🔍
×

Accueil
Personnalités
Médias
Lieux
Symboles
Astral
Nature
Lexique
Mémentos
Artistiques
Intellectuelles
Sites
Mouseîons
Sommaires
Bibliographie
Index
Épopée
Gildi
Contact
Dons
Notice
Bouton_Accueil

Personnalités collectives (XII)

Raymond de Marseille, Astrologue français, XII.

► Astrologue dont on sait peu de chose sinon qu'il fut actif à Marseille en 1141. Influencé par Albumasar et al-Zarqālī, il traduit les travaux des arabes notamment sur les tables astronomiques (Ad honorem et laudem nominis Dei…, 1141) et l'astrolabe (De compositionibus intrumentorum astronomicorum, Bnf lat.10266 Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France). On lui attribue également d'une part un Liber judiciorum (qu'on trouve dans BNF lat.16208 Lien vers l’œuvre sur la Bibliothèque Nationale de France), quoique certains proposent de donner la paternité à Jean de Séville et d'autre part, de façon plus molle, un ouvrage d'alchimie le Theorica occultorum (ex. in Ms.El.q.18 bs. Bibliothèque universitaire et du land de Thuringe Lien vers l’œuvre attribué à un "Ramundus civis Masiliensis"), traduit par De Cues.

séparateur

Haydar Qutb ad-Dīn, Mystique turc, XII 1221.

► Disciple de Ahmed Yasavi qui a fondé une tariqa qalandariyya dans le Khorassan. Les adeptes haydariyya pratiquent outre l’ascétisme, la consommation de cannabis.

séparateur

Joannes de Sacrobosco, Astrologue anglais, f.XII m.XIII.

► On sait peu de choses certaines sur sa vie. Né certainement en Angleterre et étudiant à Oxford, il arrive à la Sorbonne en 1221 et devient professeur.

► Principalement connu pour son De sphaera mundi (1230), ouvrage d'introduction et de synthèse à l'astronomie. Cet ouvrage est largement inspiré de l'Almageste, quoique incorporant vis à vis de ce dernier les avancées de l'astronomie arabe. Joannes est par ailleurs un des premiers à intégrer les avancées orientales à la science occidentale. L'influence de cet ouvrage fut prépondérant dans les facultés européennes durant la période pré-copernicienne et en tant quel tel, il fut le premier ouvrage d'astronomie imprimé, en 1472.

► Il est aussi connu pour son De Anni Ratione (1235), où il fait remarquer le décalage de dix jours du calendrier julien.

séparateur

Guillaume d’Auvergne, Théologien français, 1190 1249.

► Montluisant prétend qu’il se serait intéressé à l’alchimie : il le suppose auteur du Portail du Jugement Dernier de Notre-Dame de Paris.

séparateur