🔍
Bouton_Accueil

Balance
Pinces du Scorpion

Données générales

Position Intervalle solaire Saison Élément Mode Luminosité Ascension Polarité Orientation Domicile Exaltation Exil Chute Termes
6 | 14 | 21 | 26
Faces
10 | 20
7 21 septembre - 20 octobre Automne (1)
Équinoxial
Air Cardinal Diurne Longue
Droite
Positif
Obéissant
Méridional Vénus (🌞) Saturne (20°) Mars Soleil (18°)

Substance Correspondances
Symbolisme Principes Qualités Défauts Personnalités Perceptions Anatomie Humaine Santé (Troubles de la) Nature Environnement

Graphique

Race
Humain

Taille
Grande
Mince

Vitalité
Forte
Bonne
Violente
Intellectuelle
Religieuse

Fertilité
Faible

Beauté
-
Forte

Voix
-
Éloquente


Tarot
Justice 👁


Géomancie
Puer
Équilibre
Complémentarité
Association
Accord
Mariage
Union
Charme
Séduction
Rondeur
Douceur
Paix
Mesure
Pondération
Justice
Tribunaux
Jugements
Procès
Amour
Harmonie
Bonté
Beauté
Esthétique
Art
Affinement
Sublimation
Extériorisation
Mouvement
Intellect
Comparaison
Perceptivité
Adaptabilité
Diplomatie
Sociabilité
Délicatesse
Sensibilité
Affectueux
Approbativité
Courtoisie
Chevalerie
Équité
Justice
Idéalisme
Impulsivité
Sentimentalisme
Légèreté
Facilité
Hésitation
Tergiversation
Indécision
Indolence
Lenteur
Assujettissement

Soleil
Augustin (d’Hippone)
Crowley Aleister
Cardan Jérôme
Kardec Allan
Mewlana Rumi
Randolph Paschal


Lune
Blavatsky (Madame)
Bosschart Jofrah 👁
Giordano Bruno
Fortune Dion
Kardec Allan
Laveau Marie
Lecour Paul
Nisargadatta Maharaj


Ascendant
Bô Yin Râ
Érasme Didier (De Rotterdam)
David-Néel Alexandra
Kardec Allan
Mirandole (De la) Jean Pic


Milieu de ciel
Alveydre (D’) Alexandre Saint-Yves
Crowley Aleister
Dee John
Gérard de Nerval

Couleurs
Translucidité
Vert d’eau


Formes
Grandes
Gracieuses
Délicates
Élégantes


Appétence
Légèreté

Caractérologie
Sanguino-lymphatique
Allocentrique
Intuitif
l. Extraverti
Émotif-Inactif-Secondaire
dit Sentimental


Caractéristiques

Corps
Harmonieux

Vie
Longue

Vitalité
Pauvre

Constitution
Faible


Homme zodiacal
Peau
Hanches
Reins
Ombilic
Lombes
Vessie
Surrénales
Utérus
Fesses

Système
Veineux
Vasomoteur

Excès de 🜁
Malnutrition

Locomotion
↳Courbatures
↳Lombalgie ☿
↳Ataraxie


Vessie

Uretères
↳Inflammation

Urine
↳Diabète ♃
↳Polyurie ♀ ♂
↳Rétention ☿
↳Albuminurie
↳Cystite
↳Lithiase ♂
↳Urémie ♀ ☽


Reins
Néphrite ☉ ☽ ☿ ♂
Hémorragie ♂
Abcès ☽ ♃


Prostate
Prostatite


Surrénales

Insuffisance ♃
↳Mélancolie ♃


Peau
Éruptions ☉ ♃
↳Eczéma

Animaux
Autruche
Colombe
Papillons
Perroquet
Pie
Salamandre
Tourterelle


Végétaux
Copal
Violettes
Roses


Minéraux
Cristal
Diamant
Marbre
Opale
Quartz
Rhodonite
Topaze
Tourmaline


Métaux
Cuivre

Lieux

Artistiques
↳Théâtres
↳Concerts
↳Bals
↳Exposition

Judiciaires


Objets
Argent (en)

Bijoux
Toilette (De)
Instruments de musique


Personnes

Artistes
Indifférent

Mondains
↳Dilettante

Artistiques
↳Musicien
↳Comédien

Intellectuels

Liés
↳Mariés
↳Associés
↳Conjoint
↳Ennemis


Disciplines
Danse
Musique
Histoire de l’art
Esthétique

Interprétation

La balance, rétablissant le jour et la nuit dans un juste équilibre, lorsque nous jouissons des nouveaux dons de Bacchus parvenus à leur maturité, enseignera l’usage des poids et des mesures. Qui naîtra sous elle deviendra l’émule de ce Palamède qui le premier appliqua les nombres aux choses, distingua les sommes par des noms, et réduisit le tout à des mesures et à des ligures, déterminées. Ce signe donne aussi le talent d’interpréter le livre des lois, d’approfondir tout ce qui en traite, de déchiffrer les écrits qui s’y rapportent, si abrégés qu’en puissent être les caractères. C’est par lui qu’on connaît ce qui est licite, et les peines que la loi impose à ce qui ne l’est pas; on devient, pour ainsi dire, un préteur perpétuel, toujours en état de juger dans son cabinet les causes des citoyens. Sous ce signe était sans doute né Servius Sulpitius, qui, expliquant les lois, paraissait moins un interprète qu’un législateur. Enfin tout ce qui est mis en litige, et ne peut être décidé sans quelque autorité, lésera par l’aiguille de la balance.

Les Astronomiques, IV, Marcus Manilius, -10.

La Balance est symbolisée par une belle femme ornée d’une balance; elle incarne donc la justice, la mesure, l’équité. Mais la mesure c’est l’harmonie, donc les nombres, l’ordre universel, la paix, le peuple heureux. Tous les sens attachés au mot latin libra, si proche de liber, lui sont dévolus et la Balance sûs exprime contre-poids, niveau, hauteur dans les actes, mais aussi accommodation, compréhension, sagesse, goût, choix intelligent. La mesure c’est la musique, mais également l’astronomie, la maîtrise de soi, la compréhension facile et l’esprit critique, voire la tendresse obtenue par un accord. La Balance est sociable puisqu’elle équilibre deux plateaux, aussi parce que la justice est non seulement le besoin mais l’anxiété des hommes.

Astrologie scientifique (L’) (p.41), Privat, 1935.

I. Symbolique

► Signe où le soleil passe de l’hémisphère boréal à l’hémisphère austral en traversant l’équateur, sommet aigu du zodiaque en suspension amorçant le retour, la balance signe le début de l’automne où les fruits retardataires se rendent disponibles, où la lumière s’apprête à être vaincue par les ténèbres.

↪ En outre, les formes extérieures de la nature matérielle et son frénétique travail productif se dépouillent et s’évanouissent au profit de réalités essentielles plus intérieures et occultes annonçant l’éclosion de l’âme sur le champ de bataille entre la vie et de la mort, entre la joie et de la douleur.

↪ Les activités relatives aux récoltes du lourd été sont terminées, leurs fruits entreposés et recensés : se forme alors une ère constituée de repos et de détente, de retrouvailles, de concorde et de paix, de mélancolie et de nuance. Cette libération odorante et subtile de l’âme éthérée, trouve son expression dans un céleste amour du beau, du juste et des arts.

► Pondération et mesure dans l’association des complémentaires par un équilibre entre deux alternants générant l’harmonie des contraires, c’est là, Thémis, qui est symbole de justice, de beauté, d’amour sublimé et en définitive de contrats et de paix, d’énergie vitale éthérée.

↪ Ronde et douce elle se révèle aussi hésitante, retardant le choix afin d’examiner toutes les facettes d’un problème. Modéré, Adonis sait apprendre les leçons par sa propre expérience, raisonner par la cause et l’effet, récolter ce qu’il a semé tendant sa main pendant l’arrêt de l’entracte. En somme se maîtriser en vue d’obtenir le contrôle, non au sens d’un déchirement sportif ou d’acrobaties nerveuses mais par celui de l’harmonie des vases communicants créant une impulsion transcendante.

↪ La Balance sait obtenir le plaisir par le désir et le besoin, non par l’obtention, elle sait multiplier son rendement et sa durabilité par le partage.

II. Psychisme

a. Mental

► Le sujet est un esprit de type féminin, nonchalant et conciliant, bienveillant et sympathique doté d’une nature pondérée et harmonieuse. Il est tolérant, pacifiste et aimable, cherchant l’équité dans toutes ses interactions et ses actions, cherchant également le raffinement esthétique et spirituel au détriment de la volonté virile de puissance.

↳ Il vit en effet selon l’équilibre, la mesure et l’harmonie, cherche à comprendre autrui et à vivre en bonne intelligence avec tous. C’est un adepte du juste milieu et il est volontiers porté aux compromis, aux concessions et aux positions tièdes, refusant tout extrême.

↳ Le sujet est ainsi apte à générer des suites de différenciations subtiles entre les différentes notions.

► Le sujet tient en équilibre deux tempéraments :

↳ L’un est délicat, de nature affinante, il s’évade de la matière ou l’épure par la méditation et la rétractation.

↳ Le second est atmosphérique, destiné à s’accomplir par ses échanges fluidiques avec le milieu ambiant par le biais de la spontanéité et de l’abandon de lui-même.

↳ Le sujet est changeant, son mental instable et porté à pencher alternativement vers ces deux aspects. En conséquence, sa volonté est faible, toute désarmée autant par l’oscillation générée par les sollicitations de ses tempéraments opposés que par son désir de plaire.

↪ En effet, sociable, adaptable et à l’écoute de toutes les opinions, sentiments et vérités, il est doté d’un esprit vaste pouvant s’intéresser à tout mais qu’il porte plus volontiers vers les considérations centrales d’ordre esthétiques ou sociales. Son esprit est du reste aisément télescopé par ses sentiments et le sujet est peu prompt à utiliser toutes ses capacités.

↳ La curiosité est ainsi assez faible, les travaux de patience, de minutie ou spéculatifs peu indiqués mais les tendances religieuses sont bonnes puisqu’il y a idéal de bonté et de justice combiné à une capacité à appréhender ce qui est subtil et à entrer en combustion dans l’extase.

le sujet manque de sérieux et de constance, il se révèle être d’une grande mollesse et parfaitement dépourvu d’esprit logique alors qu’il estime être rigoureux. Dans les faits il ne réagit plus qu’a des stimuli émotionnels désordonnés et par voie de conséquence égocentriques et empoisonnés. Manquant de caractère, il se donne trop facilement à tout et son contraire sans même en avoir conscience.

b. Sentiments

► Ces natifs sont des êtres sensibles, délicats et raffinés, presque fragiles. Ce sont des amis des plaisirs, à la recherche tant de la volupté sensorielle que du bien et du beau. Ils sont ainsi fort inclinés vers l’art et la jouissance qu’il procure. Ils combinent l’esthétique vénusienne au constructivisme saturnien.

↳ Il sont ainsi intuitivement doués pour l’architecture, pour la musique tout comme vis à vis du chant - puisqu’ils sont pourvus d’une belle voix - et pour la décoration, domaine qui se manifeste dans l’attention et le soin qu’ils portent à leur toilette et à celle de leur entourage.

► Le sujet combine également l’expansion de la vitalité juvénile du vénusien et l’évacuation parcimonieuse et monolithique de cette même force par le biais de saturne ce qui lui permet de comprimer intensément les émotions en lui de manière à les faire travailler. Ils dispose également grâce à cela d’une espérance de vie généralement assez longue.

↳ Réservés et silencieux, dépourvus d’agressivité et d’une nature inquiète, le natif qui veut éviter violence, querelles et luttes, cherche toujours à trouver une issue amiable et veut d’une manière générale se préserver de l’extérieur qui représente pour lui une source de danger.

↳ Les Balance sont globalement d’humeur égale mais ils sont aussi sous le joug de passions aiguës, d’une sensibilité plus ou moins douloureuse. Ils sont extrêmes dans leurs affections qui ne connaissent pas la demi-mesure, ils sont très ardent et suivent leurs passions avec un zèle et un enthousiasme débordant, éclipsant toute autre chose à leur attention.

► Mais ils sont également d’une changeante nature et ces modifications sont subies et brutales : ils peuvent s’attacher à une marotte puis s’en désintéresser et s’impliquer avec énergie toute aussi vive dans son contraire et ce dans un laps de temps réduit.

↳ En conséquence, ils sont d’une part lunatiques, d’abord optimistes et heureux, puis brutalement mélancoliques et tristes. Et d’autre part ils sont très adaptables à toutes les circonstances, ne prennent pas les revers à cœur et se ressaisissent vite en cas d’obstacles, mettant une furieuse énergie à réparer dommages et erreurs. L’enfant balance est ainsi porteur de deux natures : l’une est gaie et optimiste, l’autre morose et mélancolique. Mais il demeure du reste facile à élever comme il est doux et obéissant.

► Le sujet à une vie sentimentale précoce et remplie, parfois avec des personnes plus âgées, du fait qu’il soit lui-même attiré et génère naturellement une attraction sur le sexe opposé.

↳ Il porte une affection intense à son conjoint duquel il est très proche et pour qui il a une appétence sensuelle forte. Ce dernier représente pour lui l’alpha et l’oméga de son univers et aura en conséquence une influence considérable - bonne ou mauvaise - sur le sujet qui, surtout lorsqu’il s’agit d’un natif féminin, vit comme un déchirement toute séparation, comme une trahison s’il se sent négligé.

↳ De même, le natif est doué d’une puissante affection familiale, prêt à tous les sacrifices pour le confort des siens y compris au dépends d’une personne extérieure à son cercle.

De nature dilettante, que ce soit au niveau sensoriel ou émotionnel, et porté à ce que chacun est une bonne opinion de lui, il tend à avoir un caractère très conciliant, sinon faible, influençable et quelque peu vaniteux. Il aime se faire aimer et admirer.

le sujet est stérile : persévérant en rien sinon dans l’extravagance de ses habitudes, l’auto-complaisance et la préciosité qu’il soutient par son refus de voir la réalité. Il est de plus, indolent et hésitant à l’extrême ne prenant plus aucune décision. Il devient un lâche incapable de mener quelque projection à terme, ne termine rien de ce qu’il entreprend, n’entame rien de ce qu’il projette, remet tout à demain.

↪ Simple opportuniste, il se complaît dans une dérobade composée de rêveries et de théories sans consistance. Par trop spongieux il laisse ouvert des failles grossières dans sa condescendance et devient très influençable, se révèle n’être plus que la conséquence des situations et de la volonté d’autrui.

c. Actions

1. Socialement

► Le sujet qui est affable, exquis et gracieux est empreint d’une profonde bienveillance, d’une élégance et d’un charme naturel accompagné d’un brin de sensualité. Il est d’une grande politesse et plein de tact, sociable et ouvert et trouve plaisir à échanger, sympathiser, s’épancher, étendre les bras à son entourage.

↳ Empathique et spontané, doux et altruiste, essayant de trouver son complément dans le monde extérieur, le sujet est un sentimental aux affections intenses et parfois éphémères mais toujours emplies d’un besoin d’aimer. Il se sent en effet profondément connecté aux objets et aux êtres par un lien affectif le rendant propre à des élans de générosité émotionnelle ayant pour but d’animer les choses avec lesquelles il entre en contact.

↪ En conséquence, le sujet abhorre la solitude et se fait beaucoup d’amis envers lesquels il est est dévoué, plein d’adoration, accentuant volontairement le meilleur qu’il voit en eux et se refusant à leur faire de la peine. Il attend simplement d’eux, que de l’approbation.

↳ Il s’épanouira surtout dans la belle société dans laquelle il aime évoluer et qui l’apprécie, lui qui aime se comporter de manière noble et altière, s’accoutrer avec soin et recherche. C’est un excellant hôte, gai, optimiste, et compréhensif qui pardonne avec aisance et explicitement même lorsqu’il est meurtri. C’est encore un gourmand adepte des arts de la table, qui aime plaire et sait se faire apprécier, un bon compagnon qui recherchera l’apaisement et l’entente dans son entourage qu’il voudra sélectionné mais avec lequel il sera quelque peu exigeant.

↪ Apportant volontiers son aide à ceux à qui il estime la devoir et qui sauront faire appel à ses sentiments, il sera apte en cas de problème, à réconcilier des partis avec courtoisie et diplomatie dans un esprit conciliant voir de sacrifice si cela s’avère nécessaire. Sacrifices qu’il consent parfois au point de se léser lui-même dans le seul but de faire plaisir ou d’agir pour ce qui est juste.

2. Professionnellement

► Le natif bien que capable de faire face aux nécessités de la vie est un sédentaire d’une constitution délicate et d’une endurance faible. Il n’est en outre pas combatif que ce soit au niveau physique ou psychique : c’est un précieux et l’effort lui est désagréable. Il recherche une vie facile, joyeuse et confortable voir luxueuse, voguant au courant des évènements et faisant tout pour éviter ce qui est désagréable.

↳ Il rechigne en conséquence aux tâches ingrates et salissantes qui pourraient l’indisposer et le présenter sous un jour peu avantageux. Possédant peu d’initiative et insouciant, en besoin d’encouragements et d’appui moral, il manque d’agressivité conquérante ce qui le désavantage dans la réussite professionnelle : il n’a en somme ni le profil d’un bâtisseur de fortunes, ni celui d’un travailleur acharné sauf parfois dans le domaine artistique. À la vérité, plus intéressé par l’être que par l’avoir, il réserve son attention à construire une existence agréable et harmonieuse en marge des convoitises terrestres.

► Pourtant le natif saura trouver sa place, d’une part dans les métiers demandant un sens de l’équité, de l’impartialité, de la justice, comme les domaines juridiques et d’autre part, porté par son sens esthétique, dans les carrières artistiques et culturelles.

↳ De plus même si divers empêchements peuvent entraver leurs projets les natifs réussissent assez aisément parce qu’ils triomphent avec peu de travail d’obstacles difficiles (souvent par le biais de tiers) notamment à l’aide de leur chance, de leur discrétion et de leurs relations qui leur apportent une aide qu’ils ne sollicitent même pas nécessairement comme si leur entourage était mût par un désir de les aider et de les protéger.

↳ En effet il est notable que le sujet n’aime guère agir seul et quand il réussit, chose pour laquelle le destin lui est plutôt favorable, c’est plutôt par des initiatives collectives, lui qui est à l’aise dans les dynamiques coopératives et associatives. L’influence du conjoint est du reste, déterminante et les gains sont faciles mais les dépenses pour le bien-être importantes.

Carrières possibles de la Balance en fonction de l’influence planétaire secondaire

Soleil Lune Mercure Mars Vénus Jupiter Saturne

Artistique
Musicien
Compositeur
Chanteur
Comédien

Esthétique
Coiffeur
Esthéticien
Manucure
Pédicure
Masseur

Mode
Courtier
Modiste
Mannequin

Légiste
Juge
Arbitre
Médiateur

Commerce
Fleurs
Luxe
Parfums

Intérieur
Décorateur
Architecte

Littérature
Poète

■ Notons enfin que premièrement comme le signe est très réceptif, sa proximité avec la vierge et le scorpion se fait aisément ressentir et si le point étudié se trouve avant ou après le 15° degré, cela déterminera assez brutalement la personnalité du balance qui tirera plus vers la passivité conciliante ou l’action passionnée. Secondement, le signe est assez stable et les mauvais aspects ne le dénaturent pas, ils ne font qu’accentuer de façon linéaire ses caractéristiques et les orientent de la mauvaise façon sans nécessairement rendre malheureux.

III. Apparence

Tête Corps
Traits Pilosité Yeux Bouche Forme Peau Attitude

Forme
Rond
Jeunesse
Ovale
Allongé


Expression
Aimable
Riante
Enjouée

Cheveux
Fins
Soyeux

Couleur
Bleus
Éclatants


Regard
Doux
Bienveillant

Lèvres
Bien formées


Lèvres
Belles
Droites

Apparence
Élégante
Svelte
Gracieux
Mince
Longiligne


Hanches
Développées


Mains
Bien formées


Pieds
Bien formées
Lisse


Teint
Clair
Éclatant
Gris
Plombé

Impression
Noble
Charmante
Élégante


Démarche
Douce

Degrés

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29
Luminosité L L L L L T T T T T L L L L L L L L T T T L L L L L L VI VI VI
Polarité M M M M M F F F F F F F F F F M M M M M F F F F F F F M M M

Dans les Bras du Scorpion, celles des extrémités produisent des effets semblables à Jupiter et à Mercure. Celles du milieu sont saturniennes et martiales.

Tétrabible, I ( Des vertus des étoiles fixes), Ptolémée, II.

Face 1

Bekathȧ / Σουχοωσ / Serucuth
Esprit de justice, amour de la vérité, sentiment du droit, tendance à protéger les faibles contre l’oppression

Il dénote une nature intelligente mais faible, facile à influencer, quelque peu extravagante. Le sujet est changeant, possède des aptitudes très diverses, change fréquemment de projets et de position, peut acquérir les honneurs et la fortune, quelque position publique. (Julevno, 1, p.91-92)

: Appliquent les nombres aux idées et réduisent tout à des mesures. La femme sera belle par l’équilibre de ces éléments. Ce qui est deuxième leur réussira mieux que ce qui leur est premier. Cicatrice d’un coup moral ou physique. Ce qui est de la Lune leur est favorable, et défavorable ce qui est du ventre et de Mercure. Ce qu’on appelle des gens très doux; ils ne sont pas toujours commodes., Politique (Moricand et Zain, via Privat 1, pp.154-155)

Les dons du signe zodiacal se dispersent, s’égarent vers les utopies, les nuées philosophiques, les systèmes séduisants, mais chimériques; l’esprit est mouvant, effleure tout, ne se fixe pas. On court tous les lièvres à la fois. La vie sera relativement aisée, mais beaucoup plus à cause de chance native que grâce aux qualités innées. (Le Destin des personnes nées en…, R. de B. via Néroman, 2, p.217)

Degrés monomères :

0-IV : Représente un sujet plutôt grand, maigre, à visage ovale au teint pâle, aux yeux gris; le nez et les lèvres sont bien formés, les cheveux sont noirs, la contenance est modeste. Cette division est influencé par Mars et par Mercure. […]
Sur l’Ascendant, annonce un homme sage, prudent, sincère et honnête, bon conseiller et beau parleur. Sur le milieu du Ciel, cette division présage quelque réputation comme commerçant, favorisée par l’aide ou les relations de personnes âgées.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 8 via Julevno, 1, p.175)

0 : Un homme tenant de chaque main un javelot | Caractère belliqueux — Étourderie, légèreté. Séparations, pertes de biens.

I : Un Mage brûlant de l’encens sur un autel | Caractère contemplatif, tendances religieuses — Susceptibilité, irascibilité. Vie agitée, compliquée d’adultères, d’aventures, de disputes.

II : Un homme ayant les pieds et les mains liés | Vie difficile, avenir entravé de toutes parts, détresse — Curiosité scientifique; grandes facilités d’assimilation. Carrière en vue; notoriété.

III : Un homme à cheval dans un champ | Acquisition de bien dans les entreprises agricoles — Apathie, mollesse, résignation. Vie incertaine, subie et non réalisée.

IV : Un oiseau noir, avec le bec et les pieds rouges | Esprit peu développé, intelligence médiocre dans les entreprises — Goûts bucoliques; aucun sens pratique. Carrière en marge de la vocation véritable.

V-IX : Signifie une personne de taille assez grande, se rapportant à la description précédente, avec cette différence toutefois que les membres seront plus charnus et que le teint sera plus clair. Cette division influencée par Mercure renferme la fixe Sinistra qui présage activité, intelligence et veuvage. […]
Sur l’Ascendant, désigne une personne sérieuse, prudente et discrète, serviable et honnête. Sur le milieu du Ciel, cette division indique situation de confiance auprès de grands personnages, comme secrétaire.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 8 via Julevno, 1, p.175)

V : Un homme traînant la charrue | Vie laborieuse, dépendance, asservissement à autrui — Combativité, agressivité. Vie semée de disputes et de dangers.

VI : Un homme tenant de la main droite un anneau | Facilité à contracter des liaisons dangereuses — Naïveté, excès de confiance. Vie d’homme exploité par autrui.

VII : Une femme pleurant au chevet d’un malade | Grands chagrins :Tendance à mépriser les réalités. Esprit peu positif. Vie instable, à la merci de événements.

VIII : Un homme brandissant un glaive nu | Caractère agressif — Sensiblerie. Vie à la remorque d’autrui.

IX : Un oiseau noir, fouillant la terre avec son bec | Des instincts avilissants, des goûts dépravés — Manque de maîtrise de soi. Destin tourmenté, qui meurtrit et décourage.

Face 2

Tepa-khentet / Τπηχοντι / Aterechinis
Existence paisible, sans ambition d’élévation et sans désirs de grandes richesses

Ce décan donne l’amour du foyer, la stabilité dans les affections, beaucoup de hauts et de bas au cours de l’existence, souvent par la faute du sujet. Mais,après beaucoup d’épreuves, la fortune vient à la fin de la vie; le mariage n’est pas très heureux. (Julevno, 1, p.92)

: Tristesse foncière et sens de la réalité des choses. Serviables, mais ne supportent pas qu’on leur impose quoi que ce soit. Travaillent mieux pour un autre que pour eux-mêmes. Riches par leur fidélité. Toute trahison les atteint jusqu’à l’âme, les rendant comme hébétés., Indépendance (Moricand et Zain, via Privat 1, p.155)

L’effet de ce décan est le contraire du précédent; les dons se concentrent, s’appliquent à des buts matériels positifs. Le destin est dur à réaliser, mais s’édifie sûrement, et la fin de la vie est heureuse. (Le Destin des personnes nées en…, R. de B. via Néroman, 2, p.218)

Degrés monomères :

X-XIV : Représente un sujet de moyenne taille, au visage allongé, au teint légèrement foncé, au front large; les yeux sont gris, les cheveux sont bruns, légèrement bouclés; les bras et les doigts sont assez longs et le visage est marqué de rousseurs, cependant les traits sont agréables. […]
Sur l’Ascendant, représente un individu actif, sérieux, intelligent, qualifié pour les affaires par ses aptitudes remarquables. Sur le milieu du Ciel, cette division zodiacale annonce réussite par son propre mérite.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 8 via Julevno, 1, p.175-176)

X : Un homme au visage noir, avec les mains et les pieds blancs | Esprit tardif, vacillant, et qui ne trouvera qu’avec peine le chemin de la fortune — caractère taciturne, ombrageux. Vie pénible et sans joies.

XI : Une femme debout, regardant derrière elle | Caractère paresseux et ne songeant qu’au passé — Tempérament railleur, d’une perspicacité cruelle. Vie facile, succès modeste.

XII : Un homme et une femme qui se séparent | Caractère querelleur et qui s’isolera des affections — Pessimisme. Vie monastique, au propre ou au figuré.

XIII : Un grand miroir suspendu à la muraille | Caractère vaniteux — Excès de défiance. Vie matériellement heureuse, mais assombrie par le caractère soupçonneux.

XIV : Deux cœurs ailés | Caractère frivole, inconstant Tempérament ne supportant aucune contrainte. | Vie bien conduite, peu heureuse, mais sans angoisses.

XV-XIX : Produit une personne mignonne et avenante, assez grande à la taille mince, au visage rond et au teint clair; les lèvres et le nez sont bien faits, les yeux gris et les cheveux sont blonds. […]
Sur l’Ascendant, signifie une personne prudente, courageuse, aimant l’étude et respectée pour son savoir. Sur le milieu du ciel, cette division zodiacale présage bénéfices venant de personnes haut placées honorant le sujet de leur amitié.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 8 via Julevno, 1, p.176)

XV : Un chameau courant | Intelligence active et que rien ne lasse — Talent d’imitation, tempérament d’artiste. Vie gaie, alerte, insouciante, au jour le jour.

XVI : Un merle perché et battant des ailes | Caractère insouciant — Esprit de suite, de persévérance. Voyages, missions, explorations.

XVII : Une belle maison entourée de fleurs | Richesse et succès — Esprit critique, tendance à diminuer l’œuvre d’autrui. Beaucoup de déceptions.

XVIII : Une citadelle sur un rocher | Élévation dans la profession des armes — Tempérament accommodant, content de ce qu’il a. Optimisme. Vie heureuse et sans histoire.

XIX : Un autel où fume l’encens | Élévation dans le sacerdoce — Caractère autoritaire, souffrant mal la contradiction. Réussite dans la carrière; mécomptes dans la famille.

Face 3

Khentet-hert / Χονταρε / Arpien
Instincts sensuels, gourmandises, débauche

Ce décan est plus heureux, il fait le sujet bon et généreux, ami fidèle et dévoué; il confère la chance, la richesse, des voyages nombreux, un heureux mariage. (Julevno, 1, p.92)

: Aimables en compagnie et avec tout le monde. Beaucoup d’idées commerciales avec des aptitudes littéraires et artistiques. Les femmes sont belles, gaillardes, grandes, déliées. Sentimentales, elles ont de l’entrain et sont gourmandes., Expiation (Moricand et Zain, via Privat 1, p.155)

La tonalité surajoutée est celle de la bonté, de la générosité, de l’autorité bienveillante. Le destin est facilité, les biens matériels sont abondants; ou tout au moins ne font pas défaut. (Le Destin des personnes nées en…, R. de B. via Néroman, 2, p.219)

Degrés monomères :

XX-XXIV : Décrit un sujet se rapprochant beaucoup du portrait précédent; toutefois le teint est plus coloré, la mine est plus fière et la figure est encore plus belle et plus agréable. Cette division renferme l’épi de la Vierge et Arcturus, étoiles de la nature de Mars, Jupiter et Vénus, qui promettent richesse, honneurs, renommée. […]
Sur l’Ascendant, caractérise une personne comme celle de la division précédente. Sur le milieu du Ciel, les présages d’honneur et de succès sont les mêmes que ceux ci-dessus donnés.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 8 via Julevno, 1, p.176)

XX : Un homme monté sur un âne | Instincts serviles — Tempérament autoritaire, mais acceptant les avis. Succès, mais jamais aussi grands que ceux espérés.

XXI : Deux chevaux sellés et accroupis | Esprit plein de désirs, mais qui obtiendra peu de réalisations — Excès de confiance, d’où témérité. Succès entravés par le côté hasardeux des entreprises.

XXII : Un médecin examinant un liquide à travers une fiole | Aptitude aux sciences thérapeutiques — Esprit qui attache trop d’importance aux détails. Succès dans les Sciences, où la minutie cesse d’être un défaut.

XXIII : Un centaure combattant un serpent | De grandes luttes contre des ennemis rusés — Esprit avisé, habile, rusé même, mais trop confiant en soi. Réussite, mais au prix de luttes contre des perfidies.

XXIV : Un paon faisant la roue | Orgueil — Dons de charmeur, gâtés par un peu de vanité. Succès par le charme, tant en amour qu’en affaires.

XXV-XXXIX : Donne une personne ressemblant aux descriptions précédentes mais d’une taille élevée et d’une beauté plus accomplie. […]
Sur l’Ascendant, Signifie un homme honorable, noble, magnanime et vertueux. Sur le milieu du Ciel, cette division pronostique que le sujet, par ses mérites, s’attirera les faveurs de femmes de qualité et s’élèvera une position sociale au-dessus de son origine.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 8 via Julevno, 1, p.176)

XXV : Un homme armé d’un bâton et combattant un lion | Fortune dans la profession des armes — Ambition, manque de mesure dans les entreprises. Réussite mouvementée, souvent arrêtée par l’obstacle.

XXVI : Un arbre touffu, qui étend au loin son ombre | Acquisition de biens, surtout dans les entreprises agricoles — Générosité, dévouement. Vie pas riche, mais heureuse.

XXVII : Un homme piochant la terre | Vie laborieuse, obstacles à surmonter — Persévérance, obstination. Réussite exigeant de gros efforts, mais assurée.

XXVIII : Une femme debout, immobile | Caractère indolent — Impuissance d’entreprendre; volonté faible et relâchée. Vie molle, subissant tous les événements.

XXXIX : Un lièvre sortant d’un bois | Inquiétude, timidité, fortune inconstante — Tempérament entreprenant mais timoré. Succès partiels, inachevés.

Modulations

■ À l’instar de Gouchon ou Antarès nous réunissons l’interprétation d’un signe selon sa signification intrinsèque, son rapport avec le soleil ainsi qu’avec l’ascendant. Même si leurs domaines respectifs sont relativement biens définis, il serait maladroit et artificiel de les séparer compte tenu de leur interaction et évolution mutuelle ainsi que de leur impact global sur le sujet. Ainsi, pour consulter nos textes sur le Soleil ainsi que la Maison I modulant chaque signe, nous vous invitons simplement à vous reporter à l’interprétation générale la fiche concernant le signe adéquate : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons.

I. Planètes en Balance

■ Veuillez vous reporter à chaque entrée concernant le Balance sur les fiches respectives des planètes : Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne.

II. Balance en Maisons

Balance en maison 1

Accorde une taille élancée, une figure ronde et agréable, des hanches bien marquées, une démarche balancée, un nez petit, rond, un teint blanc et rose, des cheveux clairs, châtains ou blonds, des yeux bleus foncés ou très noirs, brillants, charmeurs, des cils longs et souples. Vers la quarantaine, les gens dont l’Ascendant se trouve dans la Balance ont une tendance à grossir et le visage, plaisant et agréable, se couperose du fait d’une assimilation défectueuse ou de reins malades.

Intercepté : Cette position donne un certain égoïsme, mais rend très aimant lorsque le natif y trouve son plaisir, facilité de plaire.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.201-202,211), Muchery, 1927.

Décrit une personne grande et bien faite; la figure est ronde et belle; le sujet est plutôt maigre, élancé, possédant des cheveux blonds ou châtain clair; les yeux sont généralement bleus; le teint est blanc et rose dans la jeunesse et devient bourgeonné dans le vieil âge.

Horæ Mathematicæ (1, 8), Salmon, 1679 via Julevno, 1, p..

Donne une taille svelte et grande, une figure ronde, le nez droit et petit, un teint blanc et rose, des cheveux longs et fins, blonds ou châtains, de jolis traits, des yeux noirs ou d’un gris bleu. Dans l’âge mûr, le visage pourra se couperoser.

Caractère : Volontaire, un peu ambitieux, d’humeur égale, porté à la bonté et à la commisération. La personne a beaucoup de pénétration d’esprit, un jugement juste, des goûts élevés, l’amour de la musique et de la peinture. Ce signe influence les lombes et les reins et se trouve placé sous l’influence de Vénus.

Modulations avec :

Décrit une personne de taille ordinaire, au teint coloré, au visage de forme agréable, d’humeur joviale, à l’air franc et sympathique. Elle aime à parler de faits de guerre, sans avoir pourtant un grand courage, est généreuse à l’excès et possède une bonne opinion d’elle-même.

Donne au sujet une belle corpulence, des cheveux châtain clair ou blond foncé, les yeux bleus et un teint vermeil. Il est ami de la gaieté et de la joyeuse compagnie, sera bon et serviable, mais malheureux en affection.

Indique une personne grande et assez bien proportionnée, aux cheveux d’un blond foncé, de complexion sanguine, aux manières engageantes. Elle est juste, prudente, ingénieuse, aime les arts et les sciences, les belles lettres, et possède le don de l’éloquence.

Représente une personne assez grande et gracieuse, élégante, au regard agréable, ayant les cheveux châtains et les yeux bleus. Elle est obligeante, affable et sait se faire de nombreux amis, surtout Vénus étant en aspect avec Jupiter.

Fait le sujet grand et bien fait, de cheveux bruns et de complexion sanguine. Il est emporté, ami du luxe et d’une tenue toujours correcte, recherchant les plaisirs et la compagnie des femmes.

Représente un individu grand et de taille bien prise, avec une figure longue et les cheveux châtains, un teint clair et tacheté de rousseurs, d’un caractère bon et généreux, se plaisant à obliger tout le monde, très sympathique.

Indique une personne de stature moyenne, à figure longue, aux cheveux bruns, avec un nez proéminent et un front haut, d’un caractère prudent, légèrement extravagant, aimant les débats et la controverse.

Donne une haute taille avec un peu d’embonpoint, un extérieur agréable, une figure ronde, un teint vermeil, des yeux généralement bleus, avec un front élevé. Le sujet est ami des sciences, de la littérature et des arts, d’un caractère vif et bon et un peu ambitieux.

Représente une personne belle, grande et bien faite. Le caractère est orgueilleux, pointilleux, ponctuel à l’excès, sensible, porté à la littérature.

Nouveau traité d’astrologie pratique (1, pp.91, 102-103), Julevno, 1912.

Influence du signe : On peut dire que l’élégance exprime en un mot les particularités physiques des personnes nées sous ce signe. Le corps est svelte et gracieux durant la jeunesse; il s’alourdit avec l’âge mais n’en conserve pas moins un maintien noble et charmant. Le teint est clair, la peau lisse; les yeux bleus et doux ont une expression bienveillante; la bouche est, généralement, d’un dessin pur, les dents sont particulièrement belles et bien rangées. Les personnes nées sous le signe de la Balance ont une forte affection pour leur conjoint, si forte, même, qu’elle éclipse toute autre considération. Les natifs du Lion aiment leur famille, mais leur cœur n’en reste pas moins ouvert au monde extérieur; il n’en est pas de même de ceux de la Balance. Ces derniers sont prêts à tous les sacrifices pour assurer le confort des leurs, mais ils sont également prêts à sacrifier n’importe qui à leur profit. Dans la plupart des autres traits du caractère, les natifs de la Balance expriment nettement le symbolisme de leur signe: la Balance, et la marque caractéristique de leur nature est . Ils sont d’humeur changeante parce que Saturne est exalte dans ce signe et pèse de tout son poids sur leur mental. Les changements sont subits et extrêmes: ils peuvent s’attacher à une marotte, comme si leur vie en dépendait, puis, sans raison, sans un mot d’avertissement, l’abandonner pour se ranger du côté opposé.

Il n’y a pas de demi-mesure dans les oscillations de la Balance. Étant naturellement changeants, ces gens s’adaptent merveilleusement à toutes les circonstances. Ils ne prennent pas, les revers trop à cœur, mais se ressaisissent promptement et se mettent énergiquement à réparer les dommages. On peut dire du Bélier et de la Balance qu’ils sont des champs de bataille du Soleil et de Saturne; de la vie de la mort; de la joie et de la douleur. Le Soleil est exalté dans le Bélier et triomphe de Saturne; de là, l’intrépidité des natifs du Bélier. Dans la Balance, les plateaux penchent de l’autre côté: là, c’est Saturne qui est vainqueur du Soleil. Ceci donne à ses natifs une allure douce, une politesse bienveillante qui contraste avec brusquerie de ceux du Bélier. Vénus, gouverneur de la Balance, n’est pas seule à l’origine de cette influence, puisque les natifs du Taureau, également régi par Vénus, sont souvent fort brusques. Vénus ascendante dans la Balance donne des goûts artistiques, tandis que Saturne incline le mental dans la direction des sciences. Les personnes nées sous le signe de la Balance ont généralement les mains et les pieds bien formés, ce dont elles sont très fières.

Effets sur le mental : Donne un type d’esprit nonchalant, mais bienveillant et sympathique, quoique incapable de se rendre compte des nécessités de la vie et d’y faire front. C’est pourquoi de telles personnes voguent au courant des événements, goûtant le plus possible aux douceurs de la coupe de la vie, et faisant tous leurs efforts pour en éviter la lie. Elles aspirent à l’approbation de leurs amis, et en retour elles les adorent et leur sont tout dévouées.

Le Message des astres (pp.94-95, 300), Heindel, 1913.

Plan mental et spirituel : Intelligence vaste pouvant s’intéresser aux domaines les plus divers, mais s’orientant de préférence vers la musique, la peinture, les activités artistiques ou encore vers les questions sociales. Le raisonnement est juste et parfois il semble y avoir une sorte de prescience. La curiosité, l’avidité scientifique sont cependant faibles, de sorte que le sujet ne développe pas toujours ses dons ou ne les utilise pas. Dans certains cas, les questions affectives peuvent gêner le travail intellectuel. Tendances spirituelles et religieuses assez prononcées, idéal de bonté et de justice.

Goûts, sentiment et passions : Beaucoup de douceur, de bonté et d’altruisme; sens de la mesure et de l’équité. Du raffinement et un comportement noble et altier. Très sentimental, affections intenses mais quelquefois éphémères; quelques caprices. Volonté plutôt faible. Aime le confort, la bonne chère, le luxe. Attiré par les amusements les spectacles. Tendance à la gourmandise et aux excès sensuels.

Sociabilité : L’enfant de la Balance est doux et obéissant et habituellement facile à élever. Besoin de plaire, belles manières rehaussées par une élégance naturelle. Inspire la sympathie en raison de sa bonne humeur, de son optimisme et de sa gaîté. Déteste les discussions et sait concilier, ramener la paix dans son entourage pas son amabilité, sa courtoisie et sa diplomatie. La compagnie lui est indispensable car il a horreur de la solitude. Dans certains cas: préciosité. Se fait aimer par sa gentillesse et son charme. Peut se faire craindre par son manque de sérieux et d’énergie ainsi que par son inconstance.

Action et réalisation : L’effort sous toutes ses formes est très pénible au natif de la Balance toujours enclin à l’indolence. Il a peu d’initiative et a souvent besoin d’être poussé, aidé, par un collaborateur ou un associé pour agir. Les réalisations de longue haleine sont rares- sauf peut-être dans les arts- mais comme il est aidé par les circonstances dans tout ce qu’il fait, les résultats de l’activité dépassent souvent les prévisions.

Destin : Les questions sentimentales ou matrimoniales influent toujours sur le destin en bien ou en mal. Tandis que pour la plupart des signes le succès exige des efforts pénibles, ici c’est la chance qui joue le rôle principal et qui assure la réussite, même dans les initiatives les plus hasardeuses. Le mariage (ou les liaisons) joue un grand rôle — souvent bénéfique, mais pas toujours — dans la vie et décide de l’orientation définitive ainsi que de la réussite ou des échecs. Gains faciles, mais dépenses pour le bien-être. Insouciance et instabilité. Ce signe est favorable à l’élévation et au succès sous toutes ses formes, surtout en association. Les échecs ou revers sont surmontables et proviennent d’inimitiés de procès ou du laisser-aller. Remarque importante: La description qui précède semble surtout s’appliquer aux 15 ou 20 premiers degrés de la Balance, tandis que la dernière partie du signe semble déjà participer de l’influence du signe du Scorpion. On trouve en effet dans cette partie du signe un grand nombre d’hommes d’action.

Professions : Toutes les carrières artistiques musicien, compositeur, chanteur, comédien, artiste de cinéma, décorateur, etc.; toutes les activités concernant les soins de beauté, notamment pour les femmes = coiffeuse, manucure, pédicure, masseuse, etc.; toutes les professions destinées à embellir, couturière, modiste, vendeuse de frivolités, mannequin, etc. En raison de l’analogie existant entre la Balance et la Maison VII, ce signe ne contrarie nullement la carrière politique (surtout pour les natifs du 3e décan).

Dictionnaire astrologique (p. ), Gouchon, 1935.

Taille longue, élégante, svelte, pareille à celle des femmes du Directoire ou des nymphes de Jean Goujon, des seins hauts et ronds, de la ligne, une peau fine et satinée. Les traits sont purs, délicats, plaisants, avec un nez droit et une bouche bien faite, des yeux doux. Les cheveux ondoient naturellement et sont châtains ou blonds. Souvent hésitants les ¿h ont les yeux qui se mouillent de larmes quand ils subissent une douce émotion. Tout, en eux, est rond.

L’Astrologie scientifique (p.95), Privat, 1935.

Anatomie : Vitalité assez pauvre. Le corps est bien formé et même harmonieux, mais la constitution est plutôt délicate et la résistance à la fatigue est faible. Développement des hanches. Eclat particulier du teint et des yeux. Chevelure fine et soyeuse. Sensibilité particulière de la région des reins.

Tendances pathologiques : Les grandes fatigues vous sont pernicieuses mais la vie trop sédentaire et le manque d’exercice sont également contraires à votre santé. Vous êtes prédisposé aux affections des reins et, en général, aux troubles de l’appareil urinaire. Vous serez facilement sujet aux courbatures, surtout dans le dos, et aux accès de lumbago.

Caractère et dispositions : Le signe de la Balance est le septième signe du Zodiaque et c’est un signe d’air. Ne sous l’influence de cet élément, il y a en vous des aspects changeants. D’humeur instable, vos actes se ressentent également de ces dispositions. Bien que la Balance soit un signe positif, l’influence de Vénus dans ce signe introduit dans votre nature certaines tendances féminines qui se traduisent par un manque total d’agressivité, une horreur maladive des conflits, de la violence, des querelles, de la lutte sous toutes ses formes. En un mot, vous n’êtes pas du tout combatif et votre plus grand souci est de régler à l’amiable les conflits qui peuvent surgir sur votre route. Loin de ressembler à ces êtres néfastes dont le plus grand plaisir consiste à "mettre de l’huile sur le feu", vous ne rêvez qu’apaisement et entente entre tous. Cette passion pour la tranquillité vous rend extrêmement agréable dans vos rapports avec autrui, mais le besoin, parfois un peu excessif, de "vous laisser vivre" et de vous faire "bien voir" de chacun, risque dans certains cas, de dégénérer en une certaine faiblesse de caractère contre laquelle il vous faudra lutter. Vous êtes de ceux dont le mot d’ordre est "pas d’histoires". Votre plus cher dessein serait de voir tous les rapports entre les humains se régler sans heurts au moyen de règles morales et de lois strictes auxquelles ils se soumettraient volontairement et joyeusement. Votre nature délicate et sensible, ainsi qu’une pointe de vanité vous fait rechercher la belle société, un entourage harmonieux et sélect dans lequel vous avez l’impression que vous êtes aimé, apprécié et admiré. Dans toutes vos entreprises, vous avez constamment besoin d’un appui moral, car vous appréciez énormément les encouragements et l’approbation. D’ailleurs, vous n’aimez pas agir seul; si vous prenez quelque initiative importante, c’est en collaboration ou en association avec autrui. Vous aimez tout ce qui est esthétique, ce qui est beau et élégant.

Vous attachez énormément d’importance à la mise, à l’apparence extérieure, à la toilette, tant pour vous-même que pour ceux qui vous entourent. Vous êtes très soigné de votre personne et vous évitez le plus possible les travaux salissants ou les circonstances qui pourraient vous amener à vous présenter sous un jour peu avantageux. Vous aimez la vie facile et tout ce qui rend l’existence joyeuse et confortable; la bonne table, les bons vins, la joyeuse compagnie et vous ne dédaignez pas qu’il s’y mêle une point de sensualité. Dans le stade supérieur, ce seront les plaisirs de l’esprit et les jouissances artistiques qui seront le centre de vos tendances. La recherche du bien et celle du beau se partager l’activité de votre esprit. Dans toute la force du terme, vous êtes un "raffiné". Malheureusement, la finesse de votre nature peut vous mener assez facilement à un dilettantisme stérilisant. Votre goût très vif du changement, votre manque de persévérance et votre tendance à ménager la chèvre et le chou, risquent de vous conduire vers l’indécision. C’est ainsi que vous vous dérobez souvent lorsque vient le moment de conclure. Vous avez beaucoup de peine à achever ce que vous avez entrepris et vous n’aimez pas de faire aujourd’hui ce que vous estimez pouvoir être si bien remis au lendemain. De la cette tendance à la dérobade qui vous fait sévèrement juger par les gens d’action, qui pensent volontiers que vous ne savez pas ce que vous voulez. Mais vous rachetez ce défaut par une extrême affabilité de caractère, par un désir constant de plaire et de ne contrarier personne. Le plus grand danger de cette attitude, c’est que les personnalités plus fortes et plus volontaires qui vous entourent abusent de votre laisser-aller et exploitent effrontément votre condescendance, votre désir de paix à tout prix, votre habitude "de dire Amen à tout".

Aptitudes et influences possibles sur votre destin : Inutile de vous dire que ce ne sont pas les professions qui exigent du ressort, de la combativité, de l’endurance, que soit dans le domaine physique ou cérébral, qui tentent les natifs de la Balance. Leur sens de l’équité, de la justice, leur sens de comparaison et d’équilibre les rend apte occuper des postes qui nécessitent un jugement impartial. C’est pourquoi certains natifs de la Balance se sentent attirés vers le Barreau ou vers la carrière de juge d’arbitre, de médiateur, de conseiller juridique, d’expert. Leurs instincts d’élégance et de raffinement, leurs qualités de courtoisie et d’affabilité, leur goût du beau, leur haut sens social et humain les désignent pour toutes les carrières artistiques culturelles (musique, théâtre, littérature). La décoration, la mode, la haute couture, L’exploitation d’un institut de beauté, le commerce des fleurs, de parfums, d’articles de luxe entrent également dans leurs attributions. Les natifs de la Balance réussissent assez facilement dans la vie car ils possèdent au suprême degré l’art d’arriver à leur but "sans en avoir l’air", et en triomphant avec une étonnante facilité d’obstacles qui paraissaient insurmontables. En cela, ils sont puissamment secondés par leurs qualités d’extrême politesse et leur faculté de ne pas éveiller la méfiance en dévoilant trop tôt leurs desseins. Le mariage et les associations jouent un rôle capital dans leur existence.

L’art de l’interprétation en astrologie (pp.148-151), Antarès, 1975.

Balance en maison 2

Intercepté : Bonne entente dans les affaires, équilibre et harmonie du corps et de l’esprit, facilité de gagner de l’argent.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.211), Muchery, 1927.

En principe, cette position fournit un pronostic plutôt favorable au point de vue gains, car le sujet est favorisé à la fois par son sens pratique et par sa chance. L’importance des acquisitions dépend de l’ensemble du thème et surtout des aspects de Vénus. Il y a quelques risques de pertes par procès, ou de fortes dépenses provoquées par les femmes ou le besoin de confort. Par contre, le mariage exerce souvent une influence bienfaisante sur la situation. Facilite les gains dans les occupations artistiques et intellectuelles. Quelquefois, associations fructueuses.

Dictionnaire astrologique (p.99), Gouchon, 1935.

Balance en maison 3

Intercepté : Rend le natif amoureux de la forme, de bon goût, permet une éducation soignée dans les Arts ou dans les Lettres, donne toutefois des liaisons dangereuses.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.211), Muchery, 1927.

Mental conciliant. Accroît les goûts et les aptitudes pour la musique, le théâtre et la chorégraphie. Facilite les voyages d’agrément. Les relations avec les parents gouvernés par la troisième maison sont faciles et cordiales si les aspects sont bons. En cas de dissonances sévères, des procès avec des parents peuvent survenir. Quelquefois mariage entre cousins. Le conjoint peut exercer une influence bénéfique sur le mental. Les frères ou sœurs hâtent ou retardent parfois le mariage du sujet.

Dictionnaire astrologique (p.99), Gouchon, 1935.

Balance en maison 4

Intercepté : Vie généralement longue et bonne santé, à moins d’une mauvaise position de la Lune. Perte prématurée ou maladie d’une sœur.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.211), Muchery, 1927.

Beaucoup de goût pour l’aménagement et la décoration de son intérieur. Favorise l’harmonie familiale. Parfois un père riche ou artiste et bonne influence de celui-ci sur le caractère et le destin du né. En général, les appuis de la famille sont toujours importants. Possibilité de mariage ou de remariage sur le tard: fin de vie paisible et aisée : chance dans Les opérations immobilières et succès plutôt tardif. Si dissonances sont très graves, procès au sujet de terre ou immeubles, parfois même avec parents très proches.

Dictionnaire astrologique (p.99), Gouchon, 1935.

Balance en maison 5

Intercepté : Sera très favorable aux enfants si Vénus est bien placée dans le thème. C’est toutefois de l’inconstance en amour, un besoin exagéré des joies de la terre. Nombreuses sorties, le soir, dans les lieux de plaisir.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.211), Muchery, 1927.

Bon indice pour les aptitudes artistiques et le succès s’y rapportant. Les aventures sentimentales aboutissent souvent à l’union légale. Quelquefois cette configuration peut cependant signifier des liaisons avec des personnes mariées. Indication plutôt propice aux spéculations si les aspects sont bons. La progéniture n’est pas très nombreuse, mais les enfants sont en général dociles et aimables. Si la maison est très affligée, les liaisons imprudentes peuvent obliger le sujet à divorcer. Graves mésententes.

Dictionnaire astrologique (p.99), Gouchon, 1935.

Balance en maison 6

Intercepté : Maladie des reins, mauvaise circulation du sang, menstrues irrégulières ou douloureuses pour une femme.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.211), Muchery, 1927.

Prédispose aux maladies du signe. Cette position peut indiquer des serviteurs dévoués, obéissants, surtout en ce qui concerne le personnel féminin. Chance de succès dans tout poste subalterne se rapportant en particulier aux travaux artistiques. Le natif sera plutôt considéré comme un collaborateur que comme un employé. En général, le sujet trouve facilement du travail. Favorise légèrement les carrières intellectuelles.

Dictionnaire astrologique (p.100), Gouchon, 1935.

Balance en maison 7

Intercepté : Belle union souvent retardée par le désaccord entre les deux familles, surtout du côté des pères. Procès nombreux mais lucratifs.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.211), Muchery, 1927.

C’est un excellent indice pour un mariage précoce, avantageux et bien équilibré s’il n’y a pas de mauvais aspects affectant cette maison. Dans le cas contraire, ce signe en VII présage plutôt un divorce traînant en longueur par suite d’obstacles procéduriers. C’est aussi une bonne position pour les associations ou collaborations, qui en général jouent un rôle assez important dans la vie. C’est encore un présage de beauté ou d’élégance du conjoint, quelquefois mariage avec un artiste, ou du moins avec une personne ayant des goûts artistiques. Les inimitiés sont en général peu nombreuses et peu dangereuses à moins qu’un aspect très maléfique ne frappe la maison VII.

Dictionnaire astrologique (p.100), Gouchon, 1935.

Balance en maison 8

Intercepté : Union avec une personne stérile. Veuvage, deux unions avec personnes plus âgées que le natif.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.211), Muchery, 1927.

C’est un présage favorable aux héritages, mais ceux-ci provienne plutôt des beaux-parents ou du conjoint que de la famille ascendante. En général, fin de vie paisible (mort naturelle consécutive à une maladie du signe), entourée de soins et d’affection, mais longévité plutôt restreinte.

Dictionnaire astrologique (p.100), Gouchon, 1935.

Balance en maison 9

Intercepté : Nombreux déplacements, union à l’étranger ou avec une personne étrangère. Amour vulgaire ou au-dessous de sa condition.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.211), Muchery, 1927.

C’est une bonne position pour l’intuition et le développement intellectuel en général. Semble incliner vers la religion ou le mysticisme. Idéal assez élevé. Possibilité de longs voyages agréables ou de séjours avantageux en pays lointains. Quelquefois mariage avec une étrangère ou mariage loin du lieu natal. Il est évident que si le maître de IX est sérieusement affligé, il faudrait au contraire éviter les longs voyages et séjours à l’étranger.

Dictionnaire astrologique (p.100), Gouchon, 1935.

Balance en maison 10

Intercepté : Ascension dans la situation surtout à partir de 35 ans. Réussite dans un commerce de luxe. Amitiés féminines élevées.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.211), Muchery, 1927.

Les associations ou le mariage peuvent jouer un grand rôle au point de vue destin, rôle qui est habituellement favorable si Vénus n’est pas trop mal aspectée. C’est donc un indice appréciable de chance, de réussite et d’élévation. Dans certains cas, succès artistique. Le sujet doit cependant lutter assez âprement contre des concurrents ou des adversaires et soutenir des procès. Si les dissonances sont graves, possibilité de revers ou de scandale occasionné par le conjoint. Mariage plutôt précoce.

Dictionnaire astrologique (pp.100-101), Gouchon, 1935.

Balance en maison 11

Intercepté : Beaux enfants si Vénus est dignifiée dans le thème et que la Ve Maison soit bonne, mais c’est souvent mystère à leur sujet ou naissance des enfants en dehors du mariage.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (pp.211-212), Muchery, 1927.

Les relations amicales sont habituellement nombreuses, très serviables et quelquefois très utiles et surtout agréables. Les amis peuvent exercer une influence, bonne ou mauvaise, sur le mariage du sujet et hâter ou retarder celui-là. Possibilité de hautes relations dans le monde politique ou artistique. Les amitiés semblent cependant plus brillantes que solides.

Dictionnaire astrologique (p.101), Gouchon, 1935.

Balance en maison 12

Intercepté : Troubles dans la circulation, difficultés dans l’intérieur, ennuis au sujet de la famille du conjoint.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.212), Muchery, 1927.

Quelquefois des inimitiés déclarées peuvent se transformer en inimitiés secrètes, mais ce n’est pas très fréquent, car ce signe en XII joue habituellement un rôle protecteur et préserve quelque peu le natif des calomnies, jalousies et ennemis cachés. Cependant, les complications sentimentales sont assez fréquentes avec cette position. Quoiqu’il en soit, les attaques des ennemis ne sont jamais bien redoutables parce que peu persistantes et peu violentes. Tendance aux maladies de la Balance. Dans certains cas, le mariage est célébré dans l’intimité.

Dictionnaire astrologique (p.101), Gouchon, 1935.

Maison terrestre afférente (VII)

Noms Surnoms Position Qualité Élément Analogie
Maison 7
Angle occidental
Descendant
Coucher
Uxor {Le conjoint} Cardinale Fortunée 🜁 Alliances

I. Significations

a. Signification générale

► Interaction attractive ou répulsive, complémentaire ou opposé de l’environnement avec le sujet. Sociabilité générale et rapports contractuels.

► État de l’individualité, son atténuation par combinaison avec ceux sur un pied d’égalité ou la société.

La VII et la X sont puissantes à l’extrême. Quand elles sont occupées par les bonnes planètes, de grands biens en sortiront comme d’une corne d’abondance; les maléfiques dans les angles causeront malheurs et calamités. (Ptolémée).

b. Interprétation personnelle

► Renseigne sur les associations et les associés, les collaborateurs et collègues, les arrangements, mariages, noces et fusions. Abenragel résume : L’inclination des hommes envers les femmes et le mariage se reconnaît si le signe de la VII est fertile ou moyen, si son est fortuné et si les planètes se trouvant en VIIe sont de bonne nature, surtout si et sont en signes fertiles et en bonnes . Si, avec cela le Asc applique à celui de la VII en mutuelle réception, on aimera grandement les femmes et on les demandera en mariage. Au contraire on n’est pas porté vers elles ni à l’union légitime quand la et se trouvent toutes deux en signes stériles (♈︎ , ♌︎, et ♊︎) dans les cadentes (III, VI, IX et XII, stt. VI et XII) ou encore en VIII, principalement si les autres significateurs se trouvent stériles et en des cadentes lors de la nativité. Cardan nous avertit à ce propos que de la VII empêche de se marier avant la trentaine, à moins que ou ne soient placés sur l’Asc ou . De même Schöner dit que Mc ou éloigne aussi du mariage et que du reste si est brûlée tandis que VI, le célibat est bien certain.

► Montre les rapports avec la société et le conjoint et ainsi la vie mondaine et la position politique.

► Renseigne aussi sur les luttes et conflits, divorces et procès. Les affrontements et querelles, disputes et contestations.

► Informe ainsi sur les contrats, par exemple la vente et l’achat d’immobilier, les discussions ainsi que les modifications suite à ces échanges.

► Indique les femmes, les ennemis déclarés : concurrents, adversaires et rivaux, les vols. Ptolémée nous dit d’ailleurs que si le Asc est plus dignifié et vigoureux que celui de la VII, on triomphera de ses ennemis.

La Ière est subjective, la VII est objective. Par conséquent, avec une Ière forte, on prend la VII comme marchepied dominant ce qui est extérieur à soi; la I est-elle faible, au contraire, tandis que la VII est puissante ? On subira l’influence des autres avec violence. (Allendy).

La majorité des planètes en signes cardinaux (♈︎, ♋︎, ♎︎, ♑︎) donne de l’autorité et fait chercher à s’élever dans sa sphère. Elle conditionne les chefs puisque les signes cardinaux sont les têtes des triplicités. Elle rend changeant, mais donne l’énergie pour transformer son milieu. (Leo)

Lorsque les signes cardinaux (♈︎, ♋︎, ♎︎, ♑︎) occupent les angles du thème (I, IV, VII, X), quels que soient mérite et capacité on sera le plus éminent et illustre de sa famille, où l’on conservera la mémoire de ses actions. (De Rigiis)

Le dominateur ou d’une angulaire, présent dans cet angle, agit avec plus de force qu’une autre planète. Ainsi le VII dans cette Maison agit puissamment pour les mariages, les contrats. (Albumasar)

Les planètes en ou en les unes avec les autres, placées dans les angles du thème (I, IV, VII ou X), ou dans les signes cardinaux, présagent une existence troublée et peuvent indiquer une mort violente. (Cardan)

Mercure en VII, disent les vieux Maîtres, donne une attirance vers les garçons, en thème masculin et vers les filles en horoscope féminin. D’une manière générale, les planètes féminines : Vénus, Lune, Saturne, l’hermaphrodite Mercure et Uranus, dans la VII et en thème féminin, diront un attrait sexuel pour le même sexe, tandis que les planètes masculines Soleil, Lune, Pluton, les hermaphrodites Mercure et Uranus pourront prévenir de tendances contraires en horoscope masculin. Pas toujours : les signes peuvent corriger ainsi que les aspects. On ne saurait faire preuve de trop de prudence dans cet examen. D’autant que des tendances peuvent être contrariées, et c’est le rôle de l ’éducation, ou sublimées, ce qui est mieux encore. (Privat)

c. Interprétation sociale

► Relations internationales et affaires étrangères.

► Guerre et paix, alliances et traités.

► Assassins et voleurs.

d. Interprétation météorologique

Le signe de la Balance est généralement changeant et muable. Mais particulièrement dans la première partie et dans celle du milieu il est tempéré; à la dernière humide. Aux boréales il est venteux, aux australes humide et pestilent.

Tétrabible, II ( De la météorologie zodiacale), Ptolémée, II.

II. Modulations

a. Effet des planètes

■ Pour consulter les modulations effectuées par les planètes sur la maison VII, 𝕍 les entrées respectives sur les fiches des planètes : Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne.

b. Effet des signes

■ Pour consulter les modulations effectuées par les signes sur la maison VII, 𝕍 les entrées respectives sur les fiches des signes : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons.

c. Maître de VII dans les maisons

I : Il présage une femme aimante et dévouée, bonne entente dans le ménage, à moins que le Seigneur de la 3e maison ne soit affligé ou mal dignifié, et perte par ennemis ou par procès. | S’il n’est pas affligé, dans cette Maison, c’est union heureuse. | La I est la personnalité et la VII prévient de la manière dont elle s’étendra et s’équilibrera. Le caractère est par conséquent complété par les expériences extérieures; il est très sensible aux inimitiés, se laisse modeler par le mariage, fait corps avec les associations, n’est complet que s’il trouve cette ombre de lui-même que l’on a coutume d’appeler sa moitié. L’union morale et aussi physique, avec le sexe opposé, sera le tourment et le besoin de l’existence. Si le Maître n’est pas affligé et si le Maître de l’Ascendant est également favorable, on s’appariera avec bonheur. Les Directions, notamment celles de la VIIe Maison ou de son Maître diront à quel moment. Avec le Maître de la VII dans l’Ascendant, les actes des ennemis affecteront particulièrement et on les ressentira avec une douloureuse stupeur.

II : Richesse ou pauvreté par mariage ou par l’industrie de la femme, ou par association. | Mariage généralement riche si le maître est bien disposé; fluctuation par procès. | Nous connaissons les significations de la VII : mariage, associations et procès; celles de la II : les biens acquis. Leur correspondance préviendra de mariage intéressant les biens matériels ou moraux, d’union ayant des répercussions sur la fortune, de procès ou différends imposant des succès ou déboires, d’ennemis en voulant aux biens acquis, dont l’argent liquide, courant, est l’un des principaux.

III : Querelles avec les frères, les parents ou les voisins. | Querelles et discordes avec l’entourage, procès heureux ou malheureux suivant la puissance ou la débilite du maître. | La III étant occupée par les frères et cousins, le voisinage, les études et petits voyages, fait présager que l’épouse (ou l’époux) ne sera pas étrangère aux parents consanguins et fera partie de leur entourage, qu’on la connaîtra durant un déplacement et qu’à cause d’elle on aura des querelles et procès obligeant à de rapides déplacements, ou qu’on possédera un frère ou cousin pour associé. Les significations heureuses ou déplaisantes étant exprimées, comme toujours, par l’état céleste du Maître de la VII et celui de la III, ainsi que par leurs relations personnelles.

IV : Héritage par mariage. | Entente ou mésentente dans l’intérieur, l’aspect du maître de la VIIe avec celui de la IVe renseignera. | L’union, par la VII, l’hérédité par la IV, préviennent, par leur jumelage, d’union tardive où le souvenir des parents n’est pas étranger, d’accroissement de biens immobiliers après le mariage, d’entente ou mésentente au foyer, suivant les planètes et leurs aspects, d’attaques contre le domicile si la planète est Mars, Uranus, Saturne ou Neptune. Cette alliance peut être annonciatrice de périls pour le père, en horoscope masculin, la mère en horoscope féminin ; elle mérite un examen particulier et vigilant, car la VII est non seulement la Maison des procès, mais celle des voleurs et des assassins.

V : Femme riche et vertueuse, nombreux enfants et brouille avec ces derniers. | Satisfaction dans l’union, bénéfice venant de spéculation ; si le maître est mal disposé c’est brouille avec les enfants ou à leur sujet. | La V est l’incarnation des amours et plaisirs, des créations de la chair et de l’esprit, tandis que la VII est la représentation de l’épouse et de la vie sociale. Leur coordination supposera mariage d’inclination où les sens auront autant de part que le cœur, besoin d’épouser celui ou celle qu’on aime, de légitimer son affection ; union fructueuse puisque la V est significatrice de chance, vie sociale ou de plaisirs où l’épouse (ou le mari) prend une part active, union influencée par les enfants, en bien ou en mal, pouvant amener, si les planètes sont affligées, brouille ou procès à leur sujet.

VI : La femme sera de constitution maladive et sera pour le sujet une cause de maladies et d’afflictions. | Ennuis domestiques, procès avec les employés ou par eux. | La VII appartient, à l’union sous diverses formes et la VI aux maladies et aux serviteurs. L’époux ou l’associé sera donc maladif ou de condition inférieure ; le mariage sera influencé par la maladie ; on sera en querelles avec ses subordonnés, manifestant un caractère agressif, d’où ennuis domestiques, procès avec les employés ou par eux. Ceux qui auront le Maître de la VII en VI feront bien en principe, ayant une automobile, de contracter une très bonne assurance.

VII : Présage une femme honorable et riche ; si la planète est affligée, beaucoup d’ennuis et de querelles dans le ménage ; mauvaise entente avec les associés. | Grosses satisfactions pécuniaires et sentimentales si le maître ne reçoit pas de mauvais aspects de Jupiter ou de Mars. | La VII y prend toute sa signification, se trouvant affectée à ses données par excellence. Il faut signaler, ici, l’importance des signes masculins et féminins. On sait qu’ils alternent, du Bélier aux Poissons, Le Bélier est masculin, le Taureau féminin, les Gémeaux masculins, le Cancer féminin, le Lion est masculin, la Vierge est féminine, la Balance étant masculine, le Scorpion est féminin et le Sagittaire masculin comme est féminin le Capricorne, le Verseau est masculin et les Poissons sont féminins.

VIII : Une dote riche et beaucoup de difficultés au sujet des successions. | Union riche, contestation au sujet d’héritage inattendu. | Si la VII est la propriété de l’épouse, de l’associé, des contestations et procès, la VIII est dévolue à la mort et aux héritages, conséquences de la mort. Elle est aussi la IIe Maison de la VIIe, c’est-à-dire que si l’on prend la VIIe comme Ascendant, pour connaître l’évolution de cette Maison, la VIIIe devient la IIe de la VIIe en lui procurant les ressources nécessaires pour assurer son existence. Elle annonce donc, en principe, union riche; mort de l’épouse (ou du mari); dons venant de la femme ou de l’associé; procès profitables; vie menacée par les ennemis surtout si la planète maîtresse est violente ; le Signe et la Maison diront quelles parties du corps risquent d’être atteintes.

IX : Mariage avec une femme d’une autre nationalité ou désaccord avec la famille de la femme si la planète est mal dignifiée. | Union avec un conjoint étranger ou mariage à l’étranger. | Le développement social, par l’entremise du mari ou d’un associé, avec ce qui peut en résulter : divorce ou procès, inimitiés, caractérisent la VII; la IX étant le développement culturel, la prise de possession du monde et des idées, l’étranger par conséquent; l’ensemble avertit de mariage à l’étranger ou avec une personne résidant à l’étranger, d’associés à l’étranger, des influences qu’auront les idées philosophiques ou autres venant d’ailleurs et, si le Maître est affligé, de procès et inimitiés extérieures, exerçant leur action sur le ménage comme sur l’évolution de la pensée.

X : Mariage avec une femme riche et noble ou haute fonction obtenue par suite de mariage étant mal disposé le maître de la 9e maison ainsi placé signifiera perte de position occasionnée par la femme. | Satisfaction générale si le maître est puissant. | La kyrielle des significations de la VII, épousant celles de la Xe ; situation, crédit, réussite, célébrité, le père en horoscope masculin et la mère en féminin ; donneront par leurs réactions : mariage ou associations influencées par la situation et participant au succès et à la vie sociale; ennemis servant la position sociale ou la menaçant, suivant que la planète est excellente ou maléficiée; l’ascension est en effet liée avec la VII, dans cette combinaison, et dépend d’elle.

XI : Mariage avec une amie affectueuse et dévouée, ou brouille et querelles avec les amis. | Belles amitiés ou procès avec les associés si Mars est maître de la VIIe. | En raison des mêmes règles, la VII, qui est l’épouse et les associations, sera attirée comme par un courant vers la XI, enfermant les amis, les aides; d’où : la femme (ou le mari), l’associé, se recruteront parmi les amis; bonne entente avec le conjoint ou l’associé; nouvelles relations et fréquentations par le mariage. Cet ensemble est pacifique ou querelleur suivant la nature du Maître. Variable avec Uranus, il procurera des violences avec un méchant Mars, la bonne entente avec les amies de l’épouse s’il s’agit de Vénus, etc.

XII : Disputes, chagrin, misères par suite de mariage, procès entre la femme et le mari. | Souvent divorce ou rupture, maladie causée par la perte d’un procès, solitude. | L’alliance de la VII, dont nous connaissons les diverses significations, avec la XII qui recèle les épreuves, prisons, ennemis secrets, animaux sauvages, parmi lesquels il y a les automobiles des autres, celles qui ne nous appartiennent pas, peuvent donner divorce ou rupture, mariage ou association secrète, ennuis ou chagrins par mariage, et, si les Gémeaux sont en XII, lettres anonymes ; maladie grave de l’épouse (ou du mari); ennemis dangereux, agissant secrètement et en voulant à la vie; procès et emprisonnement; bref, une suite d’épreuves imposant la solitude.

Nouveau traité d’astrologie pratique (1,p.214), Julevno, 1912 & Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (pp.231-232), Muchery, 1927 & L’Astrologie scientifique (pp.380-384), Privat, 1935.





Version: 2.0
Maj : 24/05/2024