🔍
Bouton_Accueil

Gémeaux
Grands Jumeaux

👁

Données générales

Position Intervalle solaire Saison Élément Mode Luminosité Ascension Polarité Orientation Domicile Exaltation Exil Chute Termes
6 | 14 | 21 | 26
Faces
10 | 20
3 21 mai - 20 juin Printemps (3) Air Mutable Diurne Courte
Oblique
Positif
Commandant
Septentrional Mercure (🌞) - Jupiter -

Substance Correspondances
Symbolisme Principes Qualités Défauts Personnalités Perceptions Anatomie Humaine Santé (Troubles de la) Nature Environnement

Graphique

Race
Humain
Double
Empenné
Domestique

Taille
Grande
Mince

Vitalité
Forte
Bonne
Dangereuse
Intellectuelle
Musicale

Fertilité
Stérile

Beauté
Forte

Voix
Éloquente


Tarot
Amoureux 👁


Géomancie
Rubeus
Puella
Intellect
Cérébralisation
Raison
Dualité
Division
Séparation
Opposition
Contradiction
Coupure
Changement
Rupture
Individuation
Naissance
Commencement
Tentative
Jeunesse
Mobilité
Voyage
Initiative
Dynamisme
Vitesse
Vie
Air
Oxygène
Respiration
Assimilation
Échange
Interpénétration
Communication
Littérature
Adaptabilité
Compréhension
Intelligence
Instruction
Éducation
Étude
Curiosité
Ingéniosité
Habileté
Débrouillardise
Souplesse
Vivacité
Opportunisme
Extériorisation
Communicativité
Éloquence
Nervosité
Agitation
Inconstance
Versatilité
Frustrable
Dilettantisme
Indécision
Dispersion
Dualité
Duplicité
Ruse
Superficialité
Travestissement
Mensonge
Verbosité
Insensibilité

Soleil
Cagliostro
Dante
Dürer Albrecht
Gérard de Nerval
Mesmer Franz-Anton
Schuon Frithjof


Lune
Avicenne
Dürer Albrecht 👁
Kepler Johannes


Ascendant
Hamsah Manarah
Schwaller René
Spare Austin 👁


Milieu de ciel
Wirth Oswald

Couleurs

Bleu
↳Fumé
Multicolore


Formes
Multipliées
Variées


Appétence
Mixte

Caractérologie
Sanguin
Allocentrique
Raisonnable
l. Extraverti
Émotif-inactif-surprimaire
dit Nerveux
Inémotif-Actif-Primaire
dit Sanguin


Caractéristiques


Homme zodiacal
Épaules
Bras
Mains
Poumons
Bronches
Thymus
Plexus cœliaque

Côtes
Supérieures
Excès d’🜁
Anasarque ♀
Panaris ♀
Verrues ♀
Urticaire
Eczéma

Bras

Épaules
↳Rhumatisme ☽
↳Arthritisme ☿

Poumons
Faiblesse ♀
Congestion ♃
Hémorragie ♃ ♂
Toux ♂
Asthme ☽ ☿
Rhinite ♂
Bronchite ☉ ☿ ☽ ♂
Pneumonie ☽ ♂
Pleurésie ☉ ☿ ♃
Œdème ☽
Emphysème
Tuberculose

Plexus cœliaque
Dérèglement

Sang
Altérations ♀
Affections ♃
Hyperhémie ☉


Accidents

Blessures

Fractures
↳Mains ♂
↳Bras ♂
↳Clavicules ♂
Asphyxie ☿

Psychisme

Désordres nerveux
↳Hypersensibilité
↳Stress
↳Dépression
↳Anxiété

Animaux
Chat
Couleuvre
Exocet
Hirondelle
Singe
Papillon
Perroquet
Pie
Renard


Végétaux
Verveine
Mélisse


Minéraux

Rayées

Striées
Aigue-marine
↳Alexandrite
↳Cornaline
Émeraude
Grenat
Opale
↳Sardonix
Topaze
Turquoise


Métaux
Mercure

Lieux

Commerçants
↳Foires
↳Marchés
↳Bourse

Transports
↳Gare
↳Passage
↳Route
↳Antichambre
↳Corridor

Connaissance (De)
↳Académies
↳Écoles
↳Journaux
↳Scriptorium
↳Bibliothèque
↳Musée


Objets
Contrat
Argent
Livres
Encyclopédies
Journaux
Lettres
Moyens de communication
Véhicules
Presse


Personnes

Dispersés
Mobiles
Instables
Sceptique
Touche-à-tout
Suite ⇩Rétracter ⇪

Instruites
↳Étudiant
↳Doctorant
↳Intellectuel
↳Penseur
↳Littérateur
↳Scientifique

Amusants
↳Voyageurs
↳Commerçants
↳Journalistes
↳Écrivains


Disciplines
Poésie
Éloquence
Belles-lettres
Comédie
Négociation
Diplomatie
Linguistique
Enseignement
Commérage

Interprétation

Les gémeaux président à des occupations plus douces, et font couler la vie plus agréablement : on la passe à chanter, à former des concerts; on accompagne de la voix les tendres sons de la lyre ou du chalumeau; les plaisirs même paraissent quelquefois un travail. Point de trompettes, point d’instruments de guerre; on écarte toute idée d’une triste vieillesse : du repos et une jeunesse éternelle passée dans les bras de l’amour, tel est le vœu de ceux qui naissent sous les gémeaux. Ils se frayent aussi un chemin jusqu’à la connaissance des astres; et, continuant à parcourir le cercle des sciences, ils étudient les nombres et les mesures, et laissent bien loin derrière eux l’étude du ciel. La nature, moins vaste que leur génie, se prête à toutes leurs recherches, tant sont variées les connaissances dont ce signe inspire le goût !

Les Astronomiques, IV, Marcus Manilius, -10.

Les Gémeaux sont deux enfants se faisant vis-à-vis. Ils se ressemblent à tel point qu’on les prend l’un pour l’autre. Ils se donnent volontiers la comédie et se regardent vivre en raison de cette dualité, homo duplex. Ce qui les caractérise par-dessus tout : la jeunesse. L’adolescence se prolonge en eux et ils aiment les études, les joies prises en commun. Les foules les attirent. Ils adorent faire de l’effet. L’originalité les flatte et leur franchise est étudiée. Ils entassent les connaissances et dilapident volontiers parce que, pour eux, le monde commence demain. Très adroits de leurs mains, ils contemplent la nature et regardent les deux en rêvant de les conquérir. Toujours un peu écoliers, superficiels et brillants, ils gardent de l’enfance un besoin d’être protégés et la faculté d’obéir. Il leur arrive de n’aimer qu’en idée, sans passer à l’action.

Astrologie scientifique (L’) (p.39), Privat, 1935.

I. Symbolique

► À la fin du printemps, la floraison est en pleine croissance, le soleil est à son plus haut. Les branches s’élancent dans le ciel et les fleurs s’épanouissent avec chatoyance dans une douceur atmosphérique laissant la place à une lumineuse bonté, à une jouvence beauté, à la force de vie étourdie dans une joie babélique qui veut se sublimer indéfiniment dans l’empyrée. Duels, Jacob et Ésaü sont conscientisés, objectivés et individualisés : il y a générateur et généré, ils sont sortis de l’unité primordiale, dupliqués en deux unités porteuses chacune d’une auto-causalité propre.

↪ Cette dualité est reflet, implique la communication et permet ainsi d’user du verbe et donc de former des idées, d’exprimer des émotions, de synthétiser des systèmes. Mais cette relation est aussi lutte : l’altérité est reconnaissance mais aussi dissemblance ce qui entraîne l’illusion, le travestissement et la multiplication. Gilgamesh et Enkidu symbolisent ainsi cette respiration première qui individualise de la matrice en mettant en relation, en contact avec le monde extérieur par des impressions psycho-sensorielles diffuses.

► Dualité fusionnant harmonieusement dans l’être épanoui, les jumeaux sont l’exaltation du couple par l’entremise de l’amour, de la sexualité, du transfert réciproque d’information par la communication sous toutes ses formes y compris le dualisme interne et ses contradictions, la confusion entre lumière et obscurité. Aussi, le signe est cet hermaphrodisme de l’être : lumière spirituelle, source d’harmonie et de sagesse discernante d’une part, énergie traduite en acte, force exécutante d’autre part.

↪ Possédant ainsi ses pleines capacités physiques et psychiques qui sont la résultante de cette tension évolutive en mouvement, le Gémeaux est un mouvement continu qui est tel les Dioscures, partageant leur immortalité : apollinien et herculéen. Lutte de la conscience dans sa recherche du bonheur contre l’inconscience illusionnée et la brusquerie de l’instinct, Castor et Pollux sont l’affrontement entre l’esprit et la matière, entre l’interrogation constante de l’être et l’exclamation de la rencontre d’un autre, offrant à l’homme par la dynamique créée, un espoir d’éternité.

II. Psychisme

a. Mental

Adolescent d’âme et d’esprit aimant jouer même dans le sérieux, le natif est un cérébral, il aime se cultiver, examiner et observer, comparer et évaluer. Il dispose d’un esprit vif, doté d’un excellente faculté d’adaptation, d’une mobile vivacité aux réactions rapides et souples, d’une compréhension spontanée et d’une assimilation fort aisée, soit d’une intelligence assimilatrice. De même, son raisonnement est rapide, dynamique et excellant, sa curiosité fort importante.

↪ Le sujet, spontané et rapide, adroit, ingénieux et malin, souvent intelligent, demeure sous l’influence de la première impression puis, il est immédiatement impressionné par la suivante sans avoir le temps de méditer la première. Il saisit instantanément l’essentiel dans les évènements, en reçoit la totalité des influences, notant une foule de détails, par le biais d’une instantanéité instinctive. Il fait fait sien cet essentiel, l’adopte à sa réalité, réagira ainsi en conséquence de l’effet souhaité puis oublie le stimuli ainsi engendré.

↳ C’est pour cette raison qu’il est dans l’immédiateté et l’adaptabilité, qu’il dispose d’une mémoire exhaustive mais peu profonde ou lacunaire, d’une concentration et d’une volonté laborieuse voir faible, d’une imagination féconde mais diffuse et d’une bonne intuition.

↪ Esprit pétillant, plus brillant qu’énergique, plus spirituel que fort, il sacrifie au brillant le superficiel : il est sans souci de solidité durable, à des difficultés à se fixer et à persévérer. Comme il peut tout comprendre, tout lui parait trop simple et il ne s’attarde sur rien, veut aller trop vite et se perd dans l’encyclopédisme, lui qui voudrait tout connaître, s’initier à toutes les sciences, tous les arts. Esprit instable, il voit alors les choses trop sommairement même si habile, il peut disserter et convaincre sur et de tout.

► Par sa mobilité et son détachement, le sujet parait distrait, irréfléchi, influençable et sans consistance. Mais s’il n’approfondit pas outre mesure ses impressions, c’est parce qu’il veut garder le contrôle sur elles, ne pas les laisser le modifier. Captant ce qui est nécessaire et anticipant ses besoins, il sait hiérarchiser instinctivement les problèmes, les disposer en diagramme logique : il peut ainsi négliger ce qui est irrésolvable ou grave, séparer ou réunir les actions nécessaires, temporiser ce qui a besoin de latence et de décantation afin d’avoir la latitude nécessaire pour manœuvrer ou réfléchir en arrière plan par petites touches.

↪ Malgré les outils dont il dispose, les capacités spirituelles sont ordinairement assez faibles car le sujet est porté aux application pratiques de l’intelligence et manque de la diligence nécessaire pour conduire convenablement un intérêt pour la spiritualité qui doit être par nature soutenu pour apporter quelque bénéfice. Bien qu’il apprécie échafauder des idéologies exhaustives à partir des connaissances qu’il a obtenu, les notions chez le sujet sont finalement plus accumulées que maniées de façon judicieuses. De plus, son esprit cloisonnant son âme, toute envolée mystique devient ardue.

le sujet à une curiosité inquisitrice, une irrévérence confinant à l’insolente insulte. Son esprit est parfaitement sans consistance, dissipé et n’est propre à rien si ce n’est à se divertir et à imiter les autres dans leurs actes et leurs pensées.

b. Sentiments

► Émotif et sensible, affable et bienveillant, le sujet à une émotivité subtile, légère et fine, encline aux beau-arts et à la musique. Il est néanmoins tout à fait instable et manquant d’ancrage, il est fort impatient : le sujet est en besoin de renouveau et d’innovation. Ainsi très attiré par le changement, il est versatile et inconstant, d’humeur voyageuse, par trop sensible à la flatterie et cherchant un présent toujours en combustion : en conséquence sa morale est chancelante et prête à se laisser entraîner au gré du vent.

↪ Pudique vis à vis de ses sentiments, double et indécis en toute chose, facilement tracassé, il a des difficultés à extérioriser ses émotions lors de ses conflits internes. Cela peut aboutir à des troubles psychosomatiques, raison pour laquelle les enfants Gémeaux doivent être éduqués avec un climat de douceur et avec une attention particulière à donner des raisons logiques à tout.

↪ En amour il n’a pas de difficultés à attirer le sexe opposé. Beau et pourvu d’une belle voix, il sait séduire par ses mots avec une insolente facilité. Il a une nette tendance au flirt car de nature peu affective, il sait jouer de ses propres sentiments et s’amuse des jeux de dupe. Le mariage peut avoir lieu de bonne heure, souvent avec une personne plus jeune pour l’homme et du même âge pour la femme. La stabilité est toute relative compte tenu de la nature changeante du sujet.

► Ressentant fortement une dualité interne, le Gémeaux est simultanément capable de se situer de deux points de vue : l’un qui agit et qui ressent avec intensité l’autre, un observateur objectif qui l’observe, le juge, le conseille, le presse. Il peut également transférer sa conscience vers cet autre en suspension et ainsi aisément se détacher du milieu ambiant ou bien se projeter dans la fureur du moment présent, le mental en suspension, ne faisant qu’un avec son corps. Lorsque le sujet est habile à faire ses transferts de manière synchrones ou simultanés, il devient un virtuose dans son domaine.

↪ Le natif est peu enclin à la colère et très peu capable de rancune, n’exerce pas la vengeance, exception faite d’une réaction proportionné à sa contrariété dans l’instantanéité du moment. Éthéré, il se tient éloigné des manifestations animales de la vie : il n’apprécie pas repas lourds et copieux, peut même devenir capricieux, préfèrent ne rien manger plutôt que de ne pas consommer les mets délicats qu’il affectionne.

↳ Irritable et instable lorsqu’il est , sa puérilité l’amène à faire des erreurs grossières d’appréciation dans son rapport aux autres et à lui-même.

c. Actions

1. Socialement

► Le natif, doué d’un sens psychologique inné, à besoin de la compagnie des autres car elle lui permet de se retrouver lui-même. Il est doté d’une vitalité puissante, mobile et extériorisée. Fort expressif, comédien et caméléon, c’est un excellant orateur voir un beau parleur. Il a la communication facile, il est bien loquace et plein de verve, disert, gai, fort diplomate, conciliant et rempli de tact mais volontiers railleur et lui-même assez sensible à la moquerie. Le sujet est en outre bien souvent bavard et à une tendance au mensonge, du moins à l’enjolivement et à la superfétation verbale.

► Prompt aux emportements enthousiastes, voyageur, il se lance volontiers dans de nouvelles idées, de nouveaux projets ou de nouvelles amitiés. En sus les relations peuvent rapidement devenir passionnées et profondes. Mais si elles ne sont pas accomplie ou si elles finissent par se briser, le natif n’y accordera guère d’importance puisque sa résilience émotionnelle est rapide, prête à recevoir de nouvelles impressions.

↳ Et de même, puisqu’il n’y a pas d’impression durable, il est peu fidèle, n’aime pas s’engager, fuira quand on veut le retenir : il n’est pas du profil à entretenir des relations de longue durée que ce soit en amitié ou en amour et demeure insaisissable, impalpable.

► À l’aise partout, acteur emphatique maîtrisant l’imitation et convaincu par son propre jeu, toujours à l’affût du bon mot, de l’anecdote divertissante à raconter et doué pour la controverse voir la polémique, c’est un amuseur qui sait tout à fait s’adapter à son interlocuteur ou à l’auditoire, provoquer rires et disputes. Il est généralement bien apprécié car il anime aisément une assemblée.

, le sujet devient un cuistre envieux terriblement bavard et à la ridicule flagornerie, à la langue acide et acérée d’un injuste sens critique, à l’ironie et au sarcasme cruel. N’ayant plus aucun principe et tout à fait déloyal, il n’hésite pas à voler, tromper, mentir, ourdir des complots et semer la zizanie dans son entourage.

2. Professionnellement

► Le Gémeaux est d’une activité soutenue, souple et rapide mais diffuse et dispersée dans le temps. Il abhorre l’inactivité, est multifonctionnel et doué d’un fort discernement pratique qui l’aide heureusement à réussir dans la vie. Capable d’exploiter tout ce qui passe devant ses mains de façon peu scrupuleuse et judicieuse, y compris ses relations qu’il parvient aisément à étendre et manier, il sait se faufiler, se glisser entre les obstacles et ce sans bousculer son entourage puisqu’il est prêt à faire cavalier seul, n’attendant pas des autres d’atteindre sa propre célérité. En conséquence, le rendement est plutôt important comparé à l’énergie investie.

↪ Réagissant à ses impressions, il aime voir les problèmes se résoudre promptement. Touche-à-tout, le sujet privilégiera ainsi les solutions astucieuses qui ont un fort coefficient d’accomplissement. Le sujet est surtout doué pour les réalisations de courte vue et surtout dans la reproduction et l’adaptation plus que dans la création, car hésitant, dispersé, il se désintéresse par trop rapidement des entreprises lancées sur une grande distance et demandant un effort trop intense lui qui est un grand dilettante.

↪ En conséquence, il s’expose à la dispersion et la multiplication de projets qui terminent avortés, à des changements d’activité fréquente voir des emplois multiples, cause de succès ou d’échecs selon le cas. La réussite provient de sa capacité à s’adapter, à attraper les opportunités au vol et à se canaliser, raison pour laquelle la vie est généralement plus satisfaisante vers 30-40 ans. Du reste les gains sont faciles et de source multiples quoique jamais importants. Si le sujet ne devient pas riche il n’est pas non plus pauvre : il est débrouillard et à des facilités à se remettre des coups du sort. À noter que le sujet est souvent aux prises avec des situations duelles voir multiples : deux phases fort différentes au cours de la vie, plusieurs affections marquantes, deux occupations simultanées, et cetera.

► D’une constitution plus fragile que solide, nerveux, fort dextre et adroit, le sujet dispose d’une grande capacité de régénération et accuse l’effet de l’état de ses forces : épuisé, il dépérit brusquement semblant s’écrouler sur lui-même tant physiquement que psychologiquement. Mais il retrouve très rapidement ses forces et revient à son état initial une fois mis au repos.

Soumis fréquemment à une forte tension nerveuse, le sujet doit savoir se relaxer, aller au grand air, si possible voyager un peu et éviter les excitants comme le tabac et l’alcool. On le retrouvera volontiers dans les hauts postes sociaux et les métiers impliquant une forte composante de variabilité et d’imprévus, moins doués qu’ils sont pour les travaux monotones ou difficiles physiquement. Le sujet s’enrichit rapidement par le commerce et la spéculation, surtout dans les domaines de lettres et rend de grands services en tant que diplomate.

Carrières possibles du Gémeaux en fonction de l’influence planétaire secondaire

Soleil Lune Mercure Mars Vénus Jupiter Saturne

Interprète
Diplomate
Linguiste
Traducteur

Lettres
Librairie
Journalisme
Écrivain
Secrétaire

Enseignement
Professeur
Instructeur
Formateur

Art
Acteur
Dessinateur

Scientifique

Transport
Cheminot
Livreur
Chauffeur

Commerce
Vendeur
Courtier
Représentant

III. Apparence

Tête Corps
Traits Pilosité Yeux Bouche Menton Forme Attitude

Forme
Ovale
Triangulaire en bas


Expression
Changeante
Vivante

Couleur
Foncés
Blond
Brun

Couleur
Noisette


Regard
Vif
Aigu
Moqueur
Ironiques
Attentifs
Expressifs
Agités
Mobiles

Diction
Aisée

Forme
Fin
Étroit
Pointu

Apparence
Belle
Longiligne
Grande
Nerveuse
Svelte


Membres
Déliés
Longs


Mains
Doigts
Longs
Minces
Effilés

Impression
Alerte
Souple
Agile


Gestes
Nombreux
Rapides
Vifs
Expressifs
Alertes


Démarche
Légère
Rythmée
Souple
Aérienne


Degrés

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29
Luminosité L L L L T T T L L L L L VI VI VI VI L L L L L L T T T T T VI VI VI
Polarité F F F F F M M M M M M M M M M M F F F F F F M M M M F F F F

Le signe des Gémeaux a dans les pieds des étoiles de semblable nature, convenantes avec Mercure et à moindre degré avec Vénus. Mais les luisantes qui sont au-dehors de la cuisse sont saturniennes. Des deux qui luisent dans les têtes, celle qui précède a rapport avec Mercure, et est nommée Apollon et la suivante est martiale et porte le nom d’Hercule.

Tétrabible, I ( Des vertus des étoiles fixes), Ptolémée, II.

Face 1

Mestcher-Saḥ / Θοσολχ / Thesogar
Inclination de l’esprit vers les sciences abstraites qui ne procurent ni gloire ni fortune

Il donne un naturel humain et généreux, mais peu de chance et de bonheur. L’esprit est bien doué comme aptitudes, mais le jugement est faible et le sujet a trop de confiance en soi et se fait beaucoup de tort à lui-même; il est l’auteur de sa mauvaise fortune. Il est capable de s’élever par ses mérites personnels, mais fait mauvais usage de ses moyens et de ses qualités. Ce décan accorde la facilite de l’élocution, le goût du droit et de la littérature. (Julevno, 1, p.89)

: Les pieds dans le plat et les mains dans les poches, avec un gros rire. Intelligence, dons intellectuels, déduction ailée., Intuition (Moricand et Zain, via Privat 1, p.152)

La « gentillesse » d’ensemble des natifs de ce signe s’assombrit de faiblesse, crédulité, manque de jugement. Leur vie s’en ressentira, ils seront victimes de leur manque d’énergie, et l’on dira d’eux ce que l’on entend si souvent : « C’est curieux, un tel est intelligent, et il végète ». (Le Destin des personnes nées en…, R. de B. via Néroman, 2, p.202)

Degrés monomères :

0-IV : Fait le sujet, grand, raide, maigre, élancé; le teint est rouge foncé, les cheveux sont noirs ou rougeâtres, les épaules rondes, les jambes courtes, et l’élocution est facile. Cette division est de la nature de Mars et fait les chasseurs. Lorsque cette lace des Gémeaux se trouve sur l’Orient,il est dangereux de prendre médecine. Le 5e degré formant l’Ascendant de l’horoscope pronostique que le sujet aura le visage marqué par la variole. […]
Sur l’Ascendant, dénote une personne orgueilleuse et méprisante, fantasque et peu scrupuleuse. Sur le milieu du Ciel, cette lace zodiacale, quand le sujet a reçu une mauvaise éducation, peut en faire un voleur ou un apache, et, si l’éducation a modifié la nature du sujet plus ou moins favorablement, celui-ci deviendra boucher, chirurgien ou soldat, selon l’influence de Saturne, de Mars ou de la Lune, occupant ou jetant quelque aspect sur ce lieu zodiacal.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 4 via Julevno, 1, p.171)

0 : Deux hommes qui se tiennent par la main | Caractère paisible — Excès de franchise. Amitiés et protections compensant le manque d’énergie.

I : Un homme armé, traînant deux hommes nus | Élévation dans la judicature — Goût de la flânerie intellectuelle, intelligente, mais improductive. Beau cerveau sous chapeau miteux.

II : Un homme jouant de la lyre | Amour des arts, aptitude à les cultiver avec succès — Cœur sur la main, cédant à toute sollicitation. Situation honorable, décente.

III : Un homme debout et tendant la main à un autre homme qui s’incline | Caractère bienveillant — Dilettantisme, goûts de touche-à-tout compétent. Situation flottante, à surprises.

IV : Un homme tenant de la main droite une ceinture, et de la gauche une fronde | Fortune et élévation dans la profession des armes — Propension aux études médicales. Vie calme, équilibrée.

V-IX : Désigne une personne élégante, à la figure ronde, aux cheveux bruns, à la parole vive; en somme très agréable. Gouvernée par Vénus et Mars, elle renferme les fixes favorables Aldébaran et l’œil sud du Taureau. Le 9e degré assombrit le teint et la Lune s’y rencontrant avec Saturne ou Mars présage danger de coups à la tête ou à la figure. […]
Sur l’Ascendant, annonce un individu vaniteux, engoué de sa personne, orgueilleux, fanfaron. Sur le milieu du Ciel, cette division promet honneurs militaires ou ecclésiastiques, ou bien judiciaires, avec gloire et réputation, mais le succès est dû au mérite personnel du sujet.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 4 via Julevno, 1, p.171)

V : Un homme tenant de la main droite une balance | Aptitude à prospérer dans le négoce — Culte de l’amitié. Grands obstacles, mais surmontés.

VI : Deux jeunes filles se tenant par la main | Bonheur dans le mariage — Grande pénétration d’esprit; goût de la notoriété. Destin soutenu par le ciel.

VII : Un forgeron battant le fer, et, près de lui, une femme oisive | Paresse — Goût des études de droit, sciences politiques, Vie habilement conduite.

VIII : Un roi, assis sur son trône, tenant de la main droite une sphère, et de la gauche un sceptre | Règne si l’enfant naît prince. Sinon fortune obtenue sans efforts — Sensibilité aiguë, nervosité. Vie semée d’échecs inexplicables.

IX : Un homme faisant lever de terre un autre homme | Caractère bienveillant, sympathique — Curiosité des choses anciennes. Vie active, très remplie, surchargée.

Face 2

Remen-kher-Sah / Ούαρε / Verasua
Caractère inquiet, qui se heurtera contre toutes les difficultés de la vie

Il impartit une nature violente et batailleuse, querelleuse et ingrate. La vie n’est que dispute et chicane, discussions de fortune, de position et d’intérêts. Ce décan peut procurer les faveurs de personnes influencées par Mars, mais cause des dangers ou des accidents en voyage, des fièvres aiguës. (Julevno, 1, p.89)

: Sceptiques et esprits forts, agressifs et railleurs, férus d’arguments « ad hominen ». Caustiques, infatués, sarcastiques. Exécutent par la blague et le ridicule. Se tirent d’embarras par des pirouettes. Se donnent un idéal et y restent fidèles., Conscience (Moricand et Zain, via Privat 1, p.152)

L’esprit querelleur vient gâter de belles qualités d’esprit; les idées, ingénieuses, séduisantes, seront présentées avec trop d’assurance, soutenues avec violence, ou tout au moins sans courtoisie; l’irritabilité nuira à l’ensemble du caractère. La destinée sera entravée par le manque de souplesse et la susceptibilité; des situations avantageuses seront à la merci d’une colère mal contenue. (Le Destin des personnes nées en…, R. de B. via Néroman, 2, p.203)

Degrés monomères :

X-XIV : Indique une personne un peu petite, à la figure colorée, forte et bien faite, aux cheveux courts et frisés, plutôt noirs; la bouche est prononcée, les yeux à fleur de tête, les dents mal placées, les épaules saillantes et les jambes courtes et maigres. Cette division influencée par Jupiter et Mars contient la fixe du pied d’Orion, Rigel, étoile bénéfique; le 12e degré rend le sujet plus gras. La Lune placée dans cette lace avec Saturne ou Mars, indique danger de blessure au visage. […]
Sur l’Ascendant, représente un individu froid, impérieux, se glorifiant lui-même et méprisant les autres Mars, ici placé, y ajoute l’orgueil, l’esprit de domination, d’insolence; et Mercure, ici bénéfique, corrige avantageusement ces défauts en y étant placé. Sur le milieu du Ciel, cette division zodiacale donne les aptitudes nécessaires aux sciences mécaniques et pyrotechniques. Mercure y indique les emplois de loi ou de justice; le Soleil y donne un succès peu durable, en caractérisant les avocats célèbres.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 4 via Julevno, 1, p.171)

X : Un aigle voltigeant au-dessus de trois aiglons | Esprit inquiet, enclin à la superstition — Esprit aventureux, hardi. Vie attristée par des morts d’amis.

XI : Deux femmes debout et pleurant | Vie pleine de soucis — Curiosité des choses mystérieuses, occultisme, magie, grimoires. Amitiés aussi éphémères qu’enthousiastes.

XII : Trois corbeaux perchés côte à côte | Caractère envieux et avare — Léger sadisme. Chances de la vie mal utilisées.

XIII : Deux renards dévorant des poules | Instincts sensuels et avides — Légèreté. Amitiés superficielles, mais assez générales; sympathies universelles.

XIV : Un homme à sept têtes | Esprit confus, s’égarant en projets contraires — Goût immodéré de la discussion. Ennemis sots et féroces.

XV-XIX : Représente une personne de stature plus pleine, plutôt corpulente, au visage plus rond et franc, aux cheveux roux, aux yeux pétillants, de complexion délicate sous tous les rapports; le sujet perdra ses dents de bonne heure. Bellatrix placée au 19° degré et de la nature de Mercure et de Mars, promet mariage avantageux et fortune par l’aide des amis. […]
Sur l’Ascendant, annonce un caractère hardi et aventureux, apte à toutes choses, adroit dans ce qu’il entreprend, turbulent, actif et loquace. Sur le milieu du Ciel, cette division accorde l’éloquence, les faveurs et la considération des gens de guerre ou de lettres.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 4 via Julevno, 1, p.171)

XV : Un pont bâti au-delà du fleuve | Imagination dénuée de jugement, travail sans fruit — Manque de jugement. Situations toujours décroissantes.

XVI : Un homme debout et sans mains | Impuissance, nullité — Esprit sombre, taciturne. Vie grise, sans buts.

XVII : Un renard courant de toutes ses forces | Esprit sans cesse actif et n’arrivant à aucun but malgré sa confiance en lui-même et la finesse dont il se flatte — Esprit rusé, tendant des pièges. Buts souvent changés, jamais vraiment atteints.

XVIII : Un mendiant cheminant avec sa besace | Démarches ou voyages stériles — Esprit compliqué, sans clarté. Procès,

contestations.

XIX : Trois serpents étendus à terre | Finesse, ruse, habileté et discrétion — Nonchalance. Vie dispersée, jamais fixée.

Face 3

A-Sah / Φουορ ? / Tepisatosoa
Insouciance, oubli des intérêts, futilité d’esprit, vanité, complaisance dans les discours inutiles

Il accorde une intelligence brillante, le succès dans les lettres ou les sciences, des voyages nombreux, de hautes relations, quelque réussite dans la littérature ou dans les arts, mais une vie agitée et peu de fortune… (Julevno, 1, p.89)

: Autoritaires, impérieux, ne souffrent pas qu’on leur résiste. Sujets à la colère sèche avec pâleur subite, puis rougeur brusque et les yeux injectés de sang. Jurons faciles d’une voix forte. Cœur bouillant. Frénésie ou passion lunatique vers les quinze ans., Raison (Moricand et Zain, via Privat 1, p.152)

L’intelligence est brillante, et aucun domaine ne lui est inaccessible : lettres, sciences, arts. L’activité est inlassable. Emballements successifs, l’un faisant oublier tous les autres. Fortune médiocre, activité peu productive matériellement. Vie agitée, déplacements au loin, risques d’accidents mortels. (Le Destin des personnes nées en…, R. de B. via Néroman, 2, p.204)

Degrés monomères :

XX-XXIV : Dénote un sujet bien fait mais un peu maigre, aux cheveux noirs, au visage allongé, au menton étroit, au teint foncé; les yeux et la barbe sont noirs, les jambes sont longues et maigres et le sujet a l’apparence d’un phtisique par suite de l’influence de Mars et Jupiter sur cette division des Gémeaux. […]
Sur l’Ascendant, décèle une personne de caractère indifférent, grande amie du beau sexe, quelque peu débauchée et sainte nitouche. Sur le milieu du Ciel, cette division indique que le sujet devra sa réussite à ses apparences de vertu et de sagesse, caractérisant d’ordinaire les hommes d’Etat.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 4 via Julevno, 1, p.171)

XX : Un homme assis de côté sur un cheval | Esprit facile à se laisser dominer; dépendance d’autrui — Grande originalité d’esprit. Carrière indépendante.

XXI : Deux oiseaux gazouillant sur une même branche | Amour des champs — Goût des arts. Ménage paisible.

XXII : Un homme décrépit, se traînant sur un bâton | Caractère faible; vie difficile — Insouciance du lendemain. Soucis, chagrins familiaux, danger d’isolement.

XXIII : Deux femmes assises et conversant | Caractère enjoué, sympathique, et qui se fera des amis — Caractère gai, jovial, charmeur. Succès par les relations.

XXIV : Un homme tenant un livre ouvert | Amour de l’étude, succès dans les sciences — Goût de l’étude, de la recherche. Aide du ciel, succès.

XXV-XXXIX : Désigne une personne mignonne, au visage clair et ovale, aux cheveux brillants, au teint un peu pâle. Elle est influencée par Mars et Mercure, la fixe Betelgeuse de la constellation d’Orion, rend la personne disgracieuse; le 29° degré fait le teint brunet les cheveux noirs. […]
Sur l’Ascendant, désigne une personne affable, active, ingénieuse, habile dans les arts ou les sciences, et de qualités réelles et sérieuses. Sur le milieu du Ciel, cette division annonce une réussite peu ordinaire et les faveurs ou la protection des grandes dames.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 4 via Julevno, 1, p.171)

XXV : Deux chiens qui se mordent | Caractère enclin aux violentes contestations — Inconstance, indécision. Nombreux abandons.

XXVI : Une femme debout, et pleurant | Chagrins, tristes voyages — Goût des plaisirs champêtres, de la paix tranquille. Vie de travail.

XXVII : Deux taureaux de tailles différentes | Vie laborieuse — Versatilité, goût du luxe. Course perpétuelle au bonheur.

XXVIII : Trois chiens qui courent en sens contraires | Caractère versatile, cherchant le bonheur sur des routes opposées, et ne le trouvant nulle — Grande variété d’aptitudes, adaptation aux choses les plus diverses. Vie productive, créatrice.

XXXIX : Deux hommes qui conduisent chacun un chien | Caractère souple, et qui s’attachera pour son profit à des personnages éminents — Nature affable et généreuse. Vie soutenue par les sympathies de l’autre sexe.

Modulations

■ À l’instar de Gouchon ou Antarès nous réunissons l’interprétation d’un signe selon sa signification intrinsèque, son rapport avec le soleil ainsi qu’avec l’ascendant. Même si leurs domaines respectifs sont relativement biens définis, il serait maladroit et artificiel de les séparer compte tenu de leur interaction et évolution mutuelle ainsi que de leur impact global sur le sujet. Ainsi, pour consulter nos textes sur le Soleil ainsi que la Maison I modulant chaque signe, nous vous invitons simplement à vous reporter à l’interprétation générale la fiche concernant le signe adéquate : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons.

Dans les signes qui représentent deux corps (♊︎, ♍︎, ♐︎, ♓︎) la victoire est avantageuse mais la perte grande, l’une et l’autre étant doublée. (Junctin de Florence)

I. Planètes en Gémeaux

■ Veuillez vous reporter à chaque entrée concernant le Gémeaux sur les fiches respectives des planètes : Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne.

II. Gémeaux en Maisons

Gémeaux en maison 1

Octroie une taille au-dessus de la moyenne, plus grande que petite, bien musclée, une complexion sanguine, une résistance et une vitalité très grandes, des yeux bruns ou couleur noisette, des cheveux foncés mais une peau claire, des membres longs ainsi que les muscles, des gestes et une démarche rapides, une voix claire et bien timbrée. L’intelligence du consultant sera belle,’synthétique, la compréhension rapide, une certaine précipitation en tout permet d’apprendre rapidement, la mémoire des yeux très grande, celle des noms absente, à moins que la Lune ne se trouve dans le signe. Un défaut de ceux qui ont les Gémeaux à l’Ascendant est d’être timides, de manquer de confiance en soi, de ne pas se mettre en avant malgré l’orgueil et l’ambition qui les animent. La réussite vient souvent avec ce signe, le sujet arrivant par son propre mérite, quoique la chance, souvent, lui apporte une aide dont il sait profiter au mieux de ses intérêts. Il est généralement pratique sans, pour cela, se désintéresser des choses idéalistes, c’est un homme de goût amoureux des belles choses, mais également de l’argent qui permet de se les procurer.

Interceptés : Fait trop parler et cette tendance à l’indiscrétion est cause que le sujet se crée continuellement des ennuis avec son entourage; de plus, cette position entraîne avec elle une très grande nervosité.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (pp.199,207), Muchery, 1927.

Représentent une personne grande, droite et bien faite, forte et active, de complexion sanguine, aux yeux couleur noisette, aux cheveux très noirs, au regard très vif, ayant les bras longs, les pieds petits et charnus, la démarche vive. Chez la femme les yeux sont particulièrement beaux.

Horæ Mathematicæ (1, 4), Salmon, 1679 via Julevno, 1, p..

Font la personne assez grande, droite de corps, ayant les bras longs ainsi que les pieds et les mains, mais bien faits. Le teint est frais et coloré, les yeux légèrement bruns, le regard vif cl expressif, la démarche légère et agile.

Caractère : Le sujet est bon, aime les arts et les sciences, l’étude, la renommée. Il est d’un jugement excellent, très entendu aux affaires, beau parleur, respecté de tout le monde. Ce signe influence les bras et les bronches, et Mercure en est le gouverneur.

Modulations avec :

Décrit un individu de large stature, de complexion sanguine, aux cheveux châtain clair, de bonne disposition, de caractère bon et serviable, mais assez peu fortuné.

Fait la personne un peu grande, bien conformée, avec des cheveux noirs; elle la rend adroite, ingénieuse, aimable, mais peu heureuse dans ses entreprises, à moins que la Lune ne soit en bon aspect avec les bénéfiques.

Représente une personne grande et bien proportionnée, avec des yeux gris et des cheveux châtains, ayant les doigts, les mains et les bras longs et le nez fort. Le sujet aimera les arts., les sciences et la littérature et pourra devenir un avocat ou un orateur remarquable.

Fait le sujet de taille au-dessus de la moyenne, mince et droite, aux cheveux blonds, aux yeux bleus, charitable, honoré, libéral, honnête. Vénus, affligée par un mauvais aspect de Saturne ou de Mars, rendra la personne méchante, débauchée, adultère.

Dénote une personne grande et bien faite, aux cheveux noirs, franche, turbulente, colère, très industrieuse, active, mais souvent sans succès dans ses entreprises.

Représente une grande et belle personne, aux yeux gris et expressifs, au teint coloré, affable, obligeante, aimant les arts et les sciences, ayant beaucoup de courage moral.

Indique un homme de haute stature, de complexion sanguine,avec des yeux et des cheveux noirs, humain, ingénieux, cauteleux et pervers, réussissant peu dans ses projets.

Décrit une personne grande et bien faite, au teint vermeil, aux yeux et aux cheveux noirs, au regard intelligent, à la démarche vive, aimant à s’instruire et d’un esprit original et profond.

Désigne un individu grand et bien fait, actif, à l’esprit fin et ingénieux, doué d’une vive intelligence.

Nouveau traité d’astrologie pratique (1, pp.88-89, 98-99), Julevno, 1912.

Influence du signe : Lorsque les Gémeaux sont à l’ascendant, le corps des personnes nées sous leur influence est de taille svelte et élevée; les bras et les jambes particulièrement longs, les doigts effilés, les cheveux foncés, les yeux couleur noisette. Les natifs des Gémeaux sont vifs, actifs, alertes dans tous leurs mouvements. Un caractère remuant s’annonce par l’expression de leur regard, qui diffère, sous ce rapport, des tendances plus fixes des yeux de ceux qui sont nés sous les deux signes précédents, sans que nous voulions prétendre que ceux du Bélier expriment toujours la colère, et ceux du Taureau l’obstination. Néanmoins, nous constatons cette tendance innée que l’on remarque surtout quand les natifs de ce signe ne sont pas occupés par ailleurs. En somme, on peut dire que les personnes nées sous le signe des Gémeaux ont une expression plus vivante, plus changeante qu’on ne trouve dans aucun autre signe. Ce sont des esprits essentiellement inquisiteurs, qui veulent toujours savoir la raison des choses; mais, manquant souvent de persévérance pour suivre les indices jusqu’à la conclusion, ils aboutissent ainsi au désappointement. Ils ont du tact et évitent, même lorsqu’on les provoque, d’offenser qui que ce soit; aussi sont-ils généralement aimés de tous, bien que leur affection personnelle ne soit pas profonde.

Deux catégories distinctes de gens naissent sous ce signe : l’une, trop passionnée pour la lecture, devrait cultiver indépendamment sa pensée, au lieu d’épouser les idées des autres ou d’imiter leurs manières; l’autre est bien équilibrée, scientifique, réservée, un modèle pour tous. Le Soleil levant dans les Gémeaux exalte tous les plus nobles attributs du signe; il rend la nature plus stable et plus satisfaite, donne plus de persévérance, rend le corps particulièrement sain et actif. Mercure ascendant dans les Gémeaux, son domicile, aiguise l’intelligence, donne le talent de l’écrivain ou de l’orateur, mais il rend le sujet qui naît sous cet aspect d’un caractère extrêmement irritable, instable, aimant à changer de lieu ou d’emploi. Les personnes nées sous le signe des Gémeaux font d’excellents commis-voyageurs.

Effets sur le mental : Donnent au sujet une mentalité vive, alerte et encyclopédique, aisément adaptable aux circonstances, mais si instable qu’il manque de l’énergie nécessaire pour soutenir l’effort et parvenir au succès.

Le Message des astres (pp.89-90, 299), Heindel, 1913.

Plan mental et spirituel : Compréhension très facile et assimilation aisée. Raisonnement excellent, grande curiosité intellectuelle, mais esprit superficiel, encyclopédique; imagination féconde mais diffuse; très souvent intuition. Manque de concentration. Beaux-arts, musique, généralement beau parleur, bon orateur. Enclin à la lutte verbale. Tendances spirituelles assez faibles, ce signe représenterait le matérialiste intellectuel.

Goûts, sentiment et passions : Tendances morales peu profondes, serait enclin à se laisser entraîner. Nature double et indécise en toutes choses; finesse des sentiments, mais instabilité et manque de profondeur; goût très marqué pour les changements; volonté très variable et plutôt faible. Versatilité et inconstance.

Sociabilité : Gestes vifs et nombreux, ponctuant une parole très aisée; grande diplomatie. Se fait apprécier par son tact, sa verve et sa jeunesse de caractère. Sait jouer le rôle de conciliateur. Il est redouté du fait de son bavardage exagéré, de son inconstance, de sa tendance au "bluff" ou même au mensonge.

Action et réalisation : Adroits et alertes dans leurs mouvements. Activité souple et rapide, mais peu intense et dispersée. Nombreux essais, mais peu de succès faute de patience et d’intensité dans l’effort; doué surtout pour les réalisations de courte durée. Il réussit grâce à son sens de l’opportunité et à ses facultés d’adaptation. Il échoue en raison de la dispersion de ses efforts ou de ses hésitations. Souvent deux changements importants d’activité ou deux professions en même temps, ce qui peut être la cause du succès ou de l’échec suivant le cas. En général, plus heureux dans ce qu’il entreprend pendant la seconde partie de la vie.

Destin : Très souvent une vie double: deux projets, deux occupations simultanées, deux affections marquantes, successives ou en même temps, deux mariages, deux sources de gains ou deux causes principales de dépenses, deux phases fort différentes au cours de la vie, etc. Les gains sont multiples, assez faciles, mais d’importance limitée, de sorte que l’aisance est assez rare. Le succès est généralement acquis dans le commerce, la librairie, les emplois de bureau et parfois le journalisme ou la littérature. Plus de stabilité à partir de 30-40 ans.

Professions : Écrivain, journaliste, acteur, dessinateur, linguiste, interprète, courtier, commerçant, employé de bureau, secrétaire, cheminot, livreur, vendeur, etc.

Dictionnaire astrologique (pp.280-281), Gouchon, 1935.

Ont le teint frais et les yeux légèrement bruns, vifs, espiègles, le menton allongé, une démarche alerte, légère et agile. La taille est longue, plutôt mince, le corps est droit et les bras sont particulièrement longs, mais bien faits. Les mains sont belles et allongées de doigts minces et agiles, prestes, dont les Gémeaux jouent en parlant, ponctuant leurs propos avec des gestes. Les cheveux sont longs et plats.

L’Astrologie scientifique (p.94), Privat, 1935.

Anatomie : Corps nerveux, alerte et souple. Excellents réflexes très rapides. Développement de tous les organes de la motricité et de l’appareil respiratoire.

Tendances pathologiques : Affections nerveuses et mentales, troubles de la respiration et de la locomotion. Maladies des poumons. Accidents aux mains et aux bras ainsi qu’aux épaules.

Caractère et dispositions : Troisième signe du Zodiaque, les Gémeaux sont un signe de l’élément "Air". Ses caractéristiques dominantes sont donc intellectualité et la versatilité. Comme l’air il est subtil, léger, mais aussi, comme lui, saisissable et impalpable. Natif des Gémeaux, vous avez l’intelligence vive, la compréhension prompte et facile, une grande faculté de parole et une curiosité qui s’étend à toutes choses. C’est ce signe qui engendre les beaux parleurs à la langue agile, mais malheureusement aussi, s’il est mal disposé, les orateurs trop bien doués dont la parole précède la pensée, les brillants causeurs qui séduisent au premier abord mais dont les affirmations ne résistent pas à un examen sérieux. Les mains sont, en général, en perpétuel mouvement, car le geste précise et délimite l’idée; les yeux sont vifs, perçants expressifs, souvent agités et parfois d’une mobilité excessive. Vous avez en vous des dons extraordinaires d’assimilation, un penchant vers le savoir jamais assouvi et une grande subtilité d’esprit. Très sociable, vous faites toujours preuve dans vos rapports avec vos semblables, de tact et de courtoisie. Vous évitez avec soin de blesser les sentiments d’autrui; réciproquement, vous n’aimez pas qu’on vous heurte ni qu’on vous provoque.

Votre désir d’apprendre est immense et vous souhaiteriez si cela vous était possible, embrasser l’ensemble des connaissances humaines; vous initier à toutes les sciences, à toutes les conquêtes de l’esprit serait le programme naturel de votre destin. Vous lisez énormément par besoin de puiser les renseignements à toutes les sources, d’enrichir sans cesse votre savoir par une documentation fouillée. D’ailleurs, la littérature en elle-même vous intéresse prodigieusement et il y a toujours en vous quelque chose de l’écrivain, parfois même du polémiste. Vous êtes adroit et d’une étonnante habileté dans les tâches que vous entreprenez. Mais il s’y mêle une certaine nervosité due à votre penchant à vouloir trop réaliser à la fois. Le côté affectif n’est pas, chez vous, extrêmement développé. Vous avez, suivant le langage populaire, "plus de tête que de cœur" et vos élans sentimentaux ne sont, en général, pas très profonds. En un mot, vous êtes un cérébral, et tous vos dons dérivent plutôt de l’intelligence qui est vive, que de l’imagination, assez moyenne, et de l’élan mystique, presque inexistant dans votre psychisme.

Aptitudes et influences possibles sur votre destin : Vos possibilités créatrices sont limitées mais vous avez une étonnante faculté pour vous approprier les idées d’autrui. Vous ne cherchez pas à inventer, mais vous pouvez assimiler avec une étonnante aisance les découvertes que d’autres ont faites avant vous; et vous pouvez repenser ces éléments avec tant de bonheur et d’habileté qu’il en résulte souvent quelque chose de neuf ou, du moins, qui donne l’illusion de l’être. Votre principal défaut est l’inconstance, Vous aimez trop le changement pour poursuivre longtemps la même tâche. Vous avez aussi tendance à disperser vos efforts, touchant à tout, sans vouloir rien approfondir. Le "dilettantisme" est votre formule préférée. A cause de cela, on dira facilement que vous n’avez pas de chance. Mais vous avez tant de ressources, vous êtes si "débrouillard" que vous "retombez presque toujours sur vos pattes". Donc, si vous voulez faire un effort pour vous concentrer davantage vers un but unique, vous êtes appelé à de beaux succès. L’ensemble de ces facteurs permet de conclure que c’est parmi les natifs des Gémeaux que se recrutent les intellectuels, les gens de plume, littérateurs, les journalistes, les membres du corps enseignant, les intermédiaires, les gens dont le métier exige de fréquents déplacements. Parfois aussi les hommes d’affaires et les diplomates.

L’art de l’interprétation en astrologie (pp.135-136), Antarès, 1975.

Gémeaux en maison 2

Interceptés : Une trop grande réflexion empêche d’agir; le natif a peur de ce qu’il entreprend, il hésite et perd ainsi de belles occasions de réussite.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.207), Muchery, 1927.

Gains fréquents, mais d’importance limitée; le sujet exerce souvent deux occupations en même temps ou dirige une entreprise à succursales. Le commerce sous toutes ses formes et surtout le courtage sont les sources les plus fréquentes de gains, mais les emplois de bureau et tous les travaux intellectuels s’accordent aussi fort bien avec ce signe. Comme le Taureau se trouve souvent à l’AS les gains provenant de l’agriculture ne sont pas non plus à éliminer. La réussite financière est généralement assurée par le savoir faire, souplesse et l’ingéniosité. Les échecs proviennent — si l’ensemble du thème est médiocre — de la dispersion des efforts ou d’un manque de régularité dans l’action.

Dictionnaire astrologique (p.282), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 3

Interceptés : Fait voyager beaucoup, permet d’obtenir facilement des diplômes et des places de faveur, donne l’appui de gens instruits, des bourses et des possibilités de voyager gratuitement.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.207), Muchery, 1927.

Excellente position pour l’éducation et pour le développement des facultés mentales. Ce signe donne des aptitudes littéraires ou scientifiques, des facilités pour apprendre les langues, de l’aisance dans la parole et aussi une tendance au bavardage. L’intellect est assez réalisateur. Ce signe en III doit aussi faciliter les relations avec les frères, sœurs, cousins, voisins, etc., probablement parce que le sujet sait faire preuve de diplomatie. Ces relations peuvent influencer l’évolution intellectuelle. Bonne position pour les situations se rattachant aux écrits ainsi que pour les occupations exigeant de fréquents déplacements.

Dictionnaire astrologique (p.282), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 4

Interceptés : Donne l’instinct de l’économie, suscite des querelles avec la famille surtout parmi les parents par alliance.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.207), Muchery, 1927.

Cette position indique une ascendance plutôt intellectuelle et souvent l’entourage familial exerce une influence bonne ou mauvaise sur les études, dont le développement se poursuit au delà de la période scolaire; parfois la dernière partie de la vie est surtout consacrée à la lecture. C’est une bonne position pour l’entente familiale, surtout avec les frères, sœurs et cousins. Souvent deux domiciles simultanés avec possibilité de deux changements de résidence par an, à certaines périodes de la vie. En général, domicile instable. Cette position ne semble guère favoriser l’acquisition de terres ou immeubles.

Dictionnaire astrologique (p.283), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 5

Interceptés : Fait rechercher son plaisir dans l’amour et souvent même son intérêt, facilite le mariage riche mais non d’affection.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.207), Muchery, 1927.

Inconstance et hésitation en amour, deux affections marquantes au cours de l’existence, simultanées ou successives. Ce signe en V indique de nombreuses amourettes, surtout si l’influence de Vénus ressort dans le thème. Ce signe stérile présage aussi--s’il y a mariage--une progéniture très restreinte ou nulle. Par contre, les enfants sont intelligents et dociles, s’il y en a. Aime les amusements, les plaisanteries, les lectures gaies, le théâtre, etc. Sur le plan financier, peu de chance pure, mais malgré cela les gains spéculatifs paraissent assez fréquents en raison des capacités de raisonnent dont fait preuve le sujet, et aussi de son intuition (à condition qu’il n’y ait pas d’indication contraire comme par exemple un maléfique en V ou Mercure très mal aspecté).

Dictionnaire astrologique (p.283), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 6

Interceptés : Luttes nombreuses avec les inférieurs; la santé est fortement influencée par les nerfs, souvent difficultés de prononciation ou d’élocution.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.207), Muchery, 1927.

Ce signe prédispose aux maladies des bronches et des poumons, plus rarement douleurs aux épaules ou aux bras et parfois blessures aux membres supérieurs ou aux mains. Egalement maladies nerveuses de toute nature. L’intellect semble attiré vers tout ce qui touche à la médecine, à la pharmacie, etc., et le sujet peut devenir un praticien très subtil dans ses diagnostics et pouvant se spécialiser dans les maladies des voies respiratoires ou dans les soins aux enfants. Ce signe indique également les emplois subalternes surtout de bureau. Parfois deux occupations différentes sont exercées au cours de la vie. Les serviteurs ou collaborateurs sont adroits, subtils, mais ils sont pernicieux et ont parfois tendance à mentir ou à voler.

Dictionnaire astrologique (p.283), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 7

Interceptés : Relations nuisibles, discussion dans le ménage au sujet d’argent; perte de procès ou résiliation de contrat, dédit à payer.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.207), Muchery, 1927.

Dans la plupart des cas, ce signe présage deux affections principales au cours de la vie (comme il a été dit pour la maison V) mais ici il s’agit plutôt de deux unions légales ou d’une liaison suivie d’un mariage ou encore d’un mariage marchant de pair avec une affection cachée. Dans certains cas, ce sont deux liaisons de longue durée. La première union ou liaison a généralement lieu de bonne heure malgré les hésitations qui la précèdent parfois; souvent le conjoint est plus jeune et le sujet prend des collaborateurs ou associés il devra les choisir également plus jeunes que lui. Parfois mariage avec une parente ou parent éloigné et l’entourage familial peut intervenir dans la conclusion, de l’union. Peu de procès, mais ceux que le sujet est obligé de faire seront adroitement conduits et se termineront habituellement à son avantage. Inimitiés peu nombreuses en raison des bons sentiments du sujet de son habileté à aplanir les grosses difficultés. Polémiques et critiques épistolaires.

Dictionnaire astrologique (p.284), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 8

Interceptés : Risque d’intoxication par les aliments, maux d’intestins, perte d’argent ou héritage vainement attendu.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.208), Muchery, 1927.

La fin est souvent hâtée par une dépense nerveuse exagérée ou par des complications pulmonaires (tuberculose, etc.). L’étoile Aldébaran qui est à 8° des Gémeaux semble aggraver les pronostics éventuels de fin brusque qui peuvent exister d’autre part. Ce signe ne semble guère favoriser la longévité. Souvent deux héritages ou plus, mais plutôt d’importance limitée Parfois perte prématurée de frère, sœur ou cousin. Cette position peut indiquer un certain attrait pour l’occultisme, l’histoire et les antiquités.

Dictionnaire astrologique (p.284), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 9

Interceptés : Donne des idées parfois bizarres au sujet de la philosophie ou de la religion, peut faire que l’on se marie avec une personne étrangère ou que l’on se fixe en dehors de son pays. Risque de pertes d’argent sur des produits étrangers.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.208), Muchery, 1927.

L’intellect pratique des Gémeaux atténue ici les significations spirituelles de la IX de sorte que le sujet ne sera peut-être pas très idéaliste. Néanmoins cette configuration doit favoriser l’envergure intellectuelle et permettre des échappées vers la religion, la philosophie, l’idéal, lorsque les soucis matériels ne sont pas trop absorbants. Des revirements d’opinion dans le domaine philosophique ou politique sont probables. Position propice à l’intuition, à l’inspiration. Les grands voyages sont assez nombreux, mais souvent leur durée est modifiée et raccourcie en cours de route, tandis que les petits voyages sont souvent prolongés dans les mêmes conditions. De toute façons, il y a généralement deux voyages marquants au cours de la vie. Le sujet est souvent attiré vers les colonies et les pays étrangers, Aldebaran à 8°. Il peut aggraver les risques d’accidents au cours des voyages si l’ensemble du thème indique des étrangers de ce côté.

Dictionnaire astrologique (p.384), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 10

Interceptés : Accroissement de situation commerciale ou dans une position du domaine régi par Mercure, donne de belles aptitudes artistiques, permet de dépenser de l’argent pour son plaisir.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.208), Muchery, 1927.

Hésitation pour le choix d’une carrière. Plusieurs essais dans des directions différentes et instabilité pendant la première partie de la vie. Abandon fréquent de la première profession vers 30-40 ans pour en embrasser une autre plus conforme aux aspirations: ce changement radical est souvent heureux et assure un appréciable succès pendant la seconde partie de la vie; mais dans certains cas--lorsque l’ensemble du thème est précaire--il peut être néfaste et le sujet ne parvient plus récupérer entièrement ce qu’il a perdu, et reste dans une situation instable. Cette position convient tout spécialement au travail intellectuel ou scientifique sous toutes ses formes ainsi qu’a l’enseignement, au commerce, aux entreprises de transports. Convient plus aux rôles de second plan qu’aux chefs d’industrie, sauf rares exceptions. Ce signe indique d’excellents ingénieurs, inventeurs, instituteurs, secrétaires, chefs de services, etc. Sur le plan politique, ce signe provoque des indécisions et parfois une modification des conceptions primitives avec évolution vers les données terre à terre. Il peut cependant donner de bons ambassadeurs. Le rôle, bon ou mauvais, des frères et des relations en général, est important au point de vue honorifique. Le succès est dû à l’ingéniosité, à la diplomatie, et à la présence d’esprit qui permet de saisir les occasions. L’insuccès résulte parfois des changements trop fréquents ou d’hésitations regrettables.

Dictionnaire astrologique (p.285), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 11

Interceptés : Cause des chagrins en amour, ne rend pas constant dans ses affections et doit susciter des querelles avec les associés au point de vue pécuniaire.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.208), Muchery, 1927.

Amis nombreux, intelligents, diplomates et de bon conseil pour les petites choses, mais on ne peut guère compter sur eux dans les affaires importantes. Les Gémeaux en XI indiquent que le sujet doit surtout chercher des amitiés parmi son entourage familial (y compris les parents éloignés et de préférence du même âge ou plus jeunes que lui) ainsi que parmi ses amis d’enfance. L’influence des amis se fera surtout sentir sur l’évolution intellectuelle. En général, le sujet saura inspirer de la sympathie et tirer parti de ses relations amicales. Il devrait, par contre, éviter d’accorder sa confiance trop à la légère.

Dictionnaire astrologique (p.285), Gouchon, 1935.

Gémeaux en maison 12

Interceptés : Mauvaises fréquentations qui nuisent, perte d’argent, ennuis au sujet des enfants ou de parents plus jeunes que soi. Blessures par animaux domestiques.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.208), Muchery, 1927.

Mêmes maladies que pour les Gémeaux en VI, mais le pronostic est plus sérieux parce que la maison XII indique plutôt des maladies chroniques, tandis que la VI marque les maladies aiguës. Le sujet est souvent l’objet de calomnies, de médisances très adroites et partant, assez dangereuses et pénibles étant donné que l’entourage en est souvent responsable. Néanmoins, ces ennemis cachés occasionnent plus de soucis que de mal réel et le sujet ne devra pas surestimer l’importance de ces ennuis. Pour les intellectuels, cette position présage des jalousies de confrères et des critiques auxquelles on ne peut répondre parce que les attaques sont menées indirectement et sans que le sujet soit nommé.

Dictionnaire astrologique (pp.285-286), Gouchon, 1935.

Maison terrestre afférente (III)

Noms Surnoms Position Qualité Élément Analogie
Maison 3
Demeure des frères
Fratres {Les frères} Cadente Malheureuse 🜁 Éducation

I. Significations

a. Signification générale

► Concerne l’adaptation au milieu par l’entremise des influences formatrices subies.

b. Interprétation personnelle

► Renseigne sur ce qui concerne l’esprit pratique, les mises en relation et réflexions concrètes. Concerne les mécanismes de la prise de conscience. Délimite les dispositions à l’étude tant dans l’acquisition du savoir que dans le maniement de ce dernier.

► Renseigne aussi sur l’apprentissage par l’émotionnel et l’ambiance ainsi que leur moyen de mise en œuvre. Ainsi, renseigne sur l’éducation familiale, l’impact formateur des petits voyages et les aptitudes aux relations sociales.

► Indique conséquemment l’influence horizontale des proches autres que les ascendants : frères, sœurs et cousins germains, amis et voisins. Pour les frères et sœurs on doit examiner la IIIe avec 5° d’orbe, les cinq derniers de la IIIe appartenant à la IVe, au de la IIIe, à significateur général des frères, comme la l’est des sœurs, enfin aux planètes situées dans la III (Ptolémée). Renseigne sur les successions.

► Indique enfin le rapport aux lettres en général et ainsi aux correspondances, aux écrits intellectuels ainsi qu’aux études, enfin, à la foi et à la religion.

c. Interprétation sociale

► En lien avec les voies de transport et de communication : comme la poste, les téléphones, la radio ou internet, les chemins de fer et les véhicules, les bibliothèques et publications littéraires.

d. Interprétation météorologique

Le signe des Gémeaux cause en général une constitution tempérée. Mais en particulier les premiers degrés humectent davantage et corrompent; ceux du milieu sont tempérés; ceux qui suivent ont une nature composée et irrégulière. Les septentrionaux excitent les vents et ébranlent les terres; les méridionaux dessèchent et brûlent.

Tétrabible, II ( De la météorologie zodiacale), Ptolémée, II.

II. Modulations

a. Effet des planètes

■ Pour consulter les modulations effectuées par les planètes sur la maison III, 𝕍 les entrées respectives sur les fiches des planètes : Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne.

► ☽ y est bien placée et ♂ avec ♄ y est favorable.

b. Effet des signes

■ Pour consulter les modulations effectuées par les signes sur la maison III, 𝕍 les entrées respectives sur les fiches des signes : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons.

c. Maître de III dans les maisons

I : Plaisirs et profits par voyages, découvertes ou inventions. | Indice d’esprit curieux cherchant à s’instruire, de réussite dans une situation intellectuelle. | La IIIe Maison, l’éducation, les frères et les petits voyages, liée à l’Ascendant, formateur du caractère, sa base, imposera à l’esprit activité et intelligence, tendance aux voyages rapides, besoin de s’entremettre et d’instruire, attrait pour une situation intellectuelle, curiosité scientifique ou géographique. (La Géographie et l’Histoire appartiennent à la III). Les résultats seront excellents ou contestables par les planètes maîtresses de la III et de l’Ascendant; leurs discordances révéleront toujours des troubles.

II : Fortune par voyages. | d’entreprises heureuses avec les frères et sœurs, de voyages lucratifs. | La III étant l’élément où baigne la personnalité et qui réagit sur lui, tandis que la II règne sur les biens acquis, leurs réciproques contacts rendront apte à apprécier la finance, favoriseront les voyages d’affaires, les entreprises favorables avec les frères et sœurs, exprimeront leur influence sur les questions d’argent et les études. On fera profiter ses frères et sœurs de ses biens et combien de voisins manifesteront des amabilités intéressées.

III : Accord avec la famille et voyages avantageux. | de bonne entente avec l’entourage, d’esprit cultivé, de réussite dans les écrits, ou les voyages. | Il favorise tout ce qui appartient à la III e Maison et participe à ses fonctions. Il préfère la bonne entente avec l’entourage, est bienveillant pour les frères et cousins, est séduit par les déplacements brusques et les récits de voyages. Les écoles le préoccuperont et il sera un lien entre les membres de sa famille, un porte-parole avisé, Il gesticulera en discourant ou causant, sauf si Saturne est le dominateur en question, puisqu’ayant tendance à rendre avare dans tous ses domaines il ramènera à soi jusqu’aux gestes. Répétons sans cesse que les détériorations infligées au Maître se répercutent sur la Maison.

IV : Voyages au sujet de successions ou d’héritages dans le pays du père. | que le natif succédera à son père; de déplacements nombreux pour la famille. | Les frères et la famille, famille s’étendant aux voisins, aux études et leçons, aux collèges et professeurs, aux livres, à tout ce qui facilite les nouvelles relations, comme les œuvres des auteurs et les voyages, attributs de la III, sont donc entraînés vers la IV, l’hérédité, la mémoire, les sources, le foyer, le lieu natal. D’où attirance des frères et soi-même pour le foyer, les voyages et l’activité dans le pays de naissance, amour des biens, surtout des biens immobiliers provenant des ancêtres, possibilités d’être sourcier d’eau (la IV étant les lacs et la III rendant sensible aux ondes visibles ou cachées par sa maîtrise sur le plexus solaire qui conditionne les sensations), déplacements nombreux pour la famille, surtout la paternelle en naissance masculine, et la maternelle, en féminine. L’éducation est dirigée par le père, exemple et guide dans les vieux jours.

V : Voyages de plaisir ou d’agrément ou pour cause d’argent. | de déplacements lucratifs ou d’agrément. | La III incarne l’accès à la connaissance et donc l’instruction, tandis que la V conditionne les joies plaisirs et voluptés, les créations et dépenses, les enthousiasmes et les amours. Comment ne serait-on pas tenté de penser aux jeux et spectacles durant les heures de cours, comment ne se formerait-on pas en dévorant une littérature romanesque et n’aimerait-on pas les spectacles ? On sera calculateur, car Mercure reste invisible et présent dans la III et l’on appliquera au jeu ses facultés. On se liera aisément et plaisamment en voyage. L’éducation, en général bonne, procurera des succès dans le monde. Un auteur dramatique ou un artiste sera favorisé par cette disposition… pourvu que les planètes ayant maîtrise sur la III et la V s’y prêtent ainsi que d’autres éléments, comme il se doit. Mais la tendance existera, plus ou moins saccagée, épanouie ou refoulée.

VI : Maladies contractées en voyage ou cure dans une ville d’eaux. | de maladie chronique nécessitant une cure ou un changement d’air. | L’accès à la connaissance qui signale la III n’est possible que par le mental. Son maître en VI est dans la Maison des maladies, de tout ce qui comprime ou compromet l’activité. Que peut donner cet alliage ? Des déplacements défavorables à la santé et une maladie chronique nécessitant un changement d’habitudes ou un voyage, un risque d’affection mentale, si les astres s’y prêtent, mais il y a là une indication, des aptitudes aux petits travaux, un esprit critique chez les serviteurs. On servira ses frères et l’on excellera à dresser les petits animaux. Tout ceci avec les considérations générales touchant les planètes et leurs rapports. Soulignons que l’on pourrait développer ces remarques à l’infini, elles s’imbriquent et se subdivisent, comme toutes les autres. Elles constituent un simple canevas qu’on se doit d’enrichir.

VII : Mariage avec une personne n’habitant pas la résidence du sujet, ou mariage à la suite de voyage ; argent ou valeurs dérobés par des voleurs ou perdus dans le cours d’un voyage, si la planète se trouve mal disposée. | de procès avec les parents, ou l’entourage, au sujet d’une propriété située dans un lieu autre que celui du natif. | Le monde extérieur que l’on s’incorpore, qui devient sa vie et son décor familier, voici ce que propose la III et nous savons que la VII dit ce qui vous complète et comment on s’équilibre ou s’entend avec lui. Ces alliances peuvent notamment donner : relations au cours d’un voyage, d’où peut résulter un mariage ou une association avec quelqu’un n’habitant pas son lieu de résidence ; préoccupation future pour un procès avec les frères ou son entourage, pour une spéculation hors de sa ville natale (la VII est la Ve de la III d’où aussi intérêt pour l’enfant ou les enfants d’un frère) ; longues lettres avec l’épouse, volontiers compagne d’études et que l’on peut avoir connue en s’efforçant de s’instruire. La réciproque est vraie.

VIII : Accidents, danger pour la vie ou péril de mort en voyage ou voyage occasionné par un décès dans la famille. | de voyage pour recueillir une succession, ou de changement d’habitation après une mort. | La prise de contact avec l’extérieur, comment il se présente, les sympathies ou antipathies qui en résultent sont aussi les attributs de la III tandis que la VIII est vouée à la transformation, au renouvellement, à l’au-delà ténébreux. Donc les courts voyages seront dangereux pour la vie, surtout si la planète maîtresse est Mars, Saturne ou Uranus. Des décès obligeront à se déplacer. On sera très affecté, et plutôt dans son adolescence, par la mort de frères ou de consanguins, l’on sera attiré par les mystères de la mort et comme hanté de leur présence. La Maison VIII contient l’idée du scrupule et le scrupule était un poids servant à peser les poisons (appartenant à la VIII) chez les pharmaciens. Dans les études que l’on entreprendra on se montrera donc scrupuleux (ou sans scrupule si la planète en cause détruit cette préoccupation).

IX : Les frères ou sœurs du sujet quitteront leur pays natal et iront s’établir et se marier en pays étranger. Le maître de la 3e maison placé dans la 9e donne aussi le goût des voyages dans le but de s’instruire ou d’évangéliser. | de changement de résidence sur le milieu de la vie, de déplacements dans le but de s’instruire. | Les petits voyages et les études de la III, entraînés par les grands voyages et les préoccupations philosophiques de la IX, déterminent : faim d’explorations à l’étranger pour s’instruire et enseigner; hautes études; frères ou proches parents résidant en pays étrangers ; changement de résidence voire de pays vers le milieu de l’existence; songes concernant les études, les frères, les élèves, les déplacements, où les véhicules symboliques tiendront une large place ; attrait pour la métaphysique et la théologie; intelligence des choses de l’étranger; préférence envers les professeurs venus de l’extérieur ou y ayant vécu, attirance pour les Mémoires sur les Missions.

X : Voyages de grande importance ayant trait à la position ou au crédit du sujet. | de déplacements nombreux, ou de situation nécessitant des voyages. | Les liens de la chair, de l’esprit et du cœur, tels qu’ils sont formés par la coutume et l’usage, sont la raison de la III, avec tout ce que nous avons déjà énuméré, tandis que la Xe Maison incarne la situation, la réalisation dans le domaine actif. Elle est aussi le crédit puisqu’on prête suivant la position. En principe, la Xe étant plus éminente que la IIIe, surtout la planète en X étant prépondérante, elle influencera davantage la III que la III ne l’inspirera. Mais on sera enclin à des voyages professionnels ou pour améliorer son état. Les déplacements auront une répercussion sur la carrière, l’occupation, le crédit. On réussira (ou non) par les capacités de l’esprit, sa vélocité, le sens des liaisons et des relations qu’il déploie. Comme la X est essentielle, la position sera profitable aux frères et sœurs de même qu’à l’entourage.

XI : Voyages ayant pour but d’améliorer la position, rencontre fortuite d’amis puissants. | d’amitiés nombreuses dans des pays différents. | Si la I est la personnalité, la III peut être comparée à la cité dans laquelle se meut l’être que représente l’Ascendant, et prévient de ses fréquentations, de sa formation et de ses préférences. Pays idéal et dont chacun de nous conçoit l’étendue. On peut dire que l’œuvre de Marcel Proust est consacrée à cette description, ce qui justifie son importance. La XIe Maison contient les amis et les aides et, étant la IIe de la X, quand la Xe Maison est prise avec son sens spécifique en qualité d’Ascendant, elle dit les biens acquis par la situation et les décisions prises. La correspondance entre la IIIe et la XIe fera donc influencer les études par les amis, procurera de nouvelles relations en voyage et des amitiés aussi nombreuses que diverses, un goût pour les études touchant à la politique, de la considération pour les amis des frères comme ceux des voisins, un désir de connaître ceux-ci; peut-être même si le maître de la III est maléficié, fera-t-on des constatations désagréables à leur sujet.

XII : Voyages malheureux ou onéreux, danger d’emprisonnement. Mais pourtant le maître de la 3e maison bien disposé ou dignifié signifie dans la 12e maison, voyages pour l’exploitation de grands animaux sauvages ou domestiques. | de poursuites au sujet d’un écrit, de danger d’accident en voyage, de perte prématurée de frères ou de sœurs. | La III est le prolongement de la personnalité, la prise de contact avec le monde dès qu’on est sorti de l’œuf : elle vaut par la richesse de ses antennes, tandis que les épreuves et difficultés sont encloses dans la Maison XII. La répercussion d’une tendance sur l’autre procurera donc ennuis en voyage, tribulations, embûches, maladies se déplaçant ou obligeant à se déplacer, ennuis dus aux frères et aux écrits, tourments par des lettres anonymes, peut-être danger de dérangement mental, voire même d’attentat mystérieux si la planète en cause est Mars, Saturne, Uranus, Neptune ou Pluton peut-être aussi Mercure mal configuré. Combien d’essais aboutiront à un cul-de-sac puisque la XII est représentative des prisons. Un écrivain ayant le Maître de III en XII aura tendance à faire exécuter ses œuvres par des « nègres » ou s’enfermera pour travailler.

Nouveau traité d’astrologie pratique (1,pp.210-211), Julevno, 1912 & Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.229), Muchery, 1927 & L’Astrologie scientifique (pp.359-363), Privat, 1935.





Version: 2.0
Maj : 07/06/2024