🔍
Bouton_Accueil

Verveine
Verbena officinalis Herbe sacrée Larmes d’Isis Sang de Mercure Herbe aux sorciers

Données générales

TaxinomieFamilleIndigénéitéPropriétésVertusAstralité
Végétal (Magnoliophyte)VerbenaceaeCosmopoliteAmèreF 🌿 🌷
AntispasmodiqueFZ 🌿 🌷
l.AstringeanteFZ 🌿 🌷
Suite ⇩Fermer la liste ⇪
DétersiveF 🌿 🌷
DiaphorétiqueZ 🌿 🌷
FébrifugeF 🌿 🌷
RésolutiveFZ 🌿 🌷
l.ToniqueF 🌿 🌷
Bonheur
Santé
Spiritualité
VénusS

Présentation

Lat. veneris {Vénus}, verbum {parole} ou verberare {frapper}.

Occurrences mythiques

Folklore

► Dans le folklore, on lui accorde une puissance presque aussi grande que celle de la mandragore.

● Posséder cette plante dans son jardin rend invincible.

● Elle possède au moins la vertu de rendre vigoureux et d’écarter la fatigue.

● Elle donne de la puissance aux bergers et permet de grimper plus aisément les montagnes.

● Portée par les enfants, elle les rend éveillés et gais.

● Qu’on s’en frotte les mains et on sera aimé et de même porter trois graines de verveine dans un phylactère rend populaire.

● La racine, toujours portée au cou guérit des ulcères, des écrouelles et de l’incontinence.

● Accrochée en forme de croix à une porte, elle détourne la maladie.

Occultisme

► Albert écrit qu’elle doit être cueillie en .

● Mêlée de la graine de pivoine d’un an, elle guérit du mal caduc.

↳ Cette composition enfouie dans de la terre grasse pendant sept semaines, forme des vers qui tuent ceux qui les touchent.

↳ Placée dans un colombier, elle attire les pigeons.

↳ Exposée au soleil, l’astre devient bleuâtre.

↳ Jetée dans une réunion, provoque des disputes.

► Sédir l’estime chaude et modérément humide. ou mieux .

● L’une des plantes des Rose-Croix.

Bonne pour la divination ainsi que pour faire un puissant philtre d’amour.

● Tenue en main, si on interroge un malade sur sa santé et qu’il réponds qu’il va mieux, il guérira, sinon il mourra.

Augmente la prospérité d’un foyer si on la plante rituellement.

● L’eau distillée est bonne contre l’anémie du nerf optique et en liqueur, combat la tuberculose et les caillots sanguins.

● La racine est bonne contre écrouelles, ulcères et écorchures.

● L’infusion est bonne contre la rage et sa graine avec celle de la pivoine guérit du mal caduc.

Polythéisme celte et germain

► Chez les celtes les druides se servaient également de la plante afin de lustrer leurs autels mais aussi dans la botanomancie.

► Chez les germains, on coiffait les jeunes vierges et les prêtresses de couronnes de verveine.

Polythéisme romain

► Dans la Rome antique, la verveine avait une place importante : elle servait à lustrer les autels de Jupiter et à purifier les habitations.

Verbenaca était d’abord le nom générique servant à désigner des plantes sacrées servant à "frapper" les textes législatifs et les contrats afin de les communiquer la sacralité.

↳ Le verbénaire, chef des fétiaux qui étaient les ambassadeurs gardiens de la pax deorum, portait la verveine au chef.

► Pline (XXV:59,73) rapporte que :

↳ Les magiciens lui prêtait bien des vertus dont celle de faire obtenir ce qu’on désir, se concilier des amitiés et rallumer un amour chancelant, chasser les maladies et guérir les blessures par arme blanche.

↳ Il faut la cueillir au début de l’été, ni sous la lune ou le soleil et après avoir fait offrande à la terre. On doit en outre l’entourer de fer et l’arracher de la main gauche.

↳ Il souligne encore que les pigeons l’aiment et que les chiens n’aboient pas sur quiconque en porte.

► L’usage populaire en a fait un porte-bonheur et lors des banquets on aspergeait la salle d’une eau dans laquelle était infusée de la verveine afin d’égayer l’assemblée.

Phytothérapie

Apulée évoque de nombreuses applications de la verveine, si tant est qu’il s’agit bien de notre officinalis.

● La racine attachée autour du cou est très efficace contre les ulcères et les parotidites.

↳ De même, broyée et appliquée sur le cou elle est bonne pour les ganglions et les parotidites.

Efficace pour la digestion, les calculs et les douleurs hépatiques, ainsi que les maux de tête si une couronne est posée sur la tête et les blessures récentes qu’elle sait cicatriser.

● Bonne aussi pour se préserver des morsures de serpent si elle est portée entière et bien enveloppée.

● Les rameaux guérissent les morsures d’araignée et de serpent.

● Elle guérit aussi des morsures d’animaux enragés ainsi que l’hydrophobie, il conseille de faire gonfler des grains de blé au contact de la blessure : tant qu’une poule refuse de manger ces grains, on continue le traitement.

Efficace en sus, contre la jaunisse.

Hildegarde dit que ysena est plus froide que chaude.

● Elle est bonne comme cicatrisant ainsi que pour les maux de gorge.