🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Personnalités collectives (XI)

Din (Al) Ahmad ibn Imad, Alchimiste perse, XI.

► Auteur peu connu, de Nishapur (Iran), qui a produit un Fi sina‘at al-iksir {Sur l’art de l’élixir} dont on ne connaît qu’un ms. bs. Bibliothèque nationale de Médecine (Bethesda, États-Unis d’Amérique).

séparateur

Khati (Al) Al-Khwarizmi, Alchimiste perse, XI.

► Connu pour son Ain al-San’a wa awn-al-sana’a {L’essentiel de l’art et de l’assistance pour les artisans} dont le contenu est proche de la Somme de la perfection. npc. avec Al-Khwârizmî le mathématicien.

séparateur

Contract Hermann, Moine catholique et savant allemand, 1013 1054.

► Moine bénédictin à l’abbaye de Reichenau et saint catholique. Contract est principalement connu pour sa Chronique et ses œuvres musicales (on lui attribue les antiennes Alma Redemptoris Mater et Salve Regina ainsi que plusieurs séquences). Paralytique depuis son enfance, il est surnommé "le Contrefait".

séparateur

Zarqālī (Al) Abū Isḥāq [Arzachel], Astronome et mathématicien espagnol, 1027 1087.

► Astronome arabo-andalou. Producteur en 1087 du plus vieil almanach connu, traduit en latin au XII sous le nom de Tables de Tolède. Les Tables alphonsines du siècle suivant sont basées sur ce travail. Inventeur de la safîha, astrolabe universel.

séparateur

Hiyya (bar) Abraham [Savasorda], Astrologue et philosophe espagnol, 1070 1140.

► Influencé par Al-Battani et Al-Farabi, Hiyaa est d'abord traducteur des œuvres astrologiques et mathématiques arabes vers le latin. Il est un précurseur de l'introduction de l'algèbre arabe en occident. Il traduit notablement la Tetrabible avec Tivoli en 1138.

► Hiyaa a en outre produit plusieurs ouvrages principalement sur ces sujets ainsi que sur la théologie hébraïque dans une perspective morale (comme le Hegyon ha-Nefesh ha-Aẓuva {Méditation de l'âme triste}) et dans une optique aristotélicienne et néoplatonicienne. Il produit dans ce cadre, parmi les premiers ouvrages écrits directement en hébreu.

► Bar Hiyaa est vraisemblablement l'un des maîtres de ibn Ezra. Son Ḥibbur ha-Meshiḥah ve-ha-Tishboret {Traité sur la mesure et le calcul} traduit par Tivoli en 1145 sous le nom Liber Embadorum devient un important traité de géométrie dans le monde occidental ; il influence notablement Fibonacci. Ce dernier se sert en effet de cette traduction latine comme point de départ pour son Practica Geometriae.

séparateur

Guillaume de Conches, Philosophe et théologien français, 1080 1154.

► Membre de l'École de Chartres, maître de Bernard de Chartres et professeur de Henri II Plantagenêt et de Jean de Salisbury. C'est un commentateur de la Consolation, du Commentaire au Songe de Scipion, des Institutiones grammaticae, du De nuptiis et surtout du Timée. Il tire de cette œuvre une cosmologie où la nature en tant qu'âme du monde prend une place centrale. Son De philosophia mundi (1120) influencera Jean de Meung, cependant le modalisme dont il fait preuve dans cet ouvrage le pousse à se rétracter dans son Dragmaticon.

séparateur