🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Vigne
Vitaceae

Données générales

TaxinomieFamilleIndigénéitéPropriétésVertusAstralité
Végétal (Magnoliophyte)VitaceaeAfrique septentrionale
Asie septentrionale
Europe méridionale
Turquie
Adoucissant 🍒
Antidiarrhéique 🌿 🍒
Antihémorragique 🌿
Suite ⇩Fermer la liste ⇪
Antirhumatismal 🍒
Astringent 🌿 🍒
Diurétique 🌿
Excitant 🍒
Laxatif 🍒
Nutritif 🍒
Rafraîchissant 🍒
Stimulant 🍒
Tonique 🌿
RenaissanceVénusC

Présentation

► La vigne est présente depuis le pliocène en Anatolie d’où sa culture est vraisemblablement issue, cette dernière est attestée -1600 en Grèce.

► En France, les vignes deviennent importante sous Charlemagne, elles atteignent leur apogée au XVI. De nos jours, les cépages les plus nobles sont ceux de Champagne, Bourgogne et Alsace.

► Le vin est un breuvage d’immortalité, utilisée en thérapeutique depuis l’Égypte antique qui le dédiait à Osiris et sa réputation de vivificateur des forces vitales ne s’est jamais démentie.

Lat. vītis de Ind.Eur. *vie {Tourner, lier, nouer}.

Occurrences mythiques

Christianisme

► Dans le christianisme, la vigne est assimilée à l’arbre de vie et symbolise le royaume de Dieu ainsi que le sang du Christ : Et il leur dit : "Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, répandu pour la multitude. Je vous le dis, en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu." (Marc, 14:24-25).

► Le premier geste de Noé une fois débarqué, fut de planter une vigne et de boire le vin, ici symbole de connaissance : Noé, qui était cultivateur, commença à planter de la vigne. Ayant bu du vin, il s’enivra, et il se découvrit au milieu de sa tente. (Genèse, 9:20-21).

► La parabole du vrai cep est donnée dans Jean (15:1-8) : Je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui en moi ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il en porte davantage. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et moi en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure uni à la vigne, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis la vigne, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruits : car, séparés de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse ces sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruits, et que vous soyez mes disciples..

► L’Apocalypse évoque la récolte : Et un autre ange, celui qui a pouvoir sur le feu, sortit de l’autel, et s’adressa d’une voix forte à celui qui avait la faucille tranchante, disant : "Lance ta faucille tranchante, et coupe les grappes de la vigne de la terre, car les raisins en sont murs." Et l’ange jeta sa faucille sur la terre, et vendangea la vigne de la terre, et il en jeta les grappes dans la grande cuve de la colère de Dieu. (14:18-19).

► Chez les mandéens, gupna {vigne} est un épithète de nombreux êtres spirituels. La vigne est un arbre cosmique où les grains de raisin sont les étoiles.

Folklore

► Dans le folklore, enterrer le cordon ombilical d’un nouveau-né au pied d’une vigne, lui fera aimer la vie (mais en fera aussi un ivrogne).

► Dans le Languedoc, pour désenvoûter un enfant, on place ses vêtements sur un cep de vigne. Le samedi suivant, à minuit, on frappe le cep avec un bâton en bois de figuier et les coups étaient répercutés sur le sorcier qui annulait alors le sort.

► L’œnomancie est la divination par le vin.

Judaïsme

► Dans le judaïsme, la vigne comme l’olivier sont des arbres messianiques. Dans la Mishna, l’arbre de vie est une vigne.

► La vigne représente Israël et son peuple pour Isaïe (5:1-10) : Je vais chanter pour mon bien-aimé le chant de mon bien-aimé au sujet de sa vigne. Mon bien-aimé avait une vigne, sur un coteau fertile. Il en remua le sol, il en ôta les pierres, il la planta de ceps exquis. Il bâtit une tour au milieu, et il y creusa aussi un pressoir. Il attendait qu’elle donnât des raisins, mais elle donna du verjus. — "Et maintenant, habitants de Jérusalem et hommes de Juda, jugez, je vous prie, entre moi et entre ma vigne ! Qu’y avait-il à faire de plus à ma vigne, que je n’aie pas fait pour elle ? Pourquoi, ai-je attendu qu’elle donnât des raisins, et n’a-t-elle donné que du verjus ?" […] Car la vigne de Yahweh des armées, c’est la maison d’Israël, et les hommes de Juda sont le plant qu’il chérissait ;.

► Une légende talmudique raconte qu’alors que Noé planta sa vigne, le Diable proposa de travailler avec lui. Le patriarche accepta et le Diable égorgea un agneau, un lion, un porc et un singe, puis répandit leur sang sur la vigne. Depuis lors, lorsqu’un homme mange les fruits, il est doux, buvant le vin il devient téméraire, alcoolique il devient grossier et ivre il est ridicule.

Occultisme

► La grappe de raisin est le symbole du spiritisme kardéquien.

► Sédir dit que le suc des feuilles contre l’hémorragie et le vomissement. Elle sont bonnes contre la dysenterie et de même, les grains rôtis et pulvérisés en cataplasme la guérisse.

↪ Les feuilles en cataplasme guérissent l’estomac des femmes enceintes qui ont une faim désordonnée.

Polythéisme grec et romain

► Dans la mythologie grecque, la vigne est tenue pour être du fait de Dionysos, qui transforma Ampelos, tué par un taureau ou bien Staphyle, nymphe dont il était épris.

↳ La vigne est la plante par excellence du culte dionysiaque qui a focalisé sur elle toute la symbolique de la nourriture d’immortalité et des mystères de la vie post-mortem.

► Outre Bacchus, les pampres accompagnaient sa suite, bacchantes et Silène, mais aussi Rhéa, Bona Dea, les Grâces et Lætitia.

Polythéisme sumérien

► Dans le polythéisme sumérien, la Déesse-mère possède l’épithète de "Mère-Cep de vigne". Elle représente la connaissance et la vie éternelle.

► Le signe sumérien de la vie est ainsi une feuille de vigne.

Phytothérapie

Hildegarde dit que la vigne est chaude et humide mais que son feu est si fort que la sève prend une saveur spéciale et que son bois est noueux.

● La sève de la vigne est bonne pour les yeux, le mal de tête.

● Les feuilles sont bonnes contre les douleurs thoraciques et stomacales. Les feuilles d’automnes placées sur le front et les tempes d’un Homme saoul lui permet de dégriser.

● Elle préconise de mettre des cendres de vigne dans du vin pour soigner les caries ou simplement protéger les gencives.

● Le vin purifie le sang. Il peut guérir les blessures ou les ulcères lorsqu’il est appliqué sur la peau mêlé à du baume et via un linge.