🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Laurier
Laurus nobilis Laurier d’Apollon Plante prophétique

Données générales

TaxinomieFamilleIndigénéitéPropriétésVertusAstralité
Végétal (Magnoliophyte)LauraceaeFrance
Grèce
Israël
Italie
Maghreb
Turquie
AnticatarrhaleF 🌿 🍒
AntispasmodiqueFZ 🌿 🍒
CarminativeFZ 🌿 🍒
DiurétiqueFZ 🌿 🍒
EmménagogueFZ 🌿 🍒
ExpectoranteFZ 🌿 🍒
Suite ⇩Fermer la liste ⇪
StomachiqueFZ 🌿 🍒
SudorifiqueFZ 🌿 🍒
ToniqueFZ 🌿 🍒
VomitiveFZ 🌿 🍒
Gloire
Purification
Victoire
Soleil

Présentation

► Originaire d’Asie mineure, il s’est naturalisé dans le bassin méditerranéen. Sacré pour le monde gréco-romain, il était, au temps d’Hésiode, commun en Béotie.

► Comme il est dédié à Apollon, il symbolise la victoire et la gloire, la paix et la poésie. Dans la mesure où il reste vert, il représente comme le gui, l’immortalité, mais l’immortalité acquise par une action éclatante. Spirituellement, il figure l’union de la sagesse et de l’héroïsme qui donne cette même victoire sur un plan mystique. Le christianisme primitif conserva ce symbolisme.

► La plante est utilisée depuis l’antiquité dans un but purificatoire, non seulement sur le plan moral mais aussi pour purifier les autels, les lieux de culte et les fidèles pénétrant dans l’enceinte sacrée.

► Portée sur soi, elle attire la chance, protège des démons, des scorpions et des maladies contagieuses, écarte la foudre (on disait qu’il était le seul arbre épargné par la foudre et les sorcières de Sicile s’en couronnaient) et les obstacles. Si la plante se dessèche, c’est un mauvais présage.

? du Cel. blawr {toujours vert}.

Occurrences mythiques

Folklore

Très estimé au moyen-âge, la plante devient une panacée.

● On faisait bénir une branche de laurier bénite le dimanche des rameaux ou le vendredi saint, on se préservait ainsi de la foudre et des maléfices.

● Dans la maison, il faut le jeter au feu au premier coup de tonnerre afin de se protéger.

● Des feuilles enveloppées dans un linge chaud sont bonnes contre le torticolis.

● Enterrer sous un laurier le cordon ombilical d’un nouveau-né mâle le rend courageux.

● Placer du laurier sous l’oreiller permet de faire des rêves prémonitoires, l’idée remontre probablement à Fabius Fulgentius dans ses Mitologiarum.

● La daphnomancie est une divination qu’on pratique en jetant du laurier au feu : s’il crépite, c’est de bon augure, mais s’il brûle en silence, c’est mauvais. Probablement tirée des holocaustes qui utilisaient le laurier, cette mancie était utilisée par les augures pour pronostiquer les récoltes.

Occultisme

► Sédir l’estime chaud et sec, et , les baies sont . Il ajoute qu’il se cueille en et .

● Le suc à teneur de quelques gouttes dans l’eau fait venir les menstruations et guérit de la surdité.

● Il accorde aux baies une vertu anthelminthique, aux feuilles la capacité de repousser le poison. L’arbre en général est antimicrobien.

● Les baies cueillies en et et macérées dans du vin sont bonnes contre les coliques.

Polythéisme berbère

► Chez les Beni Snous d’Algérie, les porteurs de masque sont armés d’une baguette de laurier-rose qui est tenu pour avoir des vertus purificatrices et tenir office de talisman après le rituel contractuel entre Hommes et esprits (signalé par Servier in Les portes de l’Année).

Polythéisme grec

► Pour la mythologie grecque, le laurier est associé à Apollon depuis sa passion pour Daphné (mythe comparable à l’amour entre Pururavas et Urvashi dans le Rigveda). Mais on estime aussi qu’il le porte pour expier le meurtre de Python comme Oreste se purifia ainsi du meurtre de sa mère Clytemnestre.

► Quoiqu’il en soit, les sanctuaires du dieu étaient entourés de lauriers et les prêtres et divins de Ioatromantis portent la couronne de laurier afin qu’ils soient inspirés de prophétie. Daphnéphages également, ils mangeaient le laurier avant de rendre leurs oracles : […] et elles me donnèrent un sceptre, un rameau de vert laurier admirable à cueillir ; et elles m’inspirèrent une voix divine, afin que je pusse dire les choses passées et futures ; (Théogonie). Le trépied de la pythie était orné de lauriers.

► Le laurier est aussi, avec le lierre, consacré à Dionysos nous dit Homère dans ses Hymnes. En Grèce, l’expression "je porte un bâton de laurier" était utilisée pour exprimer qu’on ne craignait ni maléfices, ni poisons.

Polythéisme romain

► Pour les romains, il est associé à Jupiter mais on en couvrait aussi Héraclès et Libertas, Esculape et Salus.

► Il est l’emblème de la gloire et de la victoire tant des armes que de l’esprit. Aussi, remplaçant la couronne de chêne, héros, poètes et artistes en sont ceints. Au moyen-âge, cet usage s’étend aux savants puis aux nouveaux diplômés des universités. Nikê est représentée tenant cette couronne.

Shenisme

► Dans le shenisme, le laurier est associé à la vie éternelle, c’est en effet à son pied que le Lapin lunaire confectionne la drogue d’immortalité.

Phytothérapie

► Au moyen-âge, suivant Dioscoride, on soulignait encore son emploi contre l’asthme ainsi que les obstructions du foie.

Hildegarde dit qu’à l’image de sa constance, il est chaud et modérément sec.

● Elle estime son suc bon pour purger l’estomac.

● En onguent, il écarte les céphalées et les douleurs musculaires.

● Elle ajoute que les fruits font tomber la fièvre, que leur huile vainc la goutte et que réduite en poudre elle guérit les infections pulmonaires.

► On emploie le laurier comme aromatique et en liqueur, en savonnerie et en parfumerie. La plante est bonne pour chasser les insectes.

► Fortement stimulante, la plante peut relever l’atonie des organes et les paralysies et est donc indiquée contre les faiblesses digestives, l’hydropisie et les catarrhes pulmonaires ainsi que l’hypocondrie et l’hystérie.

► En bain ou en fumigation, la plante se révèle bonne contre les rhumatismes et en friction, on l’emploie comme stimulant. Contre-indiquée néanmoins, en cas d’inflammation des organes.