🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Mémentos - Interpréter un thème astrologique

Signification générale des corps

Corps traditionnels

Soleil :

● Conscience de l’individu et nature de sa force vitale.

● Direction que prend l’expression de la volonté intime et naturelle.

● Force de synthèse de la personnalité créant le lien entre elle et la partie purement spirituelle du sujet.

Lune :

● Sensitivité, émotions et réceptivité du sujet au monde extérieur, flexibilité de la personnalité.

● Esprit de conservation vital et de sécurité psychique.

● Force de synthèse de la personnalité créant la cohésion entre les parties.

Vénus :

● Sentimentalité et plaisirs.

● Interactions émotionnelles avec l’extérieur et désirs personnels.

● Manière de susciter l’intérêt pour les objets, sens esthétique et harmonie, expression sociale.

Mercure :

● Mental et soif de savoirs, capacités de compréhension et d’organisation.

● Raison et rationalité.

● Manière d’analyser et communication.

Mars :

● Force d’action primitive, forme de l’expression de la volonté.

● Manière de se confronter, mouvements impulsifs, façon spontanée de faire.

Jupiter :

● Manière de sublimer, épanouir et contrôler les instincts primaires par l’entremise de conceptions subtiles et de différenciations morales.

● Aspirations et transmissions, volonté de trouver un ordre et une signification.

Saturne :

● Sens des limites, de l’effort et de la nécessité.

● Jugement de l’expérience, applications pratiques.

● Obstacles dans l’évolution, conscience des devoirs, limites et conséquences.

Corps modernes

Pluton :

● Puissance vitale personnelle inconsciente et sur-consciente.

● Feu intérieur purificateur et autodestructeur.

● Nécessité évolutive, contraintes structurelles, résurrection et mort, rapport à l’inconnu.

Neptune :

● Profondeur sentimentale personnelle inconsciente.

● Unification profonde de tout les facteurs, manière d’appréhender son rapport sacrificiel au collectif.

● Mysticisme et illusions.

Uranus :

● Expansion mentale personnelle sur-consciente.

● Différenciation explosive de tout les facteurs.

● Manière d’appréhender son rapport agitateur au collectif.

● Intuition et ouverture au novateur.

Tableaux mnémotechniques

Vitalité Sentiments Pensées
Vitalité
Sentiments
Pensées

Planètes Domicile Exaltation Triplicités Joie Exil Chute
(🌞)MPF IXE
(🌝)P
(C)MFP
(🌝)M
(🌞)F
IIIE
(🌞)
(🌝)
(🌝)FM
(🌞)M
(C)M
IE
(🌞)
(🌝)
(🌝)P
(C)P
(🌝)M
(C)M
(🌞)F
(C)F
VIE
(🌞)
(🌝)
(🌞)P
(🌞)PF
(🌝)M
(C)M
(🌝)F
VE
(🌞)
(🌝)
(🌝)P
(C)PF
(🌞)M
(C)M
(🌞)F
XIE
(🌞)
(🌝)
(🌞)MPF
(C)PF
(🌝)M
XIIE

separateur

Signification des aspects

Conjoint :

● Rapport d’harmonie entre deux corps.

● Tendance spirituelle unifiante.

◆ Considéré comme tantôt bonne, tantôt mauvaise selon la nature des corps concernés. Lorsque qu’ils sont en bonne entente, cela engendre une fusion voir une synthèse. Lorsqu’ils ne le sont pas, cela engendre la l’amalgamation voir la confusion.

Opposé :

■ Les signes sont opposés dans le ciel.

● Rapport de conflit entre deux corps situés dans des régions astralement opposés.

● Tendance aqueuse d’hétérogénéité.

◆ Considéré comme méchant et nuisible. Peut être bénéfique lorsque elle fait contrepoids.

Trigone :

■ Partage le ciel en trois parties. Sépare les signes l’un de l’autre de trois constellations.

● Rapport d’excitation entre deux corps situés dans des régions élémentaires semblables.

● Tendance ignée emportée, appelle la protection.

◆ Considéré comme excellente. Se fait néfaste si elle encourage des positions malvenues.

Carré :

■ Sépare le ciel en quatre parties.

● Rapport de lourdeur entre deux corps astralement incompatibles.

● Tendance terrienne brutale.

◆ Considéré comme mauvais. Peut se rendre bénéfique si elle devient un moteur d’amélioration.

Sextile :

■ Sépare le ciel en six.

● Rapport de légèreté entre deux corps situés dans des régions sexuelles semblables.

● Tendance aérienne complémentaire.

◆ Considéré comme bénéfique. Peut entraîner à l’indolence par facilité.

Limites techniques et emploi éthique du prédictif

► La nature des informations données par l’astrologie généthliaque concernent le bagage astral de l’individu. Comme tel, deux informations importantes manquent pour dresser le portrait global d’un sujet : la qualité de la conscience qui endosse cette astralité et le milieu dans lequel cette astralité évolue. D’autre part, comme il est question de bagage astral, l’astrologie n’indique pas en propre le destin de l’individu mais permet de le déduire selon toute vraisemblance eu égard aux probabilités vers lesquelles tend le sujet possédant certaines caractéristiques. L’astrologie se limite donc à décrire les matériaux psychiques prioritairement à disposition de la conscience, au niveau du mental, des sentiments et de la vitalité.

► On peut dans une certaine mesure déduire le destin d’une personne par le biais de la causalité et de l’analogie mais uniquement donc, en vertu de son bagage astral qui conditionne sa fatalité. Mais comme sa fatalité sera modulée par sa conscience qui est composée de volonté (et donc de libre arbitre) ainsi que par l’environnement qui impose un carcan et une forme à ce destin, la notion de prédiction est soumise à une marge d’erreur, marge que l’on peut bien sûr réduire en prenant en compte ces deux facteurs.

En effet, l’astralité est d’une part interpénétrée avec la conscience et l’environnement et d’autre part, elle est en position d’analogie et de fractalité vis à vis de cette même conscience et de cet environnement. Ainsi, comme dans une certaine mesure l’astrologie généthliaque permet en vertu des données astrales, d’induire par analogie la qualité originelle de la conscience et de déduire par causalité l’environnement dans lequel naît le sujet, on peut pronostiquer plus clairement un destin si on peut inclure dans son analyse la qualité de la conscience et la nature de l’environnement dans lequel le sujet évolue.

► Conséquence de ce système complexe, afin de pouvoir prédire avec un taux de succès élevé et force de détails le destin de toute personne, le praticien se doit de connaître le sujet tant au niveau environnemental qu’au niveau spirituel afin d’affiner les informations que l’on peut glaner dans le thème. Ces connaissances peuvent s’obtenir par le biais de la sociabilisation ou de l’intuition ; Quoiqu’il en soit, l’interprétation n’est pas une énigme soumise à un devin mais un schéma de l’astralité de son consultant que l’astrologue se propose de l’aider à décrypter. En conséquence, il est également fondamental qu’une différence significative de conscience sépare l’interpréteur et de l’interprété, puisque ce dernier sera pour le premier, soumis aux courants fatals de l’astralité. On ne saurait donc, selon toute vraisemblance, pratiquer l’astrologie sans dynamique spirituelle.

Cependant, hormis le symbolisme et l’astronomie, deux autres disciplines sont nécessaires pour pouvoir non seulement interpréter correctement un thème, de trouver le bons mots, mais surtout faire du prédictif : il s’agit de la magie et de l’alchimie. Ces deux disciplines permettent de mieux apprécier la nature des facteurs manquants, leur interaction mutuelle et la conduite à tenir pour les orienter le sujet vers le meilleur.

► Mais eu égard aux difficultés qui peuvent se manifester dans ce domaine, en particulier au niveau fondamental de la démarche qui sont :

● Qu’en premier lieu il est plus difficile de cerner une personne dont la qualité et/ou la nature de sa conscience et/ou de son environnement diffère de la notre.

● Et, qu’en second lieu que l’on ne peut qu’observer la conscience et l’environnement que dans le miroir de l’astral, qui est déformant au niveau temporel et d’une réflexion concave et convexe au niveau de sa manifestation et de sa sublimation ;

► Il est conséquemment déconseillé de tenter de faire du prédictif un emploi par trop péremptoire, quand bien même le praticien aurait bonne connaissance théorique des positions astrologiques et une certaine expérience du domaine. Cela est d’autant plus vrai qu’une personne pourvue d’une conscience qualitativement élevé sera de moins en moins soumis au destin de l’astralité et qu’au cours de la vie d’une personne, des aspects peuvent être déformés en bien ou en mal en vertu de son action consciente.

Ajoutons philosophiquement et afin d’inciter le praticien à la prudence :

● Que le prédictif s’il se veut trop péremptoire est une négation du libre arbitre, qualité fondamentale de la conscience que l’éthique impose de respecter.

● Plus encore, moralement, comme le but noble de l’astrologie généthliaque est d’oblitérer la fatalité afin d’amener l’individu à mieux prendre conscience de lui-même et de pouvoir sublimer ses capacités. Aussi, prédire le pire sans consoler et le meilleur sans modérer, en somme, prédire sans conseiller est à ce niveau également contre-productif.

● Enfin, l’astrologue doit être en échange, en dynamique avec un thème vivant et une personne vivante : toute tentative de prédire et de figer la vie dans un continuum de destinée fermée est comme empoisonner l’âme d’une personne, la priver de sa liberté et de la découverte de la vérité, c’est s’abaisser à faire commerce d’une discipline sacrée voir à vampiriser les forces vitales d’un être vivant, ce qui une dernière fois est contre nature.

► Le prédictif peut donc être un outil de connaissance et un levier de progrès qui doit être utilisé avec sagesse mais qui ne doit jamais être l’expression d’une fatalité au service d’une volonté autre que celle d’aider autrui.

► Ainsi, le prédictif n’est pas le but final de l’astrologie qui a pour fonction de décrire les forces d’un individu et de conseiller afin qu’il en fasse l’emploi le plus judicieux possible en travaillant ses qualités et en rédiment ses défauts. Décrire les forces astrales d’un sujet en dévoilant ses qualités et défauts est comme ouvrir une boite de Pandore. L’astrologue est lié à la subjectivité, il se doit de faire preuve de nombreuses vertus intellectuelles et morales pour en faire un emploi judicieux non seulement en synthétisant les nombreux ensembles et sous ensembles de lecture mais aussi en les réinjectant dans une dynamique vivante avec la volonté de soulager autrui.

C’est à cette condition que son intervention sera favorable et, comme tout domaine spirituel, l’astrologie sera elle, favorable au sujet à la condition qu’il en fasse noble emploi, c’est à dire dans le but de s’améliorer en lui donnant une description des mécanismes internes de ses corps de manifestation, non de contenter son narcissisme. Analogiquement, dans sa pratique, l’astrologie à trait au domaine intermédiaire de l’astral et en tant que telle elle s’installe exotériquement dans la dynamique de la psychologie dont le but est de au premier abord de soigner l’âme en la rectifiant à l’image de Dieu et en second terme, en la guidant au maximum de ses capacités personnelles afin de transcender sa nature. Au niveau interprétatif, c’est l’art de comprendre l’habit de la conscience et le corps derrière l’habit de l’environnement.

Suggestion de mode opératoire d’interprétation

1. Définissez le cadre.

Interprétez les maisons pour ce qu’elles sont en nature, en fonction de leur signe (Exemple : maison 2 en Taureau) ainsi que de la taille qu’elles prennent sur le thème. Pour une interprétation schématique, donnez la priorité aux maisons angulaires (I, IV, VII, X).

2. Interprétez les planètes, pour ce qu’ils sont en soi.

↪ En fonction de leur signe (éventuellement décan) et maison, d’abord séparément (dans cette étape, intégrez éventuellement les parts, astéroïdes et lunes si vous vous en sentez capable).

Prenez bien en compte les différentes dignités planétaires et voyez éventuellement si les planètes sont rétrogrades afin d’affiner votre interprétation.

Puis faites une synthèse, tout en vérifiant si par exemple, elles sont interceptées ou si le signe en cuspide est différent du signe dans lequel se trouve la planète alors qu’elle est encore dans la maison étudiée (Exemple : Mercure non rétrograde en Lion troisième décan, maison 1 Lion vers Vierge).

3. Interprétez les planètes (et autres éléments) pour ce qu’elles sont en aspects (intégrez les aspects képlériens si vous vous en sentez capable).

↪ Modulez leurs caractéristiques en fonction des aspects en n’omettant pas les orbes, profitez en pour adoucir les contradictions, noter les renforcements, ainsi que déduire des mécanismes en fonction de leur répartition sur le thème afin de déduire les proportions exactes de l’édifice.

Pour une facilité de lecture et de présentation, rangez les interprétation dans l’ordre d’importance des orbes, puis faites une synthèse totale de la planète (Exemple : Mercure non rétrograde en Lion troisième décan, maison 1 Lion vers Vierge, trigone lune rétrograde 2° en Taureau premier décan, maison 6 Bélier vers Taureau intercepté, opposé Vénus non rétrograde 8° en Verseau, deuxième décan, maison 7 Verseau).

Afin de mettre en valeur les aspects saillants, interprétez les axes de conjonction entre les objets afin de déterminer les groupes qui agissent ensemble toujours sans omettre les orbes et en prenant en compte les synthèses de chaque planètes (Exemple : Mercure non rétrograde en Lion troisième décan, maison 1 Lion vers Vierge, trigone lune rétrograde 2° en Taureau premier décan, maison 6 Bélier vers Taureau intercepté, opposé Vénus non rétrograde 8° en Verseau, deuxième décan, maison 7 Verseau, conjoint Mars rétrograde en Lion troisième décan, maison 1 vers Vierge)

Toujours dans cette optique, interprétez les combinaisons d’aspects remarquables. Il s’agit d’axes d’aspects qui vous semblent importants entre plusieurs objets en prenant toujours en compte tout les facteurs précédents (Exemple raccourci : Mars est opposé Uranus, Uranus est trigone Pluton et Pluton est trigone Mars).

4. Interprétez l’apparence du thème dans son ensemble.

↪ Dégagez des ensembles de lecture et écartez les facteurs accessoires qui sont peu signifiants. Avec de l’entraînement, ces ensembles sont dégagés de façon intuitive dès le premier contact avec le thème.

Exemples : La répartition des planètes est massée à l’hémisphère nord, les planètes forment un pentagramme, grand nombre de trigones entre des planètes de feu.

5. Faites une synthèse de tout les facteurs que vous avez interprété pour tirer une vision globale du sujet.

Les planètes vont indiquer le "quoi", les signes les manières par lesquelles les planètes se développent et les maisons, les domaines dans lesquels ces forces s’étendent.

Poursuivez en commentant le thème dans ses qualités et ses défauts et focalisez vous à donner quelques conseils pour rééquilibrer l’astralité du sujet en prenant en compte son terrain : un aspect négatif en général ou qui le serait pour un thème particulier, ne le serait pas avec la même intensité ou exprimé de la même façon dans un autre.

Il est bon de noter enfin qu’un thème se médite. Bien des points de vu et des aspects se révèlent avec le temps, l’intuition et l’imagination, marchant en bon accord avec la réflexion et l’objectivité. On ne saurait exploiter utilement des thèmes en grande quantité, aussi, on se concentrera sur un nombre restreint d’entre eux, en interaction avec le sujet qui confirmera ou infirmera les pistes, jusqu’à une digestion satisfaisante.

Mieux vaut un ami astrologue s’occupant de son entourage ou à défaut un astrologue personnel qui ne se chargera que d’une dizaine de clients, plutôt que l’astrologue commerçant qui avale les données et interprète comme le ferait un ordinateur, soigne l’âme comme un psychologue moderne soigne le corps : avec des procédures et des applications générales dictées par l’indispensable mais mortifère norme, avec des techniques éprouvées mais aux leviers génériques et grossiers.

Dans cette optique de digestion, il est également bon de premièrement connaître plusieurs techniques d’interprétations afin de faire varier les façons de déchiffrer un thème : par exemple, la lecture du thème dans le sens des maisons. Et de secondairement connaître plusieurs points d’approfondissement qui peuvent apporter des éclairages pertinents mais qu’on ne saurait manier avec intelligence sans maîtriser les bases. Ces façons de remuer le thème permet de l’observer sous tout les angles et ainsi rendre fertile son interprétation.

Techniques prédictives courantes

Transits

► On inspecte la position des planètes pour une période donnée vis à vis d’un thème déjà érigé.

Des points précis du thème, considérés comme signifiants sont inspectés en priorité, d’une façon générale les maisons angulaires et les planètes lentes sont considérés comme significatifs.

Directions primaires

► On fait progresser un astre ou un point important du thème (comme les maisons angulaires) jusqu’à ce qu’il forme un aspect avec un autre astre ou point important.

Dans un cas comme dans l’autre et afin de s’épargner des calculs répétitifs, il faut d’une part employer des tables et d’autre part, procéder à des calculs spécifiques mettant en rapport la temporalité des objets célestes mis en rapport.

► On déduit de cette opération que l’évènement décrit par l’aspect que l’on a produit, arrivera effectivement dans la période que l’on déduit de cette mise en rapport. Par exemple dans le cas des maisons, il faut soustraire le temps sidéral de la position initiale de la nouvelle position. Une heure vaut quinze ans et une minute trois mois. Particulièrement utile dans l’astrologie médicale.

Révolution solaire

► On établit un thème pour une année précise et relativement à un thème précédemment érigé.

► On érige ce thème selon :

La position exacte du Soleil dans le thème de naissance de l’objet et bien entendu, pour l’année concernée.

Le lieu où se trouve actuellement l’objet.

► On interprète ensuite cette révolution solaire en la mettant en rapport avec le thème de naissance afin d’en tirer des prévisions pour l’année concernée.

■ Pour de plus amples informations 𝕍 La Technique des révolutions solaires, Alexandre Volguine, 1937.

Révolution lunaire

► On établit un thème pour un mois lunaire précis et relativement à un thème précédemment érigé.

► On érige ce thème selon :

La position exacte de la Lune dans le thème de naissance de l’objet et bien entendu, pour le mois lunaire concernée.

Le lieu où se trouve actuellement l’objet.

► On interprète ensuite cette révolution lunaire en la mettant en rapport avec le thème de naissance afin d’en tirer des prévisions pour le mois lunaire concerné. On peut également mettre en relation plusieurs révolutions lunaires afin de préciser une révolution solaire.

Thèmes combinés

► Dans le cas d’une synastrie, on superpose deux thèmes afin d’en dégager leurs aspects réciproques et ainsi pronostiquer sur une relation.

► Dans le même but on peut aussi utiliser le thème composite, qui consister à ériger un thème à partir de deux autres en faisant le rapport des positions des planètes et des maisons.