🔍
Bouton_Accueil

Œuvre magico-cabbalistique et théosophique🔗 cataloguesEntrée Data.Bnf Rechercher sur Sudoc Rechercher sur Openlibrary Rechercher sur Worldcat
Opus mago-cabbalisticum et theosophicum


AuteursDatesTypeLieuThèmesStatut
Georg von Welling {Gregorius Anglus Sallwigt}publ. 1735Littératurepubl. Hombourg (Allemagne)Hermétisme
Théosophie
Magie
Alchimie
Astrologie
Géométrie
Mathématiques

■ Comme l’ouvrage est très long nous nous contentons de reproduire les dessins contenus dans ce dernier. En outre il n’existe aucune traduction française de l’œuvre.

► L’œuvre, inspirée de Paracelse, est principalement théosophique et formulée dans un symbolisme pour une bonne part alchimique. Il a eu une influence notable sur la pensée rose-croix(1) et les mystiques allemands du XVIII, notamment Goethe, à l’instar de la Chaîne d’or d’Homère de Kirchweger et de la Théo-philosophie théoretico-pratique de Richter.

🕮 Dorbon-Aîné, ref.5233 : Ce très rare ouvrage, à la fois théosophique et alchimique, est des plus curieux ; il est orné de 15 grandes planches gravées (Esquisse magique du Monde suivant Ptolomée ; Création du Monde ; I.e Grand Mystère ; Etc.). — Citons quelques chapitres : De l’origine, de la nature et de l’usage du sel commun ; Du monde primitif ; Du Sabbat ; De l’accomplissement et de la fin des temps ; du repos éternel et de la joie dans le royaume de Dieu ; De l’état de l’homme après sa mort ; De la transformation de son corps en un état incorruptible, tel qu’il avait été créé dans l’Eden ; De l’emprisonnement du vieux serpent, de la première résurrection et du règne des Saints ; De l’astrologie naturelle ; Du Nouveau Ciel et de la Nouvelle Terre ; Des Créatures invisibles des éléments ; Du Mercure des Sages ; Etc. — On y trouve aussi un discours du Dr. Heinsing sur la Pierre Philosophale et l’extrait d’un manuscrit latin sur la « Manne céleste », c’est-à-dire la préparation et les divers usages du la Pierre Philosophale (santé, multiplication, fabrication de perles et de pierres précieuses, transformation de tous les métaux, accomplissement de choses magiques).



1. Le texte est longuement cité dans le grade de juniores de l’Ordre de la Rose-Croix d’or d’ancien système.


Illustrations : én. de l’Opus mago-cabbalisticum et theosophicum, 1735. | bs. Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zurich (Zurich, Suisse). Lien vers le catalogue Lien vers e-Rara/Manuscripta

séparateur





Version: 2.0
Maj : 25/05/2024