🔍
Bouton_Accueil

Les sept livres de l’Archidoxe magique
Archidoxis magicae libri septem


AuteursDatesTypeLieuThèmes
ecr. attr. Paracelse
ecr. Ill. ? Gerhard Dorn
publ. 1524Littératurepubl. Genève (Suisse)Magie
Alchimie

► Caillet, ref.8288 : Secrets et talismans précieux contre la plupart des maladies : épilepsie, paralysie, la gravelle et la pierre, la goutte, maladies des femmes, phtisie, maux d’yeux, migraines, blessures d’armes à feu ou tranchantes, maladies de cœur, maladies du bétail, envoûtement, etc… Talismans efficaces pour l’amour, la réussite en affaire et la fortune, la confusion des ennemis, la longévité, la double vue et l’avancement dans toutes les carrières. — Tous ces secrets merveilleux ont été expérimentés avec succès par le Grand Mage du XV.

► Dorbon-Aîné, ref.3520 : Manuscrit d’une bonne écriture de la seconde moitié du XIXe siècle, orné d’une quantité de Pentacles soigneusement dessinés à la plume. — Dans les 7 livres de « l’Archidoxe magique » on trouve un grand nomhre de talismans et secrets pour la guérison des maladies (goutte, épilepsie, calcul, gravelle, paralysie, lèpre, maladies des femmes, podagre, vertiges, blessures occasionnées par les armes à feu ou tranchantes, maux d’yeux et de tête), contre l’envoûtement, les maladies du bétail, pour la réussite en affaires, la fortune, l’amour, la longévité, etc. — Paracelse parle également de la composition et de la transmutation des métaux, des signes planétaires et des constellations. / 3524 : Ce manuscrit ancien d’une belle écriture, rédigé aux encres noire et rouge, est illustré de 120 pentacles très soigneusement dessinés à la main. — Il est inédit et d’ailleurs aucune traduction imprimée ancienne n’existe de cet ouvrage capital de Paracelse, qui contient des talismans contre la plupart des maladies, tant de l’homme que du bétail, pour acquérir l’estime des rois et des princes, pour se faire aimer des femmes, pour la destruction des rats et des souris, pour rendre une personne gracieuse et aimable, pour la destruction des punaises, pour préserver une personne de ses ennemis, etc. — Il y a aussi un chapitre qui traite de la confection des miroirs magiques. / 3525. / 3531.

► L’ouvrage est considéré comme un précurseur de l’occultisme moderne. On peut trouver trois versions de l’Archidoxe, une en neuf livres, la présente en sept livres et une dernière sobrement nommée Archidoxe en dix livres, sans compter les éditions comportant un nombre variable d’Archidoxes extrait des ouvrages cités. On considère généralement le premier comme authentique, le second comme en partie apocryphe et le dernier totalement apocryphe. On a proposé que Gerhard Dorn soit l’auteur des textes apocryphes du présent Archidoxe en sept livres. Cet ouvrage, dans la traduction de Marc Haven, est le plus répandu des trois.

► On retrouvera les gravures et concepts utilisées dans l’Archidoxe dans un grand nombre de grimoires ultérieurs : il influencera par exemple l’Arbatel.

■ Nous avons mis les deux éditions en parallèle, car la version Zurich est plus authentique même si la numérisation laisse à désirer. L’édition de Paris comporte quant à elle des erreurs et des changement d’ordre mais la numérisation est plus claire.

Illustrations : én. de Les sept livres de l’Archidoxe magique in Opera, Bücher und Schrifften, 1603. | bs. Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zurich (Zurich, Suisse). Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zurich

Illustrations : én. de Les sept livres de l’Archidoxe magique, 1909. | bs. Bibliothèque Nationale de France (Paris, France). Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France

séparateur

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55