🔍
Bouton_Accueil

Bélier
Le Journalier

Données générales

Position Intervalle solaire Saison Élément Mode Luminosité Ascension Polarité Orientation Domicile Exaltation Exil Chute Termes
6 | 14 | 21 | 26
Faces
10 | 20
1 21 Mars - 20 Avril Printemps (1)
Équinoxiale
Feu Cardinal Diurne Courte
Oblique
Positif
Commandant
Septentrional Mars (🌞) Soleil (18°) Vénus Saturne (20°)

Substance Correspondances
Symbolisme Principes Qualités Défauts Personnalités Perceptions Anatomie Humaine Santé (Troubles de la) Nature Environnement

Graphique

Race
Animal
Quadrupède
Domestique

Taille
Moyenne
Mince

Vitalité
Forte
Violente
Véhémente
Tortueuse

Fertilité
Stérile

Beauté
Royale

Voix
Médiocre


Tarot
Empereur 👁


Géomancie
Acquisitio
Volonté
Activité
Action
Extériorisation
Énergie
Explosion
Puissance
Force
Virilité
Chef
Commandement
Luttes
Combats
Guerrier
Troubles
Changement
Commencement
Renouvellement
Printemps
Naissance
Matin
Commencement
Progression
Jeunesse
Mobilité
Courage
Fougue
Audace
Entreprise
Spontanéité
Franchise
Initiative
Vivacité
Dynamisme
Promptitude
Ambition
Confiance
Enthousiasme
Passion
Générosité
Autorité
Commandement
Indépendance
Individuation
Impulsivité
Impatience
Imprévoyance
Instabilité
Imprudence
Précipitation
Aventurisme
Indiscrétion
Incontrôle
Versatilité
Instabilité
Lubricité
Déperdition
Dépense
Gaspillage
Désordre
Contradictions
Fanatisme
Violence
Colère
Brutalité
Destruction
Folie
Mort

Soleil
Alveydre (D’) Alexandre Saint-Yves
Guaita (De) Stanislas
Lecour Paul
Maïmonide Moïse
Nanak (Guru)
Nisargadatta Maharaj
Potet (Du) Denis
Piobb
Raphaël 👁


Lune
Agrippa De Nettesheim
Levi Eliphas
Raphaël


Ascendant
Guaita (De) Stanislas
Nisargadatta Maharaj


Milieu de ciel
Blavatsky (Madame)
Canseliet Eugène
Heindel Max
Papus
Piobb

Couleurs
Brillantes
Éclatantes

Rouge
↳Vermillon
↳Sang de bœuf
↳Feu


Formes
Massive
Carrée


Appétence
Sec
Brûlé
Amer

Caractérologie
Bilieux
Égocentrique
Intuitif
f. Extraverti
Surémotif-actif-surprimaire
dit Colérique pur


Caractéristiques

Vitalité
Forte

Chaleur
Résistance


Homme zodiacal
Tête
Cerveau
Hypophyse
Face
Yeux
Oreilles
Dents

Excès de 🜂

↳Infections

↳Fièvre ☉ ☿ ♂
Suite ⇩Rétracter ⇪

Dents
↳Caries
↳Aphtes

Mucosités ♀
↳Rhume ♀

Gencive supérieure
↳Ulcère ♃


Inflammations
Suite ⇩Rétracter ⇪
Migraine ☽ ☉ ☿ ♂
Vertiges ☿ ♃
Méningite ☉ ♂
Évanouissement ☉ ♃
Coma ☉ ♃


Hypertension
Suite ⇩Rétracter ⇪
Thrombose ♃
Congestion ☉ ♃ ♂
Hémorragie ☉ ♂
Névralgie ☿



Manque de 🜂

↳Sang
↳Anémie ☉

↳Oreilles
↳Surdité

↳Yeux
↳Myopie ☽
↳Cataracte ☽


Psychologie
Suite ⇩Rétracter ⇪
Somnolence ♃
Insomnies ☽ ♂
Léthargie ☽
Aphasie ☉
Amnésie ☉


Accidents
Suite ⇩Rétracter ⇪

Zone
Tête

Médium

Violent
↳Armes
↳Feu
↳Animaux carnassiers

Brûlures
↳Érythème actinique ♂

Animaux
Autruche
Bélier
Brochet
Cheval
Coq
Pivert
Tigre


Végétaux
Fougère
Œillets
Passe rose
Primevère


Minéraux
Améthyste
Diamant
Chalcédoine
Ocre
Pyrite
Sable (du désert)
Sardoine
Soufre


Métaux
Acier

Lieux
Animés
Bruyants
Sportifs
Décisionnaires

Industrieux
Suite ⇩Rétracter ⇪
↳Industries
↳Scieries
↳Usines
↳Forge
↳Fonderies
↳Arsenaux
↳Citadelles
↳Casernes
↳Abattoirs
↳Boucheries
↳Cuisines
↳Stades
↳Ring
↳Arènes



Objets
Cuivres 🌞
↳Trompette
↳Cymbales


Personnes
Militants
Violents
Décisionnaires
Empiriques
Arbitraires
Individualistes
Sportifs

Pionniers
↳Chef
↳Dirigeant
↳Dictateur
↳Guide


Disciplines
↳Sculpture

Interprétation

Le bélier, dont la riche toison produit une laine abondante, espère toujours en réparer la perte; toujours placé entre une fortune brillante et une ruine instantanée, il ne s’enrichira que pour s’appauvrir, et son bonheur sera le signal de sa chute. D’un côté, ses tendres agneaux seront conduits à la boucherie; de l’autre, ses toisons formeront le fonds de mille commerces lucratifs; on rassemblera les laines en pelotons, le cardeur les épurera, le fuseau en formera des fils déliés, l’ouvrier en façonnera des étoffes, le négociant les achètera, et en fabriquera des habits, objet de première nécessité pour toutes les nations; ces habits revendus produiront un nouveau profit; et tous ces usages précieux sont indépendants du luxe. Pallas elle-même n’a pas dédaigné de travailler la laine, et regarda comme un triomphe glorieux et digne d’elle celui qu’elle remporta sur Arachné. Telles sont les occupations que le bélier destine à ceux qui naîtront sous lui. Mais il leur donnera aussi de la timidité, ils se détermineront difficilement; ils seront toujours portés à se faire valoir, à se louer eux-mêmes.

Les Astronomiques, IV, Marcus Manilius, -10.

Le Bélier est le chef, le guide, le conducteur du troupeau, le berger par excellence. Il ordonne les migrations, choisit les vallées abritées, s’inquiète des périls, est constamment sur le qui-vive. Il aime la vie, sème ses rejetons, se cabre devant un péril, s’affirme ardent et batailleur moins par bravoure que par oubli du péril. Audacieux, entreprenant, la confiance qu’on lui témoigne l’aiguillonne. Il chérit les animaux et, d’autre part, n’a pas peur de faire couler le sang. Pour lui la faim justifie les moyens car il franchit les barrières en cas de besoin. Mais ce qui est convenu mérite son respect. Il est même formaliste à cet égard. Plus entêté par habitude que par réflexion, il est difficile à convaincre et patient jusqu’à l’explosion. Attendre et voir venir est sa devise, avec quelle prudence, car il surveille constamment les routes.

Astrologie scientifique (L’) (pp.37-38), Privat, 1935.

I. Symbolique

► Chrysomallos, force vive du premier mois du printemps est explosion d’énergie brutale, désordonnée, dépensant un trop plein réprimé. C’est un sexe mâle en mouvement, une flamme dansante, une lumière primordiale émanant du vide. Viril et puissant par ses cornes il extériorise une brutalité intérieure née des contradictions du printemps et qui génère un chaos vital enfantant combats et affrontements, turgescence et coït.

↪ Fertile il gaspille, outrancier dans son exubérance florale, présomptueux de sa juvénilité, il est chaudron révolutionnaire dans lequel boue le progrès et l’avide de renouveau. Il disloque par le feu le statique contraire pour mieux le faire ressusciter dans un gaspillage salvateur d’énergie qui détruisant l’ordre ancien fait renaître le nouveau.

↳ Pourtant il ne sait instaurer ce renouveau de manière durable. En effet, il est brusque et conquérant, faisant fondre la neige de l’hiver, fracassant d’un coup les premières et solides défenses de l’ordre ancien et intérieurement épuisé. Aussi, il manque de l’obstination nécessaire, épuisé par son acte créateur qui se dépense en totalité.

► Ouvreur mosaïque de la rivière de la vie, Khnoum façonnant l’humide ka, le Bélier est force impétueuse de la nature, feu sacré équinoxal qui reprend vie. Il est tel l’animal prenant naturellement la tête du troupeau : il a l’envie de diriger, de commander, de stimuler, de se distinguer et au besoin de se sacrifier pour faire profiter à tous de la route qu’il entrevoit. Car c’est un semeur, une graine qui se déploie, un sperme se ruant sur la matrice : son feu juvénile est sacrifié afin que les autres profitent de ses actes.

↪ La monture d’Agni déborde de vie, bondit, vagit, se propulse, monte en sève, agit et réagit immédiatement à ce qui le sollicite dans un appel à l’action, à l’élan et à la mobilité : ce signe à la foi en ce qu’il entreprend, est totalement pris dans le moment présent, dans une impulsion animale et féconde.

↳ Sur le champ de bataille entre la lumière et les ténèbres il est en définitif, le producteur simultané du cri de bataille à l’espoir infaillible et du chant de victoire plein d’absolue virilité.

II. Psychisme

a. Mental

Individualiste facilement mis en branle et provoqué par la difficulté, le sujet à un esprit percutant, vif et intuitif, il va droit au but sans s’encombrer de vétilles. Il est doué d’une compréhension rapide, d’une grande puissance de travail et d’une imagination bouillonnante ce qui lui permet de passer rapidement à l’action en devenant opératif immédiatement. L’orientation d’esprit est dominante et fort positiviste, peu tournée vers la rêverie ou la contemplation et c’est dans leurs applications avant tout concrètes qu’il appréhendera les connaissances.

↪ Ainsi, le natif, monochrome dans ses alternatives, est à la fois impulsif, n’hésitant pas à suivre une direction de manière brutale, mais aussi réaliste, tempérant son ardeur pour changer de direction, avide de nouvelles entreprises.

↳ S’il se détourne ainsi, c’est soit qu’il a épuisé sa sèche impulsion face à un obstacle trop difficile ou qu’il est ennuyé par le premier fléchissement de son adversaire qu’il veut dans toute son opposition.

↪ Avide de progrès et d’idées neuves, d’un tempérament innovateur et réformateur, son caractère révolutionnaire l’incline à des possibilités spirituelles qui peuvent se manifester si une réversion à lieu et que son feu n’est pas tordu et se disperse en éphémère flambée.

Ce caractère enthousiaste l’amène à manquer de mesure et l’engage de façon hâtive dans des idéologies excessives.

b. Sentiments

Indépendant et épris de liberté, mue par une poussée anarchique, sur-émotive et adolescente, ce profil réagit de façon entière, emportée et impulsive. Ses réactions sont toujours brutales, exagérées et courtes, en tension paroxystiques : fougueux, courageux et combatif, le Bélier dispose d’une excellente aptitude à la lutte sous toutes ses formes.

↳ Fort confiant, audacieux voir héroïque ou même téméraire, c’est un indépendant impatient et indiscipliné qui a des besoins sensoriels puissants. Aucunement rancunier ni haineux, il est insouciant et n’admet pas le désespoir, il voudra ainsi toujours aller de l’avant, ne fait aucun plan à l’avance et se focalise sur la satisfaction immédiate de ses désirs.

↪ L’enfant Bélier est indomptable, difficile à éduquer car il est d’une nature volontaire et auto-centrée. Il est réfractaire à la contrariété, fort indépendant et en définitive ne saura écouter des conseils dispensés que par une personne qu’il admire. Cette personne prendra alors un rôle considérable dans l’existence du sujet car elle aura imprimé en lui une direction durable à laquelle il se donnera entièrement : si le mental du Bélier est réfractaire, son émotivité est en revanche fort impressionnable.

↪ Fusant en toutes directions, palpitant et fiévreux, le Bélier est ardant et appétant dans les relations amoureuses qui peuvent se nouer trop prématurément, menant à des séparations.

, le natif s’exagère et devient trop impulsif dans ses actes et ses émotions, incapable de faire des compromis. Il est fanatique dans ses affects et explose de colères véhémentes, ne prévoit rien sur le moyen terme, fait preuve d’une insubordination bornée et d’une malsaine curiosité. Tirant jouissance du triomphe dans la lutte, il recherche l’un et l’autre en toute occasion et son comportement peut ainsi engendrer de fâcheuses situations aux dégâts parfois irréparables.

c. Actions

1. Socialement

► Le sujet est franc, taillé d’une traite. Il est généreux sans distinction et entraînant, spontané, franc et assuré. Il génère autour de lui un mouvement précipité ou l’extravagance dispute à l’improvisation, lui qui trouve volontiers le monde autour de lui trop convenu, sclérosé dans la lenteur. Conséquemment, lumineux telle une sphère de feu informe mais brillante, il recharge, inspire la confiance.

↳ Revers d’une telle spontanéité dans sa vitalité, le sujet exprime ses pensées de manière soudaine et directe, sans diplomatie et trop crus, ses mots sont alors blessants. Lorsque son impulsivité l’emporte, il méprise tout ce qui à trait au protocole et ses impulsions désordonnées génèrent des besoins impérieux et des échanges stériles, le focalise sur des idées insignifiantes et le détourne de l’échange constructif. Il ne voit pas ce qu’on pourrait lui apprendre : ce qu’il ignore il s’en moque, ce qu’il connaît il en est sur. Aussi ce profil noue rapidement de nombreuses relations mais se brouillera fréquemment.

, le sujet devient insocial, incapable de comprendre autrui ni même de le prendre en compte. Il devient aussi colérique, orgueilleux et égoïste, ne supportant pas qu’une chose ou un être puisse lui résister. Il réagit aux choses de manière soudaine et brutale.

↳ Ses manières le rendent finalement peu supportable pour la plupart des gens car chez lui tout est excessif : son esprit de domination comme ses ambitions qui frustrés n’amènent que violence, caprice et bouderie. Il ne manquera pas de déguiser ces émotions sous les airs de la contenance ou de la dignité offusquée, du dégagement ou de la nécessité, lui qui ne saurait perdre la face.

2. Professionnellement

► Le sujet est vif, alerte, confiant voir téméraire et audacieux. Ambitieux, harangué par la compétition et les difficultés, il est désireux d’obtenir une certaine puissance. Il voudra se distinguer de la masse par son activité rapide, fougueuse et percutante, entraînant avec force une réalisation suivant immédiatement la conception, réalisation qui se veut inclassable, inadaptée, porteuse de promesses.

↪ S’il n’invente pas, il trouve en revanche bien des manières d’exploiter et de fertiliser une idée notamment grâce à son esprit de meneur qui met en branle les latences de son entourage. Innovateur donc mais aussi courageux, cherchant toujours à promouvoir de nouvelles techniques au défi des habitudes, sa vie est ainsi pleine de luttes, d’aventures, d’accidents, de passions dévorantes de projets menés et avortés, de rivalités. Il a tendance aux ascensions fulgurantes mais peu chanceux, elle est fréquemment suivie aussi d’épreuves voir de revers, l’entraînant à devoir refaire sa situation.

► Pourvu d’une activité dynamique, plus intense que durable, il gagne largement, dépense largement et n’est ni prévoyant ni économe. En effet, précipité, agissant parfois sans maîtriser les aspects de ce qu’il manipule, sous-estimant en outre la charge de travail nécessaire ou tendant à initier plus qu’a terminer, il agit sur des coups de tête avec radicalité et promptitude et peut se mettre dans des situations délicates, ruiner ses efforts ou simplement transformer ses situations personnelle et professionnelles sous l’impulsivité et la colère. Le rendement est ainsi faible comparé à l’énergie déployée.

↪ Cela étant dit, le Bélier devra travailler en chef, en indépendant ou au moins sous une égide souple pour pouvoir tirer parti de son esprit d’initiative, puisqu’il supporte difficilement l’autorité. Le sujet est douté d’une constitution robuste, mais sa longévité est assez restreinte puisqu’il peut d’une part d’engendrer une usure sur le long terme par le biais d’efforts excessifs ou d’imprudences et d’autre part de provoquer une fin violente à cause d’une trop grande témérité.

↳ Il doit ainsi cultiver la persévérance et la patience afin d’endiguer sa précipitation en incorporant des éléments du Taureau, du Lion ou du Scorpion.

Carrières possibles du Bélier en fonction de l’influence planétaire secondaire

Soleil Lune Mercure Mars Vénus Jupiter Saturne

Influenceur
Avocat
Politique
Journalisme

Cuisine
Boucher

Tourisme
Guide
Interprète


Explorateur

Militaire


Sportif

Esthéticien
Coiffeur
Chapelier
Opticien

Commerce
Publicité
Finance


Industrie
Mécanicien
Métallurgie
Ingénierie

Santé
Médecin
Chirurgien
Dentiste
Kinésithérapeute
Ophtalmologiste
Psychologue
Vétérinaire

III. Apparence

Tête Corps
Traits Pilosité Front Yeux Nez Bouche Menton Forme Attitude

Forme
Triangulaire


Expression
Expressive
Déterminée

Couleur
Châtain clair
Roux
Calvitie précoce

Apparence
Développé

Regard
Vif
Intimidant
Perçant

Forme
Pointue
Proéminente

Diction
Impérative

Forme
Pointu

Apparence
Svelte
Proportionné


Dos
Développé

Démarche
Décidée


Degrés

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29
Luminosité T T T L L L L L T T T T T T T T L L L L VI VI VI VI L L L L L VI
Polarité M M M M M M M M M/F M M M M M M F F F F F F F

Les étoiles en la tête du Bélier ont une vertu mêlée de la nature de Mars et de Saturne, mais celles qui sont en la gueule ont une puissance semblable à Mercure et quelque peu à Saturne pour celles qui sont au pied de derrière, elles sont analogues à Mars, et celles de la queue, à Vénus.

Tétrabible, I ( Des vertus des étoiles fixes), Ptolémée, II.

Face 1

Khent-heru / Χονταρε / Asiccan
Caractère audacieux, mépris des obstacles, hauteur, obstination

Donne un esprit agressif, propre à la politique et aux affaires publiques. Il menace d’accident à la tête ou à la figure, cause des changements importants dans la vie, dispose le sujet à la carrière des armes, aux colonisations lointaines. (Julevno, 1, p.87)

: Travailleurs acharnés. Ambitieux féroces, arrivistes. Enragés d’amour, frénétiques mais fins, cauteleux, subtils. Le repos les fatigue. Mépris de la douleur et goût de l’héroïsme. Horreur du « canaille ». Estimés et recherchés des « princes ». Très perspicaces et pénétrants. Coup d’œil juste et rapide, voix brève et saccadée., Activité (Moricand et Zain, via Privat 1, pp.150-151)

L’audace s’exagère, devient agressivité, orgueil; le natif a des impulsions brusques, des coups de tête; il est passionné jusqu’à la brutalité; il aimera lancer des paroles exaltantes, exciter la foule; il sera risque-tout. Sa vie sera faite de hauts et de bas violents, d’élévations enivrantes, d’affaissements navrants; mais le ressort ne sera jamais cassé. (Le Destin des personnes nées en…, R. de B. via Néroman, 2, p.195)

Degrés monomères :

0-IV : Indique une personne de moyenne taille, maigre, plutôt petite que grande, avec le front large, les pommettes saillantes, le menton étroit, le nez aquilin, la chevelure noire ou rougeâtre et légèrement frisée, les yeux noirs et le teint foncé. Dans cette division, au Ier degré du Bélier on rencontre la fixe de la queue de la Baleine, extrémité sud, étoile de la nature de Saturne, dite infortunée. Le sujet sera de taille moyenne si Saturne, Jupiter ou Mercure sont placés dans cette division, l’intelligence sera développée, vive et remarquable. […]
Sur l’Ascendant, donne un caractère hardi et audacieux, un esprit vif et ingénieux, et une élocution facile. Sur le milieu du Ciel, cette face fait les soldats, les chirurgiens ou médecins célèbres, et si le sujet est de naissance obscure, les bouchers et ouvriers en fer et métaux.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 2 via Julevno, 1, p.168, 182)

0 : Un homme tenant de la main droite une faux et de la gauche une fronde | Caractère laborieux, mais enclin aux querelles. — Tempérament batailleur, obstiné. Difficultés sérieuses à vaincre.

I : Un homme à tête de chien, la main droite étendue et fermée en signe de menace | Caractère envieux et agressif — Volonté calme, sûre d’elle-même. Entêtement. Adversaires dangereux.

II : Un homme, la main droite étendue et ouverte, et la gauche passée dans sa ceinture | Caractère ami de la concorde — Désir de dominer sans avoir a menacer, a punir. Doigt souvent pris entre l’arbre et l’écorce.

III : Un homme aux cheveux hérissés, tenant de la main droite un épervier, et de la gauche un fouet | Caractère actif, dissipateur, qui s’enrichira rarement par lui-même, et perdra aisément ce qu’il aura acquis — Tempérament brutal, n’admettant pas la contradiction. Vie de brousse, expéditions lointaines et sauvages.

IV : Deux hommes : l’un fendant du bois avec une hache, l’autre tenant de la main droite un sceptre | Élévation laborieusement acquise, heureuse paternité — Caractère patient, obstiné au labeur. Carrière exigeant beaucoup de travail, mais assurant les besoins matériels.

V-IX : Produit une personne d’aspect sévère, au regard ferme, petite mais bien charpentée, plutôt maigre et de teint brun ou foncé, portant une marque ou tache sur la figure au-dessus du nez. Cette division est sèche et de la nature de Mars et Mercure qui constituent l’influence de Pégase et d’Algenib, étoiles de deuxième grandeur et peu favorables. La description donnée ci-dessus sera confirmée par la présence de Mars ou de Mercure dans cette division du Bélier. Mercure placé dans le 14e degré accorde au sujet une physionomie agréable et sympathique. […]
Sur l’Ascendant, rend le sujet orgueilleux, méprisant et jaloux; causant beaucoup de chagrins et d’épreuves et une fortune tantôt bonne et tantôt mauvaise. Sur le milieu du Ciel, cette division indique succès et honneur dans la première moitié de la vie, puis changement de fortune dans l’autre moitié, causant ainsi, laveurs et disgrâces alternativement.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 2 via Julevno, 1, p.168)

V : Un roi, couronne en tête, tenant de la main droite une sphère, et de la gauche un sceptre | Supériorité, ascendant, élévation — Mélange d’audace et d’hésitation, retardant les réflexes et les décisions. Beaucoup d’échecs dus à une action trop longuement délibérée.

VI : Un homme cuirassé, et tenant une flèche posée sur l’arc | Caractère prudent, circonspect, en garde contre ses ennemis — Exubérance, tendance à tout raconter, tout confier imprudemment. Vie décevante, tirant les marrons du feu pour autrui.

VII : Un homme coiffé d’un casque, tenant de la main droite une fronde | Caractère enclin aux contestations, et facile entraînement à des violences dangereuses — Audace excessive, témérité, décisions folles. Des « tuiles » tout le long de la vie, mais jamais gravement funestes.

VIII : Un homme, tête nue, tenant de la main gauche un glaive | Caractère prodigue de paroles inutiles; esprit infatué de sa propre admiration — Activité souple, mesurée, adaptée aux nécessités. Maîtrise de soi. Chance dans les conjonctures périlleuses.

IX : Un homme perçant un ours d’un coup de lance | Esprit batailleur — Spontanéité excessive, confiance imprudente. Vie exploitée par des parasites, plutôt une femme.

Face 2

Qeṭ / Χονταχρε / Senacher
Noblesse d’esprit, magnanimité, aptitude au commandement

Il donne l’ambition, le goût des arts, une nature fière et généreuse, le succès dans une position administrative ou militaire et les faveurs des gens puissants. (Julevno, 1, pp.87-88)

: Solitaires, envieux et enviés. Des circonstances favorisent leur succès. Ils voient la silhouette avant l’objet et touchent difficilement avec le doigt. Leur âpreté est dévorante. Scrutateurs et enquêteurs des propos et des actes, avides des secrets, méditant sur les fraudes, les embûches, ils redoutent les espions. Utilité, habileté, promptitude., Exaltation (Moricand et Zain, via Privat 1, p.151)

L’ardeur devient enthousiasme, goût de créer, d’agir, d’entraîner, en toute générosité; le natif est un créateur qui suscite des enthousiasmes pareils au sien. Sa vie sera toute extérieure, et par conséquent aura son envers dans son foyer et auprès des siens, qu’il sacrifiera, peu ou prou, à son feu créateur. (Le Destin des personnes nées en…, R. de B. via Néroman, 2, p.196)

Degrés monomères :

X-XIV : Décrit une personne moyenne et modérément maigre, au visage long, aux cheveux noirs, aux yeux gris et enfoncés, à la figure avenante. Vénus et Jupiter gouvernent cette division; la tête d’Andromède qui s’y rencontre, y présage gains, richesses, victoires sur les ennemis, et le goût du luxe; Vénus ici placée fait la figure ovale. […]
Sur l’Ascendant, produit les rhéteurs, les conseillers et les politiciens habiles, à l’esprit sage, judicieux et prudent. Sur le milieu du Ciel, cette division annonce réussite et indique les bijoutiers, les joailliers ouïes orfèvres.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 2 via Julevno, 1, p.168)

X : Une femme debout, tenant de la main droite une clef | Belle âme, éprise d’idéal; force confiante; sens de l’équilibre. Existence heureuse, partagée harmonieusement entre le foyer et le rôle social. Humeur entreprenante, jamais en repos. Vie en relief, forçant l’estime.

XI : Un aigle aux ailes étendues, volant autour de son aire | Précoce ambition — Lacune

XII : Un homme luttant avec un bélier qu’il tient par les cornes | Célébrité conquise par le travail et la lutte — Courage, volonté indomptable. Isolement, amertume d’être méconnu.

XIII : Un homme debout, les mains enchaînées | Menace de plusieurs captivités — Naïveté dans l’enthousiasme; don quichottisme. Traquenards, mésaventures dues à la jobardise.

XIV : Un homme cuirassé, tête nue, les bras écartés et tendus | Caractère sournois, enclin à usurper le bien d’autrui — Goût des grandeurs, des bonnes organisations, des vastes entreprises. Réussite générale.

XV-XIX : Représente une personne de taille moyenne, bien proportionnée, mignonne, au teint frais, à la mine fière, aux cheveux châtains et aux yeux gris. Cette division de la nature de Jupiter et de Vénus est dite fortunée. Mars s’y trouvant placé donne de la couleur au teint; la Lune y fait le sujet mobile de caractère; le Soleil y élargit le front; Mercure y allonge la figure qu’il tache de rousseurs et fait friser la chevelure; Uranus y noircit les cheveux. […]
Sur l’Ascendant, dénote un caractère a fiable et sympathique, qui saura triompher de ses ennemis. Sur le milieu du Ciel, cette division présage dignités, élévation, emplois du gouvernement, militaires ou civils. Lorsque Jupiter, Mars ou le Soleil se trouvent placés dans ce lieu zodiacal, c’est signe d’honneurs durables, mais si Saturne s’y rencontre, c’est pronostic d’opposition et de disgrâce. Jupiter peut indiquer une élévation religieuse ou administrative, Mars, une fonction militaire, et le Soleil, la célébrité et le renom.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 2 via Julevno, 1, p.168)

XV : Un homme versant l’eau contenue dans une urne | Caractère simple, amour de la campagne — Goût des recherches scientifiques, des études astronomiques en particulier. Vie calme et sereine.

XVI : Un homme richement vêtu, debout et immobile | Caractère efféminé, amour du luxe et de la paresse — Fermeté, calme dans les querelles, don d’apaiser et de ramener les sourires. Réussite due à l’habileté plus qu’au mérite.

XVII : Une femme assise sur un trône, la main droite levée | Caractère ami de la paix et de la concorde — Ambition et âpreté. Insuccès dus à l’âpreté qui sert mal l’ambition.

XVIII : Un homme debout, les mains tendues vers un coffre d’où s’échappe de l’or | Caractère avide, enclin à s’emparer du bien d’autrui — Optimisme irraisonné, en toutes circonstances. Expéditions lointaines, aventurées.

XIX : Un homme coiffé d’un casque, monté sur une autruche, et tirant un cheval par la bride | Instincts malicieux — Optimisme justifié, confiance en soi, aptitude à mettre toutes les chances de son côté. Succès éclatants dans les entreprises difficiles.

Face 3

Sasaqeṭ / Σικετ / Acentacer
Souplesse d’esprit, douceur, amour des plaisirs

Il accorde l’amour des plaisirs, de fortes passions, une nature ardente et bonne, le goût des arts et des lettres, mais la fortune n’est guère heureuse. (Julevno, 1, p.88)

: Singulière force dans les amitiés. Prodigalité dans le nécessaire. Souvent discordants. Fortune par à-coups, soumise à de continuels risques. Une impulsion irraisonnée peut causer leur perte. Excès., Propagande (Moricand et Zain, via Privat 1, p.151)

L’audace, l’enthousiasme, le besoin d’agir, se portent vers les choses de l’art et de l’amour; le natif sera donc un grand passionné. Sa vie s’en ressentira, et les dilapidations sont plus probables que les thésaurisations. (Le Destin des personnes nées en…, R. de B. via Néroman, 2, p.197)

Degrés monomères :

XX-XXIV : Indique une personne de moyenne stature; les cheveux sont noirs, la figure brune et longue, les dents mal plantées tomberont de bonne heure; les jambes sont tordues et le corps tout entier a une tendance à se courber en avant. Cette division de la nature de Saturne fait le caractère têtu et renfermé; Mars y rend le sujet fougueux et violent; Mars dans le Bélier fait les yeux enfoncés sous les sourcils, l’humeur querelleuse; Saturne dans le Bélier donne une voix forte, profonde et un front développe. […]
Sur l’Ascendant, caractérise une personne fausse, querelleuse et sotte. Sur le milieu du Ciel, cette division dénote la vulgarité et une vie obscure.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 2 via Julevno, 1, p.168-169)

XX : Un chien assis en face d’un lion également assis | Caractère généreux, cœur confiant et loyal — Paresse, sensualité, goût de l’oisiveté. Déconvenues et complications sentimentales.

XXI : Un ours mordant une poutre | Esprit hargneux, querelleur contre toute raison — Goût de la débauche un peu canaille. Beaucoup d’adversaires, de jaloux; risques d’agression à cause des femmes.

XXII : Trois serpents qui en combattent trois autres | Beaucoup d’ennemis acharnés — Goût marqué pour les excès sensuels. Querelles matérielles avec les femmes.

XXIII : Une femme nue, ne portant qu’une ceinture et la main droite étendue | Caractère que dominera l’amour des plaisirs sensuels — Caractère ombrageux, jaloux, exclusif, despotique. Infidélités des femmes à cause de ce défaut.

XXIV : Un homme aux cheveux hérissés et monté sur un bélier | Caractère dominateur, se heurtant à tout — Orgueil d’avoir des maîtresses remarquées. Succès par les femmes.

XXV-XXXIX : Accorde au sujet une taille plutôt au-dessus de la moyenne, à moins que la Lune par sa présence, n’infirme ce pronostic; cette face indique une contenance austère, des sourcils épais, des.cheveux noirs et frisés, une bouche grande, un nez large, un corps solide et bien assis, mais la figure mâle est parfois marquée d’une cicatrice. Uranus se rencontrant dans cette division du Bélier, lait la figure longue, les dents fortes et mal rangées. Cette face est sous l’influence de Mars et de Saturne; on y trouve la ceinture d’Andromède, fixe de la nature de Vénus: elle est favorable, pour les navigateurs, les chimistes, les éleveurs. Jupiter fait bourgeonner le visage; Mercure y creuse les joues, éclaircit le ton des cils et des sourcils, et aplatit légèrement le nez. […]
Sur l’Ascendant, indique un homme courageux, ne doutant pas de lui-même, et favorisé du sort. Sur le milieu du Ciel, cette face accorde élévation militaire, avec risque de périr dans quelque combat.
(Salmon, Horæ Mathematicæ, I, 2 via Julevno, 1, p.169)

XXV : Un soleil projetant ses rayons sur un autre soleil | Ascension à une haute fortune — Caractère hautain, distant. Succès dans l’isolement.

XXVI : Un grand dragon étendu sur la terre | Une grande fortune qui ne se réalisera que dans un âge avancé — Grand désir de chimères, d’amours magnifiques, romanesques. Succès par des appuis féminins intéressés.

XXVII : Une femme debout, richement vêtue | Inclination aux plaisirs — Manque de suite, de volonté. Vie laborieuse, qui ne réussit que lorsque l’âge est venu de renoncer à l’amour.

XXVIII : Un homme tenant de ses deux mains une scie | Vie laborieuse et difficile — Besoin de tendresse, goût de se réfugier dans le cœur d’une femme. Vie incertaine, situation fragile, jamais stabilisée.

XXXIX : Une femme traînant après elle un cheval harnaché | Caractère enclin à dominer — Contrôle de soi, fermeté, habileté. Vie forte, marquée par des difficultés sérieuses, qui sont surmontées. Vieillesse vigoureuse et calme.

Modulations

■ À l’instar de Gouchon ou Antarès nous réunissons l’interprétation d’un signe selon sa signification intrinsèque, son rapport avec le soleil ainsi qu’avec l’ascendant. Même si leurs domaines respectifs sont relativement biens définis, il serait maladroit et artificiel de les séparer compte tenu de leur interaction et évolution mutuelle ainsi que de leur impact global sur le sujet. Ainsi, pour consulter nos textes sur le Soleil ainsi que la Maison I modulant chaque signe, nous vous invitons simplement à vous reporter à l’interprétation générale la fiche concernant le signe adéquate : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons.

La majorité des planètes en signes cardinaux (♈︎, ♋︎, ♎︎, ♑︎) donne de l’autorité et fait chercher à s’élever dans sa sphère. Elle conditionne les chefs puisque les signes cardinaux sont les têtes des triplicités. Elle rend changeant, mais donne l’énergie pour transformer son milieu. (Leo)

Un signe 🜂 Asc et le Maître de Asc X assurera des goûts trop élevés pour sa naissance. (Cardan)

I. Planètes en Bélier

■ Veuillez vous reporter à chaque entrée concernant le Bélier sur les fiches respectives des planètes : Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne.

II. Bélier en Maisons

Bélier en maison 1

Produit une personne sèche, maigre, plutôt grande, ayant les os gros, les épaules fortes, la figure longue, les yeux perçants, les sourcils noirs, les cheveux rougeâtres et secs, le teint basane et le cou un peu long.

Horæ Mathematicæ (1, 2), Salmon, 1679 via Julevno, 1, p.167-168.

Fait la personne de taille moyenne, surtout dans les dix premiers degrés, maigre et nerveuse avec les os gros et les membres forts. Il donne une vue perçante, le teint brun, les cheveux noirs, roux ou d’un brun rougeâtre. Généralement, le sujet porte une marque à la figure.

Caractère : Colérique, violent, batailleur, ambitieux, intrépide, ingénieux. L’intelligence est vive et brillante. Ce signe gouverne la tête et la face et a Mars pour seigneur.

Modulations avec :

Donne une taille moyenne, forte, un bon tempérament, un teint clair et des cheveux très blonds. Si Mars est en bon aspect avec le Soleil, le sujet mourra pour une bonne cause. Le sujet aimera la gloire et l’honneur, sera généreux à l’excès. De même, le Soleil se trouvant dans ce signe, en bon aspect avec Mars, fait les généraux victorieux.

Représente une personne de moyenne grandeur, bien faite, à figure ronde, de bonne complexion, aux yeux gris et aux cheveux bruns, aimant les honneurs et les voyages.

Désigne une personne petite et maigre, à face ovale, au teint clair et aux cheveux légèrement noirs, acariâtre, toujours mécontente, portée au mensonge et au larcin, ambitieuse et remuante. Mercure ainsi placé et bien disposé fait les poètes dramatiques.

Décrit une personne de taille moyenne et mince, bien faite, avec des cheveux blonds, remuante, amoureuse, extravagante et fort peu chanceuse, parce que le Bélier est le lieu d’exil de Vénus.

Désigne une personne de moyenne grandeur, bien bâtie et proportionnée, ayant le teint brun, les cheveux roux généralement et toujours frisés. Le sujet est ambitieux, résolu, courageux, possède un regard énergique, aime le bruit et la dispute.

Représente une personne de moyenne stature, avec le teint coloré, la figure ovale, le nez fort, des yeux vifs et des cheveux blonds. Le sujet sera bon, généreux, aimant le calme et la tranquillité; sympathique.

Fait la taille ordinaire, le teint rougeâtre, le front élevé, les yeux gris, les cheveux noirs, la barbe rare. La personne est maigre, méchante, vaniteuse et cherche noise et querelle; mauvaise nature.

Donne au sujet une taille plutôt grande et de proportion agréable, une constitution robuste, des yeux gris et un teint fort en couleur. Il rend le caractère ambitieux, très impressionnable, emporté et fantasque.

Décrit une personne de stature moyenne, bien faite, au teint bistré. Elle est volontaire, entreprenante, audacieuse.

Nouveau traité d’astrologie pratique (1, p.87, 96-97), Julevno, 1912.

Influence du signe : Le premier signe représenté mythologiquement par le Bélier symbolise très fidèlement ceux qui sont nés sous son influence. En voici la description : nez pointu, proéminent, rappelant le profil du mouton; front développé, menton pointu, visage de forme triangulaire, chevelure châtain clair, avec des reflets roux; corps svelte et bien proportionné. Si c’est la première partie du signe qui est à l’ascendant, la taille est moins haute, le teint moins brun que lorsque ce sont les derniers degrés. Cette apparence, cependant, sera modifiée par les planètes situées dans le signe ascendant; l’étudiant devra donc se servir de sa connaissance des caractéristiques des planètes conjointement avec celles du signe. Par exemple, le Soleil et Mars donnent un teint plus coloré; la Lune et Saturne le rendent plus pâle. Jupiter et Vénus rendent corpulent; Saturne diminue la taille, Uranus et Mercure l’allongent. Cette remarque s’applique à tous les signes, mais plus spécialement à une planète qui se lève dans le signe qu’elle gouverne. Mars ascendant dans le Bélier donne une chevelure d’un roux ardent et un visage couvert de taches de rousseur. Le Soleil dans le Lion, à l’ascendant, donne un teint coloré et des cheveux d’un blond clair; mais si Saturne s’y trouve, la taille sera plus courte et les cheveux plus foncés.

Les gens nés sous le signe du Bélier sont courageux, pleins de confiance en eux-mêmes, impulsifs; ils aiment à diriger et répugnent suivre; ils sont toujours prêts à prendre l’initiative de tout mouvement qui trouve chez eux un écho; mais, souvent, ils manquent de persévérance pour mener à bien leurs projets, lorsqu’ils rencontrent de sérieux obstacles. Le Soleil, ainsi que Mars, qui est gouverneur du Bélier, lorsqu’ils sont dans ce signe, à l’ascendant, intensifient ce qui vient d’être dit. Comme une explication très détaillée sera donnée sur la « Nature intrinsèque des Planètes », nous y renvoyons le lecteur. Nous mentionnerons cependant la particularité suivante : Les personnes nées avec le Bélier à l’ascendant résistent à des fièvres auxquelles d’autres succomberaient. Nous en avons connu dont les cheveux sont tombés, dont la température a dépassé de deux degrés le maximum habituel, ceci pendant plusieurs heures, sans issue fatale.

Effets sur le mental : Donne un type d’esprit énergique, enthousiaste, ambitieux, mais enclin à la témérité, aux actes impulsifs, à l’emportement.

Le Message des astres (pp.87-88, 299), Heindel, 1913.

N’étant pas intercepté, donne au sujet une stature assez grande, un corps musclé, une forte charpente, mais des attaches assez fines, fait les yeux petits, mais perçants, d’une couleur souvent claire, les cheveux secs, épais et raides, roux ou bruns. Le visage porte des taches de rousseur, le nez est aquilin, les tempes se dégarnissent de bonne heure, et les cheveux blanchissent prématurément. L’Ascendant avec le Bélier donne, au point de vue du caractère, de l’ambition, du courage physique et moral, de l’activité qui permettront au consultant d’arriver à une bonne situation par son propre mérite.

Intercepté : C’est une indication de blessure dans la jeunesse à la tête, au cou ou aux pieds. Il apporte de l’inconstance, une fortune précaire ou des difficultés pour la réaliser, de l’indépendance, une brusquerie de caractère feront que le natif aura des querelles avec son entourage.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (pp.198,205), Muchery, 1927.

Plan mental et spirituel : Esprit très vif, actif, ayant à son service une compréhension rapide, une grande puissance de travail et une imagination souvent bouillonnante. Les tendances sont habituellement très positives, mais possibilités cependant d’élans spirituels dans certains cas, (par exemple lorsque la maison IX est très importante et lorsque Mars n’est pas mal aspecté).

Goûts, sentiment et passions : Les traits saillants de ce signe sont la fougue, le courage, la combativité et l’aptitude à la lutte sous toutes ses formes. La grande confiance en soi incite le sujet à des actes d’audace, quelquefois d’héroïsme ou de témérité. L’ambition est accusée, la volonté puissante, mais elle se manifeste avec plus d’intensité que de durée. Enfin, le natif du Bélier fait toujours preuve d’une grande indépendance. Si l’ensemble du thème comporte de nombreuses dissonances, cette influence du Bélier peut se manifester principalement par de l’impulsion, de l’impatience, de l’imprévoyance, de l’insubordination, de l’exagération et du fanatisme. Les colères deviennent véhémentes et peuvent dicter des actes irréparables. Dans tous les cas, les besoins sensoriels sont puissants, il paraît y avoir une tendance à la gourmandise, mais ceci est surtout vrai lorsque l’AS et le Soleil, ou Mars sont mal aspectés.

Sociabilité : Inspire confiance par son attitude assurée, se fait estimer par sa spontanéité, sa franchise, sa générosité, et par son entrain. Il se fait craindre par son impulsion, ses emportements, son impudence, ses paroles blessantes et par ce besoin impérieux de toujours discuter, même pour des choses insignifiantes. Ce type zodiacal peut se faire de nombreuses relations, mais il enregistrera toujours de fréquentes brouilles, de fréquentes ruptures. Ses défauts restent apparents, même s’il n’y a pas de très mauvais aspects, mais ils prédominent lorsque l’AS, Mars ou le Soleil, ou encore les planètes en I, sont très affligées.

Action et réalisation : Activité rapide et fougueuse. La réalisation suit immédiatement la conception, mais elle est souvent compromise par la précipitation et le sujet doit recommencer, d’où rendement plutôt faible par rapport à l’énorme travail fourni. Il y a trop de confiance en soi, ce qui engendre de la témérité dans les entreprises. Il doit aussi se méfier des coups de tête, des décisions trop radicales pouvant détruire d’un seul coup le fruit de longs efforts. Doit cultiver la persévérance et la patience. Gagnerait à travailler avec des natifs du Taureau, du Lion ou du Scorpion. (Ce terme natif du Taureau, du Lion, etc., peut s’appliquer indifféremment aux personnes ayant le Soleil ou l’AS ou plusieurs astres dans l’un de ces signes.)

Destin : Ce signe présage une vie mouvementée et pleine de luttes avec parfois de rapides et brillantes envolées, mais qui sont toujours suivies d’épreuves ou même de revers. Les natifs du Bélier refont souvent leur situation plusieurs fois. Les gains sont importants, mais larges dépenses; incapacité d’économiser et de prévoir Les changements à la suite d’impulsions ou de colères sont fréquents et ce, dans tous les domaines (résidence, famille, travail, affection, etc.) Succès dans les carrières libérales, dans la métallurgie, dans l’armée; possibilité de notoriété à la suite d’innovation ou d’acte de courage. Les échecs sont provoqués par les précipitations, par l’insuffisance de sens pratique ou le manque de mesure ainsi que par l’impatience ou l’indiscipline. Le natif du Bélier n’est guère doué pour travailler sous les ordres des autres et il lui faut une activité personnelle pour qu’il puisse tirer parti de son esprit d’initiative.

Professions : Avocat, médecin, vétérinaire, explorateur, industries mécaniques, militaire, dentiste, boucher, sportif, chapelier, guide ou interprète, etc.

Dictionnaire astrologique (p. 104-105), Gouchon, 1935.

Accorde une taille moyenne, plutôt petite dans le premier décan. Le col est long, les oreilles petites, le corps bien formé, nerveux et musclé, le menton resserré, les membres sont forts. Le nez est souvent proéminent et la face triangulaire. Le teint est brun, les cheveux noirs, roux ou d’un brun rougeâtre, blanchissant de bonne heure. La vue est perçante, les yeux d’un gris d’acier ou bruns, rapprochés du nez, les sourcils broussailleux.

L’Astrologie scientifique (p.93), Privat, 1935.

Anatomie : Forte vitalité, importance primordiale des organes qui manifestent activement le dynamisme individuel. Mimique expressive et regard vif; développement de la glande hypophyse.

Tendances pathologiques : États fiévreux, hypertension cérébrale; maladies des yeux. Congestion cérébrale, maux de tête. Blessures et brûlures à la tête et à la face. Inflammations.

Caractère et dispositions : Tel l’animal qui symbolise le premier signe du Zodiaque, le sujet, né sous ce signe, a été engendré sous l’influence de l’élément Feu. C’est un signe masculin qui gouverne la tête au détriment du cœur. Il y a donc, en vous, prédominance du "cérébral". Le courage, l’énergie, le dynamisme, L’audace sont vos tendances dominantes, mais aussi l’ambition et l’esprit d’entreprise. Vous savez vouloir avec force mais avec une impulsivité qui pousse à une exécution immédiate. Toutefois, votre fougue et votre impétuosité risquent parfois de vous faire dépasser le but. Vous possédez un sens aigu des réalités: peu de penchant vers le rêve et la contemplation. Vous allez droit au but et vous détestez tous les détours et toutes les complications. Vous pêchez un peu par orgueil et votre égoïsme certain penche vers un despotisme et un goût du commandement n’excluant ni magnanimité ni la spontanéité amoureuse. Vous avez un besoin invincible de commander et tout doit plier devant vous. N’oubliez jamais qu’avec l’appui favorable d’autres planètes, le natif du Bélier est capable de réaliser toutes ses ambitions.

L’optimisme, l’enthousiasme et la confiance en vous même vous soutiendront puissamment dans le départ de vos entreprises mais votre réalisme vous empêchera de vous y jeter à corps perdu. Vous éviterez de la sorte de redoutables échecs mais vous manquerez de brillantes occasions. Votre fougue sera malheureusement parfois de courte durée. Comme le Taciturne, vous n’aurez pas besoin d’espérer entreprendre. Mais vous ne saurez pas toujours persévérer pour réussir. En fait, c’est moins une réussite qui vous tente que le besoin toujours renouvelé d’entreprendre. De mentalité plutôt révolutionnaire, vous avez un goût passionné pour les idées neuves, les progrès. Il faudra surtout vous garder d’une fâcheuse tendance à vous occuper des affaires d’autrui qui, souvent, ne vous regardent pas. Inutile de vous dire que les points de friction seront nombreux et que votre esprit combatif vous mettra fréquemment en conflit avec ceux qui tenteront de vous résister.

Aptitudes et influences possibles sur votre destin : Votre destin est de commander et non d’obéir. Vous n’avez aucune qualité pour les emplois subalternes et vos dons ne s’épanouiront qu’au poste de commandement. Vous serez toujours un bon capitaine et un mauvais soldat. Et si le sort vous contraint de languir dans d’humbles emplois, vous ne vous y résignerez que pour gagner petitement votre vie. Sans doute y serez-vous assez malheureux, jusqu’au jour où le sort vous permettra de vous affranchir et d’exercer votre autorité sur les autres--ce qui est votre vrai destin. Vous êtes donc appelé à diriger dans l’industrie, le commerce ou l’administration. Vous pourriez faire une carrière dans la politique, également réussir dans les finances, dans le journalisme où vos dons de polémique feront merveille. Le barreau, par son coté combatif peut vous séduire. Quelque profession que vous embrassiez, ce sera toujours son côté de lutte et de combat qui aura vos préférences et vous permettra d’y triompher.

L’art de l’interprétation en astrologie (pp.129-130), Antarès, 1975.

Bélier en maison 2

Intercepté : Il donne une activité fébrile, une grande nervosité, un manque d’ordre et des ennuis pour stabiliser l’union.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.205), Muchery, 1927.

Il y a de larges possibilités de gains en raison de l’activité considérable du sujet, mais ses dépenses impulsives, son manque de prévoyance font que sa situation reste malgré tout assez instable, au moins jusqu’à l’âge mur. Sur le tard, elle tend à s’améliorer, mais sans jamais devenir réellement solide. Une carrière indépendante est préférable afin que le sujet puisse utiliser ses dons d’audace et de combativité. Il gagnerait cependant à être toujours guidé ou conseillé par une personne moins fougueuse que lui. En cas de revers, il sait surmonter le découragement et redresser une situation par des mesures énergiques. Les jeux et spéculations sont à éviter en raison des tendances impulsives inhérentes à ce signe.

Dictionnaire astrologique (p.106), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 3

Intercepté : Ce sont des difficultés avec les frères et sœurs ou les parents; ce sont, souvent encore, des obstacles à l’éducation dans la jeunesse et un risque d’accident dans un déplacement.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.205), Muchery, 1927.

Esprit très curieux, travailleur mais critique et même caustique (bonne position pour un polémiste); attrait pour les voyages et pour les grandes vitesses, d’où possibilité d’accidents; relations familiales (frères, sœurs, cousins) souvent gâtées par de violentes discussions et interrompues par des brouilles (le plus souvent passagères). Souvent ce sont les parents du sujet qui se montrent critiques et agressifs.

Dictionnaire astrologique (p.106), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 4

Intercepté : Ce sont des infortunes au sujet des femmes et de la sienne en particulier; c’est une indication que le Père doit mourir le premier.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.206), Muchery, 1927.

Le père du sujet est très autoritaire et la famille peu unie. Parfois des accidents, des deuils prématurés ainsi que des incendies ou calamités pouvant ravager les possessions immobilières de la famille ascendante et réduire considérablement l’importance des héritages. La fin de la vie est parfois mouvementée, mais le sujet surmonte cependant les difficultés car il a une certaine chance en raison de la position de l’ensemble des maisons.

Dictionnaire astrologique (p.106-107), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 5

Intercepté : Cause des pertes dans les spéculations. Pour une femme, c’est un danger de séduction, parfois mystère au sujet d’enfant, opération dans le ventre.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.206), Muchery, 1927.

Tendance aux imprudences amoureuses -- danger de séduction en thème féminin-- nombreuses aventures, caprices passionnels; jalousies, parfois drames en raison d’appétits sexuels exagérés. Fortes pertes d’argent à la suite d’opérations ou spéculations aventureuses ou d’imprudences au jeu. Position peu favorable à la naissance d’enfants, ou bien ces derniers sont turbulents, difficiles à élever, parfois en rébellion contre leurs parents. Celui qui a le Bélier en V doit éviter d’user de violence vis-à-vis de ses enfants.

Dictionnaire astrologique (p.107), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 6

Intercepté : Ce sont des luttes sans nombre dans l’intérieur avec le conjoint ou la domesticité, une perte de vitalité et des troubles du sang.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.206), Muchery, 1927.

Prédispose aux maladies de ce signe migraines fréquentes, maux d’yeux, de dents ou d’oreilles; fièvres et inflammations. Dans certains cas blessures à la tête. Secondairement, il y a également tendance aux troubles vénériens. Les serviteurs ou collaborateurs font preuve de trop d’indépendance, ce qui peut engendrer des changements fréquents de personnel. Souvent le sujet ne sait pas conserver son travail parce que trop impulsif. Réussite plutôt difficile.

Dictionnaire astrologique (p.107), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 7

Intercepté : Mauvaise position pour les associations, discussion avec la femme, risque de séparation ou danger de veuvage. Insuccès dans les affaires.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.206), Muchery, 1927.

Présage souvent un mariage précoce décidé par coup de tête ou la suite d’un , mais une vie conjugale assez agitée avec de sérieuses discussions, parfois séparation ou veuvage. Le conjoint est autoritaire, impulsif. La famille peut contrarier les projets matrimoniaux ou bien faire pression sur le sujet pour lui faire contracter une union ne donnant pas satisfaction. Mésentente avec les parents ou beaux-parents. Inimitiés fougueuses mais agissant plutôt ouvertement et partant peu dangereuses. Les associations sont toujours plus ou moins défavorables en raison du caractère trop entier des associés éventuels. Procès onéreux. En thème masculin cette position indique parfois une femme très autoritaire.

Dictionnaire astrologique (p.107), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 8

Intercepté : Mort violente, souvent dans un pays autre que le sien; avec de mauvais aspects, c’est une possibilité de plus pour le suicide.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.206), Muchery, 1927.

Présage une fin plus ou moins prématurée et survenant assez brusquement après une courte maladie, soit à la suite d’une brusque défaillance physiologique. Si d’autres indices viennent aggraver le pronostic, la fin peut survenir accidentellement. Ne favorise guère les héritages ou indique leur dilapidation.

Dictionnaire astrologique (p.107), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 9

Intercepté : Esprit tourmenté, pessimiste, ami des discussions avec les autres et soi-même, voyages dangereux, discussions avec les frères et sœurs.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.206), Muchery, 1927.

Les tendances spirituelles sont plutôt faibles et si le sujet s’occupe de religion ce sera dans un sens actif: comme missionnaire ou propagandiste par exemple. Attrait pour les longs voyages, pour l’exploration, mais tendance aux accidents à la suite d’actes téméraires.

Dictionnaire astrologique (p.107-108), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 10

Intercepté : Peu de mérite personnel, la chance seule aidera à la situation, peu de difficultés dans la vie, mais peu de moyens de défense.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.206), Muchery, 1927.

Destin mouvementé avec plusieurs changements (pouvant concerner le travail, la résidence) décidés soit par « esprit de progrès », soit par besoin de changement, soit encore à la suite d’un simple coup de tête. Réussite grâce à l’esprit d’initiative. Le sujet est souvent appelé à des postes en vue à moins qu’il ait déjà une situation indépendante. Ce signe est assez favorable à la notoriété. La mère du sujet est souvent autoritaire et énergique.

Dictionnaire astrologique (p.108), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 11

Intercepté : Amis qui chercheront à nuire après une querelle ; risque de perte d’argent pour la mère ou la belle-mère du natif.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.206), Muchery, 1927.

Des amis qui ne se font pas prier pour un donner un coup de main ni pour rendre un service, mais comme ils sont peu économes, il est préférable de ne pas leur demander des appuis financiers. Parfois ce signe assure des relations puissantes dans l’armée, la magistrature ou la grande industrie. Les amis sont cependant impulsifs, d’où discussions et brouilles assez fréquentes, mais rarement définitives.

Dictionnaire astrologique (p.108), Gouchon, 1935.

Bélier en maison 12

Intercepté : Atténue les difficultés et les épreuves de l’existence ou donnera des moyens de se défendre, toutefois emploi précaire et ennemis nombreux.

Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (p.206), Muchery, 1927.

Indique également une prédisposition aux maladies du Bélier qui peuvent passer à l’état chronique; on dirait aussi que c’est une position prédisposant aux troubles mentaux. Les ennemis cachés sont peu nombreux (le Bélier indiquant plutôt des adversaires agissant ouvertement) et il y a peu de mystères, peu choses à cacher dans la vie du sujet. Les initiatives du sujet sont souvent compromises par des difficultés inattendues.

Dictionnaire astrologique (p.108), Gouchon, 1935.

Maison terrestre afférente (I)

Noms Surnoms Position Qualité Élément Analogie
Maison 1
Angle oriental
Horoscope
Ascendant
Vita {La vie} Cardinale Très fortunée 🜂 Individualité

I. Significations

a. Signification générale

► Renseigne sur la vie en général, notamment la durée. Ainsi Cardan nous indique que L’Ascendant est le vrai significateur de la vie. Heureux, en signe ou terme de bonne planète, bien éclairé par aspects ou présences des bénéfiques, il fournit un excellent présage. Par exemple ceux qui ont le ♈︎ ou le ♌︎ à l’Ascendant et le en IX, X, XI ou en VIIe; ou bien Asc ♋︎ ou ♉︎ et la dans ces signes promettent longue vie. De Villon dit que : Les significateurs du tempérament sont l’Asc et son , l’Asc ayant plus de signification sur le corps et son sur l’âme; les planètes dans l’Asc ainsi que les Nœuds de la Lune, les aspects des planètes tombant sur l’Asc, la ayant une force particulière sur les humeurs; les planètes ayant un aspect avec la , le dans son signe et son , enfin les étoiles fixes les plus insignes qui se trouvent dans l’Asc. Du reste il précise : Plusieurs planètes étant dans Asc seront toutes significatrices des mœurs et diront leur variété, la plus vigoureuse l’emportera, montrant ce qui demeurera, le fond stable ou durable. et Si aucune des planètes ne se trouve dans Asc, celle qui sera ou sera à considérer spécialement. sinon il conseille d’inspecter Asc, s’il est en aspect avec sa pointe, aura la prééminence comme significateur des mœurs puis la planète qui regarde d’un aspect partile (exact) ou pour juger d’après cette planète et enfin, à défaut, La planète ayant le plus de force et de dignités et disposant du signe de ou déciderait.

Cependant, Brahe nous met en garde : Si Asc est affligé par une mauvaise planète, principalement si elle a domination et signification sur la mort : redouter infirmités et vie courte tout comme Placidus : Si plusieurs planètes sont en VIe, VIIIe ou XIIe et que Asc ne regarde pas d’un bon aspect les astres ou les luminaires ou Asc, l’enfant ne vivra pas. ou Abenragel : La de plusieurs planètes Asc, par exemple si quatre ou cinq occupent la Ire , sont un signe que l’enfant ne vivra pas. D’ailleurs :

Asc exempt des rayons du et de la combustion (à moins de 12° du ), de mouvement rapide, bien disposé, signifie vie longue, principalement s’il n’est pas affligé par de mauvais aspects de et de et d’autres mauvaises planètes maîtresses des VIII, XII, VI et IV, ou s’il se trouve heureusement logé dans l’Ascendant. Infortuné, sous les rayons du ou brûlé par l’astre qui est le moteur de notre univers, il présage la mort, surtout dans l’Ascendant ou, tout au moins de vie brève (Junctin de Florence).

► Concerne la manière dont la force vitale se manifeste et émerge, se spécifie et s’agence, son rapport à elle-même. Spécifie ainsi les idiosyncrasies essentielles des inspirations du sujet, ses inspirations profondes et donc en dernière analyse, son comportement. Notez cependant que, si on suit Ptolémée (cet aphorisme est peu goûté des praticiens modernes) : Le () dextre et le () senestre sont tenus pour malins en signe de longue ascension (En hémisphère Nord, l’Ascendant est dans un signe de longue ascension lorsqu’il est en signe d’été ou d’automne (♋︎, ♌︎, ♍︎, ♎︎, ♏︎, ♐︎). C’est l’inverse dans l’hémisphère sud).

► Indique ce que le sujet apporte d’unique au monde en venant à l’existence par l’entremise de sa fixité intérieure : c’est-à-dire de ses inclinaisons, facultés, capacités et opportunités. D’ailleurs Ptolémée indique que : Celui qui aura, dans Asc, une planète bénéfique et les deux luminaires placés dans un même degré du signe, sera, s’il vit, étonnamment heureux dans tout ce qu’il entreprendra. Il en sera de même si les deux luminaires sont situés en , l’un dans Asc et l’autre dans le Dsc. Mais si une planète maléfique occupe Asc, c’est un présage d’extrême infortune.

b. Interprétation personnelle

► Montre la disposition générale de l’individu : son apparence corporelle et sa constitution physique d’une part.

► Montre sa personnalité, son tempérament, son caractère et ses tendances innées d’autre part.

► Renseigne ainsi sur l’état psychique en général, la qualité et la quantité de son libre arbitre et donc sa lutte pour l’existence. La Ière est subjective, la VII est objective. Par conséquent, avec une Ière forte, on prend la VII comme marchepied dominant ce qui est extérieur à soi; la I est-elle faible, au contraire, tandis que la VII est puissante ? On subira l’influence des autres avec violence nous dit Allendy.

► Indique encore ses pouvoirs latents et donne en conséquence des indications sur l’enfance et les conditions du foyer.

► Étant une maison angulaire et eu égard à ces différentes caractéristiques, son importance est capitale. Albumasar écrit d’ailleurs que Le dominateur ou d’une angulaire, présent dans cet angle, agit avec plus de force qu’une autre planète. Ainsi le de Asc dans Asc assure une vie forte, vigoureuse.

On peut ainsi voir que ex. Lorsque les signes cardinaux (♈︎, ♋︎, ♎︎, ♑︎) occupent les angles du thème (I, IV, VII, X), quels que soient mérite et capacité on sera le plus éminent et illustre de sa famille, où l’on conservera la mémoire de ses actions. (De Rigiis) et encore que D’immenses prospérités sont promises quand les Maîtres de la triplicité du luminaire qui prédomine à la naissance ( de jour et de nuit) sont dans les angles ou dans les succédant aux angles (II, V, VIII ou XI), dans leurs propres signes et éloignés des aspects de et . Si le Asc est d’une heureuse nature, le bien sera encore accentué (Hermès). Inversement, Les planètes en ou en les unes avec les autres, placées dans les angles du thème (I, IV, VII ou X), ou dans les signes cardinaux, présagent une existence troublée et peuvent indiquer une mort violente. (Cardan)

En astrologie horaire, le signe occupé par le plus puissant significateur représente ce que désire le questionnant. Si vous voulez connaître ses intentions, regardez la planète la plus puissante pour l’Ascendant à l’heure où la question fut posée, voyez dans quelle elle se trouve et tirez vos conclusions d’après les significations de ce lieu (signe et ). (Ptolémée)

c. Interprétation sociale

► Concerne les masses, le peuple et ainsi le départ de modification sociales.

► Indique en outre le tonus et la condition générale de la nation notamment par l’entremise de la santé publique.

d. Interprétation météorologique

Le signe du Bélier à cause de sa signification équinoxiale, engendre généralement le tonnerre et la grêle. Mais particulièrement ces choses sont augmentées ou modérées par la propriété des étoiles fixes, dont il est composé. Sa première partie amène des pluies et des vents; celle du milieu est tempérée; la dernière pleine de chaleur et pestilente. Les boréales sont chaudes et nuisibles; les australes engendrent la glace et sont un peu froides.

Tétrabible, II ( De la météorologie zodiacale), Ptolémée, II.

II. Modulations

a. Effet des planètes

■ Pour consulter les modulations effectuées par les planètes sur la maison I, 𝕍 les entrées respectives sur les fiches des planètes : Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne.

► Du point de vue physique :

et : donnent un teint plus coloré.
: produit en outre une cicatrice, une tache ou un signe sur la tête ou la face.
et : donnent un teint plus pâle.
: fera le sujet bourru et grossier et rend moins grand.
et : rendent plus corpulent.
: rend plus grand.
: rend peu porté sur l’hygiène.

b. Effet des signes

■ Pour consulter les modulations effectuées par les signes sur la maison I, 𝕍 les entrées respectives sur les fiches des signes : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons.

c. Maître de I dans les maisons

I : Vie longue et heureuse, succès, honneurs et considération si, bien entendu, il se trouve en bon aspect avec les luminaires ou avec les bénéfiques, car s’il était mal dignifié il pronostiquerait tout le contraire. | Signifie une vie longue, heureuse et généralement pleine de félicité à moins de mauvais aspects. | Est à sa place naturelle et possède le maximum d’efficience, en principe. D’où forte personnalité, ayant une culture personnelle, travaillant pour l’acquérir avec volonté. On sait ce qu’on vaut et l’on s’efforce de parvenir en comptant davantage sur soi que sur les autres. Aide-toi le ciel t’aidera, d’où félicité si les aspects formés avec la planète dominante sont satisfaisants.

II : Gains, succès et richesses par la propre industrie du sujet. | Mérite personnel, ascension due à soi-même, gains commerciaux. | Les gains, dans l’ordre financier, moral ou intellectuel seront dus à sa propre industrie, puisque la personnalité exprimée par l’Ascendant intervient. On est ambitieux d’argent ou de culture. On sait gérer les biens qu’on a pu acquérir; l’idée, appartenant à l’Ascendant, permettant de réaliser et de trouver les solutions opportunes dans le domaine de la IIe Maison.

III : Nombreux déplacements ou voyages profitables, exempts d’accidents, bonne entente avec la famille. | Voyages profitables, bonne entente avec l’entourage, bonne éducation, facilité pour l’étude. | La III étant affectée aux relations de famille, à l’étude, à l’enseignement, à l’éducation, aux voyages et aux écrits, l’Ascendant, expression de l’activité, sera attiré par ces branches avec des réussites nombreuses si la planète en cause est en bon état céleste. D’où bonne éducation, entente avec l’entourage et les frères ou sœurs.

IV : Riche patrimoine, maisons, propriétés, mines, plantations. | Intérieur paisible et heureux, augmentation du patrimoine. | La IV représente le foyer, l’hérédité, les biens immobiliers, le pays où l’on est né, la patrie, aussi l’Ascendant donnera-t-il un désir de biens immobiliers, une attirance pour le home, la vie intime chez soi, le retour au lieu natal, la formation du caractère par les parents. Ces instincts seront satisfaits ou refoulés d’après les aspects de la planète intéressée, mais on se complaira dans son intérieur. On voudra, aussi, mourir au pays ancestral près du tombeau des aïeux.

V : Plaisirs, enfants, gains par spéculations heureuses. | Favorable aux spéculations, au jeu, au plaisir et donne des satisfactions venant des enfants. | La V est celle des plaisirs, des réunions mondaines, des spectacles ainsi que des créations; celles de chair, les enfants ; celles de l’esprit, les idées, les projets imaginatifs ; elle est aussi la manifestation des jeux et des spéculations dans tous les ordres et d’abord dans le financier. L ’esprit sera donc séduit par ces joies et émotions et l’on éprouvera bonheurs ou déceptions puisque la I tendra aux faveurs de la V, En général, on sera sensible aux satisfactions venant des enfants.

VI : Maladies légères ou graves selon la disposition du maître de l’Ascendant et les aspects qu’il reçoit. | Peu favorable à la santé, il est l’indication d’hérédité mauvaise, de maladie chronique. | La VI règne sur les maladies mais aussi sur les servitudes dont le travail est la principale. « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front », formule Jéhovah dans la Genèse. L’Ascendant régnant sur la personnalité et étant la plus forte attache du corps, la planète qui le signe se trouvant en VI, la santé en est affaiblie, d’où prédisposition à la fragilité que l’on s’efforcera de combattre en s’intéressant à la médecine et aussi goût pour les emplois subalternes. Cela, en principe, car si Mars est en cause on voudra combattre la maladie et la vaincre, sans pourtant éviter une affection chronique dont le signe révélera la nature.

VII : Le sujet aura beaucoup d’ennuis, d’ennemis, d’obstacles à surmonter et se nuira à lui-mème. | En opposition avec l’Ascendant, il est significateur d’ennuis graves venant de la femme ou des associés, d’obstacles, de perte de situation. | La VII étant essentiellement vouée au mariage et aux associations rend présente à l’intelligence l’idée d’union, donne un besoin de collaborer. On est sociable. Mais la VII étant aussi la Maison des ennemis déclarés on ne manquera pas plus d’inimitiés que d’obstacles à surmonter. On en aura aisément raison si la planète régnante est Vénus et mieux encore s’il s’agit de Jupiter. Mais comme la planète en VII est en opposition avec l’Ascendant on éprouvera des ennuis graves par la femme ou les associés. Par ailleurs le caractère sera sculpté par l’extérieur, ce qui occasionnera des refoulements, l’impossibilité de s’extérioriser comme ce serait nécessaire.

VIII : Héritages, dons, fortune par mariage, vie peu longue, quelquefois suicide. | Vie courte ou mort violente suivant la planète, mariage riche. | La VIII est dévolue à la mort, à ses promesses, à ses espérances comme à son mystère. L ’attention sera donc tournée vers ces problèmes, puisque le caractère est sollicité par eux. On sera cause de sa fin, par négligence, imprudence ou par sa volonté, car le Maître de l’Ascendant en VIII incline au suicide. Si la planète en question est affligée, c’est-à-dire fortement blessée, la vie en sera écourtée, le Maître imposant sa faiblesse à la vie en la déprimant. De plus, la VIII étant la IIe Maison de la VIIe, c’est-à-dire la IIe Maison de l’époux (ou de l’épouse), se rapporte aux biens du mari ou de la femme et peut annoncer un mariage avantageux au point de vue argent, où l’argent jouera un rôle dans les relations entre les époux.

IX : Amour des lettres ou des sciences, désir de s’instruire, voyages heureux et profitables à l’étranger. | Longs voyages, union avec une étrangère, mort loin de son pays. | Nous avons vu que la IXe Maison était inséparable des grands voyages, voyages dans le monde, la pensée ou l’avenir. Cette ouverture vers le futur lui fait accorder l’intelligence des songes et de leurs symboliques avertissements. L’Ascendant ayant son maître en IX dira donc que la curiosité se portera vers tout ce qui est voyage et aventure, sur le plan matériel ou le spirituel, parfois les deux et qu’on pourrait voir s’ouvrir la porte magique des songes. Il peut aussi prévenir de l’union avec une étrangère (ou un étranger en thème féminin) et d’un risque de mort loin de son pays, si les aspects confirmaient cette modeste indication.

X : Réussite, succès, honneurs dus à un réel mérite. | Très favorable à la situation. | La X est liée à la situation, aux décisions, aux actes. D’une manière habituelle la pensée exprimée par l’Ascendant sera donc en concordance avec la position sociale et les soucis seront dus aux efforts personnels, aux préoccupations de réaliser les ambitions. L’influence de la mère en horoscope masculin, du père en horoscope féminin, est également sensible puisque la X est rattachée, suivant le sexe, à l’un ou l’autre des parents. Cependant les Ancêtres seront toujours exprimés par la IV.

XI : Amis nombreux ou serviables. | Très favorable à l’amitié. | Ce sont les amis, les aides, les enfants en thème féminin et les projets en naissance masculine qui sont particuliers à la XIe Maison. Aussi la liaison de l’Ascendant avec la XI, par son maître, est-elle, en principe, favorable aux amitiés, aux appuis, aux plans qui pourront foisonner dans un signe d’Eau, très fertile. Ils seront décevants ou porteront des fruits suivant les rapports de ce Maître avec les planètes, et spécialement celle qui a maîtrise sur la XI ; suivant aussi sa nature et ses dons.

XII : Beaucoup de peines et de traverses ; danger d’emprisonnement si ce seigneur est maléficié. | Signification de graves ennuis dans le début de l’existence avec fin de vie meilleure. | Épreuves, ennemis cachés, servitudes chroniques et fatales, tandis que celles de la VI sont acceptées, appartiennent à la Maison XII. Le maître de l’Ascendant, y étant logé, prévient d’entraves dans l’épanouissement de la personnalité par la faiblesse de l’astre régnant sur lui ; d’un manque d’opportunité, de contrariétés et de déceptions imprévues, bizarres ; d’une liberté conditionnée. Elle accorde aussi une faculté de dévouement, un sens de l’occulte ainsi qu’une fin d’existence meilleure que le début, la personnalité s’affirmant tardivement. Ceci peut être en partie amendé, comme il convient.

Nouveau traité d’astrologie pratique (1,pp.209-210), Julevno, 1912 & Traité d’Astromancie. Le Tarot astrologique (pp.227-228), Muchery, 1927 & L’Astrologie scientifique (pp.351-354), Privat, 1935.





Version: 2.0
Maj : 24/05/2024