🔍
Bouton_Accueil

Personnalités collectives (Antiquité)

Aristée de Proconnèse, Poète d’Apollon hyperboréen et chamane mystologue grec, -VII.

► Poète errant semi-légendaire auquel les commentateurs accordent divers pouvoirs occultes notamment la bilocation. On raconte que deux cent quarante ans après sa mort, il reparut à Métaponte, affirma qu’il était avec Apollon sous forme de corbeau et demanda qu’on érige une statue à son effigie et un autel à Apollon.

◆ Le chamanisme grec trouve son origine dans la Thrace et la Scythie. En effet, le poème des Arimaspea {Arimaspées} qui lui est attribué, narre ses voyages dans le nord où il raconte avoir rencontré des tribus comme les paisibles Hyperboréens qui vivent près de l’océan, les Issédons ainsi que les Arimaspes cyclopéens, qui sont en guerre contre les griffons, gardiens de l’or d’Apollon.

séparateur

Abaris le Scythe, Prêtre d’Apollon hyperboréen et chamane mystologue grec, -VI.

► Devin errant semi-légendaire auquel les commentateurs accordent divers pouvoirs occultes et qui fit l’objet de plusieurs pseudo-épigraphes.

◆ Aurait rencontré et peut-être influencé Pythagore, probablement de façon symbolique. Les chamanes errants précèdent et influencent en effet par leurs pratiques les organisations orphiques et pythagoriques. Une transmission de cet ordre est plus assurée par Phérécyde de Syros.

séparateur

Acousilaos d’Argos, Mythographe et rhapsode prosaïque grec, -VI.

► Héritier des chamanes mystologues errants. À écrit en ionien un ouvrage sur les généalogies théo-historiques qu’il aurait affirmé tirer d’une tablette de bronze découverte dans le jardin de son père. Les commentateurs assurent qu’il s’agit pour une large part d’une traduction d’Hésiode en prose. Son œuvre n’a survécu que sous forme de fragments. Parfois membre des Sept sages de Grèce, son œuvre influence la Bibliothèque d’Apollodore.

◆ Hérodote qualifie les mythographes comme Cadmos et Hécatée de Milet, Acousilaos puis Phérécyde d’Athènes, de logographes, car leur discipline mélange poésie, histoire et mythes.

séparateur

Épiménide de Cnossos, Chamane mystologue et rhapsode grec, -VI.

► Laërce rapporte qu’étant enfant, il s’égare dans une caverne dédiée à Zeus et se voit octroyé le don de divination.

► Plutarque nous apprend qu’il aurait été appelé par Solon pour réformer les rituels religieux et qu’il aurait purifié Athènes après la pollution apportée par les Alcméonides. Il aurait produit une œuvre prosaïque et poétique aujourd’hui perdue, traitant de cosmogonie et de purifications, d’oracles et de la geste argonautique. Végétarien, il se nourrissait uniquement d’une substance végétale qu’il transportait dans un sabot de bœuf.

► On assure qu’ils serait mort à un âge extraordinaire, proche de trois cent ans. Pausanias nous apprend que mort, on aurait retrouvé plusieurs tatouages sur son corps, signe probable d’une initiation chamanique d’Asie centrale.

► Pour Onomacrite et Mélampous il est une des figures fondatrices de l’orphisme. Laërce estime qu’il aurait rencontré Pythagore et qu’ils auraient effectué une retraite dans la Grotte de Psychro.

séparateur

Phérécyde de Syros, Philosophe présocratique et chamane mystologue grec, -VI.

► Oncle maternel de Pythagore dont il fut le maître, il enseignait dans une caverne. Influencé par la théologie égyptienne et l’orphisme, sa pensée représente une transition entre la mytho-poétique hésiodique et la philosophie présocratique.

◆ Laërce indique qu’il s’agit du premier des philosophes grecs à aborder des questions théologiques sur la nature et l’origine des dieux et Cicéron comme Augustin ajoutent qu’il est le premier à affirmer l’immortalité de l’âme. Porphyre mentionne dans son Antre des nymphes ses théories sur la métempsychose. La Souda mentionne enfin qu’il s’agit aussi avec Anaximandre un des premiers auteurs à écrire en prose. Parfois membre des Sept sages de Grèce.

◆ Son Pentemychos {Cinq niches} ou Heptamychia {Sept niches} est perdu et on ne connaît sa pensée que de façon indirecte. Il a formé une cosmologie basée sur une trinité: Zeus, Cthonie et Chronos.

séparateur

Hermotime de Clazomènes, Chamane mystologue grec, -VI -V.

◆ Hermotime possède les pouvoirs occultes des chamanes. Pline rapporte une histoire narrant sa capacité à effectuer des voyages chamaniques durant lequel il pouvait rapporter des informations prophétiques ou seulement connues de personnes lointaines. Durant un de ses voyages sa femme livra son corps physique à ses ennemis, qui l’immolèrent. Les habitants édifièrent un temple en l’honneur de l’âme esseulée.

◆ Sextus Empiricus, le place auprès d’Empédocle, affirmant qu’ils font parti de ces penseurs affirmant que la création est duelle et polaire : la matière est inanimée tandis que l’intellect l’anime. Aristote mentionne qu’Hermotime devançait Anaxagore dans l’affirmation voulant que le noûs soit la cause ultime de la création.

◆ Laërce rapporte qu’Hermotime prouva qu’il fut la réincarnation du troyen Euphorbe fils de Panthoos en reconnaissant un bouclier sacré dédié à Apollon par Ménélas. Pythagore dit-on, pensait être sa réincarnation, mais ils semblent contemporains. Hermotime est du reste, qualifié de pythagoricien par Lucien de Samosate.

séparateur

De Gan, Astrologue chinois, -IV.

► Astrologue du royaume Zhou au début de la période des Royaumes combattants. Héritier avec son contemporain Shi Shen du courant astrologique fondamental de la Chine, qui fut fondé durant le Dynastie Shang par le semi-légendaire Wuxian. Gan De est connu pour son observation minutieuse Jupiter et ses quatre lunes.

◆ Ses traités Suixing Jing {Canon sur Jupiter} et Tianwen Xingzhan {Prédictions astrologiques} sont perdus mais on trouve encore des occurrences de ces travaux dans des ouvrages ultérieurs comme dans l’encyclopédie d’astrologie chinoise Da Tang kai yuan zhan jing {Traité d’astrologie de Kaiyuan des Tang} (720) compilé par Gautama Siddha. On y trouve encore également, trois atlas stellaires confectionnés par Gan De.

séparateur

Thrasylle de Mendès, Astrologue grec, -I I.

► Plus vraisemblablement alexandrin. Grammairien et compilateur, stoïcien et néoplatonicien néopythagorisant, il édite Platon et Démocrite d’Abdère. Tacite et Suétone rapportent qu’il fut l’ami et astrologue de Tibère qu’il rencontra lors de l’exil de l’empereur à Rhodes. Influence Porphyre, Vettius et Hephaestion de Thèbes.

séparateur

Critodemus, Astrologue grec, -I I.

► Cité par Ptolémée. Auteur d’une Vision traitant des chronocrates. Influence Valens.

séparateur

Zhang Jiao, Politique taoïste chinois, 140 184.

► Chaman taoïste et fondateur de la secte Taiping dao. "Grand instructeur" et "Général des cieux", Il fomenta en 184 un large soulèvement paysan, la Rébellion des Turbans jaunes, contre la dynastie Han qui n’était plus estimée dépositaire du mandat céleste. Le pouvoir central affaibli fit appel aux seigneurs guerriers de l’empire qui purent éteindre la révolte mais ces évènements précipitèrent la chute des Han.

↳ Leur empire éclate et après plusieurs conflits entre les seigneurs de guerre, la Chine s’ouvre sur la période des Trois Royaumes. Les turbans jaunes continuèrent à harceler les Han jusque vers la fin du siècle. Les troupes restantes rejoignirent ensuite le camp de Cao Cao dont les réformes étaient proches de celles souhaitées par Zhang.

séparateur

Lactance, Apologiste chrétien romain, 250 325.

► Certains auteurs prétendent qu’il se serait intéressé à l’alchimie, via peut-être son Carmen de ave phoenice {Chant sur l’oiseau phénix}. Il est vrai qu’en citant fréquemment des passages des Hermetica dans ses Institutiones Divinae et son Epitome il participera, au même titre que Tertullien (Adversus Valentinianos, XV et De anima, II:33), Arnobe (Adversus nationes, II:13) ou Augustin (De Civitate Dei VIII:23), à diffusion la pensée hermétique dans le monde médiéval.

séparateur

Paphnutia, Alchimiste égyptienne, III IV.

► Dit "La Vierge". Évoquée sur le ton critique par Zosime dans sa lettre à Théosébie Sur le traitement du corps métallique de la magnésie (7-8). Mais toi, ô bienheureuse, renonce à ces vains éléments dont on trouble tes oreilles ; car j’ai ouï dire que tu converses avec Paphnutia la vierge et certains hommes sans instruction. Les choses que tu leur entends dire sont vaines et tu entreprends de faire des raisonnements vides de sens. […] Ayant entendu ces choses (de la bouche) l’échec de Nilus, un de ses compagnons de ses contradicteurs, Paphnutia fut tournée en grande dérision ; et vous le serez aussi, si vous tombez dans la même démence.

séparateur

Sosipatra, Devineresse et théurge néoplatonicienne anatolienne, IV.

► Femme d’Eustathe de Cappadoce, important disciple de Jamblique. Établit sa propre école philosophique à Pergame en parallèle à celle d’Édésios de Cappadoce, successeur à l’École néoplatonicienne d’Apamé. Comme aucun écrit ne nous est parvenu, on ne la connaît que grâce à la Vies de philosophes (V) d’Eunape qui la décrit comme charismatique et experte en théurgie et en divination.

séparateur

Maron, Saint et anachorète syriaque, 350 410.

► D’abord prêtre, Maron devient anachorète aux Monts Taurus. Il menait sa vie religieuse en extérieur, près d’un temple païen converti en église. De son vivant, il attire les pèlerins, menés par sa réputation de thaumaturge et de mystique. Jean Chrysostome qui a peut-être étudié à Antioche-sur-l’Oronte à ses cotés, lui écrit une lettre révérencieuse. Ses disciples formèrent le noyau de l’Église antiochienne syriaque maronite qui, autocéphale et de rite syriaque antiochien est cependant chalcédoniste et une des Églises catholiques orientales.

séparateur

Hephestion (de Thèbes), Astrologue égyptien, 380 V.

► Connue pour son Ἀποτελεσματικά (Apotelesmatika) {Des pronostics astrologiques} (415) qui présente une somme des principes astrologiques en tentant de synthétiser, principalement, Ptolémée et Dorothée de Sidon. Par son oeuvre de compilation, il permet d’ailleurs à des textes de Dorothée de survivre. Si l’ouvrage, l’un des derniers de l’astrologie hellénistique, aura un impact sur l’astrologie byzantine, il est relativement inconnu de l’astrologie arabe.

■ Il donne lui-même sa date de naissance dans le second livre de l’Apotelesmatika (2:23) ainsi que le seul thème d’un empereur romain que nous possédions, celui d’Hadrien (réalisé par Antigone de Nicée après la mort de l’empereur), par ailleurs lui-même astrologue.

séparateur

Prashastapada, Théologien indien, VI.

► Livre le commentaire le plus ancien du Vaisheshika Sutra vers 530, développant ainsi la perspective mécaniste et atomiste de son darśana.

séparateur

Qarni (Al) Uwais, Saint yéménite, 594 657.

► Combat avec Ali à la Bataille de Siffin contre Muʿawiya Ier où il trouve la mort. Inspirateur de la tariqa des Ouwéyssi qui met l’emphase sur la transmission spirituelle par l’intermédiaire du `alam al-arwaah {monde des esprits}. En effet Al-Qarni, qui n’a jamais rencontré le Prophète, est pourtant estimé comme conscient de son influence spirituelle.