🔍
Bouton_Accueil

Hypatie d’Alexandrie
La Dame, La martyre païenne

Données générales

PériodeLieu
GénéralIV VÉgypte
Naissance 370Alexandrie, Égypte
Décès415 (45 ans)Alexandrie, Égypte
Cause
Inhumation
Lapidation

DomaineCourantOrdre
Philosophie
Mathématiques
Néo-platonismeÉcole néoplatonicienne d’Athènes 🎓
École néoplatonicienne d’Alexandrie 🎓

RelationsNom
Entourage
PèreThéon d’Alexandrie le Mathématicien
Influence
Maître Plutarque
ParPlotin
Ptolémée
ÉlèveSynésios de Cyrène

Repères biographiques

► Son père, dernier directeur du Musée de la Bibliothèque d’Alexandrie, lui a enseigné les mathématiques et l’astronomie, mais elle s’adonne à la philosophie lors d’études à l’École néoplatonicienne d’Athènes. On la louait tant pour sa beauté que pour son savoir et son éloquence. Elle donnait des cours néo-platoniques ouverts à Alexandrie. Pratiquante de la théurgie, on dit qu’elle fut restée vierge jusqu’à sa mort.

► Elle meurt à 45 ans sous les ordres de Cyrille d’Alexandrie, qui, jaloux de sa notoriété dans les milieux intellectuels et cultivés d’Alexandrie, l’accuse de brouiller ses relations avec Oreste, alors gouverneur du Comptoir du monde. Elle est lapidée par les chrétiens dans l’église la Césarée, ses restes sont ensuite brûlés. Ses ouvrages furent perdus, il ne reste que des lettres de sa correspondance avec son élève Synésios de Cyrène par lesquelles elle est principalement connue. On lui attribue l’invention de l’hydromètre.

■ On a rapporté que Raphaël voulait la représenter sur son École d’Athènes (en blanc, en haut à droite de Pythagore) mais qu’un cardinal l’en aurait empêché, il l’aurait donc remplacée par François Marie Ier della Rovere.

Œuvres choisies

  • Commentaire sur les Sections coniques d’Apollonius de Perga, IV V (Perdu)
  • Commentaire des Tables astronomiques de Ptolémée, IV V (Perdu)
  • Commentaire sur L’Arithmétique de Diophante, IV V (Perdu)

Citations

Toutes religions formelles et dogmatiques sont fallacieuses et ne doivent jamais être acceptées comme absolues par quiconque se respecte.
Réservez votre droit de penser, parce qu’il est préférable de penser incorrectement que de ne pas penser du tout.
Enseigner des superstitions pour des vérités est la chose la plus terrible.