🔍
Bouton_Accueil

Béryl (Aigue-marine)
Aqua marina Berylite Maxixe Gemme du marin

Données générales

PléochroïsmeÉclatSystème cristallinComposition chimiqueDuretéPropriétésRépartitionVertusAstralitéInterpénétration
Incolore
Cyan
Bleu pâle
Jaune pâle
Bleu verdâtre
Bleu sombre (Maxixe)
VitreuxHexagonalSilicate de béryllium
Silicate d’aluminium
Fer
7 8 InfusibilitéBrésil (Minas Gerais)Altruisme
Candeur
Harmonie
Pureté
Simplicité
Spontanéité
Vénus
Jupiter
Lazulite

Occurrences

► L’aigue-marine passe pour modérer les passions, apporter calme et sérénité, pondération et sagesse. Elle symbolise la jeunesse et ainsi l’innocence, l’honnêteté et la pureté. Également, la persévérance et l’espérance, la joie et la fidélité.

↳ Elle est donc la pierre des sentiments élevés : d’une part gemme des amoureux, puisqu’elle accentue et protège l’amour et d’autre part, gemme de l’altruisme, de la sauvegarde du système nerveux et de la conservation de la jeunesse.

↳ Aussi, par les forces infantiles qu’elle véhicule, elle protège des ennemis et fait gagner les procès, suscite le goût de l’étude et octroie une perception accrue de la réalité. Par extension, la porter à la bouche permet d’évoquer un esprit et de lui poser sans risque, les questions que l’on voudra.

► Comme bien des pierres, la monter sur l’or accroît leur pouvoir.

► Seconde pierre de la quatrième rangée du pectoral d’Aaron dans l’Exode avec la chrysolite et l’onyx et aussi huitième assise de la Jérusalem Céleste dans l’Apocalypse.

► Grégoire Ier estime que le béryl correspond à l’ordre angélique des puissances.

► Dans son Commentaire de l’Apocalypse, André de Césarée conjecture que le béryl, pierre voyageur, correspond à l’apôtre Thomas qui prêcha jusqu’en Inde.

Lapidaires

► Pline écrit que les plus estimés sont ceux dont le vert calme, évoque la mer.

► Le Nautique indique qu’en y gravant Poseïdon debout sur un char à deux chevaux on se prémuni de troubles en mer. La pierre fut ainsi fréquemment portée par les marins de la méditerranée afin de prémunir leur voyage de toute encombre et surtout de la noyade.

► Les Cyranides indiquent une analogie avec l’herbe savine (Juniperus sabina), la corneille et le bύσσα (crabe, homard ?). La pierre est associée à Zeus. Elle fait qu’on est aimé, accorde l’accord dans le mariage et les affaires. Efficace en outre contre les problèmes de respiration et les coliques. Il faut graver sur cette pierre, une corneille puis sous lui un crabe. Ensuite, placer dessous une branche de sabine, un extrait de cœur de corneille et le clitoris d’un crabe.

► Damigéron/Evax la qualifie de sereine, claire et limpide, comme l’huile d’Apollon. Il reprend manifestement les Cyranides : il faut y graver une langouste et à ses pieds une corneille, puis placer sous la pierre, de l’herbe "savine" enfermée dans de l’or. Elle permet ainsi d’accentuer l’amour. Plongée dans l’eau, la pierre communique au liquide la vertu de guérir les yeux et le foie ainsi que de rétablir les problèmes de dyspnée et d’halitose.

► Sydrac estime qu’elle attire les honneurs et nourrit l’amour entre homme et femme. Lorsqu’Homme ou bête boit de l’eau dans laquelle elle a été trempée, elle guérit de la gorge, de la fièvre ou du mal de tête.

► Marbode indique que le meilleur est celui dont la couleur rappelle l’huile ou la mer. Il est bon à l’affection dans le couple. Il endurcit la main de qui le serre. Il communique à l’eau la vertu de guérir les yeux en externe et de dissiper l’aérocolie et les douleurs hépatiques en interne.

► De Thaün, indique que montés en anneau, les béryls sont bon pour l’entente entre époux, il donne aussi la formule des Cyranides. Ils sont également bons pour les yeux et purgatif une fois bus.

Hildegarde dit que le béryl se développe à partir de l’écume, entre la troisième heure et le milieu de la journée. Portée sur soi et contemplée, elle rend aimable et pacifique. Au contact de l’eau, elle lui communique la vertu de devenir un contre-poison qui à pour action de dégager la substance de l’organisme.

► Mandeville dit que si un enfant tient un béryl dans un château assiégé et prie pour qu’il soit soustrait à l’envahisseur, ce dernier ne pourra point prendre la place forte.

► Le Chrétien dit que si on la porte, on se fait aimer. Buvant l’eau au contact du béryl, on se garde des maladies.

► Leonardi dit qu’elle augmente l’amour marital et écarte les spectres. La pierre guéri également les maux de gorge et des yeux, de l’estomac et du foie.

► Albert indique que porté, on gagne contre ses ennemis et qu’il rend les enfants studieux et intelligents.

Notes

► De la famille des béryls, il s’agit du nom générique sous lequel elle était désignée par le passé : berullos (βήρυλλος), du pali veḷuriya {cristal blanc}, qui donne ensuite le Skr. vaiḍūrya et le Pers. billôr. Elle se différencie ainsi parfois assez mal avec d’autres pierres bleues comme la lazulite. Les anciens n’ignoraient pas les variétés de béryl, mais le béryl bleu, c’est-à-dire l’aigue-marine, était la plus estimée ainsi que le souligne Pline.

► Déjà connue des égyptiens, on a retrouvé l’aigue-marine dans plusieurs tombeaux.

► Les lapidaires indiquent de la tailler hexagonalement, car sinon, elle n’a pas d’éclat, ce qui au regard de sa classe cristalline s’entend aisément.

► La substance à l’origine de la couleur bleue ou jaune est le Fer. On peut en trouver avec des réfractions en œil de chat (chatoyance) ou bien en étoilée (astérisme), mais le phénomène est rare.

► Avant l’avènement du verre, le beryl à servi à faire les premières lunettes de vues, les bésicles, et également les boules de cristal afin de pratiquer la cristallomancie.

► C’est au Brésil, autour de Teofilo Otoni dans l’état de Minas Gerais que l’on trouve le plus important gisement. On y a d’ailleurs trouvé la plus grosse aigue-marine du monde d’un poids de 110 kilos.

Béryl (Émeraude)
Smáragdos Rosée de mai Perce-ténèbres

Données générales

PléochroïsmeÉclatSystème cristallinComposition chimiqueDuretéPropriétésRépartitionVertusAstralitéInterpénétration
Vert
Vert bleuté
Vert jaunâtre
VitreuxHexagonalSilicate de béryllium
Silicate d’aluminium
Chrome
Vanadium
7.5 8InfusibilitéColombie (Muzo-Coscuez)Gnose
Fertilité
Évolution
Lune
Mercure
Péridot

Occurrences

► L’émeraude est la gemme tombée du front de Lucifer lors de sa chute, gemme à partir de laquelle fut façonnée la Table d’émeraude et le Graal. Elle est une pierre déchue, infernale, qu’il convient de rectifier avant de l’utiliser. Elle représente le mystère, une puissance inconnue qui devient dangereuse lorsqu’elle n’est pas domptée, consacrée.

► Par sa verdoyance maintes fois vantée dans les lapidaires, associée à Artémis, la pierre comporte les idées d’espérance et de fertilité, de jeunesse et de régénération, de résurrection et d’immortalité. On dit ainsi qu’au printemps, elle se renforce.

↳ Aussi, les gréco-latins passaient parfois une bague sertie d’une émeraude au doigt de leurs morts et les anciens égyptiens gravaient des émeraudes en forme de scarabée, scarabée qui était ensuite placé à la place du cœur du défunt.

↪ On estime qu’elle chasse la lassitude et apporte joie, dynamisme et résistance. Elle dispose d’un grand pouvoir curatif, guérit nombre d’afflictions qu’elles soient de nature nerveuses ou psychiques, veineuses ou infectieuses, digestives ou hépatiques. Elle est plus particulièrement propre à soigner les yeux. Elle est aussi aphrodisiaque (Gargantua I,8 : elle a vertus erective et confortative du membre naturel) mais demande paradoxalement la chasteté, à tout le moins, la fidélité : elle terni lorsqu’on a des relations ou se brise lorsqu’on est adultère.

► Pierre d’Hermès Trismégiste, conciliatrice des extrêmes, elle représente en outre, l’habileté et la raison, la sagesse et l’illumination, en un mot la gnose. En conséquence, elle tempère le doute métaphysique.

↪ Elle renforce la lucidité et l’éloquence, l’intelligence et la mémoire, l’intégrité et la richesse. Apportant la renommée, elle incite en outre son porteur à la concorde, à la diplomatie et la discipline

↪ Elle passe pour favoriser l’intuition, la divination, la clairvoyance et placée sous la langue, elle fait délivrer des oracles même. Jusqu’en Afrique, on l’utilise pour communiquer avec les esprits.

↪ Elle est un peu partout considérée comme le meilleur talisman : parlant leur langage et connaissant leurs secrets, elle écarte les crapauds et serpents, démons et esprits mauvais de façon brutale et elle brise les sortilèges. Elle exorcise même les possédés et libère les prisonniers.

► Il s’agit de la troisième pierre du premier rang du pectoral d’Aaron dans l’Exode avec la topaze et le grenat ainsi que la quatrième assise de la Jérusalem Céleste dans l’Apocalypse.

► C’est la pierre des papes traditionnellement portée sur la tiare.

► Grégoire Ier estime que l’émeraude correspond à l’ordre angélique des princes (Veut-il parler des אדי שר donc des ἄγγελος au sens restreint ?). Si on pense qu’il s’agit du péridot et donc potentiellement de la chrysolite, il s’agit des dominations.

► Dans son Commentaire de l’Apocalypse, André de Césarée conjecture que l’émeraude correspond à l’apôtre Jean parce qu’il était vierge.

► Pour les aztèques, elle est quetzalitzli (aspect supérieur du vert-bleu).

Lapidaires

► Pline écrit que des mages estimaient que pour que l’émeraude déploie son pouvoir, il fallait y graver des aigles ou des scarabées.

► Théophraste dit que l’émeraude communique sa couleur à l’eau. Il ajoute qu’elle est bonne pour les yeux quand on la regarde.

► Les Cyranides indiquent une analogie avec la salsepareille, le zῶκος ( le percnoptère) et la murène. Elle empêche les visions délirantes et les terreurs, guérit les coliques. Elle est aussi meilleure enduite de graisse de murène. Pour la renforcer il faut y graver une harpie avec une murène sous ses pattes, il faut aussi placer de la racine de salsepareille sous la pierre.

► Damigéron/Evax la qualifie de très belle et efficace, il l’estime utile en hydromancie. Elle rend persuasif, riche et en bonne santé, à condition de vivre saintement. Elle rend libre et de fait, provoque des calamités. Pour libérer ses vertus, il faut y graver un scarabée et sous son ventre, faire figurer Isis debout. Il faut ensuite la perforer dans la longueur et y introduire une fibule d’or.

► Mosca rapporte dans le second livre, que la pierre est associée au premier décan des Gémeaux. Portée sur soi elle multiplie l’entendement. On accroît sa force en y gravant deux veaux. Il l’attribue ensuite au troisième décan du Capricorne. Elle est bonne pour les vieillards, les intellectuels et les administrateurs. On la renforce en y faisant figurer un Homme lisant un livre avec derrière lui, une queue de poisson. Dans le livre III, elle est ensuite une pierre de Jupiter qui fait qu’on est aimés des femmes. Elle dispose enfin de quatre entrées en rapport avec Mercure, il transcrit qu’elle apporte grand honneur, autorité et bonne mémoire. Elle est aussi associée dans tous les livres, au seizième degré du Taureau.

► Sydrac assure que l’émeraude permet de maintenir la vue à qui la regarde souvent, qu’elle est bonne contre la goutte, les tempêtes et la guerre. Elle rend honnête, affable et prospère.

► Marbode dit que l’émeraude est gardée par les griffons. Il ajoute qu’elle est bonne pour la divination, rend convainquant et démet la folie. Elle rend riche celui qui la respecte. Elle dissipe la fièvre, écarte la tempête et les tourments. Enfin, elle écarte les malveillants.

► Le Chrétien dit que portée, elle accroît la richesse et l’honneur puis rend généreux. Elle protège aussi des intempéries et de l’immoralité.

Hildegarde estime que l’émeraude, qui se forme à l’aube, est de la semence du soleil et que l’air est sa matrice. En conséquence, il s’agit d’une pierre souveraine contre toute sorte de maux. Elle ajoute que la porter sur soi et la contempler guérit. On en augmente la force en la portant en bouche afin de charger la salive de ses vertus, salive dont on se frottera les mains ou les parties douloureuses. La porter en bouche, revivifie également l’esprit. Filtrée par du vin, elle permet de dégager les mucosités et posée sur la peau elle la purifie.

► Cardan note que attachée senestre, elle protège de la fascination.

► Mandeville dit que la pierre vient d’un des fleuves du paradis. Elle tourne rend honnête et sage, tourne l’esprit vers Dieu et chasse la luxure. En outre, elle rend riche quant on la porte au cou, guérit la vue et la peau. Elle écarte les femmes aux mauvaises intentions et aveugle le serpent qui la regarde. Elle doit être montée sur de l’or.

► Albert dit qu’elle se trouve dans le nid des griffons. Portée elle donne des richesses, de l’intelligence et de la mémoire. Tenue sous la langue, elle donne le don de prophétie. La variété jaune fortifie la vue.

► Buddhabatta dit que l’émeraude est née de la bile de Balāsura. Vasuki tente de s’en emparer, mais Garuda l’en empêche et la bile tombe sur terre. Brillante, elle est forte contre le poison. Si on la monte sur l’or, elle est secourable pour les actes religieux, magiques et guerriers.

► Agastimata nous informe que la pierre, supérieure, est consacrée à Mercure. Les mines d’émeraudes sont seulement accessible aux magiciens. Bien formée elle accorde un fort mérite une fois portée et elle combat en outre, tous les poisons. Mal formée, l’émeraude attire les maladies et la violence.

Notes

► Il s’agit d’une variété bien identifiée depuis l’antiquité, Théophraste en fait déjà mention. Sauf qu’il est probable que les anciens fassent référence au péridot (variété de forstérite) et non à l’émeraude telle que nous la désignons aujourd’hui, quoique cette dernière se confond également avec l’olivine (pour les variétés foncées) et la chrysolite (pour les claires).