🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Zosime (de Panopolis)
Le Panopolitain, La couronne des philosophes, le Thébain, Rosinus

Données générales

PériodeLieu
GénéralIII IVÉgypte
Naissancef.III Panopolis (ajd. Akhmim), Égypte
DécèsIV
Cause
Inhumation

DomaineCourantOrdre
AlchimieHermétisme
Gnosticisme

RelationsNom
Entourage
SœurThéosébie
Influence
ParGnosticisme
Bolos de Mendès
Cléopâtre (L’alchimiste)
Marie la Juive
SurAlchimie alexandrine
Geber
Rhazès

Repères biographiques

► Zosime vécu à une époque où gnosticisme et hermétisme se côtoyaient et où l’alchimie grecque était en plein essor. Il fréquenta probablement les sérapéion d’Alexandrie et de Memphis où on conservait des manuscrits des philosophes grecs et des écrits orientaux, notamment judaïques. Inventeur des alambics "modernes", il est le premier auteur d’alchimie connu et est ainsi le fondateur historique de l’alchimie alexandrine, ville où il a également enseigné cette matière. Il n’est en effet guère précédé que de textes courts et essentiellement composés de recettes comme les Questions naturelles ou la Lettre d’Isis à Horus.

◆ Ses théories ont trait à une alchimie spirituelle où les procédés chimique sont compris comme une métaphore pour les opérations intérieures. Il assurait que tout son savoir était dans les bibliothèque ptolémaïques et qu’il remontait à Chemès, fondateur de l’art hiératique.

■ Sa sœur spirituelle Théosébie, probablement issue de la même confrérie initiatique, était vraisemblablement alchimiste. Il lui adresse parmi les 28 livres qu’il lui dédia selon Suidas, une lettre (Compte final 8) dans laquelle il cite Pymandre et fait une allusion au Cratère : Lorsque tu reconnaîtras que tu as été rendue parfaite, alors, [ayant obtenu] les teintures naturelles, crache sur la matière, réfugie-toi auprès de Poiménandre, et, après avoir été baptisée dans le cratère, élance-toi vers ta fratrie. Il a été influencé ou a subi la même influence que Cléopâtre.

Œuvres choisies

► On ne trouve plus que des fragments de la pensée de Zosime cité par les auteurs arabes, grecs et syriaques, principalement à partir du recueil des Mémoires authentiques (qui figurent les rêves visionnaires établissant la transmutation alchimique) et les Chapitres à Eusébie. On trouve ainsi des passages Sur la lettre oméga, Sur la vertu de l’interprétation, Sur le tribicos et le tuyau, Sur l’eau divine qui fixe le Mercure, Le livre des images, Sur les appareils et les fourneaux… ces œuvres ont été compilées en bonne partie par Marcelin Berthelot : 𝕍 l’extrait de la Collection des anciens Alchimistes Grecs sur Zosime contenant les fragments en question. Lien vers l’œuvre sur Remacle

► On lui prête la rédaction de l’Imouth (livre dédié à Imoteph), du Traité des fourneaux et de la Couronne des philosophes.

Citations

Un est le tout et par lui le tout et vers lui le tout ; Et si le tout ne contient pas le tout, le tout n’est rien. Un est le serpent, celui qui possède l’ios, ou venin après les deux traitements.
Mémoires authentiques