🔍
Bouton_Accueil

Eugène Léon Canseliet
Le Maître de Savignies

Données générales

PériodeLieu
GénéralXXFrance
Naissance18 décembre 1899, 20h Sarcelles, France
Décès17 avril 1982 (82 ans)Savignies, France
Cause
Inhumation

DomaineCourantOrdre
AlchimieAlchimie moderne

RelationsNom
Entourage
AmiClaude d’Ygé
Julien Champagne
Paul Le Cour
Philéas Lebesgue
RencontrePierre Dujols
Robert Amadou
Influence
MaîtreFulcanelli
ParBasile Valentin
Cyliani
Édouard Schuré
Eyrénée Philalèthe

Repères biographiques

► Né dans une famille modeste, il poursuit des études à l’École des beaux-arts de Marseille. Déjà séduit par Cyliani, Schuré et les occultistes du XIX, c’est à quinze ans, allant aux beaux-arts, qu’il fait la rencontre de Fulcanelli. Il le prendra comme disciple lorsque Canseliet identifiera la matière première. Il fait également la connaissance de Julien Champagne - qui travaillait déjà pour Fulcanelli - avec qui il se lie d’amitié. Il obtient son baccalauréat de lettres, puis étudie le latin. Il prend en 1920, la place de comptable à l’usine à gaz de Sarcelles et commence à travailler en laboratoire tout en faisant les commissions de son maître.

► À 21 ans, il opère une transmutation sous les instructions de Fulcanelli obtenant 120 grammes d’or à partir de plomb et ce, en présence de Champagne. C’est un an plus tard que Fulcanelli fait parvenir à Canseliet des notes manuscrites pourvues de trois titres : Le Mystère des Cathédrales, Les Demeures Philosophales, et Finis Gloriae Mundi, qu’il remet en forme. Il s’installe avec Champagne et fait éditer Le Mystère des Cathédrales puis cinq ans plus tard Les Demeures Philosophales, néanmoins Fulcanelli décide de ne pas faire publier les notes de Finis Gloriae Mundi.

► Deux ans après, alors qu’il a 33 ans, Julien Champagne décède. Il fait la connaissance de Paul Le Cour et Canseliet commence à écrire pour la revue Atlantis, chose qu’il fera jusqu’à ses 80 ans. À 45 ans, il fait publier son livre Deux logis alchimiques. À 53 ans, il revoit Fulcanelli en Espagne, qui aurait rajeuni, en effet, lorsqu’il l’avait connu il avait l’air d’être dans le troisième âge alors que là, il paraissait être d’âge mur. Il continuera ses travaux, jusqu’à sa mort.

■ Durant sa vie, il augmentera et remaniera ses ouvrages et ceux de Fulcanelli, produira des commentaires et des traductions sur des textes alchimiques (Basile Valentin, le Mutus Liber et Limojon de Saint-Didier) et préfacera beaucoup d’ouvrages, notamment ceux de Claude d’Ygé. Il sera également interviewé tant à la radio qu’à la télévision et sera finalement considéré comme l’un des alchimistes les plus importants du XX. Un colloque fut organisé pour le centenaire de sa naissance au Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, en 2000, on trouve les actes dans la revue l’Alchimie (spécial 6, 2001).

Œuvres choisies

  • Deux logis alchimiques, 1945.
  • Alchimie, études diverses de symbolisme hermétique et de pratique philosophale, 1964.
  • L’Alchimie et son ″Livre muet", 1967.
  • L’Alchimie expliquée sur ses textes classiques, 1972.

Citations

L’Alchimie est, spirituellement, la volonté d’élévation, de progression constante et, physiquement, l’extraction du suc, de la saveur ; elle satisfait le besoin de la spéculation, de l’expérience, aux aspirations de l’esprit et de la matière. Le désir de la quête alchimique répond à un état de conscience, découlant, pour l’homme, du phénomène d’harmonie qui peut s’établir entre le rythme de son âme et celui de l’âme universelle. Ainsi la créature peut-elle échapper à la sphère limitée, ô combien décevante, de l’individu et de sa collectivité.
Interview d’Eugène Canseliet par Jacques Chancel
Cette pierre, je ne l’ai pas encore trouvée. Voici ses trois attributs : Elle est la Médecine Universelle ou elle permet à l’adepte (autrefois philosophe) de poursuivre son existence terrestre éternellement, ou pour une durée de son choix. La Pierre Philosophale donne le privilège d’avoir la science infuse, c’est-à-dire la Connaissance. L’adepte vit, en effet, dans le présent, qui, par définition, est inaccessible aux être humains ordinaires. Comme le passé et l’avenir sont inclus dans le présent, le philosophe sait tout. La pierre, travaillée d’une certaine façon avec de l’or, donnera une poudre de projection qui permettra de transmuter tous les métaux en or. C’est don, aussi, le privilège de l’adepte de ne plus avoir de soucis matériels.
Nostra, l’hebdomadaire de l’actualité mystérieuse ( 253)