🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Camomille
Matricaria recutita Camomille allemande Œil du soleil Heermännchen

👁

Données générales

TaxinomieFamilleIndigénéitéPropriétésVertusAstralité
Végétal (Magnoliophyte) Asteraceae Allemagne
France
République Tchèque
AntalgiqueF 🌷
AntiphlogistiqueF 🌷
l.AntiséptiqueF 🌷
AntispasmodiqueZ 🌷
ApéritiveF 🌷
Suite ⇩Fermer la liste ⇪
CholagogueF 🌷
DésodorisanteF 🌷
DigestiveF 🌷
DiurétiqueF 🌷
EmménagogueFZ 🌷
FébrifugeF 🌷
StomachiqueF 🌷
SudorifiqueF 🌷
ToniqueZ 🌷
VulnéraireF 🌷
Victoire MercureS
SoleilC

Présentation

► Il existe plusieurs espèces associées au nom de camomille. Cependant, elles n’appartiennent pas au même genre et en conséquence, relèvent d’une constitution différente impliquant des propriétés distinctes bien que proches. Une confusion s’est opérée au fil des siècles entre trois espèces.

● Parmi ces trois espèces officinales, la chamaemelum nobile (camomille romaine) est historiquement secondaire et ne commence à être mentionnée qu’à la renaissance.

● La tanacetum parthenium {grande camomille} est connue des anciens mais est souvent confondue avec la matricaria recutita {petite camomille} qui est annuelle.

A.Grc. χαμαίμηλον (kamaímêlon) {pomme du sol}.

Occurrences mythiques

Folklore

► Le folklore donne divers propriétés à la camomille.

● Protectrice d’abord : appliquée sur le corps, elle guérit des morsures de serpent, jetée dans le feu, elle éloigne la foudre et suspendue au-dessus de la porte d’entrée ou répandue autour d’une habitation, elle protège des sortilèges.

● Autrement, elle est également capable d’attirer l’argent (les joueurs se lavaient les mains avec) et avalée à l’aube de la saint Jean, elle rend chaste durant un an.

● Enfin, infusée avec de la verveine et du geranium robertianum, elle créer un liquide capable d’amollir, courber ou dresser le fer ou l’acier.

◆ La tradition populaire ajoute que ses pouvoirs sont renforcés si elle est récoltée le 2 février, jour de la Fête de la Purification de la Sainte Vierge.

Phytothérapie

Seules les fleurs (qui en Allemagne, sont tenues pour des soldats maudits), sont utilisées en phytothérapie. La récolte se fait en juin et juillet. Dessication en couches minces. Conservation dans l’obscurité.

► Asclépiade, Dioscoride et Pline, font grand cas de l’infusion de camomille qu’ils estiment emménagogue, cholagogue et diurétique, bonne pour les intestins et le foie. L’utilisation de ses propriétés fébrifuges notées par Galien, se poursuivent jusqu’au moyen-âge en la substituant parfois à la chamaemelum nobile.

Apulée dit que cueillie avant l’aube et portée sur soi, elle guérit les affections des yeux. L’huile de camomille frictionnée sur un malade permet de savoir s’il est ou non en danger de mort par la présence de sudation.

Hildegarde dit que metra est chaude. Son suc est bon pour guérir les irritations de l’intestin et les règles difficiles. En outre, un onguent à la camomille calme les démangeaisons.

► Sédir l’estime chaude et modérément humide et associée à , et . Elle doit être cueillie . Bonne contre les engorgements et les humeurs thoraciques.