🔍
Bouton_Accueil

Osiris🔗 autoritésEntrée Data.Bnf
Ounen-Néfer


-XIV
Culture égyptienne

-XIII
Culture égyptienne

-VI
Culture égyptienne

-VI
Culture égyptienne

Contexte
Religion Polythéisme égyptien
Premières traces -XXII (Textes des Pyramides)
Date de stabilisation -2500 (Théologie d’Héliopolis)
Zone de vénération Égypte
Hauts lieux de culteAbydos
➧ Biggah
Fêtes consacrées Festivités abydéennes
Jours Fastes Période des crues du Nil
Œuvres choisies
où mentionnées
Textes des Pyramides
Textes des Sarcophages
Livre des Morts
Emprunts
P.Égy. :’Andjéty
Sokar
Khentamentiou
Influence
P.Grc. :Σάραπις (Sarapis) [ Hadès et Zeus]
Orphée
Rapprochements
Hin. :Vishnu
P.Cel. :Cernunnos
P.Grc. :Dionysos-Osiris [ Dionysos]
P.Égy. :➧ Harsaphès
➧ Osiris-Apis [ Apis]
➧ Osiris-Iâh-Thot [ Iâh et Thot]
➧ Osiris-Khentamentyou [ Khentamentyou]
➧ Osiris-Khenty-Khety [ Khenty-Khety]
➧ Ptah-Sokar-Osiris [ Ptah et Sokar]
Statut
Ordre Dieu
Type Aquatique
Polarité Masculin
Qualité Éternité
DemeureRo-Setaou
➧ Au-delà
Orion
Physique ➧ Homme momifié
➧ Barbe postiche recourbée
Véhicule Barque céleste
Attributs ➧ Chaires vertes
Hedjet
➧ Atef
Sceptre Héka
Flabellum Nékhekh
Pilier Djed
Trône de l’Au-delà
➧ Ounchepsef (Phénix)
➧ Benou (Héron)
➧ Fréquemment accompagné d’Isis et Nephthys
Groupes Ennéade d’Héliopolis
Relations
Mère :Nout
Père :Geb
Épouse :Isis
Amante :Nephtys
Frère :Seth
Sœur :Nephtys
Fils :Horus
Avatars :Banebded
Protecteurs :➧ Hekas
➧ Hétepèshouès
➧ Iremâouay
➧ Irrenefdjesef
➧ Maaitef
➧ Merkhetes
Neith
➧ Hepetet
Au tribunal :Basty
➧ Isdes
➧ Nebmaât
➧ Ouamemty
➧ Tempsep
Caractéristiques
Calligraphie locale
𓊨
𓁹
𓀭
RomanisationWsjr, Asar, Asari, Aser
➧ Ausar, Ausir, Ausare
➧ Wesir, Ouser, Ousir, Ousire
Transcription
littérale
Egy. : Le puissant {Wser}
Egy. : Celui du rituel {O-set-jret}
Fonctions ➧ Parangon de la survie post-mortem
➧ Régisseur du règne végétal
➧ Garant de l’équilibre de l’univers (Maât)
➧ Juge des âmes selon la pesée
➧ Permet la régénération des morts
Caractères ➧ Immortalité Régénération Végétation
➧ Justice Sacrifice Passivité Royauté
➧ Vie Mort Production Perfection
Cinq titres
royaux
➧ Nom du lointain (Horus) : Her Wsr {Le puissant}
➧ Nom des deux Maîtresses : Nebty Wsr {Le puissant par la vaillance}
➧ Nom d’Horus d’or : Her nebou Wjsr {Osiris}
➧ Nom de celui du jonc et de l’abeille : Nesout-bity wsjr {Osiris}
➧ Nom du fils de Rê : Sa-Rê Ounnéfer {L’être parfait triomphant}
Épithètes
Egy. : ➧ {Maître de l’éternité}
➧ (’Ounen-Néfer) {L’être parfait}
➧ (Khenti-Amentiu) {À la tête des occidentaux}
➧ {Seigneur du ciel}
➧ {Vie de Râ}
➧ {L’éternel jeune et bénin}
➧ {Qui encercle la Douât}
➧ (Sah) {Celui d’Orion}
➧ {Le grand inerte}
➧ (tp(y)-tA) {Le vivant}
➧ {L’intronisé}
➧ {L’engendreur}
➧ {Régent des rives}
➧ {Maître de l’univers}
➧ (Nebankh) {Maître de vie}
➧ (Res-oudja) {Qui s’éveille bien portant}
➧ {Qui préside au grain}
➧ {Roi des ceux qui ne sont pas}
➧ {Taureau de l’Amenti}

Notes

► Osiris, dieu royal et funéraire, ne prend une importance capitale dans le panthéon égyptien qu’à partir de la VIe dynastie ( -2200). A partir de la XIe Dynastie du Moyen Empire ( -2000), chaque égyptien décédé était assimilé à Osiris — Prérogative du pharaon jusque là — et devait paraître devant le tribunal du dieu. Le mois de khoiak (octobre-novembre) voyait célébré à Abydos les mystères de la passion osiriaque : son assassinat, son enterrement et sa résurrection. À la faveur d’un culte prenant une dimension nationale, il fut célébré dans tous les temples censés conserver une relique du corps osirien dépecé. Chaque égyptien était par ailleurs tenu d’effectuer au moins une fois dans sa vie, un pèlerinage dans un des grands centres osiriens.

La résurrection d’Osiris était matérialisée par la confection de sculptures momiformes dites Osiris végétants. Faites à partir du limon et de sable du Nil et contenant du maïs (plus rarement de l’orge voir du blé) que l’on semait à la période du retrait des eaux, elles étaient enfermées dans des sarcophages en bois et portaient parfois des masques en cire et plus rarement en argent. Le corps couvert de végétation de la momie lors de la maturation des grains précédemment semés symbolisait alors la fertilité du dieu. Ces statuettes, confectionnées et brûlées durant le festival de khoirak, furent également enterrées dans les tombeaux comme gage d’immortalité.





Version: 1.0
Maj : 14/06/2024