🔍
Bouton_Accueil

Al-lat
La déesse


-XVIII
Culture babylonienne (Babylone)

II
Culture Arabe préislamique (Temple de Baal)

Contexte
Religion Polythéisme arabe (Quraychites)
Première traces -V (Témoignage d’Hérodote)
Date de stabilisation -IV (Culte à Palmyre)
Œuvres choisies
où mentionnées
Coran
Kitab al-Asnām (Hicham ibn al-Kalbi)
Date de fin de culte VII (Conquêtes islamiques)
Zone de vénération Arabie (Péninsule)
Hauts lieux de culteLa Mecque
Palmyre
Emprunts
P.Akk. :Asherah
P.Sum. :Ereshkigal
P.Asy. :Mylitta
Rapprochements
P.Grc. :Aphrodite
Athéna
P.Phr. :Cybèle
Statut
Ordre Dieu
Type Lunaire
Polarité Féminin
Qualité Vie
AttributsLa palme
Lion
Étoile du matin
Rocher carré
Groupes
Triade Mecquoise :Al-‘Uzzá
➧ Al-lat
Manāt
Paire :➧ Al-lat
Orotalt
Relations
Père : Baal
al-Lâh
Fils :Hubal
Sœur :Manāt
Al-‘Uzzá
Mère : Al-‘Uzzá
Caractéristiques
Calligraphie locale Arb. : اللات
Romanisation Al-lat, Al-Lāt, han-’Ilat, Allatu (Carthage), Alilat, Alitta, Alitan, Latân (Arabie du sud)
Transcription littéraleArb. : (Al latta) {la divine qui moud le grain}
Fonctions Reine guerrière du Monde Souterrain
Caractères ➧ Éléments Abondance Fécondation
➧ Passivité Cycles Féminité
➧ Sagesse Savoirs Fertilité
ÉpithètesPhé. : (Bel bîty) {La Dame de Baal}

Notes

► Il semble que Al-lat, qui occupait le statut de déesse, reine du monde souterrain et de la fertilité, ait endossée un rôle ouranien (se rapprochant de l’Athéna grecque), Hérodote la nomme Alitta Ourania {La céleste}. Elle est du reste attestée par plusieurs inscriptions nord-arabiques et nabatéennes. D’un point de vu formel il s’agit de la contrepartie féminine d’al-Lâh.