachique de la scène, certains seraient d’avis d’y voir une symbolique plus mythologique avec Bacchus et Ariane. Le premier tends un bâton à la seconde afin de lui apprendre à faire jaillir du vin du sol et ainsi démultiplier la force vitale de l’Homme. Astrologiquement, certains proposent plus simplement une figuration de Bacchus et Aristée montrant le globe terrestre. D’autres comme Fulcanelli, s’appuyant sur la symbolique des autres bas-reliefs, y voient enfin une allusion plus directement alchimique, figurant une conjonction devant aboutir à l’œuf philosophal.

► Le reste de la façade, notamment au niveau des pilastres massifs évoque d’autres sujets astrologiques et mythologiques avec d’une façon notable sur un linteau surmontant le premier, l’enlèvement de Déjanire par le centaure Nessus. Les autres linteaux où l’on devine encore des formes, furent bien endommagés par le temps. Il est a noter que la façade fut modifiée au fil des propriétaires, par exemple la porte cochère qui donnait jadis sur la cour est aujourd’hui une fenêtre arquée.

𝕍 Les Demeures philosophales (Le mythe Alchimique d’Adam et Eve), Fulcanelli, 1930.