🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Lys
Lilium candidum Lys de saint Antoine Rose de Junon

Données générales

TaxinomieFamilleIndigénéitéPropriétésVertusAstralité
Végétal (Magnoliophyte)LiliaceaeBassin méditerranéen
Israël
Liban
AntispasmodiqueF 🌱
DiurétiqueF 🌷 🌱
EmménagogueZF 🌱
ExpectorantF 🌷 🌱
ÉmollientF 🌷 🌱
MaturatifZ 🌱
MucilagineuxZ 🌱
Beauté
Génération
Pureté
LuneS
VénusS

Présentation

► Le lys est une plante d’un blanc très uni et à l’odeur suave. C’est la plus ancienne fleur d’ornement dont la première figuration sur trouve sur les vases minoens du -XVII, les égyptiens le prisaient également comme élément décoratif et le dédiaient à Isis.

► Déjà chez Pline (XXI:11), le lys est avec la rose, la fleur par excellence de l’occident, l’équivalent du lotus pour l’orient car elle est la plante figurant la création universelle. "Fleur des fleurs" pour les grecs, le lys est de par son apparence extérieure, un symbole de pureté, de chasteté et d’innocence, mais la présence de son pistil en fait aussi un symbole de sublimation des passions.

■ De A.Grc. λείριον, de Egy. ḥrrt {fleur}. ? du Cel. li {blanc}.

Occurrences mythiques

Christianisme

► Pour le christianisme, c’est la fleur de l’élection divine et de l’abandon mystique.

● Elle est associée à la Vierge, mais aussi à Gabriel car il l’offre lors de l’Annonciation.

● La plante est encore celle de saint Antoine de Padoue, car son pistil et son odeur évoque la génération et fait fuir les serpents.

● On retrouve encore la plante comme attribut de Anne, Joachim et Joseph aussi des saints Catherine de Sienne, Dominique, Philippe de Neri, Philomène ou Vincent Ferrier.

● Dans le Sermon sur la Montagne, Jésus dit : Et pourquoi vous inquiétez-vous pour le vêtement ? Considérez les lis des champs, comment ils croissent : ils ne travaillent, ni ne filent (VI:28).

● Chez Böhme et Silésius, c’est un symbole de pureté céleste.

Folklore

► Dans le folklore français, le lys porte chance et éloigne maléfices et fantômes.

● Cueillir le premier lys blanc de la saison rend l’homme fort et glorieux alors qu’elle donne sagesse et modestie aux femmes.

● La plante est bonne pour les jeunes filles car elle leur donne de l’ardeur.

● Le marcou de la famille, aîné de six frères ou six sœurs, à une empreinte de fleur de lys sur le corps et possède le pouvoir thaumaturgique du roi de France.

● La racine portée en pendentif, attire l’amour et le bulbe déraciné en ou rompt les envoûtements s’il est porté en sachet autour du cou.

● Le lys, blafard, est aussi symbole d’une mort funeste.

Héraldisme

► Le meuble héraldique de la fleur de lys est une fleur mythique et ne représente pas le lys, quoique l’homophonie trouve son intérêt par Ois. et que leur symbolisme s’interpénètre.

↳ L’origine du symbole est inconnu et certains estiment qu’il s’agit d’une figuration de l’iris pseudacorus ou d’un angon fourchu. Si la légende fait remonter son emploi à Clovis, on trouve ses premières trace durant le règne de Charlemagne et fleurs de lis d’or sur champ d’azur sont les armes de France depuis Louis VII.

● Le lys florentin, hérité de la France, diffère du lys français en ce qu’il est de gueules et florencé, c’est-à-dire figurant ses étamines.

Judaïsme

► Dans le judaïsme, le lys est une figuration naturaliste de l’hexagramme. Le Cantique des Cantiques évoque le lys à plusieurs reprises : Comme un lis au milieu des épines, telle est mon amie parmi les jeunes filles.

Occultisme

Albert dit que si une femme non chaste mange son pollen, il a un effet diurétique, il est précisé que le lys doit être jaune (tel le lilium croceum).

↪ Cueillie durant , mêlé au suc de laurier et enfouie sous du fumier, la plante génère des vers qui réduits en poudre empêchent de dormir quiconque s’en voit saupoudré et lui donne même la fièvre.

↳ Cette préparation jetée dans un vase contenant du lait du vache et fermé par un peau de vache de blanche fait perdre le lait aux bovines alentours.

► Sédir l’identifie à la chrynostates (chrysostates ?) d’Albert. Froide et sèche. , ou ou mieux . Le bulbe, chaud et sec est .

● Il l’estime encore comme l’image de la création et de la préformation en unissant le feu primitif et l’eau mère. En conséquence, Sédir surnomme le lys "augoeides".

● Les fumées de la plante brûlée sollicite les apparitions astrales.

● Son eau distillée diminue les douleurs de l’accouchement et une femme qui mange sa racine se voit délivrée d’un fœtus mort.

Polythéisme grec et romain

► Sœur de la Voie Lactée, le lys est né du lait d’Héra alors qu’endormie, elle nourrissait involontairement Héraclès déposé près d’elle par Hermès sur la volonté de Zeus qui désirait rendre son enfant immortel (Scène figurée ex. L’Origine de la Voie Lactée du Tintoret 👁 ou de Rubens 👁).

↳ Jalouse de cette création ou parce qu’elle jugeait cette fleur trop innocente, Aphrodite ajouta le pistil, dressé comme un lingam, au milieu de la fleur, raison pour laquelle la fleur lui est aussi dédiée ainsi qu’aux satyres.

► Dans l’épisode du rapt de Perséphone, Coré est enlevée alors que dans les Métamorphoses, elle cueille un lys.

► La fleur est en outre, un attribut de Pudicitia et Spes chez les romains.

Phytothérapie

► Pline dit que l’huile de lis est bonne pour les reins.

Apulée recommande le bulbe écrasé en boisson et appliqué sur la piqûre d’un serpent afin de la guérir.

↪ En outre, les feuilles broyées et appliquées sur un œdème articulaire, le résorbent.

↪ Sa racine réduite en cendres et mélangée avec du rosat est bonne pour cautériser.

Hildegarde estime lilium plus froid que chaud.

● Sa racine en baume est bonne contre la lèpre.

● Elle ajoute que le parfum du lys rend joyeux et offre des pensées justes.

► Le lys trouve de nombreuses applications.

● Le bulbe est comestible une fois cuit.

● Puisque son parfum se communique aisément, on emploie le lys en parfumerie, au -V les égyptiens savaient extraire l’huile essentielle du lys.

Néanmoins, la fragrance du lys se révèle toxique à haute dose, aussi il convient de ne pas laisser la plante dans la chambre à coucher.