🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Pommier
Malus

Données générales

TaxinomieFamilleIndigénéitéPropriétésVertusAstralité
Végétal (Magnoliophyte)RosaceaeCaucase
Europe centrale
Europe méridionale
Turquie
AciduléeZ 🍒
AnticatarrhaleF 🍒
AntidiarrhéiqueF 🍒
AstringeantFZ 🌳
CalmanteF 🍒
Suite ⇩Fermer la liste ⇪
DiurétiqueF 🌿🍒
l.FébrifugeF 🌳🍒
LaxativeF 🍒
RafraîchissanteFZ 🍒
TempéranteZ 🍒
ToniqueFZ 🌳
Choix
Désir
Gnose
JupiterS
VénusCS

Présentation

► Le pommier est cultivé en Europe depuis le néolithique et il était très commun chez les grecs et les romains, c’est le fruit par excellence de la société occidentale. Il en existe aujourd’hui des dizaine de milliers d’espèces issues de l’hybridation dont le nombre n’a fait qu’augmenter de façon exponentielle au cours des siècles.

► Il symbolise la gnose et l’immortalité, mais aussi l’amour, l’érotisme et la génération : c’est une représentation du printemps en tant que principe de renouveau et d’apprentissage, des plaisirs et des dangers qu’il recèle. Extérieurement, la pomme à la forme d’un cœur ou de la poitrine féminine. En coupe transversale, le fruit révèle un pentagramme et en coupe longitudinale, elle révèle l’image d’une vulve. Elle figure ainsi en synthèse, la tentation terrestre contenant la puissance rédemptrice, le choix générant une tension créatrice.

Occurrences mythiques

Christianisme

► Ces pommes d’or, soufre en alchimie, servent ensuite de nourriture aux enfants chrétiens du paradis, elles représentent ainsi les passions sublimées. Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J’ai désiré m’asseoir à son ombre, et son fruit est doux à mon palais. / Il m’a fait entrer dans son cellier, et la bannière qu’il lève sur moi, c’est l’amour. / Soutenez-moi avec des gâteaux de raisin, fortifiez-moi avec des pommes, car je suis malade d’amour. dit le Cantique des Cantiques.

● Par des considérations analogiques et Ois. le fruit défendu de la Genèse, a été assimilé à une pomme à partir du moyen-âge mais le texte renseigne pomum {fruit à pépin}.

● Le fruit lorsqu’il est compris par son aspect sphérique, devient une image du cosmos et du monde temporel, raison pour laquelle le globe tenu par les rois à parfois la forme d’une pomme.

↳ Le Christ enfant saisit parfois une pomme dans l’iconographie afin de signifier qu’il prend sur lui les pêchés de l’humanité, le globe crucifère devient alors l’image du monde en rédemption.

● Mais dans l’iconographie, la pomme est aussi un attribut de la Mort mettant ainsi en avant le lien entre elle et le péché originel.

Folklore

► Le folklore prête à la pomme de nombreuses vertus.

● Elle est capable d’avaler le mal avec lequel on la met en contact. Par exemple, elle peut vaincre les verrues si on en frotte une partie coupée du fruit que l’on reconstitue et enterre.

● Autrement, tenir une pomme par la queue entre les dents le temps de la faire cuire au dessus d’un feu écarte la rage de dents.

● Enfin, un nourrisson dont la première nourriture est une pomme deviendra courtois avec les dames et raisonnable à table.

► Il existe plusieurs mancies par la pomme.

● Il en est une par la pelure de pomme consistant à la peler entièrement puis à jeter ladite pelure. Cette dernière une fois tombée à terre forme une lettre indiquant les initiales d’un ennemi ou d’un amoureux.

● Il existe aussi une autre mancie basée sur les pépins consistant à les jeter à terre et à observer leur direction ou bien à les jeter au feu et à être attentif aux craquements qui sont autant de réponses positives à une question donnée.

● En Sicile, les jeunes filles font également une divination par la pomme. Elles jettent le fruit dans la rue et en fonction de qui la croise et de comment elle se comporte avec, elles en tirent des prédictions sur leur vie sentimentale.

Occultisme

► D’une façon plus occulte, une pomme où l’on écrit hac max deus adimas (ou zioni, kirioni et ezzeza ou Hax, pax, max) et que l’on mange guérit de la rage et si on écrit Mirroch ✝ sur une pomme que l’on jette entre deux personnes qui se querellent, cette dernière cessera.

● Les sorciers se servent aussi de la pomme pour envoûter (npc. Datura stramonium dite "pomme-épineuse"), par exemple à l’aide d’épingles et pour savoir si une pomme est ensorcelée, il faut la faire cuir : si elle explose, c’est qu’un démon tente d’en sortir.

↳ La pomme fut en outre, fréquemment utilisée dans les envoûtements amoureux jusqu’à la renaissance.

↳ Du reste, Boguet et De Lancre font remarquer que certaines pommes sont maudites.

► Sédir l’estime froid et modérément sec et . Le bois est et et le fruit .

● Si un amoureux rêve qu’il en mange, il sera prochainement heureux.

Polythéisme celtique

► Chez les celtes, le pommier est sacré au même titre que le chêne, c’est l’arbre-symbole du sidh. La pomme est le fruit de la science, de la magie et de la révélation, Merlin enseignait sous un chêne.

● Avalon, où repose Arthur est l’île aux pommes, c’est l’île où vivent les bienheureux qui maintiennent leur immortalité en se nourrissant des pommes surnaturelles qui y poussaient.

↳ En Irlande, cette île est Emain Ablach, royaume de Manannan Mac Lir et Geoffroy de Monmouth s’en a repris ce concept (via le gallois Ynis Afallach) pour Avalon. Cette île est mise en scène dans La navigation de Bran où il entreprend son voyage après avoir été contacté par une banshee.

↳ Dans le Voyage de Saint Brendan, l’île aux pommes devient l’île Délicieuse et la banshee l’abbé Barintus.

↳ C’est encore une banshee qui offre à Conle une pomme inépuisable dont il peut se nourrir. Dans la Mort des Enfants de Tuireann Lug envoie les meurtriers de son père chercher entre autres objets fabuleux, trois pommes du jardin des Hespérides également inépuisables (en plus d’écarter douleurs et maladies).

Polythéisme grec

Pomone, d’abord étrusque puis romaine est la déesse des arbres fruitiers, Ovide dit d’elle qu’elle est une nymphe forestière et elle est souvent représentée accompagnée d’une cornucopia.

► Némésis, déesse des bosquets puis du châtiment céleste est également représentée un rameau de pommier portant plusieurs fruits à la main.

► Dans la mythologie grecque, les pommes étaient dédiées à Artémis et Aphrodite tout comme Éros se voient en outre associés à la pomme dans leurs représentations.

► Ce serait Dionysos qui aurait crée la pomme pour l’offrir à Apotrophia.

► La pomme est aussi un instrument de désir discordien lorsque Éris la confie à Pâris.

► C’est encore une pomme que Gaïa offre à Héra lors de son mariage avec Zeus. Les pommes sont aussi l’attribut des Charites lorsqu’elles n’ont pas la rose, la myrte et le dé.

► Gervais de Tilbury dans son Livre des merveilles raconte comment Alexandre le Grand cherchant l’eau de vie en Inde, trouva des pommes capables de prolonger la vie des prêtres jusqu’à 400 ans. Héraclès dans l’un de ses travaux, doit récupérer les pommes d’or du jardin des Hespérides assimilables au soleil et qui sont mangées par les dieux.

Polythéisme scandinave

Indhuna s’identifie avec le pommier, ce pommier était gardé par un animal gardien fabuleux. C’est dans le jus de la pomme que les ases retrempent leur immortalité.

► Une énigme mythologique suédoise dit : "Notre mère a une couverture que personne ne peut plier ; notre père a plus d’or qu’on ne peut en compter ; notre frère a une pomme que personne ne peut mordre".

↳ Ici la mère est la terre, le père, le dieu ouranien et stéllaire et le frère, le sauveur, la pomme étant comparée au soleil.

Shenisme

► Dans le shenisme, les fleurs de pommier figurent la beauté féminine.

► En raison de Ois. la (píng) {pomme} symbolise la (píng) {paix} mais on ne doit pas la donner à ceux atteint de (bìng) {maladie}.

Phytothérapie

Hildegarde écrit qu’il est chaud et humide et que son humidité et si importante qu’elle s’écoulerait si la chaleur ne la maintenait pas. Les pommes sont gorgées de rosée et croissent grâce à elle.

● Jeunes, elles sont inoffensives pour les bien portants mais nocives pour les malades qui ne la tolèrent que cuite. Vieilles, elles sont bonnes pour tous.

● Le suc des jeunes feuilles mêlé à de la sève de vigne s’il est appliqué sur les paupières permet de recouvrer une vue obscurcie.

● Une ceinture en peau de cerf que l’on aura mis au contact d’un rameau cassé suintant de la sève permet d’en faire un remède contre la goutte.

● Un baume chauffé fait de la première poussée de sève de l’arbre lutte contre les douleurs du foie, de la rate ou de la tête.

● Au printemps, la terre près des racines de cet arbre est bonne contre les douleurs d’épaules, de rein ou de ventre.