🔍
Bouton_Accueil

Essais de sciences maudites


AuteursDatesTypeLieuThèmes
ecr. et ? Ill. Stanislas de Guaitapubl. 1890 (T1)
publ. 1915 (T2)
publ. 1920 (T3)
Littératurepubl. Paris (France)Occultisme
Hermétisme
Magie
Kabbale

► Caillet, ref.4807 : […] St. de Guaita est un des auteurs les plus aimés des occultistes. — Il plane souvent à des hauteurs vertigineuses sans cesser d’être clair : son style est calme et puissant et on sent en lui toute l’autorité du Maître. — On l’a appelé justement "le digne continuateur d’Eliphas Lévi". Dans ce remarquable ouvrage, on trouve une histoire philosophique de l’occultisme contemporain avec l’exposition des diverses théories ; une analyse détaillée de la Rose-croix Kabbalistique et de l’Amphithéâtre de Khunrath avec l’interprétation qu’en donne Papus ; un discours initiatique pour une réception martiniste. Véritable chef-d’œuvre d’éloquence où l’ésotérisme est scruté jusqu’en ses plus profondes racines et des Notes sur l’Extase du plus grand intérêt. — L’ouvrage se termine par la traduction française de la Préface de Zanoni, le chef-d’œuvre de Bulwer Lytton, et qui est la clef indispensable pour arriver à la compréhension complète de l’ésotérisme rosicrucien que l’auteur à révélé dans sa grande épopée occultiste et idéaliste. / 4808. / 4809 : La Clef de la Magie noire est l’étude la plus vaste et la plus complète qui ait jamais paru sur le grand agent magique, ou la Lumière astrale, agent pantomorphe et convertible dont a connaissance peut donner accès dans l’édifice des sciences réprouvées et ouvrir aussi le temple "sinon le sanctuaire" de la haute et divine Magie. — Dans un magnifique avant propos de près de 100 pp. de texte, véritable chef-d’œuvre de Kabbale, l’auteur étudie longuement les plus captivants problèmes de l’ésotérisme : Dieu, la nature dans son essence, la Chûte de l’homme ou la sous-multiplication d’Adam-Eve, le Plan astral, la Réintégration rédemptrice, à la lumière des travaux de Fabre d’Olivet, Boehme, Eliphas Lévi, etc… Il commente la Table d’Emeraude, résumé des traditions de l’antique Egypte, clef de l’alchimie. Avec les Mystères de la Solitude, il étudie la psychologie du sorcier, la faune de l’Astral, larves, élémentals, élémentaires, incubes et succubes. — La Roue du devenir est un commentaire de la dixième clef du Tarot : la Roue de fortune, dans lequel il élucide le problème du binaire ou de l’antagonisme, venant de se résoudre dans le quaternaire, clef de la constitution occulte de l’homme, et les mystères des entités collectives ou égrégores, causes des grands phénomènes comme ceux de Lourdes. — La Force de la Volonté traite des ressources que l’on peut tirer de cette puissance latente en chacun de nous et qui peut accomplir ls plus merveilleux prodiges : le Magnétisme, la Magie, la Fascination, la Lévitation, le Fakirisme, l’Envoûtement, et tout les phénomènes où les forces de la nature obéissent au Verbe Humain. — L’Esclavage magique traite de la déchéance de l’âme et de son incarnation sur le plan physique. — Une belle page de St-Yves extraite du "Testament Lyrique" retrace les Mystères de la naissance. — La Mort et ses Arcanes, fournit à l’auteur l’occasion d’un chapitre superbe où il est question des principes constitutifs de l’Homme selon la doctrine kabbalistique et où tout le processus de la désincarnation est retracé : il est question aussi du culte des Ancêtres si vivace en Extrême Orient et du voyage cosmique des âmes d’après la mythologie et la tradition. — Le dernier Chap. Magie des Transmutations expose les principes fondamentaux du grand œuvre des métamorphoses animales, de la Lycanthropie, la théorie hermétique du Loup-Garou, d’après Eliphas Lévi, les mystères de la Palingénésie. — L’ouvrage se termine par un Précis d’Alchimie qui peut remplacement avantageusement tout ce qui a été écrit sur la question, une précieuse bibliographie, et une table analytique des matières : il est enrichi de pl : h.t représentant : […] Cette œuvre unique est une véritable encyclopédie d’occultisme qui a sa place marquée dans toute bibliothèque sérieuse. On sait de quelle rareté sont devenus les ouvrages de St. de Guaita. — Cette trilogie constitue tout ce qui a été publié de l’œuvre du savant Kabbaliste. — Ces volumes deviendront de plus en plus rares, car la famille de l’auteur s’oppose formellement à leur réimpression. Il serait téméraire de vouloir analyser une œuvre semblable à celle-ci ou chaque page est une révélation, solidement étayée. Signalons tout particulièrement les émouvants chapitres consacrés aux grands procès de sorcellerie : Jeanne d’Arc, Gilles de Retz, Gaufridy, Urbain Grandier, etc… le Procès des Templiers y est relaté dans tous ses détails, ainsi que celui de l’illuminé Jacques Cazotte. — L’inventaire de l’Arsenal du sorcier, contient l’horrifiante énumération des produits et des instruments goëtiques et magiques ainsi que les moyens employés pour la divination. — Le sixième chap. réserve surtout une surpris au lecteur : il y trouvera sous ce titre : "Le Carmel d’Eugène Vintras et le grand pontif actuel de la Secte", la révélation avec preuves à l’appui d’une sodome mystique, véritable œuvre de prostitution sacrée, qui fonctionnait naguère encore dans plusieurs villes de France. Dix-sept reproductions de superbes estampes anciennes et cinq compositions originales d’O.Wirth représentant […] viennent encore enrichir cette œuvre remarquable à tant de points de vue.

► Dorbon-Aîné, ref.2001-9 : Cette trilogie contient tout ce qui a été publié de l’œuvre du plus grand kabbaliste des temps modernes. Elle contient des études approfondies sur la Magie noire et ses pratiques, sur les problèmes les plus ardus de l’ésotérisme, sur les transmutations et l’alchimie, sur les grands procès de sorcellerie, etc. — Nombreuses illustrations hors et dans le texte, reproductions d’anciennes estampes, etc. / 5932 (Au seuil du Mystère) : Édition originale de cet ouvrage, avec une vignette d’en-tête et une grande lettre ornée. — Exemplaire avec cette dédicace autographe : « A Emile Michelet, en toute gratitude et en toute sympathie, son ami doublement confrère, Stanislas de Guaita, R + C » et une lettre autographe ajoutée (3 pages in-18, datée du château d’Alteville), où Guaita remercie Michelet d’un article anonyme qu’il lui a consacré et où il lui « avoue en toute sincérité que j’ai manqué de lucidité, pour un mage ! » / 5933 (Au seuil du Mystère) : 3e et dernière édition originale, avec 2 planches héliogravées d’après Khunrath. — Exemplaire avec cette dédicace autographe : « A mon ami Emile Michelet, hommage cordial et témoignage de haute estime intellectuelle, Guaita ».

► Cet ouvrage en deux volumes (Au seuil du Mystère et Le serpent de la Genèse), dont le second est lui-même divisé en trois parties (Le Temple de Satan, La Clef de la Magie Noire et Le Problème du Mal) fait illustration de classique dans la littérature occulte du XIX. L’auteur n’eut pas le temps d’achever la dernière partie du second volume et ce dernier fut poursuivit par son ami et secrétaire Oswald Wirth. Marius Lepage y ajoutera une préface et une post-face avant publication.

■ Nous n’avons pas rapporté certains dessins : nous avons ôté les deux œuvres de Khunrath dans l’Amphithéâtre de la Sagesse Éternelle, le Baphomet de Levi dans Dogme et rituel de la Haute magie, une reproduction de Paracelse dans ses Prognostication des 24 ans à venir ainsi que les sceaux de Valentin dans Azoth. Nous laissons l’androgyne alchimique car bien qu’il soit une copie, le trait du dessin qui est celui d’Oswald Wirth est différent de l’original. Enfin, nous laissons aussi mais pour le moment, les reproductions d’œuvres qui n’ont pas de fiches propres ainsi que les portraits qui ne sont pas reproduits ailleurs.

Illustrations : én. de Essais de sciences maudites, 1890 1920. | bs. Bibliothèque Nationale de France (Paris, France). Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France

séparateur

Au seuil du Mystère

Le serpent de la Genèse

Le Temple de Satan

La Clef de la Magie Noire