🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Oeuvre magico-cabbalistique et théosophique
Opus mago-cabbalisticum et theosophicum


AuteursDatesTypeLieuThèmesStatut
Georg von Welling {Gregorius Anglus Sallwigt}publ. 1735Littératurepubl. Hombourg (Allemagne)Hermétisme
Théosophie
Magie
Alchimie
Astrologie
Géométrie
Mathématiques

► Dorbon-Aîné, ref.5233 : Ce très rare ouvrage, à la fois théosophique et alchimique, est des plus curieux ; il est orné de 15 grandes planches gravées (Esquisse magique du Monde suivant Ptolomée ; Création du Monde ; I.e Grand Mystère ; Etc.). — Citons quelques chapitres : De l’origine, de la nature et de l’usage du sel commun ; Du monde primitif ; Du Sabbat ; De l’accomplissement et de la fin des temps ; du repos éternel et de la joie dans le royaume de Dieu ; De l’état de l’homme après sa mort ; De la transformation de son corps en un état incorruptible, tel qu’il avait été créé dans l’Eden ; De l’emprisonnement du vieux serpent, de la première résurrection et du règne des Saints ; De l’astrologie naturelle ; Du Nouveau Ciel et de la Nouvelle Terre ; Des Créatures invisibles des éléments ; Du Mercure des Sages ; Etc. — On y trouve aussi un discours du Dr. Heinsing sur la Pierre Philosophale et l’extrait d’un manuscrit latin sur la « Manne céleste », c’est-à-dire la préparation et les divers usages du la Pierre Philosophale (santé, multiplication, fabrication de perles et de pierres précieuses, transformation de tous les métaux, accomplissement de choses magiques).

■ Comme l’ouvrage est très long nous nous contentons de reproduire les dessins contenus dans ce dernier. En outre il n’existe aucune traduction française de l’œuvre.

► L’œuvre, inspiré de Paracelse, est principalement théosophique et formulée dans un symbolisme pour une bonne part alchimique. Il a eu une influence notable sur la pensée rose-croix (le texte est longuement cité dans le grade de juniores de l'Ordre de la Rose-Croix d'or d'ancien système) et les mystiques allemands du XVIII, notamment Goethe, à l’instar de la Chaine d’or d’Homère de Kirchweger et de la Théo-philosophie théoretico-pratique de Richter.

Illustrations : én. de l’Opus mago-cabbalisticum et theosophicum, 1735. | bs. Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zurich (Zurich, Suisse). Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zurich

séparateur