🔍
Bouton_Accueil

Heinrich Khunrath

Données générales

PériodeLieu
GénéralXVIAllemagne
Naissance 1560Dresde, Allemagne
Décès9 Septembre 1605 ( 45 ans)Dresde ou Leipzig, Allemagne
Cause
Inhumation

DomaineCourantOrdre
Alchimie
Hermétisme
Théosophie
Théurgie
Catholicisme
Naturphilosophie
Rose-croix

RelationsNom
Entourage
ProtecteurRodolphe II du Saint-Empire
CollaborateurMichel Maïer
RencontreEdward Kelly
Johann Thölde
John Dee
Nicolas Barnaud
Influence
ParAgrippa de Nettesheim
John Dee
Paracelse
DiscipleErasmus Wolfart
SurRosicrucisme
Émile-Jules Grillot de Givry
Isaac Newton
Johann Arndt

Repères biographiques

► On connaît bien mal la vie de Khunrath. Fils de marchand, il est promu médecin à l’université de Bâle en 1588. Il exerce dans le nord et le centre de l’Allemagne, en 1591, il offre ses services au comte Wilhem von Rosemberk de Trebon en Bohême. On dit aussi qu’il aurait œuvré auprès de Rodolphe II aux cotés de Michel Maïer. Il meurt dans des circonstances inconnues.

Adepte de l’alchimie tant matérielle que spirituelle mêlée de médecine et de spiritualisme chrétien, il a eu un impact sur le luthéranisme de son époque ainsi que sur Newton qui s’inspira de ses écrits.

Œuvres choisies

  • Amphithéâtre de l’Eternelle Sapience {Amphitheatrum sapientiae aeternae}, 1595.
  • Confession touchant au chaos physico-chymique {Confessio de chao physico-chemicorum}, 1599.
  • La magnésie catholique des philosophes {Magnesia catholica philosophorum}, 1599.
  • Du feu philosophique secret des mages externe et visible {De igne magorum philsophorumque secreto externo & visibili}, 1608.

Citations

La Nature, la guide de tous les sages toujours fidèle à Rome, c’est cela un philosophe, il est tel l’amant de la Théosophie : sachant et observant docilement.
L’Azoth de cette pierre, c’est le mercure des philosophes, réduisant les corps dans la matière première.
Et le théosophe est celui : […] Qui attend patiemment avec une constance industrieuse et une patience laborieuse, hilare et serein d’âme et de visage (avec le consentement de יהוה) les fruits des travaux de la Sapience vraie qui ne sont donnes qu’aux âmes divines, avec le ferme propos d’en user pieusement ci sapientement c’est-a-dire d’en dissiper fraternellement les ruisseaux en retenant seulement la source dans la crainte de Dieu (ce qui est le devoir de l’élémosyoaire de Dieu, dans ce grand hôpital).
La Pierre des Philosophes est la matière, l’objet et le sujet magnifiques de tout ce qui est admirable dans le Ciel et sur la Terre. Et même le Théâtre amplissime et miraculeux des miracles et des secrets de tout l’Univers, expliquant réellement les Livres de la Sacro-Sainte Écriture et de la Nature. Par sa contemplation soigneuse nous montons Théosophiquement et nous sommes attirés Naturellement et sensiblement comme par des degrés inclinés et élevés, à l’agnition de יהוה et aisés et faciles, à la cognition profonde, vrais et parfaite de la Nature et de Nous-Mêmes. Car c’est la mer immense de la Bonté éternelle, de la Sapience et de l’Omnipotence de Dieu juste et miséricordieux et le grand Témoignage de sa Bénignité en nous. Voici donc ; tu en connais l’Usace catholiquement Tri-un, savoir : Divin, Microcosmique et Macrocosmique ; lesquels se divisent en : Physique et physico-médical, c’est-à-dire pour les hommes, les Végétaux, les Animaux, les Minéraux, les Métaux et toutes les choses aquatiques et souterraines ; et en Physico-magique, Hyper-physico-magique, Théosophique et Kabbalistique.
La solution des corps du Soleil et de la Lune ne se fait que par autre voie que par notre sel universel de la sapience qui est le soufre universel de la nature, la clef principale de cet art, car c’est le sel permanent au feu avec son humidité onctueuse, et celui à qui est connu le secret de ce sel, a entièrement déjà découvert le fondement de toute la sapience naturelle de notre chaos ; de notre roche saturnienne phisi-artificielle coule un miel et une huile incorruptible de joie, de salut et de bénédiction, huile précieuse des Sages et le suc solaire piur l’arrosement et dépuration salutaire phisi-artificielle de tous végétaux, animaux et minéraux, chacun en sa façon et manière : en lui sut la rosée du soleil et la sagesse de la terre universelle.
Confession touchant au chaos physico-chymique
Quelle bonne est des torches, lumière, ou lunettes, à ceux qui ne verront pas ?
Devise de Khunrath