🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Cinabre
Sang de dragon

Données générales

PléochroïsmeÉclatSystème cristallinComposition chimiqueDuretéPropriétésRépartitionVertusAstralitéInterpénétration
RougeAdamantin
Mat
TrigonalSulfure de mercure2.5ToxiqueEspagne (Almadén)Potentialité
Longévité
MercureNon applicable

Occurrences

► Le cinabre contient à la fois du soufre et du mercure et il s’agit du principal minerai de mercure. En tant que tel, désigne par analogie la pierre philosophale. Le Cinabre des Sages désigne le soufre, c’est-à-dire un mercure sublimé, purifié et fixé au rouge.

► Le sinogramme traditionnel 𠂁 (dān) {cinabre} figure un fragment de cinabre dans un fourneau. Le cinabre est la drogue d’immortalité par excellence qui permet, une fois consommée, une régénération de l’être. C’est aussi la matière première qui par suite de calcinations successives libère le mercure, pur yang.

↪ Dans le 內丹 (neidan) {cinabre interne}, le pratiquant interagit avec les 丹田 (dantian) {champs de cinabre} à l’intérieur de son corps afin de subtiliser la force vitale de façon cyclique, de l’état de (jīng) {essence} à celui de (kōng) {vacuité}. Le rouge est pour le symbolisme chinois, couleur de vie et de joie et la 丹顶鹤 (dāndǐnghè) {grue à crête de cinabre} figure cette apothéose alchimique.

► Pline, qui le nomme minium, signale son usage rituélique chez les romains, il était utilisé pour peindre les statues des dieux (la trace rouge qu’il laisse fut utilisée comme pigment minéral, sous le nom de vermillon). Il fait remarque de ne pas le confondre avec le sang-dragon, résine du dracaena.

► Théophraste écrit que la découverte du cinabre est récente et vient d’Athènes, elle daterait donc, pour son utilisation industrielle en Grèce, du -III.

► Dioscoride relève sa couleur rouge vive et sa dangerosité. Il l’estime bon pour les yeux, astringent et hémostatique. Mêlé à la cire il combat les brûlures et exanthèmes.

► Albert, qui le nomme aussi galiriate dit que le cinabre guérit les flux de ventre et l’hydropisie. Si une femme adultère la pile, elle ira uriner.